background preloader

Tous inégaux devant l'identité numérique !

Tous inégaux devant l'identité numérique !
Le web a tendance à gommer les inégalités notamment avec l'accès à l'information, les outils open source et à favoriser les échanges et les partages de contenus. Pourtant, nous sommes profondément inégaux devant un élément fondamental pour chacun d'entre nous : notre identité numérique ! Eh oui, en fonction de notre marque personnelle, c'est-à-dire notre prénom et notre nom, nous n'aurons pas à faire face au même niveau de concurrence. A ce titre, l'identité numérique va-t-elle devenir un critère discriminant dans le choix du prénom de vos enfants ? Un prénom, un nom : une identité numérique qui vous colle à la peau : Ca y est vous avez décidé d'améliorer et d'optimiser votre présence sur internet après avoir lu notre dernier article Personal branding : découvrez votre marque personnelle Bravo ! Deux cas de figure se présente : Votre prénom-nom est très commun : Vous êtes unique sur la toile : L'identité numérique des frères Dupont : Je me suis amusé à créer cette petite histoire fictive :

Entretien avec Louise Merzeau : quelle présence numérique ? Louise Merzeau [avec l'aimable autorisation de l'auteur] Louise Merzeau est Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur trois domaines : Mémoire et information, Médiation (approche médiologique) et Image et information. Quel type de traces un internaute laisse-t-il sur la toile ? Louise Merzeau : Un internaute laisse beaucoup de traces de différentes natures. Cela veut-il dire qu'on ne peut pas prétendre avoir une maîtrise totale de son identité sur le web ? Louise Merzeau : cette question est assez délicate. Vous préférez parler de présence numérique plutôt que d’ identité numérique . Louise Merzeau :Oui, j’ai proposé effectivement cette notion, sinon pour l’opposer en tout cas pour essayer de se dégager un peu de cette problématique de l’identité numérique qui est très mise en avant en ce moment. Louise Merzeau : Absolument.

Quelle protection européenne pour les données personnelles ? Question d'Europe n°250 Quelle protection européenne pour les données personnelles ? Résumé : La Commission européenne a rendu public, le 25 janvier 2012, un projet de règlement relatif à la protection des données à caractère personnel, qui refond l'ensemble du cadre juridique européen issu de la directive de 1995. Si ce projet comporte de nombreuses avancées, notamment en termes de renforcement des droits du citoyen et de mise en conformité des entreprises, le mécanisme de régulation proposé, fondé sur le critère de " l'établissement principal ", n'est pas adapté à l'univers numérique. Il est donc proposé de mettre en place une autre gouvernance, tirant le meilleur des approches juridiques latines et anglo-saxonnes et faisant de la protection des données personnelles un avantage pour les entreprises, un nouvel espace de droit pour le citoyen et une opportunité de renforcer l'intégration européenne. La protection des données personnelles fait l'objet d'un important débat européen. I. 1.

Protégez vite votre identité numérique, avant qu'il ne soit trop tard! L'identité numérique c'est cette clef qui fait le lien entre votre entité réelle et sa représentation numérique sur internet. Que ce soit : votre profil sur tel réseau social, et les portes qu'il ouvre dans tous les outils qui lui sont affiliés car vous avez accepté d'en partager les données de votre blog ou site personnel ou collaboratif où vous partagez vos idées, vos documents, ... de votre compte ecommerce pour commander, indiquez vos souhaits d'achats ou commenter vos achats dans telle ou telle eboutique, vos multiples comptes emails accumulés chez les divers opérateurs ADSL, téléphonique, tous vos comptes administratifs officiels en train de migrer sur le web, de votre banque aux impôts en passant par l'assurance maladie, la CAF, le CESU,.... ... Ces clefs, dont vous ne vous souvenez pas de toutes, se sont accumulées le long de votre courte vie numérique, déjà si bien remplie de données et de traces multimédias en tous genres. Si, si, juré craché! Alors comment se protéger ?

Comment effacer ses traces sur Internet, selon la CNIL « Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche ? » Voici le titre d’un article publié ce lundi 4 avril sur le site de la CNIL. Le message est on ne peut plus clair : éduquer les internautes français en matière de réputation en ligne. En guise de préambule, l’article explique par quel moyen les moteurs de recherche balaient quotidiennement des millions de sites web. Contacter le webmaster Si en tapant votre nom sur un moteur de recherche, quelconque des informations nuisibles à votre image apparaissent, la commission donne un 1er conseil : « il faut tout d’abord vous adresser au responsable » du site référencé. Pour faciliter la tâche, la CNIL propose son modèle de courrier, mais ajoute que les internautes doivent « justifier auprès du responsable en quoi la publication de ce contenu nuit à votre réputation ou à votre vie privée ». Selon la législation en vigueur le site dispose d’un délai de 2 mois pour traiter cette requête. Vider le cache

Contrôler sa présence numérique Pourquoi enseigner l’identité numérique ? « Un internaute laisse beaucoup de traces de différentes natures. Nos comportements en ligne ont considérablement évolué, soit directement sur Internet, soit lors de toutes sortes de transactions qui intègrent des transferts d’informations numériques (…). Comme dans la vie réelle, il faut apprendre à repérer différents milieux, savoir comment on se comporte dans tel milieu, comprendre qui parle, d’où on parle. C’est ce que je mets dans la présence numérique. Lire l’interview de Louise Merzeau. Descriptif de la séquence Questionnaire : Google veut vous vendre un jean, est-ce possible ? A l’heure du bilan Ainsi cette séquence sur les usages du numérique aura permis d’aborder un domaine complètement transversal illustrant les relations unissant droit et société. Bilan pour l’enseignante : les 3 thèmes du programme d’ECJS sont abordés : « droit et vie en société « , « le citoyen et la loi « « le citoyen et la justice « . Cette séquence aura permis de :

Cours 8 – Réseaux sociaux et identité numérique | MESFC Lyon2 Cours 8 – Réseaux sociaux et identité numérique L’objectif de ce cours est que vous soyez en mesure de prendre en compte, dans vos pratiques professionnelles, les usages que font les enfants et les adolescents des réseaux sociaux. Il vise également à vous aider à mettre en place, dans votre enseignement, une éducation à l’usage des réseaux sociaux. La synthèse du travail réalisé pour ce cours sera faite sur cette page La discussion sur "Quelle éducation à l’identité numérique à l’école ? " aura lieu sur le forum Ce qu’il faut faire (avant le 8 décembre) - Publier un article sur le blog (catégorie "identité numérique") présentant la personne du groupe qui se trouve juste avant vous dans la liste avant le 2 décembre (utilisez le prénom et l’initiale du nom comme titre à votre article et ne donnez jamais le nom de la personne dans l’article) - Proposez une définition à l’expression "identité numérique" ? Des vidéos pour réfléchir Des lectures pour apprendre Mon avatar Mon identité numérique

Protection des données personnelles au travail : les bonnes pratiques La protection des données à caractère personnel est devenue un sujet majeur dans les relations sociales sur les lieux de travail. Des outils comme la vidéosurveillance ou la géolocalisation sont largement mis en place. En effet, dans le cadre du recrutement ou de la gestion des carrières, les employeurs utilisent de plus en plus d'applications informatiques. Ces dispositifs enregistrent quantité de données personnelles sur les salariés et peuvent parfois porter atteinte à leurs droits ou à leur vie privée. A l'heure du développement de l'utilisation des smartphones, du télétravail et du bring your own device, il est nécessaire de maintenir de maintenir un équilibre entre le contrôle de l'activité des salariés et la protection de la vie privée. En 2012, plus de 10 % des plaintes reçues par la CNIL concernaient le monde du travail. 17 d'entre elles ont donné lieu à des mises en demeure. Le recrutement et la gestion du personnel La géolocalisation des véhicules des salariés

Facebook Places en questions 15 octobre 2010 Le 30 septembre, Facebook a lancé en France "Lieux" ("Places"), son nouveau service de géolocalisation. La CNIL est très attentive aux conditions de déploiement de ce service et demande à Facebook d’améliorer les paramètres de confidentialité et l’information des personnes. Qu’est-ce que " Facebook Lieux " ? Facebook " Places ", ou " Lieux ", est un service de localisation permettant aux utilisateurs du réseau social d’indiquer à leurs amis ou aux membres de Facebook qu’ils se trouvent à un certain endroit (restaurant, café, monument, …), et de visualiser où se trouvent leurs " amis " . Ainsi, vous pouvez publier sur votre " mur " le lieu où vous vous trouvez à un instant donné et préciser par un tag si vos " amis " Facebook sont présents, de la même manière que sur une photo. Comment fonctionne le service ? Pour chaque lieu, des informations peuvent être obtenues par simple clic. Quels sont les risques de cette application sur la vie privée ?

Réutilisation des données personnelles (1/4) : Rendre leurs données aux utilisateurs A l’occasion d’un voyage d’études organisé par la Fing dans le cadre de son projet MesInfos, nous avons rencontré des acteurs du projet britannique MiData. Dans le même esprit que MesInfos, le projet MiData engage plusieurs grandes organisations vers le partage des données personnelles entre les organisations et les individus que ces données concernent. La baseline de ces deux projets pourrait être la même : « Si vous savez quelque chose sur moi, alors je dois le savoir aussi et faire ce que je veux de cette information ».D’où vient exactement ce projet ambitieux ? Pourquoi s’engager ainsi sur cette voie de la réutilisation des données personnelles ? Quels en sont les grands enjeux ? Les données personnelles sont l’avenir des données publiques Pour David Eaves (@daeaves), les données ouvertes de prochaine génération sont les données personnelles : « Il s’agit d’un tout nouveau type de données ouvertes. Quand le gouvernement publie des données sur des produits ou des services.

Dossier: Comment mieux gérer son identité numérique pour les débutants ? | Maryon Escot Jackson Actuellement en préparation d’un diplôme universitaire technologique en Information et Communication au sein de l’Institut Universitaire de Technologie à Toulouse ; passionnée par les apports du Web 2.0. et par les réseaux sociaux, je conçois cet article dans l’intention d’accompagner les individus désirant construire ou améliorer leur identité numérique. L’identité numérique, c’est le mélange entre votre personne réelle et ce que vous êtes (ou prétendez être) sur Internet. Ce terme est avancé depuis l’apparition du Web 2.0 dans lequel a été intégrée la possibilité pour l’internaute de participer directement au contenu (arrivage des messageries instantanées, chat, blogs, réseaux sociaux, data journalisme, e-commerces, forums et autres). Il ne faut jamais perdre de vue que la toile est principalement publique. Cela converge à dire que tout ce qui y est publié de vos mains propres devient public et échappe à votre autorité personnelle. A quoi cela va-t-il me servir? Exemple : Facebook.

L'identité numérique (nom + prénom) est-elle un enjeu tellement important qu'elle pourrait influencer sur le choix du prénom de nos futurs enfants?
Le couple nom/prénom est une marque personnelle qui nous distingue dans la masse. Cependant, nous ne sommes pas les seuls sur internet à posséder cette même marque. Deux cas de figure apparaissent alors :
• ce couple nom/prénom est commun : il sera alors nécessaire de créer un certain nombre de traces sur la toile pour se distinguer des autres et apparaître dans les moteurs de recherche. Toutefois, les vieux dossiers seront difficilement repérables.
• il est (quasiment) unique : peu d'efforts seront nécessaires pour émerger du lot, que ce soit en bien ou en mal.
L'exemple choisi dans l'article est la recherche Google de trois couples nom/prénom :
 Nicolas Dupont : 2610000
 Pierre Dupont : 4740000
 Soren Dupont : 4950
Ainsi, pour une famille donnée, selon le nom choisi, un enfant aura plus ou moins de mal à se démarquer plus tard by nikoko Nov 18

Related: