background preloader

Documentation : Mode d'emploi vers un 3C

Documentation : Mode d'emploi vers un 3C
Lors du séminaire "Ressources numériques au CDI : un défi pour le développement des usages", les 10 et 11 mai 2012 au CDDP de Boulogne Billancourt, la sortie du vademecum « Vers des centres de connaissances et de culture » a été officiellement annoncée. Rappelez-vous... En avril dernier, la circulaire de rentrée avait mentionné la possibilité donnée aux établissements de réfléchir à la mise en œuvre de «centres de connaissances et de culture » (3C) ». Sur le site Éduscol, une présentation des 3C était faite, en prenant en exemple le lycée Émile-Mathis de Schiltigheim. Voilà qu'est maintenant proposé un vademecum, une démarche pour repenser les CDI et les faire évoluer en Centres de Connaissances et de Culture. « Réinventer le CDI » On le dit et redit constamment, on le constate tous les jours : les évolutions technologiques ont bouleversé les conditions d'accès à l'information et aux connaissances, et ont créé de nouveaux besoins et de nouvelles conditions de formation.

MENE1209011C INTRODUCTIONL'école du socle commun est une école de l'exigence et de l'ambition pour que chaque élève prenne le chemin de sa réussite. Elle suppose des bases solides, acquises à l'école primaire, notamment en français et en mathématiques. Les dernières évaluations de CE1 et CM2 sont très éclairantes à cet égard. 1 - Personnaliser 1. 2 - Responsabiliser1. CONCLUSIONC'est en personnalisant la prise en charge des élèves et en responsabilisant tous les acteurs du système éducatif que l'École républicaine deviendra à la fois plus efficace et plus équitable. Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer AnnexeOrientations et instructions pour la rentrée 2012 Sommaire 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Un Centre de culture numérique pour croiser les usages et rapprocher les usagers Niché au cœur du campus de Strasbourg, le jeune Centre de culture numérique est un lieu hybride et ouvert, où se croisent les communautés, les usages et les dynamiques. Formations, conférences, ateliers ou discussions autour d’un café… cet espace flexible a pour volonté affichée de « construire et rendre visibles les fondements d’une culture numérique partagée ». « Le projet a émergé en 2011 des nombreux échanges avec les grands acteurs du numérique de la région, raconte Philippe Portelli, directeur des usages du numérique à l’Université de Strasbourg et initiateur du projet. L’idée finit par germer : ouvrir un lieu de rencontres autour des usages et enjeux du numérique ; un lieu qui s’adresse à tous, spécialistes ou amateurs et où chacun peut « partager, écouter, participer, apprendre et se nourrir des autres ». Trois espaces bien identifiés C’est au sein du bâtiment abritant la Direction des Usages du Numérique (DUN) de l’université que le centre a pris racine.

Accompagner l'élève à l'école CDI, Learning centre, 3C (Centre de connaissances et de culture) : une réflexion sur l’accompagnement des élèves. La politique documentaire de l’académie de Toulouse, mise en place, sous l’autorité du Recteur, par l’Inspection Pédagogique Régionale Etablissements et Vie Scolaire avait cette année, dans son premier axe, "l’établissement, lieu de culture et de formation", l’objectif de conduire une réflexion sur l’organisation des espaces, hors salles de classe, en lieux d’apprentissage et d’auto-apprentissage pour les élèves. Il était précisé que ce travail s’appuyait sur le concept de learning-centre des pays anglo-saxons sur lequel une réflexion nationale a été développée, en particulier lors du séminaire "Du CDI au learning centre" organisé à l’ESEN de Poitiers du 23 au 25 mars 2011. Cette communication reprend les principaux éléments de constat qui accréditent cette réflexion. 1. Des constats… des questions. Les élèves sont accueillis au collège ou au lycée entre 8h et 18h. 2. 3. 4.

- Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis Dans un article publié début octobre 2011 «Le learning center doit-il remplacer la bibliothèque ou le CDI?» l'équipe rédactionnelle d' Actualitice, qui s'exprime pour l'AEF et Microsoft, questionne la pertinence de ce modèle appliqué à l'enseignement secondaire. En réponse au séminaire « Du CDI au Learning center » qui s'est déroulé fin mars 2011 à l'ESEN, les rédacteurs d' Actualitice justifient cette construction pour le Supérieur où les économies de fonctionnement peuvent être redéployées auprès d'étudiants autonomes dans leurs recherches. L'enthousiasme est en revanche nuancé lorsqu'il s'agit de transposer les Learning centres dans les collèges et lycées. A cela deux raisons qui tiennent de l'autonomie et de l'ouverture qui sont des préalables à l'appropriation de ce nouveau type d'espace par les élèves. De l'autonomie à l'ouverture, autre problème posé par la transposition des Learning centres dans l'enseignement secondaire, il n'y a qu'un pas.

Related: