background preloader

Naturalisme (littérature)

Naturalisme (littérature)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avant de désigner le mouvement littéraire, le terme naturalisme a été employé au XVIIIe siècle pour désigner un système qui considère la nature comme principe fondamental, pour lequel rien n’existe en dehors de la nature (Diderot l'utilise comme synonyme de « religion naturelle »). Puis, dans la seconde moitié du XIXe siècle, ces termes commencent à être appliqués à la peinture : Baudelaire (Salon de 1846) oppose les coloristes, peintres du Nord, et les naturalistes, peintres du Midi, « car la nature y est si belle et si claire que l'homme […] ne trouve rien de plus beau à inventer que ce qu'il voit ». Lorsque Zola commence à employer le terme naturalisme, dans les années 1865-1866, il trouve donc un terrain déjà préparé. Il théorise cependant le naturalisme littéraire dans Le Roman expérimental en 1880. Zola, au nom de la modernité, rejette le romantisme qu'il cite de : « démodé comme un jargon que nous n'entendons plus » (cf. Related:  Naturalisme

Édouard Rod Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Édouard Rod, né le 31 mars 1857 à Nyon et mort le 29 janvier 1910 à Grasse, est un critique littéraire, journaliste, bellettrien et écrivain suisse. Biographie[modifier | modifier le code] Originaire de Ropraz, Rod étudie à l'Université de Lausanne, où il rédige sa thèse de doctorat sur la légende d'Œdipe (Le développement de la légende d'Œdipe dans l'histoire de la littérature), puis à Berlin, où il s'enthousiasme pour les doctrines de Schopenhauer et la musique de Wagner. En 1878, il arrive à Paris. En 1884 il devient rédacteur en chef et éditeur de la Revue contemporaine. Il collabore à plusieurs périodiques (Revue réaliste [1], Le Figaro, Journal des débats, Revue des deux Mondes, Revue wagnérienne, et, en Suisse, à la Semaine littéraire). En 1887, il succède à Marc Monnier en tant que professeur de littérature comparée à l'Université de Genève jusqu'en 1893. Citations[modifier | modifier le code] — Édouard Rod Études critiques

Hermann Göring Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermann Wilhelm Göring (ou Goering[2] ; prononcé, en allemand, [ˈɡøː.ʁɪŋ] Écouter) (né le à Rosenheim ; mort par suicide le à Nuremberg) était un militaire et un homme politique allemand de premier plan du Parti national-socialiste et du gouvernement du Troisième Reich. Commandant en chef de la Luftwaffe et ministre de l'Air, il fut condamné à mort à l'issue du procès de Nuremberg en raison de son implication dans les crimes du régime nazi. Les jeunes années[modifier | modifier le code] Hermann Göring en 1907 Hermann Göring, fils de Heinrich Ernst Göring et de Franziska Tiefenbrunn (21 avril 1859 – 15 juillet 1923), est né à Rosenheim en Bavière le . Vers 1899, le père de Göring qui a été mis à la retraite, accepte la proposition du parrain de Hermann, Hermann von Epenstein, médecin anobli d'origine juive, de s'installer dans un des deux châteaux qu'il vient d'acquérir. La scolarité de Hermann se déroule mal. Son mariage avec Emmy Sonnemann.

Le naturalisme chez Zola Dès le début du 18ème siècle, ce dérivé savant de " naturel avait désigné le système symbolique, et notamment mythologique d'interprétation des phénomènes de la nature. Vers le milieu du siècle, le terme naturalisme s'emploie pour dénommer les théories excluant toute causalité surnaturelle. Au 18ème siècle, le mot s'emploie aussi en science pour désigner le caractère naturel de quelque chose, d'un phénomène. Peu à peu, ce terme tombe en désuétude jusqu'en 1857 où la Revue Moderne publie un texte du critique d'art Castagnary qualifiant la peinture de Courbet de naturaliste ; le sens en est ici : peintre traitant de la nature avec réalisme. Zola, au nom de la modernité rejette le romantisme " démodé comme un jargon que nous n'entendons plus " (cf. Ecran classique : écran qui rend les couleurs que l'auteur veut bien donner.

Guy Môquet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Môquet. Guy Môquet, né le 26 avril 1924 à Paris et mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant (Loire-Inférieure[1]), est un militant communiste, célèbre pour avoir été le plus jeune des quarante-huit otages fusillés, le 22 octobre 1941, à Châteaubriant, Nantes et Paris en représailles après la mort de Karl Hotz[2],[3]. Son nom, plus particulièrement associé à celui des vingt-sept fusillés du camp de Châteaubriant, est passé dans l'histoire comme un des symboles de la Résistance française. Le qualificatif de résistant, souvent utilisé à son propos, notamment dans les médias, est cependant l'objet d'un débat récent parmi quelques auteurs. Sa famille[modifier | modifier le code] Guy Môquet était le fils de Prosper Môquet, cheminot, syndicaliste, député communiste du 17e arrondissement de Paris. Biographie[modifier | modifier le code] Son adolescence[modifier | modifier le code] Octobre 1941[modifier | modifier le code]

Les Soirées de Médan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Soirées de Médan est un recueil collectif de six nouvelles, publié le 15 avril 1880 chez Georges Charpentier éditeur à Paris, réunissant Émile Zola, Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis. Composition du recueil[modifier | modifier le code] Le recueil est composé des nouvelles suivantes : L'Attaque du moulin - Émile ZolaBoule de Suif - Guy de MaupassantSac au dos - J. Genèse du recueil[modifier | modifier le code] Les six écrivains furent alors périodiquement qualifiés de « groupe de Médan », ce qui faisait implicitement référence à d'autres dîners littéraires antérieurs, tels le « dîner Flaubert » (également appelé « dîner des Cinq »), qui regroupa régulièrement, de 1874 à 1880, Gustave Flaubert, Ivan Tourgueniev, Edmond de Goncourt, Alphonse Daudet et Émile Zola. Médan[modifier | modifier le code] En 1878, Émile Zola achète une maison à Médan, un « trou charmant » situé près de Poissy.

Dmitri Chostakovitch Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dmitri Chostakovitch Dmitri Chostakovitch (1942). Œuvres principales Dmitri Dmitrievitch Chostakovitch prononciation (en russe : Дмитрий Дмитриевич Шостакович[N 1]), né le 25 septembre 1906 (12 septembre du calendrier julien) à Saint-Pétersbourg en Russie et mort le 9 août 1975 à Moscou en URSS, est un compositeur russe de la période soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse, formation, débuts[modifier | modifier le code] Dmitri Chostakovitch est issu d'une famille appartenant à l'intelligentsia russe et au passé révolutionnaire : son grand-père Boleslav (en polonais Boleslaw Szostakowicz), lui-même fils d'un révolutionnaire polonais déporté en Russie dans la région de Perm, avait été exilé en Sibérie pour avoir été soupçonné[N 2] d'être impliqué dans la tentative d'assassinat d'Alexandre II de 1866[1]. En février 1922, le père de Chostakovitch meurt d'une pneumonie. La période d'avant-guerre[modifier | modifier le code]

ZOLA : THEORIE ET PRATIQUE DU NATURALISME Ces thèmes seront constamment déclinés par Zola tout au long de ses préfaces et de ses nombreux textes théoriques : « Posséder le mécanisme des phénomènes chez l'homme, montrer les rouages des manifestations intellectuelles et sensuelles telles que la physiologie nous les expliquera, sous les influences de l'hérédité et des circonstances ambiantes, puis montrer l'homme vivant dans le milieu social qu'il a produit lui-même, qu'il modifie tous les jours, et au sein duquel il éprouve à son tour une transformation continue.» Ces lignes du (1880) enferment toute la doctrine naturaliste. « Mais Zola n’est pas un réaliste, madame ! c’est un poète ! » dit Mme de Guermantes, s’inspirant des études critiques qu’elle avait lues dans ces dernières années et les adaptant à son génie personnel. Dans L'Assommoir, même le langage ouvrier, dont Zola avait pourtant constitué, sur le terrain, un véritable lexique, est, à bien des égards, une création littéraire.

Stanley Kubrick Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Stanley. Stanley Kubrick est un réalisateur, photographe, scénariste et producteur américain né le dans la ville de New York à Manhattan[1],[2], et mort le dans son manoir de Childwickbury, entre St Albans et Harpenden (Hertfordshire, nord de Londres). Après des débuts dans la photographie, Kubrick, autodidacte, sera également son propre directeur de la photographie, producteur, scénariste ou encore monteur. Ses treize longs métrages en quarante-six ans de carrière l'imposent comme un cinéaste majeur du XXe siècle. Quatre de ses films sont classés dans le top-100 de l'American Film Institute. Biographie[modifier | modifier le code] Stanley Kubrick a toujours été réticent à s'entretenir sur ses œuvres, laissant au spectateur la liberté de formuler sa propre interprétation. Débuts dans la photographie[modifier | modifier le code] Stanley Kubrick se photographiant devant un miroir avec Rosemary Williams, 1949

naturalisme Naturalisme Le naturalisme est un mouvement littéraire qui est né dans la seconde moitié du XIXème siècle, qui s’est attaché à décrire la réalité telle qu’elle est et non telle qu’elle devrait être ; on sait que Zola s’est déclaré disciple de Claude Bernard (l’auteur de « l’introduction à la médecine expérimentale), n’hésitant à écrire « le roman expérimental », livre dans lequel il prétend appliquer à la littérature les principes du grand savant. Par sa description qui se voulait objective de la réalité sociale, le naturalisme a contribué à la prise de conscience des inégalités sociales, à la naissance des droits de l’homme, à l’émergence du droit d’expression. L’art est devenu accessible à tous, une esthétique nouvelle étant créée, la littérature ou la peinture traitant de sujets quotidiens. La place de la science dans le mouvement naturaliste est essentielle : la théorie de l’hérédité, la thermodynamique, comme l’a si bien démontré Michel Serres, sont au cœur de l’œuvre d’Emile Zola.

Heinrich Himmler Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Himmler. Heinrich Luitpold Himmler ([ˈhaɪn.ʁɪç ˈluˑɪtˌpɔlt ˈhɪm.lɐ ] Écouter), né le 7 octobre 1900 à Munich, mort le 23 mai 1945 à Lunebourg, est l'un des plus hauts dignitaires du Troisième Reich. Himmler porte la responsabilité la plus lourde dans la liquidation de l'opposition en Allemagne nazie et dans le régime de terreur qui a régné dans les pays occupés. Les premières années (1900-1929)[modifier | modifier le code] La jeunesse à Munich[modifier | modifier le code] Heinrich Himmler est le deuxième fils d'Anna Maria Heyderde et de Joseph Gebhard Himmler. Himmler effectue sa scolarité dans un établissement de Landshut, puis au Wilhelmsgymnasium de Munich, là où son père est enseignant. La Première Guerre mondiale et le début des années 1920[modifier | modifier le code] Dans son journal, il décrit l'ambiance à Landshut lorsque la guerre est déclarée : — Heinrich Himmler, Journal intime, août 1914[6].

Le Naturalisme (XIXe siècle) Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XIXe siècle Zola et le groupe de Médan Zola parle déjà des « écrivains naturalistes » dans sa préface à Thérèse Raquin en 1867 ; c’est à la même époque qu’il conçoit le projet des Rougon-Macquart sur le modèle de la Comédie humaine, de Balzac : ce vaste cycle romanesque forme vingt volumes, publiés entre 1871 et 1893, et raconte, comme le dit son sous-titre, l’« histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire ». Après cinq romans qui évoquent l’irrésistible ascension de personnages de bourgeois, Zola connaît un grand succès en 1877 avec l’Assommoir, qui raconte la « déchéance d’une famille ouvrière dans le milieu de nos faubourgs » (préface). C’est à l’époque de la publication de l’Assommoir que Zola réunit tous les jeudis, dans la maison de campagne qu’il vient d’acheter à Médan, près de Paris, un groupe d’écrivains, parmi lesquels Maupassant, Huysmans, Céard, Hennique et Alexis. L’imaginaire naturaliste

Arthur Rubinstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arthur (Artur [ 1 ] ) Rubinstein (né le 28 janvier 1887 à Łódź , Pologne - mort le 20 décembre 1982 à Genève ) est un pianiste polonais. Il fut un des interprètes majeurs du XX e siècle . Biographie [ modifier ] Rubinstein en 1906 Né septième enfant d'une famille de tisserands juifs de Łódź , Arthur Rubinstein n'a aucun lien de parenté avec le célèbre pianiste et compositeur russe Anton Rubinstein (1829-1894). Il donne son premier concert dans sa ville natale en 1894 et, dès 1898, le violoniste Joseph Joachim le prend sous sa protection, l’envoie étudier à la Hochschule für Musik de Berlin et le recommande au professeur de piano Heinrich Karl Barth. En 1904, il se rend à Paris où il rencontre Ravel , Dukas et joue même le Second Concerto pour piano de Saint-Saëns en présence du compositeur. Mais il faut attendre les années 1930 pour que le pianiste jouisse vraiment d'une renommée internationale. Le style de Rubinstein [ modifier ]

Related: