background preloader

Les biens communs ou le nouvel espoir politique du XXIe siècle ?

Les biens communs ou le nouvel espoir politique du XXIe siècle ?
Il y a plus de dix ans, Philippe Quéau (qu’on ne lit pas assez) s’exprimait ainsi lors d’une conférence organisée par le Club de Rome (qui a eu raison avant l’heure ?) ayant pour titre Du Bien Commun Mondial à l’âge de l’Information : « L’intérêt public est beaucoup plus difficile à définir que l’intérêt privé. C’est un concept plus abstrait. Il intéresse tout le monde, et donc personne en particulier. Plus les problèmes sont abstraits et globaux, plus ils sont difficiles à traiter et à assimiler par le public. Le bien commun ou plutôt les biens communs (attention danger sémantique) seront à n’en pas douter non seulement l’un des mots clés de ce nouveau siècle, mais aussi, si nous le voulons bien, l’un des éléments moteurs et fédérateurs des politiques progressistes de demain[1] C’est pourquoi le Framablog les interroge de temps en temps, comme ici avec cette ébauche de traduction française d’une première version d’un texte en anglais rédigé par une allemande ! 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

METAXU ? On peut fouiller les textes à l’infini. On trouve toujours quelque chose. Est-ce nourrissant ? Extravagant ? Vain ? Non. Par exemple, pourquoi « trois hommes » rencontrent-ils Abraham à midi, dans les plaines de Mamré, au chapitre 18 de la Genèse, et pourquoi seulement « deux anges » rencontrent-ils ensuite Loth le soir même, à Sodome, au chapitre 19 ? Pourquoi trois hommes à midi, puis deux anges le soir? Une première interprétation vaut d’être citée, celle de Philon d’Alexandrie. « Alors que trois étaient apparus pourquoi l’Écriture dit-elle « Les deux anges vinrent à Sodome le soir » ? L’interprétation de Philon (« Les trois anges sont le Père, servi par les deux premières puissances »), est un peu gênante du point de vue d’une position strictement monothéiste. Plus de mille ans après Philon d’Alexandrie, le célèbre Rachi, de Troyes en Champagne, fournit une explication très différente de ces variations. A propos du verset 2 du chapitre 18, Rachi commente: « ET VOICI TROIS HOMMES.

Vers une taxe sur les semences? - agriculture Archive Les députés doivent examiner une proposition de loi qui priverait les agriculteurs d'utiliser leurs propres semences. Stephane GRAMMONT Publié le 29/11/2011 | 10:01 video title semences: la fin de la liberté Le 28 novembre, les deputés doivent examiner une proposition de loi sur les certificats d'obtention vegetale. un terme obscur qui cache en fait une veritable question de société. Ce projet de loi pourrait à l'avenir contraindre les paysans à l’achat de graines protégées par des droits de propriété de l’industrie semencière en taxant l’utilisation des semences produites à partir de leur récolte. Le Sénat a déjà adopté cette proposition de loi en juillet dernier. Il prévoit d'interdire l'utilisation, la vente ou l'échange à titre gratuit des semences de fermes. <===== Dans le reportage: Nicolas Supiot est boulanger-paysan. www.semencespaysannes.org

Manifeste pour la récupération des biens communs Cela peut sembler parfois un peu naïf, utopique, ou ne dépassant pas, comme ici, le stade de la déclaration d’intention (le cul posé sur sa chaise). Mais il est indéniable que quelque chose se met doucement mais sûrement en place autour de la défense des biens communs (les commons en anglais). La crise, si il fallait lui trouver du positif, ayant contribué à favoriser les prises de conscience en accélérant le mouvement. Comme pour l’édifiant reportage de Carole Poliquin, il y a une certaine cohérence à regrouper ainsi des éléments éparses à préserver et développer, dont on ne s’étonnera guère d’y trouver également le logiciel libre[1] Manifeste URL d’origine du document La privatisation et la marchandisation des éléments vitaux pour l’humanité et pour la planète, sont plus fortes que jamais. Les conséquences de ce processus sont néfastes.

12 facettes cooperation (resume) by laurent marseault on Prezi Collaboration and Cooperation I was asked, by email: I was very interested in your distinction Groups vs Networks. Can we say it has a direct parallelism with the distinction Collaboration vs Cooperation? In terms of enabling student’s freedom, how would you describe each one? I believe that you can draw a connection between the two distinctions. Collaboration belongs to groups, while cooperation is typical of a network. I have identified four major dimensions distinguishing the role of the individual in collaboration from the role of the individual in cooperation: - Autonomy - in the case of a collaboration, the actions of the individual are determined with reference to the needs and interests of the group, and are typically directed by a leader or some sort of group decision-making process. - Diversity - in the case of a collaboration, diversity of aim or objective is not desired. In general, the properties describing those of collaborative relate to mass.

Territoires et coopérations - Réunions à Brest Coopération et territoire Retour sur les pratiques collaboratives et l'innovation sociale ouverte dans la ville et au pays de Brest Politique publique « multimédia et internet » explicitation du « comment faire » 6 éléments méthodologiques Faire avec Être en attention Donner à voir Mettre en communs Outiller Relier pour Coopérer et Innover repris sous l'angle d'un exemple ce que cela apporte Freins et facilitations pour être ré-utiliser Notes Les pratiques collaboratives ouvertes et l'élargissement des biens communs numériques constituent le fil conducteur d'une quinzaine d’années de politique publique autour d’internet et du multimédia à Brest. Et aujourd'hui au pays de Brest et au croisement de réseaux se pose la question du passage à l'échelle de la coopération et des biens numériques mis en communs. Les deux dernières « coopérer » et « innover » se situe à un niveau méta qui dépasse la seule problématique de la politique publique autour d'internet et du multimédia. Freins

La petite révolution de l’intelligence collective Plus ludique que l'intelligence artificielle, l'intelligence collective, soit la mise en relation via le net d'une grande quantité de cerveaux humains, vient de réaliser quelques prouesses. Telle l'identification de centaines de cratères lunaires pour la NASA ou la mise en évidence d'une enzyme du VIH. À l'origine de ces nouveaux modes de recherche : le nombre d'heures hebdomadaires que nous passons, sur Terre, à jouer en ligne. Trois milliards d'heures par semaine. Le jeu est un élément important de notre société et nombreux sont ceux qui voient l’évolution vers l’homo ludens (homme qui joue) comme sa caractéristique majeure. Il sera question de crowdsourcing et de crowdsolving, d’human computation et de bien d’autres phénomènes aux noms barbares difficiles à traduire en français. Pour Markus Krause, doctorant de l’université de Brème travaillant sur l’intelligence collective et son utilité publique, humains et machines doivent travailler main dans la main :

Open E Land Camp 2012 | Open E Land Esta pginaen espaol Two weeks of action learning, open source resilientliving and ecology ,appropriate technology and off grid experimentation in Extremadura, Spain. Learn new skills, share your current ones and help make theworld more sane and fair.The camp will be as close to free as possible – see details below. Dates : Saturday the 4th August to Sunday 19th. The first week will be more preparation (digging foundations, etc), so if you can only come for a short while it may be best to come during the second week. Some details of workshops being planned are given below. Open E Land Camp 2012 Survey Form now available! Straw Bale Building: over the course of a week or so we plan to build an approx 5x5m strawbale building which looks a little like this: NB: the current total cost for all the materials for this is 2000 euros, so a small contribution towards material costs may be asked of participants in the strawbale workshop. View Larger Map There is currently nowiredinternet on site.

Fundación Fuentes Abiertas | TravailCollaboratifEnLigne Dans un projet collaboratif, animateurs et collaborateurs jouent un rôle clé dans l’atteinte des objectifs et la réussite de l’action. Les outils sont également importants, ils vont permettre de s'organiser et d'organiser les contenus produits. Malgré tout ce que l'outil peut apporter, l'homme reste au centre de la collaboration, notamment grâce à son expérience, ses idées, son savoir-faire. Les hommes génèrent la collaboration, les outils la dynamisent. Quelles sont les aptitudes et les qualités requises pour collaborer efficacement ? Auteurs : Isabelle Brulé, Dominique Cardinal, André Guyomar, David Le Guen, Emilie Payen, Fanny Saint-Georges Le contexte du travail collaboratif/coopératif Le contexte de cet article est celui de l’élaboration d’un texte par un groupe de stagiaires de la formation Outils-Réseaux «Animer un réseau collaboratif» (Animacoop). Quels acteurs, quels supports pour partager, produire et communiquer ? Les outils de la collaboration Conclusion Bibliographie :

Related: