background preloader

Verdun dans la Grande Guerre - Mémorial de Verdun

Verdun dans la Grande Guerre - Mémorial de Verdun
Comment se situe Verdun dans ce contexte général ? Le polytechnicien Séré de Rivières fut chargé de la fortification du Nord-est de la France après la guerre de 1870. Il construisit des régions fortifiées linéaires intégrant les obstacles naturels et ponctuées de camps retranchés. Verdun, môle nord privilégié dans le nouveau réseau défensif, retrouva alors son rôle historique de forteresse. En effet, c'était une base offensive: tête de pont de la France sur la Meuse pouvant contrebalancer Metz, alors annexée, et un nœud de communication Nord/Sud et Est/Ouest. Cette bataille franco-allemande - où furent engagées des forces coloniales - a été en définitive non seulement une bataille importante, mais bien la bataille de la France puisque près des 3/4 de l'armée française ont combattu à Verdun. Au total, on s'est battu autour de Verdun du début de la guerre à la fin ; la bataille de 1916 a été un temps fort de tous ces combats de 1914 à 1918. La mémoire de la Grande Guerre à Verdun Related:  Guerre 14-18Guerre 14-18

Ossuaire de Douaumont Exposition virtuelle - Sur les chemins de la Grande Guerre Qui était donc le Kaiser ? Livres D’innombrables manifestations et publications vont jalonner le centenaire de la Grande Guerre, qui fit neuf millions de morts entre 1914 et 1918. Le maréchal Lyautey la stigmatisa dès le premier jour : "Ils sont fous ! Une guerre entre Européens, ce n’est pas une guerre : c’est une guerre civile !" En 1914, régnait l’empereur Guillaume II, une figure complexe, souvent caricaturée, honnie des Français et des Belges du fait de la guerre, aujourd’hui mal connue. Né à Berlin, le 27 janvier 1859, Guillaume était à moitié anglais par sa mère, fille aînée de la reine Victoria. Son éducation intellectuelle fut assurée par un précepteur allemand qui fit de lui un homme très religieux, et par un Français qui lui trouva une intelligence "ouverte, souple et déliée", le qualifia de travailleur infatigable et perçut dans son élève de 16 ans "une prédilection pour la mise en scène, les phrases sonores, les actes chevaleresques". Dans l’exercice du pouvoir, Guillaume offre un visage contrasté.

Ce que fut, il y a 40 ans, la bataille de Verdun Musée du Fort de la Pompelle Les travaux d’agrandissement et de réaménagement du Fort et du musée de la Pompelle sont terminés, le musée a ouvert de nouveau ses portes au public depuis le 28 juin 2014 : - Télécharger l'affiche. L’enjeu est aussi important que le symbole est fort. L'histoire du Fort D'une superficie de 2 ha 31, le Fort de la Pompelle était doté d'une artillerie composée de 6 canons de 155 mm longs, modèle 1877, du système de Bange et de 4 canons de 138 mm auxquels s'ajoutaient des pièces de flanquement et mitrailleuses. Les ruines du Fort abandonnées durant quarante ans furent mises en vente par l'administration des Domaines en 1955 mais sous l'impulsion des Anciens Combattants de Sillery, c'est la Fédération Nationale André Maginot qui racheta le Fort, ensuite cédé en 1968 à la Ville de Reims pour le franc symbolique qui l'intégra au patrimoine de la cité. Vue aérienne du Fort, prise par un avion de reconnaissance allemand le 15 février 1918. Le musée

Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Retracer le parcours d'une recrue (12) Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Une fois leur temps dans l'armée d'active achevé, les conscrits deviennent des réservistes dont le parcours va se diviser en plusieurs phases successives jusqu'à la fin de leurs obligations militaires. Les étapes des obligations après la fin du service actif : En général, un homme est affecté administrativement à la réserve de l'armée d'active quelques jours après sa libération du service actif. Avant 1905, cela pouvait être deux ans après sa libération s'il n'avait fait qu'un an au lieu de trois. Cette information figure sur les fiches matricules : - La réserve de l'armée d'active : Une fois son service actif achevé, la recrue quitte sa caserne et l'armée d'active : il devient un réserviste. La durée de passage dans cette réserve varie suivant la loi de recrutement. Pendant qu'il est dans la réserve de l'armée d'active, le réserviste doit effectuer deux périodes d'exercices. - L'armée territoriale :

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE • Quand les femmes envoyaient les hommes au combat Peur de mourir, fierté de servir la patrie, crainte de s'attirer la honte ou d'être taxé de lâche... Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, Die Welt propose de parler sentiments. Courrier international 2 mai 2014 | Partager : Allemagne, été 2014 : des visages enthousiastes, des ribambelles d'hommes et de femmes chantant dans les rues, impatients d'aller au front pour combattre… "Cette image que nous connaissons tous, est-elle vraiment typique de la société en 1914 ?" "Parlons sentiments", propose le quotidien berlinois dans son dossier spécial sur le centenaire de la Grande Guerre. Rendant compte d'un débat d'historiens à Berlin, l'image que Die Welt en fait est nuancée : "La population n'était pas unifiée dans son enthousiasme pour la guerre. L'historienne souligne aussi le rôle des femmes – mères, copines et épouses – et la pression sociale qu'elles ont exercée sur les hommes pour que ceux-ci s'engagent.

Le journal de Maurice Audoin, médecin militaire 1914-1916 Ces cahiers sont restés dans la famille, et présentent l’intérêt d’un témoignage qui sort largement des sentiers battus. Il n’a jusqu’à présent jamais été utilisé ni édité. C’est dire toute l’importance que nous attachons au recueil de cette source, en s’interrogeant sur le fait de savoir si nous méritons vraiment d’en être les dépositaires. À l’origine de cette aventure, il y a tout simplement un contact Internet, par l’intermédiaire d’un moteur de recherche [1] , comme il y en a tant. Et c’est ainsi que Anne-Marie Audoin-Berode est entrée en contact avec nous. Avec un beau sourire et tout son dynamisme cette jeune retraitée se demandait comment faire en sorte que ce témoignage puisse servir. Servir l’histoire incontestablement, et le journal intime de Maurice Audoin est un témoignage historique. Maurice Audoin n’est pas un tout jeune homme lorsqu’il est appelé sous les drapeaux. Mercredi 9 septembre 1914 : « je suis de service. (...) Bruno Modica Président des Clionautes

L'aviation à Verdun - Vidéo Ina Mémorial Dormans Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Retracer le parcours du combattant (2) La mobilisation des classes 1911-1919 Le 1er août 1914, le gouvernement français décrète la mobilisation générale. Que s'est-il passé pour les 880 000 hommes alors au service militaire ? Et quand les classes suivantes furent-elles mobilisées ? Les classes 1911, 1912 et 1913 : Ces classes sont alors sous les drapeaux. La mobilisation trouve donc ces hommes à la caserne. En raison de la loi des trois ans de 1913, trois classes sont au service en août 1914. La classe 1911 depuis octobre 1912, les classes 1912 et 1913 depuis respectivement octobre et novembre 1913. "Art. 41 : la présente loi n'est pas applicable aux classes de 1910, 1911 et 1912, qui demeurent régies par la loi du 21 mars 1905". La classe 1911 devait donc être libérée en septembre ou octobre 1914, la classe 1912 en 1915. La majorité de ces hommes se retrouvèrent donc rapidement au front. Les classes 1914, 1915, 1916, 1917, 1918 et 1919 : Parfois la mention est tamponnée. Témoignages :

Service militaire en France Petite histoire du service militaire en France ... Si vous n'avez pas le temps de lire, sachez que: 5 septembre 1798: création du service militaire. 10 mars 1818: le recrutement se fait par engagement et tirage au sort.Service de 6 ans. 27 juillet 1872: Service national obligatoire de 5 ans pour tous les hommes. 1913: le service est porté de deux à trois ans. 1939: il est ramené à deux ans..... 1970: service national de douze mois 1993: celui-ci est ramené à dix mois 1997: nouveau service national et début de la professionnalisation de l'armée. Si vous trouvez ce résumé un peu limité, si vous avez un peu de temps et que le sujet vous intéresse, je vous propose de lire le texte suivant: L'armée sous l'ancien régime: Chez les Francs, tout homme libre est soldat par définition. De la Révolution à la guerre de 1914 Si, en 1789, la conscription est unanimement condamnée par les cahiers de doléances, elle n’est pas prête à disparaître ! Loi de 1802: instaure le remplacement.

Guillaume II (château de Potsdam 1859-Doorn, Pays-Bas, 1941), roi de Prusse et empereur d'Allemagne (1888-1918). Le prince héritier Fils du prince héritier Frédéric (le futur Frédéric III), le prince Frédéric-Guillaume – qui deviendra Guillaume II – est beaucoup plus « Hohenzollern » que son père et goûte cette ambiance de victoire qui caractérise les années 1870. En conflit plus ou moins latent avec ses parents, il souffre aussi d'une infirmité congénitale. Afin de l'éloigner de la Cour, ses parents le confient d'abord, avec son frère Henri (1862-1929), au gymnase de Kassel ; Frédéric-Guillaume y reste plus de deux ans, fréquentant ainsi à l'école les fils de la bourgeoisie. Deux ans plus tard, il épouse la princesse Augusta-Victoria, fille du duc Frédéric d'Augustenburg, à qui Bismarck a enlevé les duchés danois. Frédéric-Guillaume exerce alors des commandements militaires. L'impatience de régner du jeune prince se trouve comblée par le mal incurable qui frappe son père. L'avènement, le caractère

Related:  Se Souvenir - A ClasserPremière guerre mondiale