background preloader

  QUi Sont les SChplounk’

  QUi Sont les SChplounk’
Les Schplounk’ Certaines personnes se demandent peut-être de quoi nous parlons ici ? Bon, étant donné qu’il y a peu de chance que nous rejoignons un jour notre planète natale ou que nous assistions à La Grande Transformation de notre vivant, je vais vous joindre quelques explications mes chers Schplounk’. En un mot nous parlons d’intelligence. Jusqu’à très récemment, on considérait qu’il n’y avait qu’une seule intelligence humaine, une seule façon de penser si vous préférez, et ceux qui avait du mal à penser était tout simplement considérer pathologiquement, preuves scientifiques à l’appui, comme débile. Suite à ça, on a considéré que si tu n’étais pas handicapé, eh bien tu étais normal. Si l’homme n’est jamais vraiment parvenu à définir l’intelligence, en revanche il a toujours voulu la mesurer. Afin de mesurer cette fameuse intelligence, il a donc mis au point toute une batterie de tests plus ou moins efficaces. Vous c’est-à-dire entre 5 et 2% de la population donnée. Related:  zebrajna

surdoués : le blog de la zebrette Ecrire sur la douance n’est pas chose facile, surtout si l’on considère qu’il nous faut affronter deux difficultés. Il faut d’abord définir ce terme, emprunté au français du Québec, et d’autre part éviter l’écueil classique des biographies de « surdoués », ou des « super cerveaux », si tant est que ce terme signifie quelque chose, c’est -à-dire les considérer uniquement comme des individus isolés, sans lien avec la société qui les environne ou les a précédés, et uniquement sur des critères de performances intellectuelles. Non, il s’agira d’abord de préciser clairement ce que l’on entend par le terme de douance et de doués, en mettant clairement en relief que le fait d’être doué pour une personne est nécessairement multifactoforiel et que dès lors cette personne ne peut être autrement que ce qu’elle est, c’est-à-dire, un être humain à haut potentiel et qu’il lui appartient de faire fructifier ce potentiel dont elle est détentrice. .

Les surdoués sont-ils prétentieux ? | vickylaniel.com Lorsqu’une personne se reconnaît dans les caractéristiques du surdoué, la première pensée qui suit est souvent la suivante : «Ben non, franchement, moi, surdoué ?». C’est vrai que le terme surdoué peut faire peur, car les gens le confondent avec le terme génie, alors que ce n’est pas du tout la même chose ! Encore récemment, j’ai lu un article où le terme surdoué était utilisé pour définir «très talentueux» ou «très compétent». Certains individus vont opter pour une démarche autodidacte : lire des livres sur la douance (qui se commandent par internet de façon confidentielle !) Passer un test de QI pour en avoir le cœur net ? Il y a aussi la gestion de tous ces souvenirs qui remontent à la surface, et qui s’expliquent et se revivent sous un jour nouveau. Mais une chose demeure : quand l’acceptation de soi et une meilleure compréhension de la douance est acquise, il n’y a pas de place à la prétention. Donc au final, les surdoués sont-ils prétentieux ?

Caractéristiques du cerveau du surdoué - ETRE SURDOUE - PRECOCITE ET DOUANCE : Un handicap plutôt qu'une chance ! Plusieurs différences fondamentales ont été relevées dans un cerveau "fini" d'adulte à haut potentiel comme le mien : La vitesse neuronale Le traitement multispacial L'utilisation simultanée des deux hémisphères du cerveau Le fonctionnement des 5 sens La vitesse neuronale est presque double entre un sujet "normal" et un sujet comme moi, touché par ce sur-régime cérébral. Le traitement multispacial des informations est également de vigueur dans leurs cerveaux, ce qui n'est pas le cas dans les cerveaux de sujets "normaux", cela s'exprime par une hypersensibilité des personnes touchées par la douance. L'utilisation simultanée des deux hémisphères du cerveau complique encore le fonctionnement de celui-ci. Un problème simple pour les personnes atteintes de douance ne l'est pas vraiment.

Etre HP n’est pas nécessairement confortable .. (partie 1) - Alsteen Nathalie Surdoué, haut potentiel (HP), haut potentiel intellectuel, enfants précoces, surefficient mental, zèbre, personnalité atypique, la littérature regorge de mots pour qualifier ces personnes aux comportements « différents », des comportements et une façon d’être qui ne collent pas forcément aux schémas « classiques ». Mal connus du public, ces termes semblent conférer une surpuissance à ces personnes sous prétexte qu’elles sont plus intelligentes que les autres. Parce que de là viennent ces idées reçues : oui aujourd’hui le surdoué est « détecté » à travers des tests de QI. Et pourtant, ces tests ne disent rien du vécu de l’enfant ou de l’adulte surdoué, de son rapport à son environnement, de sa façon de fonctionner, de sa capacité à apprendre, de ses freins, de ses blessures et de ce qui le porte, de ce qui l’a aidé à avancer dans le monde. Qui sont-ils vraiment et quels sont leurs enjeux ? Un mental en constante surchauffe qui analyse, décortique, fait des liens à grande vitesse.

Vivre pleinement sa vie Editions de l'Homme Ingeborg Bosch Prix : 20 € Trouver l'équilibre émotionnel Vous arrive-t-il de vous sentir submergé par des sentiments destructeurs ou d'être perplexe devant vos réactions émotives? Vous sentez-vous parfois comme un enfant, impuissant et incapable de faire quoi que ce soit pour améliorer votre situation? Ce livre vous propose une méthode simple, accessible et puissante pour reconnaître ces traumatismes du passé, identifier les mécanismes de défense qui font obstacles à votre bonheur et cesser de subir leur influence. Vous pouvez lire le Préface du livre par Marc Luyckx.

Category » Autrisme « | Autrisme, un autre mot pour définir les surdoués Oui, prise 2 car en fait, je voulais essayer de boucler un peu ma petit boucle. Comme je le disais, j’ai trouvé ce que je cherchais. En fait non, pas exactement. Ce que j’ai trouvé, ça ne me ressemble absolument pas, mais ça m’a donné le coup de pied nécessaire pour me débloquer et pour passer à autre chose. De plus, la semaine dernière, Cécile Bost, m’a envoyé un très gentil mail. Suite de l'article» Oh ce n’est pas vraiment une faute, quoique, mais je me sens tellement honteuse que je demande le pardon… S’il vous plait Je pensais en avoir terminé avec ce petit blog. Je n’ai jamais cherché à trouver la clé, à dire « la douance c’est ci, ou ça ». Un an et demi plus tard… Oui je suis lente parfois, mais le sujet étant assez sensible pour moi, j’ai été chercher un peu partout pour obtenir une réponse à cette question qui m’obsède presque depuis plusieurs années. Un autriste a souvent les sens dans tous les sens. Par exemple, pour écrire cet article, je dois Pourquoi « autrisme »?

La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb Voici un texte rédigé par James T Webb sur le site de SENG (Supporting Emotional Needs of the Gifted – Répondre aux Besoins Emotionnels des Surdoués). J.T. Webb se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’accompagnement des surdoués (que ce soit en consultations privées ou cliniques). Deux de ses livres sont de véritables références aux Etats-Unis, mais aussi à l’international : – Guiding the Gifted Child (Guider l’Enfant Surdoué) salué comme « contribuant de façon significative à la compréhension des besoins émotionnels et sensitifs uniques des enfants surdoués » par l’American Psychological Association dont il a reçu le Grand Prix. – Misdiagnosis and Dual Diagnoses of Gifted Children and Adults (Quand le diagnostic du surdon est mal posé chez l’enfant et chez l’adulte), lui aussi honoré de nombreuses distinctions. Les surdoués ont tendance à expérimenter un certain type de dépression, connue sous le nom de dépression existentielle. La mort est inévitable.

planete surdoue Dépression existentielle et désintégration positive de Dabrowski par JT Webb (1 / 3) Je souhaite associer au billet précédent un document rédigé par JT Webb et que celui-ci m’a transmis il y a quelques jours. Paru en février 2009, vous pouvez en trouver le texte original en cliquant sur son titre « Dabrowski’s Theory and Existential Depression » Il s’agit d’un texte d’une quarantaine de pages qui reprend plus en détail et élargit la thématique abordée précédemment. Au regard de la longueur tout autant que de l’intérêt que j’ai trouvé à ce document, ce billet est le premier d’une série de 3 qui sont la traduction d’une quinzaine de pages de ce document qui ont plus particulièrement retenu mon attention. – le premier billet présente les liens qui existent entre la dépression existentielle et la théorie de la désintégration positive de Dabrowski. Le texte de JT Webb fait référence à Rollo May et à Heidegger que certains pourront utilement citer à leur thérapeute si celui-ci est dubitatif quant à ce qui touche le surdon. Page 3 Pages 4 et 5 Page 6 Page 8 Pages 10 et 11 Page 15

Cécile Bost Raison et Intuition L'intuition fait parait-il partie de l'hémisphère droit du cerveau, particulièrement développé chez les enfants et adultes à haut potentiel. L'intuition est liée au coefficient émotionnel et à la capacité à recevoir nos émotions comme des messages. La pensée arborescente et la capacité à faire des liens dans tous les sens donne aux zèbres la faculté de donner un sens à leurs émotions. Dans son article "Libérez les anges", Lo nous explique que "l'intuition est une faculté de l'esprit sur laquelle on ne peut apposer aucune explication, et dont on ne sait si on doit la classer parmi les fonctions évoluées de notre cerveau, ou parmi les fonctions instinctives. Elle nous pose question, et parfois dilemmes... Tout ce sur quoi l'on s'accorde, c'est que l'intuition est une sorte de perception immédiate, qui résulte d'un travail inconscient de l'esprit, et qui peut s'appliquer à des situations en cours comme à des situations futures ou passées.

Related: