background preloader

Toute l'histoire de l'Univers en images

Toute l'histoire de l'Univers en images
Related:  science : L'universA Classer

Le système solaire, c'est quoi ? Partons à sa découverte ! Qu’est ce que le système solaire ? Découvre-le système solaire à travers cet article. Nous allons parler des différents points suivants : Le système solaire est un ensemble composé d’une étoile, autour de laquelle tournent (gravitent) des corps célestes. L’étoile du système solaire est le Soleil. Parmi les corps célestes, on retrouve les planètes avec leurs satellites, et une multitude d’autres corps tels que des astéroïdes, des comètes, etc… Il existe treize planètes dans le système solaire. Ce groupe de huit planètes est composé de planètes « dures », appelées planètes telluriques, et de planètes faites de gaz appelées géantes gazeuses. Les planètes telluriques : la Terre, Vénus, Mercure et Mars. Les géantes gazeuses : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Le petits groupes des cinq planètes naines se compose de Pluton, Makemake, Cérès, Éris et Haumea. Les planètes de notre système solaire Il y a 4,5 milliards d’années, un énorme nuage de molécules s’est effondré sur lui-même.

MES LIENS D'ASTRONOMIE LES PLUS UTILES - Micromegas, le blog d'Yvaton Je vais remplir cette page au fur et à mesure de mon temps disponible et de mes recherches, donc mille excuses à ceux qui n'y sont pas mais qui vont bientôt en être !!! LOGICIELS A TELECHARGER Cartes du ciel, éphémérides : Stellarium, logiciel Carte du ciel en 3D Stellarium est un logiciel de planétarium open source et gratuit pour votre ordinateur. Il affiche un ciel réaliste en 3D, comme si vous le regardiez à l'œil nu aux jumelles ou avec un télescope. Cartes du ciel de Patrick Chevalley Une des meilleures si ce n'est la meilleure Carte du Ciel, elle permet aussi de piloter le GOTO avec les interfaces Ascom, Meade… C’est celui que j’utilise pour piloter ma monture Sirius EQ.G avec EQMOD et interface ASCOM. C2A, autre logiciel de cartographie du ciel, on peut aussi piloter une monture avec lui. Celestia, carte du ciel 3D Sur Clubic.com, site de téléchargements. Logiciels de pré-traitement et traitement pour la photo numérique : Avistack, empilage et registration d’AVI. Tutoriel REGISTAX V5

La tectonique des plaques Ces animations très bien faites vous permettront d’illustrer vos propos lors de vos séances sur la tectonique des plaques et l’étude des volcans. 5 thématiques sont abordées : l’âge des terrains, les zones de collision, la croûte océanique, les zones de subduction, la tectonique des plaques. Ces applications peuvent s’exécuter en ligne ou être téléchargées pour une utilisation sur un PC, sans nécessiter de connexion à Internet. Utilisation en ligne : Cliquez sur un lien ci-dessous Un nouvel onglet s’ouvre avec l’application Utilisation hors ligne : téléchargez le fichier .swf faites un clic droit sur le fichier choisissez « ouvrir avec » associez l’application avec le navigateur de votre choix (Chrome, Firefox, Internet Explorer...) Ces applications ont été proposées sur le site du Collège Arlette Hée-Fergant qui propose de nombreuses animations à cette adresse : ici

Le blog de Dany Le Du Comparer et classer les objets du système solaire Benoit Urgelli ENS Lyon / DGESCO Olivier Dequincey Emmanuelle Cecchi Benoît Urgelli Résumé Étude comparative de la taille, de la densité, de la composition chimique, des paramètres orbitaux des planètes du système solaire et de leurs principaux satellites. Version remaniée et complétée à partir de la première édition du 3 mars 2000. Le site de Calvin J. Le site de Bill Arnett, The Nine Planets, présente un survol complet de l'histoire, de la mythologie et de la connaissance scientifique du système solaire en anglais. Les images qui suivent sont issues de ces deux sites. Depuis août 2006, Pluton n'est plus une planète mais fait partie d'une nouvelle catégorie de corps du système solaire : les planètes naines. Généralités sur le système solaire Le système solaire est souvent limité, dans notre esprit, au Soleil et aux huits planètes qui gravitent autour. Nous allons ici rappeler tout ce que contient le système solaire, du Soleil aux corps les plus éloignés. Le système solaire "lointain"

Cours d’Astronomie Système solaire Le système solaire correspond à l'ensemble des astres soumis au champ de gravitation du Soleil. Ainsi, il comprend des planètes (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune par ordre d'éloignement au Soleil) en orbite autour du Soleil et leurs satellites et anneaux, des planètes naines (Pluton, Éris...), des astéroïdes, des comètes, des météorites, des grains interplanétaires (comme ceux présents dans les anneaux de poussière responsable de la lumière zodiacale). Représentation schématique des principaux constituants du système solaire (les échelles ne sont pas respectées).

Éclipse solaire Dans des époques reculées, mais aussi dans certaines cultures actuelles, il est attribué aux éclipses solaires des propriétés mystiques. Les éclipses solaires peuvent être effrayantes pour des personnes ignorant la nature relativement inoffensive de ce phénomène astronomique. En effet, le Soleil disparait soudainement au cours de la journée et le ciel s'obscurcit en quelques minutes. Les éclipses totales de Soleil à un endroit donné de la Terre sont des événements très rares et de courte durée (pas plus de 8 minutes[1]). Quel que soit le lieu sur Terre, la totalité est observée uniquement sur une bande étroite qui correspond au passage de l'ombre portée de la Lune sur la surface terrestre. L'éclipse totale de 1999 en Europe était considérée, au moment où elle eut lieu, comme l'éclipse qui eut le plus d'observateurs de l'histoire humaine[2] , ce qui a permis d'augmenter l'information du public sur cette curiosité particulière. Types[modifier | modifier le code] Éclipse lunaire

Nébuleuse solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La nébuleuse solaire (ou protosolaire, ou primordiale) est le nuage de gaz (ou disque d'accrétion) à partir duquel le Système solaire s'est formé. L'hypothèse de la nébuleuse a été proposée pour la première fois en 1734 par Emanuel Swedenborg[1] et en 1755 par Emmanuel Kant, en supposant que la nébuleuse tourne lentement sur elle-même, se condensant et s'aplatissant graduellement sous l'effet de la gravité, pour former plus tard des étoiles et des planètes. Un modèle similaire fut proposé en 1796 par Pierre-Simon de Laplace. Formation et évolution[modifier | modifier le code] D'après cette théorie, la nébuleuse aurait eu un diamètre initial de 100 UA, et une masse de 2 à 3 fois la masse actuelle du Soleil. Après 100 millions d'années, la température dans la proto-étoile a atteint un niveau tel que les réactions thermo-nucléaires se sont déclenchées - la proto-étoile devint alors le Soleil. Notes et références[modifier | modifier le code]

La NASA a dévoilé ses enregistrements sonores de l’Univers… Ils vont vous glacer le sang L’immensité de l’espace ne cesse de fasciner petits et grands depuis la nuit des temps. Histoire d’alimenter un peu plus le fantasme qui règne autour de cet Univers plongé dans le noir, la NASA a récemment enregistré les sons qui rythment le quotidien de la vie spatiale. On vous fait découvrir ce ballet sonore aussi fascinant qu’angoissant… Quels bruits y a-t-il dans le vide intersidéral ? C’est donc grâce à plusieurs sondes envoyées dans l’espace par la NASA que ces ondes ont pu être traduites de façon sonore. Le moins que l’on puisse dire c’est que ces enregistrements sonores font froid dans le dos : autour de la Terre, on croirait presque entendre des voix humaines !

Curiosity célèbre sa première année martienne avec un autoportrait Cela fait maintenant une année martienne, soit 687 jours, que Curiosity est arrivé sur la planète rouge. Pour fêter l’événement, la NASA a dévoilé un superbe "selfie" du rover ainsi qu’une vidéo résumant les dernières étapes de la mission. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Une année martienne s’est écoulée depuis l’arrivée de Curiosity sur la planète rouge, le 6 août 2012. Le rover de la NASA a fêté sa première année martienne ce mardi 24 juin. Les images ont été enregistrées à l’aide du MAHLI (Mars Hand Lens Imager), une caméra microscope située au bout du bras du rover. Encore en bon état L’autoportrait témoigne du bon état de Curiosity. Sur des clichés, les roues sont apparues assez endommagées, présentant de multiples éraflures et déformations. L'objectif principal du rover atteint Heureusement, en une année martienne, le robot roulant a déjà accompli de nombreuses missions.

La sphère locale Tout d'abord, notre perception du ciel est celle d'une sphère : étoiles et planètes sont toutes -apparemment- à la même distance de nous. Notre perception du relief, grâce à nos deux yeux, s'arrête en effet, à quelques dizaines de mètres de nous : au-delà, nous ne percevons plus de relief, donc plus de distances mais seulement des angles. Nous sommes donc, chacun d'entre nous, le centre d'une sphère sur laquelle nous voyons les corps célestes : on l'appelle la sphère céleste locale et on va mesurer des angles sur cette sphère, puis à partir de ces angles et d'un modèle d'univers, on va en déduire la distance de ces points brillants que nous observons. Dans la sphère céleste locale, on donne la position d'un astre avec deux valeurs, l'angle entre l'astre et l'horizon (mesuré verticalement) et l'angle entre la direction de l'astre et une direction fixe, par exemple le Sud (mesuré horizontalement). Ce repère local dépend de l'observateur et varie d'un point à l'autre sur Terre.

La désintégration d'une galaxie prise en photo par Hubble Le téléscope spatial Hubble a réussi à capturer la désintégration de la galaxie ESO 137-001. La Nasa a publié cette semaine une photographie de ce qu'elle compare à "un pissenlit emporté par un courant d'air" ou encore "une méduse". Le phénomène s'est produit à 220 millions d'années-lumière de la Terre et les images sont à couper le souffle. Au fin fond de l'Univers, la galaxie, lancée à 7 millions de km/h, se désagrège, produisant des filaments gazeux qui apparaissent comme des traînées bleutées. La galaxie "répand ses graines dans l'espace", explique le site de la Nasa. Elle se vide "de son carburant" et le gaz pourra donner lieu à la formation de nouvelles étoiles. ESO 137-001 s'évapore en traversant un amas de galaxies, comme l'explique 20minutes.fr.

Écliptique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écliptique et sa relation avec l'équateur céleste et l'axe de rotation de la Terre. D'un point de vue géocentrique, l’écliptique est le grand cercle sur la sphère céleste représentant la trajectoire annuelle du Soleil vue de la Terre. Position et mouvement des astres par rapport à l'écliptique[modifier | modifier le code] La plupart des planètes du Système solaire ont une orbite qui est peu inclinée relativement au plan de l'écliptique. Points particuliers de l'écliptique[modifier | modifier le code] L’écliptique et l’équateur céleste se croisent en deux points, directement en vis-à-vis l’un de l’autre. Équinoxes et solstices[modifier | modifier le code] On appelle équinoxes les moments où le Soleil apparaît à ces points (c'est-à-dire, du point de vue héliocentrique, lorsque la Terre se situe sur ces points de son orbite). Nœuds[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Related: