background preloader

La BHAGAVAD-GITA en Francais

La BHAGAVAD-GITA en Francais
Related:  bebeleo

Bhagavad-Gītā Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Krishna et Arjuna sur le champ de bataille de Kurukshetra (illustration du XVIIIe et XIXe siècles) La Bhagavad-Gita ou Bhagavadgita (devanagari : श्रीमद् भगवद् गीता (Śrīmad bhagavad gītā), terme sanskrit se traduisant littéralement par « chant du Bienheureux » ou « Chant du Seigneur »[1]) est la partie centrale du poème épique Mahabharata. Ce texte est un des écrits fondamentaux de l'Hindouisme souvent considéré comme un « abrégé de toute la doctrine védique »[2]. Origine[modifier | modifier le code] Les indianistes s'accordent à penser que le texte a été écrit entre le Ve et le IIe siècle av. Contexte[modifier | modifier le code] Un dessin illustrant la bataille de Kurukshetra, entre les Kauravas et les Pandavas, décrit dans le Mahabharata. L'histoire se déroule au début de la grande guerre entre les Pandava, fils du roi Pāṇḍu, et les Kaurava. Contenu[modifier | modifier le code] Extraits de la Bhagavad Gita, issus d'un manuscrit du XIXe siècle

Le Coeur de la Yogini Upanishads, Hindouisme et Spiritualité Yoga-sûtra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Yoga sūtra ou Yogasūtra ( Sanskrit en devanāgarī : yoga योग - sūtra सूत्र , ou योगसूत्र )[1] de Patañjali, abrégé Y.S., est un recueil de 195 aphorismes (sūtra), phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées et appartenant à la philosophie indienne āstika. Ce texte qui comprend 1161 mots[2] est la base du système philosophique appelé yoga, yoga de Patañjali ou encore sāṃkhya-yoga[3] en raison de sa connexion intime avec le darśana (point de vue/méthode) appelé sāṃkhya[4]. Cette œuvre, probablement rédigée ou compilée entre -200 et +500 (on retient souvent le IIe s. av. J. Les 195 sūtra sont répartis en 4 chapitres (pāda) : Samādhi pāda, Sādhana pāda, Vibhūti pāda, Kaivalya pāda. Contexte doctrinal[modifier | modifier le code] Article principal : Yoga. L'enseignement basé sur les Yoga sūtra de Patañjali se nomme le yoga-darśana. Structure du texte[modifier | modifier le code] Ce deuxième chapitre est composé de 55 sūtra.

La Bhagavad Gita La Bhagavad Gîta Traduit du sanscrit par Anne-Marie Esnoul et Olivier Lacombe Editions du Seuil, collection Points-Seuil Extraits Textes sacrés de l'hindouisme Les Veda (en sanskrit, "connaissance") sont les textes sacrés les plus anciens de l'hindouisme: les parties les plus anciennes dateraient du 18 ème avant J-C et les plus récentes du 3ème siècle avant J-C. Ils ont d'abord été transmis oralement avant l'apparition des textes écrits. Les Veda sont composés essentiellement de quatre parties: le Rigveda: composé de "rig" qui veut dire hymne en sanskrit; il en contient plus de 1000, lus à haute voix, le Samaveda: composé de "sama" qui veut dire mélodie en sanskrit; invocation chantée des dieux, le Yajurveda: composé de "yaja" qui veut dire sacrifice en sanskrit; ces textes étaient utilisés par les prêtres pendant les sacrifices, le Atharvaveda: composé de Atharvana, nom du sage qui est l'auteur; partie la plus récente, qui contient des formules magiques utilisées par les brahmanes. Les UpanishadTextes ésotériques et mystiques, regroupés dans les aranyaka. Shankaracharya a commenté 12 Upanishad, reconnus comme védiques. Le Mahabharata Le Ramayana

Mantras d'introduction et de conclusion - Yoga Kundalini Le Yoga Kundalini utilise beaucoup de mantras que ce soit pendant les asanas, ou pendant les méditations. Les mantras sont des mots ou des séries de mots que l'on répète afin que leur vibration nous nourrissent. Quelques soit leur provenance (indienne, tibétaine, chinoise, japonaise...), ils appartiennent à des langues anciennes, dites sacrées, car la vibration produite par la sonorité des mots, correspond à la vibration de la chose qu'il désigne. Dans le Kundalini Yoga, les mantras utilisés viennent du pendjabi (région au nord ouest de l'Inde) et sont fréquemment utilisés pendant les pratiques. Voici ceux que l'on utilise en début et en fin de cours; une manière d'ouvrir puis de clore l'espace du Yoga. Ong Namo Guru Dev Namo (Adi mantra) Je m'incline face à la l'énergie première et créatrice, je m'incline face à la sagesse subtile et divine en cliquant ICI. Ad Gurey Nameh, Jugad Gurey Nameh, Sat Gurey Nameh, Siri Guru Deve Nameh (Mangala Charn mantra) : Je m'incline devant la vraie sagesse,

Gheranda Samhitâ Description du yoga physique 1. Un jour, Candakâpâli se rendit à la cabane de Gheranda. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10 -11 Voici donc ces sept disciplines : D'abord les six actes de purification (satkarman); puis les postures (âsana) qui permettent d'acquérir la stabilité, les gestes ou sceaux (mûdra) qui donnent la fermeté; le retrournement des sens (pratyâhâra) qui apporte la quiétude; viennent ensuite le contrôle de l'énergie du souffle (prânâyâma) assurant la légèreté; puis la contemplation (dhyâna) permettant la perception directe de la conscience de Soi (âtman); enfin l'enstase (samâdhi) donnant accès à l'émancipation et qui est, sans aucun doute, l'ultime libération. 12. 13. 14 a) Le nettoyage stomacal Le nettoyage stomacal ou antardhauti comprend lui-même quatre pratiques : vâtasâra, la purification par l'air; vârisâra, la purification par l'eau; vanhisâra, la purification par le feu du souffle vital (agni); bahiskrita, l'expulsion d'air par l'anus. 16. 18. 19. 23. 24. 25. 28. 30.

Vedanta Les textes du Vedanta La littérature au sujet du Vedanta s'est considérablement enrichie au cours des siècles et forme un ensemble de plusieurs milliers de pages avec les commentaires des textes fondateurs du Vedanta et aussi les commentaires des commentaires. Les Upanishads, un des textes fondateurs du Vedanta, et la Bhagavad Gita, sont à l'origine en Sanskrit. Mais différentes traductions et divers commentaires indépendants sont maintenant disponibles dans de nombreuses langues régionales indiennes comme le Tamil, le Telugu, le Bengali, etc. ainsi que plus récemment le Français et l'Anglais. Nous nous contenterons ici de citer les trois textes fondateurs du Vedanta et aussi quelques autres textes qu'un étudiant du Vedanta se doit généralement d'étudier. sont la source principale de l'enseignement du Vedanta. L'autre section des Védas, la section des Rites (ou karma kanda) est aussi un moyen de connaissance mais dont le sujet est l'ordre universel éthique, le dharma. La Bhagavad Gita :

Hatha-Yoga Pradîpîkâ HATHA-YOGA PRADIPIKATraduction C. Tikhomiroff Chapitre 1 1) Je me prosterne devant le Maître originel, Sri Adînâtha, par qui fut enseignée la science du Hatha-Yoga. 2) Ayant salué en son guru Nâtha lui-même, le yogin Svâtmarama entreprend cet exposé de la science du Hatha uniquement en vue du Râja-Yoga. 3) A ceux qui ne peuvent connaître le Râja-Yoga, tous égarés qu'ils sont dans les ténèbres résultant de la multiplicité des opinions, Svâtmarama dans sa compas­sion offre cet éclaircissement sur le Hatha-yoga. 4) Cette science du Hatha, a été connue en premier lieu par Matsyendra et Goraksha. 5) Sri Âdinâtha, Matsyendra, Sâbara, Anàndabhai­rava, Caurangi, Mina, Goraksha, Virupâksa, Bilesaya, 6) Manthânabhairava, Siddhi, Buddha, Kazithadi, Korantaka, Surananda, Siddhipâda, Carpati, 7) Kâneri, Pûjyapâda, Nityanâtha, Niranjana, Kapâli, Bindunâtha, Kakacandisvara, 8) Allama, Prabhudeva, Ghodâcoli, Tintini, Bhanûki, Nàradeva, Khan dakapalika, Svastikasana Gomukhasana (Asana du mufle de vache) Virasana

Related: