background preloader

Les miracles du revenu minimum garanti

Les miracles du revenu minimum garanti
Dans le cadre d’un projet pilote, les habitants d’un village déshérité ont reçu chaque mois l’équivalent de 10 euros. Deux ans plus tard, le bilan est vraiment positif, se félicite Herbert Jauch, le responsable du programme. On débat dans de nombreux pays de l’instauration d’un revenu minimum garanti (RMG) qui ne soit assorti d’aucune condition contraignante. Pourquoi la Namibie a-t-elle pris les devants avec ce projet pilote ?HERBERT JAUCH La Commission d’orientation nationale a, dès 2002, recommandé le versement d’un revenu minimum à tous les citoyens pour mieux s’attaquer aux inégalités sociales. La Namibie est, selon les Nations unies, le pays qui présente les plus grands écarts de revenus au monde. Pourquoi avoir choisi le petit ­village d’Otjivero ? Recevoir de l’argent sans condition, sans travailler, est-ce que cela peut faire bouger les choses ? Qu’en ont-ils fait ? Vous auriez pu parvenir au même résultat avec des microcrédits ciblés. Comment réagissez-vous à cela ?

http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/29/les-miracles-du-revenu-minimum-garanti

Related:  Actualité autour du Revenu de Base Inconditionnel

Chômage de masse : la création d'un revenu pour tous ? Et si tous les Français étaient assurés d’un revenu minimum, qu’ils exercent ou non une activité ? C’est la proposition du Conseil national du numérique (CNNum), dans un rapport remis hier à la ministre du Travail Myriam El Khomri. Celle-ci s’est dite « perplexe » sur sa faisabilité et son coût, sans l’écarter. Il ne faut pas sauver le système des retraites Nos régimes de retraite ont deux défauts majeurs : ils sont structurellement déficitaires et outrageusement injustes. Dans l’espoir , sans doute vain, d’en limiter à moyen terme les déficits, le gouvernement a choisi de les rendre un peu plus injustes encore. Plutôt que de réformer à la marge ce système en déroute, le MLG propose de lui substituer une logique nouvelle, à la fois plus solidaire, plus efficace et plus respectueuse des choix de vie de chacun.

Une solution hétérodoxe face à la crise : le dividende universel J’écris cet article suite à une passionnante discussion avec un ami à propos de dividende universel (que j’abordais brièvement dans mon précédent article). Une fois n’est pas coutume, compte tenu de l’intensité de nos échanges, l’idée m’a pris d’en écrire un article. Que voici… Qu’est-ce que le dividende universel ? Le dividende universel est l’idée selon laquelle, plutôt que de créer de la monnaie qui ne transite que par le système bancaire, on distribuerait cette création monétaire à tous les citoyens sous la forme d’un revenu universel et inconditionnel (que l’on appelle parfois revenu de vie ou revenu de base).

De Boutin à Villepin, tous les avatars du "revenu citoyen" Dans le programme de Dominique de Villepin pour 2012, c’est la proposition qui fait parler : un « revenu citoyen » versé de telle sorte que tout citoyen français de plus de 18 ans puisse compter sur un minimum de 850 euros par mois pour vivre « dans la dignité ». A entendre les réactions de certains de ses anciens amis de l’UMP, l’ex-Premier ministre serait devenu un dangereux gauchiste. C’est évidemment plus compliqué. Quelles sont les racines de cette idée ? « Si l’on remonte l’arbre généalogique de cette idée, on trouve deux branches : une marxiste et une libérale », schématise l’économiste (et député européen socialiste) Liêm Hoang-Ngoc.

Le revenu de base pourrait être expérimenté en Aquitaine Martine Alcorta, élue EELV et vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine (DR) « Nous sommes surpris qu’elle soit passée », avoue Martine Alcorta, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, au sujet de la motion présentée ce lundi à la séance plénière de la Région par le groupe d’Europe Écologie Les Verts. L’élue EELV du Lot-et-Garonne ne cache cependant pas sa satisfaction avec cette « petite avancée » et espère mettre rapidement en place le groupe de travail qui se penchera sur la faisabilité de l’application du RSA inconditionnel sur un territoire aquitain : « L’idée est que soit expérimentée la mise en place de ce revenu de base sur le “croissant de la pauvreté aquitain” allant de la Gironde, jusqu’à la Dordogne et le Lot-et-Garonne. » Valoriser le travail non marchand Le revenu de base connaît plusieurs détracteurs qui considèrent la démarche comme étant un frein pour accéder à l’emploi.

Ils manifestent pour rien Quel gâchis ! Ils descendent dans la rue par millions pour deux ans de retraite, pour être mieux traités en tant que salariés et pour que rien ne change. Ils demandent ni plus ni moins que les privilégiés d’aujourd’hui, ceux qui les asservissent, restent les privilégiés de demain, et soient juste un peu plus gentils avec eux. Pour un salaire de citoyen dès la naissance - L'annuel des idées mardi 29 juin 2010, par Emmanuel Lemieux Une allocation de base, sans aucune contrepartie, pour chaque citoyen tout le long de sa vie... C’est l’idée que vient de relancer le think tank Utopia. Est-ce décent ? Est-ce bien raisonnable ?

L'économie collaborative va détruire les emplois ? Pas grave ! Il ne faut pas se voiler la face : bien sûr que l’économie va détruire massivement des emplois. Mais est-ce une catastrophe ? Oui, si l’on ne prend pas de recul sur ce que signifie « emploi », « travail », et le lien avec les revenus. Non, si l’on ose prendre au sérieux les solutions radicales qui se présentent. Il y a quelques mois, le site des Echos publiait un intéressant article sous la plume de Dominique Turcq. « Le modèle « collaboratif » va détruire des emplois » affirme ce dernier. Revenu d'existence Le site a rencontré l'erreur ci dessous. Relancer l'application (revenudexistence) Le champ 'ZR_REQ_INFOS_DERNIERE' n'a pas pu s'initialiser, car il a rencontré l'erreur HyperFileSQL suivante : ============================= L'accès au serveur vous est refusé. Vérifiez que le nom d'utilisateur <alternatives> et le mot de passe sont corrects. ============================= L'accès au serveur vous est refusé. Vérifiez que le nom d'utilisateur <alternatives> et le mot de passe sont corrects. Dump de l'erreur du module <WD140PAGE.DLL><14.00Dgd>. - Niveau : erreur fatale (EL_FATAL) - Code erreur : 310085 - Code erreur WD55 : 4001 - Pas de code d'erreur système - Pas de message d'erreur système - Que s'est-il passé ?

Et si le revenu de base était versé en monnaie locale ? Face à ces problèmes, je me suis demandé par quels moyens serait-il possible de garantir à tous un revenu qui permette de subvenir à ses besoins primaires, de consommer de manière responsable, d’encourager un modèle économique vertueux (circulaire, réel et soucieux de l’environnement), tout cela sans perturber l’équilibre macro-économique par une inflation massive qui le mettrait immédiatement en échec. Parallèlement à ces réflexions, je me suis beaucoup intéressé aux monnaies locales complémentaires, qui s’inscrivent exactement dans cet objectif de promouvoir un modèle économique vertueux et responsable. L’idée m’est ainsi venue de verser le revenu de base en monnaie locale. Après recherches, cette idée n’a été que peu évoquée jusqu’à maintenant, et c’est pourquoi j’aimerais la développer ici.

Le revenu maximum, un levier pour le changement En une trentaine d’années, les écarts de rémunérations ont explosé. Alors qu’un grand dirigeant d’entreprise, pendant les Trente glorieuses, gagnait environ 35 fois le salaire moyen de ses employés, le rapport est au-jourd’hui de 1 à 300. Face à un tel constat, l’idée d’un revenu maximum fait son chemin dans le débat public. Passage en revue des arguments en sa faveur.

Related:  vrac