background preloader

Jean Giono - L'homme qui plantait des arbres

Jean Giono - L'homme qui plantait des arbres
La nouvelle de Jean Giono qui suit a été écrite vers 1953 et n'est que peu connue en France. Par contre, traduite en treize langues, elle a été largement diffusée dans le monde entier et si appréciée que de nombreuses questions ont été posées sur la personnalité d'Elzéard Bouffier et sur la forêt de Vergons, ce qui a permis de retrouver le texte. Si l'homme qui plantait des chênes est le produit de l'imagination de l'auteur, il y a eu effectivement dans cette région un énorme effort de reboisement surtout depuis 1880. Cent mille hectares ont été reboisés avant la première guerre mondiale, surtout en pin noir d'Autriche et en mélèze d'Europe, ce sont aujourd'hui de belles forêts qui ont effectivement transformé le paysage et le régime des eaux. Voici d'ailleurs le texte de la lettre que Giono écrivit au Conservateur des Eaux et Forêts de Digne, Monsieur Valdeyron, en 1957, au sujet de cette nouvelle : Cet homme parlait peu. Après le repas de midi, il recommença à trier sa semence. Related:  Les hommes qui plantaient des arbres (semons des forêts ! )FrenchEco Solutions

L'Homme qui plantait des arbres (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Homme qui plantait des arbres est un film d'animation réalisé par l'illustrateur canadien Frédéric Back pour Radio-Canada en 1987 à partir de la nouvelle du même nom écrite par Jean Giono en 1953. Il a été distribué simultanément en deux versions : une version française, narrée par Philippe Noiret, et une version anglaise, narrée par Christopher Plummer. La musique a été composée par Normand Roger. Le film a reçu de nombreux prix en 1987 dont l'Oscar du « meilleur film d'animation » et le Grand Prix du Festival international du film d'animation d'Annecy. Le film d'animation a obtenu de nombreux prix. Le film est nominé ensuite au 6e Festival international du film sur l'environnement et la nature à Royan, en France, où il reçoit le grand prix du Festival. Olivier Cotte, Les Oscars du film d'animation, secrets de fabrication : les coulisses de L'homme qui plantait des arbres, Eyrolles,‎ 2006 (ISBN 2-212-11568-7)

My current study goals Harmony Org Seeds of a revolution Two years ago, Bhausaheb Thorat launched a campaign to turn a drought-stricken region into a lush forest. Huned Contractor traces his journey Every year since June 2006, 45 million seeds and saplings are planted in Sangamner tehsil (a group of villages), 200 km from Mumbai, to transform arid zones into green carpets. Behind the geographical metamorphosis lies the zeal of 84 year-old conservationist Bhausaheb Santuji Thorat. Thorat’s Dandakaranya Movement, which promises a thick wood cover in the years to come, was recently credited by the United Nations Environment Programme, with its website uploading a feature on Thorat’s initiative (www.unep.org /billiontreecampaign/CampaignNews/Dandakaranya.asp) as an example of how determination can work magic in the face of odds. His story is also the subject of a Marathi book — Aadhunik Dandakaranyachi Kathaa (Ameya Prakashan; 2008) — by journalist Aruna Antarkar, who has travelled extensively with Thorat.

Bonjour Tristesse Bonjour Tristesse - Françoise Sagan Beaucoup de fiches de ce site ont été adaptées des Activités suggérées par Gisela Gomes et Fátima Oliveira dans «Bonjour Tristesse», collection lectures, Porto Editora, Je me suis aussi appuiée du site suivant: L'objectif c'est de concentrer des activités qui permettent à mes élèves de contrôler leurs connaissances, de gagner une certaine autonomie et surtout d'avancer à leur propre rythme pour pouvoir me dédier à ceux qui ont plus de difficultés. Pour les fiches intitulées «Page d'écriture», les solutions proposées sont simplement une orientation en tenant compte des idées.

L'Homme qui plantait des arbres | Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». L'Homme qui plantait des arbres est une nouvelle de langue française écrite en 1953 par l'écrivain français Jean Giono pour « faire aimer à planter des arbres », selon ses termes. Il s'agit de l'histoire, présentée comme authentique, du berger Elzéard Bouffier, personnage pourtant de fiction, qui fait revivre sa région, localisée en Haute Provence, entre 1913 et 1947, en plantant des arbres. Écrite à la suite d'une commande du magazine américain Reader's Digest, la nouvelle a eu un retentissement mondial. L'Homme qui plantait des arbres est aujourd'hui reconnu comme une œuvre majeure de la littérature d'enfance et de jeunesse et elle est, à ce titre, et pour son message écologique de développement durable, étudiée en classe. Résumé[modifier | modifier le code] La passion de cet homme consiste donc à planter des arbres, dans une parfaite solitude[variantes 1]. Le manuscrit[modifier | modifier le code]

Why You Need To Use The Subjunctive In French - French learning article One of my students told me he was afraid of this tense: « sache, fasse, sois, aie » These irregular verbs in the subjunctive might sound a bit difficult and strange, but the subjunctive is much more than just a tense. That's why I decided to write this article. This article is written to stop fear and prejudice against the French subjunctive. I've always said that before learning this tense, my students are talking in black and white. Let me explain. Before learning this tense, here is an example of what you might say: Q: How was your weekend? After learning this tense, here is an example of the amazing things you could say: Good/fine, I was happy that my friend spent some time with me this weekend because he/she is very busy and it's important that we meet up for our friendship! You'll be able to build your own sentences based on your feelings and emphasize what you think about the weekend─not only what you did. How do you begin learning this tense? Hero image by Les Sachs (CC BY 2.0)

7 car-free cities: Independent of the auto Interested in uplifting stories on the natural world, sustainable communities, simple food, and new thinking on how to live well? Please enter a valid email address and try again! No thanks Guy de Maupassant (1850-1893) Guy de MAUPASSANT, écrivain français né au château de Miromesnil, près de Tourville-sur-Arques (Seine maritime) le 5 août 1850, mort à Paris le 6 juillet 1893. Oeuvres principales : Contes de la Bécasse (1883), Toine (1885), Bel-Ami (1885), La Petite Roque (1886), Le Horla (1887), Pierre et Jean (1888),... Tout sur Maupassant : Maupassant par les textes. Aux champs (1882) : "Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bains..." La bécasse (1882) : "Le vieux baron des Ravots avait été pendant quarante ans le roi des chasseurs de sa province. Mais, depuis cinq à six années, une paralysie des jambes le clouait à son fauteuil ; il ne pouvait plus que tirer des pigeons de la fenêtre de son salon ou du haut de son grand perron..." En mer (1883) : "Un affreux malheur vient de jeter la consternation parmi notre population maritime déjà si éprouvée depuis deux années..." Les épingles (1888) : " - Ah ! La folle (1882) : "Tenez, dit M.

Comment je suis devenu plus humain : écoutez notre entretien avec Tristan Lecomte Tout au long de son parcours au sein d’Alter Eco, Tristan Lecomte n’a cessé de tisser des liens forts, fraternels, et privilégiés avec les petits producteurs agricoles. Ces rencontres ont été la source d’actions concrètes développées pour soutenir les producteurs, grâce au commerce équitable et à l’agriculture biologique. A présent, via les marchés de la compensation carbone, il accompagne les petits producteurs vers toujours plus d’indépendance. Tristan Lecomte s’est récemment installé en Thaïlande pour vivre au plus proche de la terre. Il est aujourd’hui, lui-même, un petit producteur de riz bio et un planteur d’arbres. "Le chemin reste gigantesque avant que nous ne parvenions à sauver la planète que nous avons mise en danger. Tristan Lecomte a été désigné par le magazine américain Time comme l’une des 100 personnalités les plus influentes en 2010, et nommé Young Global Leader par le Forum Economique Mondial de Davos. Ecoutez notre entretien avec Tristan Lecomte

The 10 Most Confusing Words Of The French Language Part I - French learning article There are some words that every French learner seems to confuse all the time. They include verbs, nouns, adjectives, adverbs and prepositions. As they say, "If only I had a penny every time someone confused one of these words!" Here are the words in question, paired because of similar meaning or sound. connaître & savoirattendre, entendre & écouterdire & parlerregarder & voirpleurer & pleuvoiravant et devantbien & bonmeilleur & mieuxan & annéeneuf & nouveau Let's see if I can shed some light on the first five word pairs today! I will try to make it as simple as possible (which is likely to make you nod and say, "Yeah, easy-peasy,") but beware: it's not easy at all. By the way, if you often mix up words, you can say: Je confonds toujours ces mots, from the verb confondre (as tempting as it might be, “confuser” is not a word)! 1.Savoir Connaître & (to know) Both verbs mean "to know," but savoir is about hard facts: On the other hand, connaître is about things you are familiar/intimate with.

Related: