background preloader

Orphée

Orphée
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe grec Sa femme, Eurydice (une dryade) fut, lors de leur mariage, mordue au pied par un serpent. Elle mourut et descendit au royaume des Enfers. Orphée fou amoureux d'elle, put, après avoir endormi de sa musique enchanteresse Cerbère, le monstrueux chien à trois têtes qui en gardait l'entrée, et les terribles Euménides, approcher le dieu Hadès. Il parvint, grâce à sa musique, à le faire fléchir, et celui-ci le laissa repartir avec sa bien-aimée à la condition qu'elle le suive et qu'il ne se retourne ni ne lui parle tant qu'ils ne seraient pas revenus tous deux dans le monde des vivants. Une autre version veut que lors de la remontée des Enfers, Orphée se rassure de la présence d'Eurydice derrière lui en écoutant le bruit de ses pas. Orphée se montra par la suite inconsolable. Il circulait en Thessalie une légende au sujet de la tombe d'Orphée. Orphée est également parfois considéré dès l'antiquité comme un mage ou un sorcier[10]. Musique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Orph%C3%A9e

Related:  Catabasecatabasecatabase

Orphée et Eurydice dans l'art. Musicien exceptionnel, Orphée charme les dieux comme les Hommes. Il épouse Eurydice qui meurt de la morsure d'un serpent. Inconsolable, Orphée descend aux Enfers pour charmer Pluton / Hadès qui consent à la restituer au jour à condition qu'Orphée ne la regarde pas pendant son voyage de retour. BASSANO Francesco DAGAN-BOUVERET Pascal Orphée et Eurydice :

Résultats Google Recherche d'images correspondant à Site Web pour cette image Fleuves des Enfers dans ce site (9 ... astree.tufts.edu Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. Thésée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Héros fondateur, à l'instar de Persée ou Héraclès, Thésée est vénéré par les Ioniens et est considéré par les Athéniens comme leur grand réformateur : roi mythique d'Athènes, il est rendu responsable de l'unification politique de l'Attique sous la domination athénienne[1]. Son règne marque aussi une période de paix avec les Thessaliens et les Béotiens[2]. En tant que roi unificateur, Thésée est censé avoir construit et occupé un palais de la forteresse de l'Acropole, qui peut avoir été semblable au palais excavé de Mycènes. Le géographe Pausanias rapporte qu'après le synœcisme, Thésée a établi un culte de l'Aphrodite Pandémos (« de tout le peuple ») et Péitho sur le versant sud de l'Acropole. Dans Les Grenouilles, Aristophane lui attribue l'invention de nombreuses traditions athéniennes, dont celle de la consécration de la chevelure des éphèbes.

Orphée et Eurydice Accusant de cruauté les dieux de l'Érèbe, il se retira enfin avec son chagrin sur les hauteurs du Rhodope et sur l'Hémus battu des Aquilons. Lamentations d'Orphée (1896) Alexandre SEON © Musée d'orsay Orphée et Eurydice par Michel Martin Drolling (1820) Nekuia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chant XI de l’Odyssée[modifier | modifier le code] Au chant X (504-514), Circé avait conseillé à Ulysse de laisser Borée, le vent du nord, guider son navire au-delà de l'Océan jusqu'au bois sacré de Perséphone boisé de saules stériles. Elle indique ensuite à Ulysse d'arrêter son vaisseau à la confluence des fleuves infernaux que sont le Pyriphlégéthon, le Cocyte, le Styx et l'Achéron.

Le mythe de la descente aux enfers ou la métaphore d'un voyage spirituel - Du mythe au symbole Catabase, descente aux enfers, on parle d’une descente physique ou de l’esprit, ou imaginaire, ou rituelle ou spirituelle. Ce voyage qu’il ait lieu en enfer, au royaume des morts à des buts : acquérir des pouvoirs, trouver des réponses à des interrogations existentielles, fuir la réalité pour chercher un ailleurs … Le mythe de la descente aux enfers est un thème constant dans la littérature, un motif récurrent dans les mythologies.

les Enfers : catabases et topographie les Erinnyes (cratère d'Apulie ca. 400 ante Christum, exposé au musée du Land de Bade, à Karlsruhe, R.F.A) Proserpine, par F.G. ROSSETTI (Londres, Tate Gallery) La nekyia d'Ulysse - Odyssée, chant XI - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Ulysse évoque les morts chez les Cimmériens - Traduction de Leconte de Lisle (1867) Contrairement à ce qui s'écrit très souvent, le déplacement d'Ulysse aux Enfers ne constitue pas une descente dans l'Hadès (une catabase), mais un voyage horizontal au-delà de l'Océan, au pays des Cimmériens. Là, Ulysse effectue une nécromancie : il fait monter les morts jusqu'à lui. Le passage consacré à Tantale, Sisyphe et autres damnés du Tartare, impossible à justifier dans une nécromancie, semble constituer une interpolation postérieure. Etant arrivés à la mer, nous traînâmes d'abord notre nef à la mer divine. Puis, ayant dressé le mât avec les voiles blanches de la nef noire, nous y portâmes les victimes offertes.

Catabase (littérature) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Catabase. La catabase (du grec ancien κατάϐασις / katábasis, « descente, action de descendre ») est un motif récurrent des épopées grecques, traitant de la descente du héros dans le monde souterrain, les Enfers.

Related: