background preloader

Les miracles du revenu minimum garanti

Les miracles du revenu minimum garanti

Une solution hétérodoxe face à la crise : le dividende universel J’écris cet article suite à une passionnante discussion avec un ami à propos de dividende universel (que j’abordais brièvement dans mon précédent article). Une fois n’est pas coutume, compte tenu de l’intensité de nos échanges, l’idée m’a pris d’en écrire un article. Que voici… Qu’est-ce que le dividende universel ? Le dividende universel est l’idée selon laquelle, plutôt que de créer de la monnaie qui ne transite que par le système bancaire, on distribuerait cette création monétaire à tous les citoyens sous la forme d’un revenu universel et inconditionnel (que l’on appelle parfois revenu de vie ou revenu de base). Le dividende universel comme solution à la crise ? Cette idée pourrait être particulièrement pertinente dans le contexte actuel de crise financière marquée par l’octroi exagéré de crédits. « Il n’y a aucun moyen de soutenir durablement un « boom » économique résultant d’une expansion du crédit. On est justement en plein dans cette problématique avec la crise de la Grèce.

L'allocation universelle, outil de lutte contre la pauvreté ? Par « allocation universelle », on entend le versement d’un revenu monétaire à chaque individu sans aucune contrepartie ni condition de ressource. Le montant de l’allocation universelle doit être suffisant pour permettre à ses bénéficiaires de sortir de la pauvreté. Derrière cette définition trompeusement simple se cachent plusieurs « projets d’allocation universelle » qui spécifient les dispositifs existants auxquels elle doit se substituer, et le nouveau cadre moral qu’elle est censée instituer. L’« impôt négatif » défendu par Milton Friedman est souvent cité comme un concept précurseur de l’allocation universelle. De fait, cela explique que d’autres défenseurs de l’allocation universelle aient une conception totalement opposée du travail. Une autre difficulté provient du caractère assez radical de la proposition d’allocation universelle. En tant que dispositif de lutte contre la pauvreté, l’allocation universelle a aussi une caractéristique singulière.

Lever de rideau sur le miracle de Photoshop Britney Spears avant et après retouche Grain de peau affiné, rides gommées, poignées d’amour effacées : le site WithoutFx.com se propose de démonter en un clic le procédé de retouche photo cher aux magazines de mode. Avant, le « vrai » visage des personnalités -maquillage et chirurgie esthétique mis à part. Après, une image digne des films de science-fiction : un teint excessivement lumineux et des yeux aux couleurs improbables. Le site PhotoshopDisasters permettait déjà d’apprécier l’utilisation et les dérapages de la retouche photo. Avec WithoutFx.com, la comparaison est encore plus immédiate. Un procédé très fréquent dans la publicité, mais également parfois utilisé dans la presse d’information, pour faire disparaître un bourrelet ou une bague trop imposante. Et puisque WithoutFx.com s’attaque à toutes les formes de retouches, le site dévoile également le making of d’« Alice aux pays des merveilles », de Tim Burton, où les effets spéciaux sont omniprésents.

A Town Without Poverty?: Canada's only experiment in guaranteed income finally gets reckoning September 5, 2011 Canada's only experiment in guaranteed income finally gets reckoning by Vivian Belik The Dominion - Photo: Dave Ron "It would be a major contribution for the functioning of a free society to have independent news sources, free from corporate or state control, internally organized in ways that exemplify what a truly participatory and democratic society would be. WHITEHORSE, YK—Try to imagine a town where the government paid each of the residents a living income, regardless of who they were and what they did, and a Soviet hamlet in the early 1980s may come to mind. But this experiment happened much closer to home. Until now little has been known about what unfolded over those four years in the small rural town, since the government locked away the data that had been collected and prevented it from being analyzed. Unlike welfare, which only certain individuals qualified for, the guaranteed minimum income project was open to everyone.

Politique | Chômage de masse : la création d'un revenu pour tous ? Et si tous les Français étaient assurés d’un revenu minimum, qu’ils exercent ou non une activité ? C’est la proposition du Conseil national du numérique (CNNum), dans un rapport remis hier à la ministre du Travail Myriam El Khomri. Celle-ci s’est dite « perplexe » sur sa faisabilité et son coût, sans l’écarter. Le RSA pour base ? L’idée d’un « revenu de base » ou « revenu universel » n’est pas nouvelle. Elle est même testée en Finlande depuis cet automne. Un rapport de Pascal Terrasse Myriam El Khomri reste prudente : « Cette proposition demande aussi à être expertisée… Je ne veux pas l’écarter, je suis perplexe sur son coût au premier abord ». Un rapport du député Pascal Terrasse (PS, Ardèche) fera en février d’autres propositions sur ce sujet – avant le projet de loi attendu en mars au conseil des ministres.

Pour un salaire de citoyen dès la naissance - L'annuel des idées mardi 29 juin 2010, par Emmanuel Lemieux Une allocation de base, sans aucune contrepartie, pour chaque citoyen tout le long de sa vie... C’est l’idée que vient de relancer le think tank Utopia. Est-ce décent ? Des économistes aussi contrastés que John Kenneth Galbraith, James Tobin ou encore Milton Friedmann ont réfléchi à cette idée. 750 euros minimum L’ADN du "revenu inconditionnel" imaginé par Utopia a un tout autre séquençage que celui des libéraux. A combien se monterait ce fameux revenu ? B. Pour Utopia, il est justement temps de déconnecter travail et revenus. Supprimer le mot « pauvreté » Toutes ces décennies de réflexions et de tests en tout genre débouchèrent sur une chimère et l’exact contraire d’un "revenu inconditionnel".Au bout du bout du compte, une loi d’un revenu minimum garanti, fut uniquement imaginé pour trois populations cibles : les personnes âgées, les aveugles et les handicapés percevront ainsi 1680 dollars pour une personne seule, 2520 pour un couple. Repères :

De Boutin à Villepin, tous les avatars du "revenu citoyen" Dans le programme de Dominique de Villepin pour 2012, c’est la proposition qui fait parler : un « revenu citoyen » versé de telle sorte que tout citoyen français de plus de 18 ans puisse compter sur un minimum de 850 euros par mois pour vivre « dans la dignité ». A entendre les réactions de certains de ses anciens amis de l’UMP, l’ex-Premier ministre serait devenu un dangereux gauchiste. C’est évidemment plus compliqué. Quelles sont les racines de cette idée ? « Si l’on remonte l’arbre généalogique de cette idée, on trouve deux branches : une marxiste et une libérale », schématise l’économiste (et député européen socialiste) Liêm Hoang-Ngoc. La branche libérale considère qu’il convient d’accorder une certaine somme d’argent aux citoyens (qui sont d’abord, dans cette optique, des « agents économiques »), mi-filet de sécurité, mi-capital de départ pour qu’ils puissent consommer et participer à la vie de la société. A chacun, ensuite, d’organiser ses dépenses comme il l’entend.

Cachez moi cette burqa avec laquelle vous ne sauriez voir - Jour Ainsi donc, notre République, née d’une ivresse de liberté, s’enivre désormais d’interdictions. Et la dernière obsession de notre gouvernement semble être de vouloir interdire au nom de notre légendaire tolérance (légendaire comme le monstre du Loch Ness s’entend) le voile intégral, baptisé burqa pour l’occasion, le terme de niqab, plus exact, n’étant pas assez connoté Taliban. Je laisserai de côté pour le moment le projet de loi d’interdiction générale annoncée, mais soyez surs que j’y reviendrai tant la chose s’annonce riche en prix Busiris. La chasse à la burqa est déjà ouverte, tant la situation de notre pays ne connaît pas de thème plus urgent. Et c’est là que la politique, je me retiens de dire démagogie, empiète sur mes terres, puisqu’elle se pique de faire du droit. L’amende pour conduite en burqa. L’amende se fonde sur l’article R.412-6, II du code de la route, qui est un vrai code, et pas seulement un grand QCM illustré pour élèves d’auto-école. Oh que si.

Pas de revenu minimum garanti sans analyse On a beaucoup parlé récemment des façons de calculer le taux de pauvreté. Une solution qui refait surface pour la combattre est le revenu minimum garanti. Des personnalités aussi différentes que Milton Friedman, Martin Luther King et Charles Sirois ont proposé et défendu l'idée. Au Québec, elle sera sans doute présente lors des prochaines élections, puisque aussi bien l'Action démocratique que le nouveau parti de gauche en voie de formation y sont favorables. Pour certains, il s'agit d'un revenu universel inconditionnel remplaçant tous les programmes sociaux existants ou presque. Au Canada, le revenu minimum garanti a été sérieusement discuté dans les années 1970 avec la publication du rapport Croll et du rapport Castonguay-Nepveu au Québec. Un tel programme est-il désirable et faisable? Pour en évaluer l'impact, des expériences restreintes ont eu lieu aux États-Unis et au Canada. Une autre question importante est celle de l'effet du revenu minimum garanti sur les finances publiques.

Le revenu de base pourrait être expérimenté en Aquitaine Martine Alcorta, élue EELV et vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine (DR) « Nous sommes surpris qu’elle soit passée », avoue Martine Alcorta, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, au sujet de la motion présentée ce lundi à la séance plénière de la Région par le groupe d’Europe Écologie Les Verts. L’élue EELV du Lot-et-Garonne ne cache cependant pas sa satisfaction avec cette « petite avancée » et espère mettre rapidement en place le groupe de travail qui se penchera sur la faisabilité de l’application du RSA inconditionnel sur un territoire aquitain : « L’idée est que soit expérimentée la mise en place de ce revenu de base sur le “croissant de la pauvreté aquitain” allant de la Gironde, jusqu’à la Dordogne et le Lot-et-Garonne. » Valoriser le travail non marchand Le revenu de base connaît plusieurs détracteurs qui considèrent la démarche comme étant un frein pour accéder à l’emploi. La motion est passée grâce à une forte abstention et à l’unanimité des votants.

Non, le revenu de vie n'est pas une utopie. Après avoir écrit l’article provocateur “Le problème, ce n’est pas les riches, c’est les pauvres” sur le revenu de vie, de nombreux commentaires m’ont incité à me pencher plus sérieusement sur cette idée. Voici une présentation plus “sérieuse” de ce concept révolutionnaire. Qu’est-ce que le revenue de vie ? Connu également sous de nombreux noms, le revenue de vie, ou aussi dividende universel, dotation inconditionnelle de citoyenneté, allocation universelle, revenu de base, revenu forfaitaire, revenu garanti, revenu de citoyenneté, revenu social de solidarité semble au premier abord totalement utopique. “Ce revenu serait inaliénable, universel, inconditionné, insaisissable, cumulable avec les autres rentrées d’argent, professionnelles ou patrimoniales. On le verserait tout au long de la vie, de la naissance à la mort, par individu, et non par foyer. Comment le financer ? L’infâme gauchiste que je suis proposait un brin sardoniquement de prendre aux riches pour donner aux pauvres.

Related: