background preloader

Richter, le plus grand peintre du monde

Richter, le plus grand peintre du monde
Il est rassurant de constater que la valeur marchande d'un artiste coïncide avec sa valeur artistique. La cote de Gerhard Richter (une bougie peinte en 1982 a atteint 15 millions de dollars chez Sotheby's en 2008) fait de lui le peintre le plus cher au monde. Ça tombe bien, il est aussi le plus grand. À 80 ans, Richter continue de peindre. Après un succès inouï à la Tate Modern de Londres et à la Neue Nationalgalerie de Berlin, le musée national d'Art moderne lui consacre une rétrospective capitale qui fera découvrir l'ensemble d'une oeuvre d'une puissance et d'une beauté sans pareilles. Profonde continuité Présentées de façon chronologique, ses oeuvres restituent cinquante ans de création dans des styles et des genres très divers, abstrait et concret, grande et petite taille, peintures, panneaux de verre, photos et même quelques sculptures. Au moment où la tour sud était frappée par le second avion, Richter était dans un vol transatlantique entre Cologne et New York. Related:  Arts 2Artistes - Arts plastiques

Y a-t-il des artistes qu’on n’a pas le droit de publier sur Facebook ? La « Ema » de Gerhard Richter revient en ligne La belle Ema de Richter a réapparu lundi dernier sur la page Facebook du Centre Pompidou. Le blog « Les notes de Véculture » avait sonné l’alarme sur la suppression par Facebook du célèbre nu dans les escaliers de Gerhard Richter, posté en ligne par le musée d’art moderne et contemporain à l’occasion de la rétrospective du peintre. Sur la page dédiée à l’artiste, la même reproduction de l’œuvre avait été postée depuis mai dernier et n’a pas disparu. Sur la page du Centre Pompidou, après 1300 « Like » et 200 partages, elle a disparu dans la nuit. Un pop-up conseillait samedi le Centre Pompidou de se reporter aux conditions d’utilisation de Facebook. Contacté via Twitter, pour plus d’explication sur la suppression du tableau online « un responsable de Facebook Europe a laconiquement répondu ‘bot as usual’ », a confié le chargé des projets numériques au Centre Pompidou Gonzague Gauthier. Lundi, l’agence de communication française de Facebook ont directement appelé Gonzague Gauthier.

Gerhard Richter Portraits at The National Portrait Gallery Advertisement Website of the Telegraph Media Group with breaking news, sport, business, latest UK and world news. Content from the Daily Telegraph and Sunday Telegraph newspapers and video from Telegraph TV. Gerhard Richter Portraits at The National Portrait Gallery Detail: Betty by Gerhard Richter, 1977 Gerhard Richter Portraits are showing at The National Portrait Gallery 26 February – 31 May 2009 Comment & Blogs » Previous Image 1 of 11 Next Related articles Gerhard Richter at the National Portrait Gallery Gerhard Richter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Richter. Gerhard Richter Gerhard Richter à Düsseldorf en 2005 Œuvres réputées Akt auf einer Treppe Abstraktes Bild Spiegel Gerhard Richter, né à Dresde[1] le 9 février 1932, est un artiste peintre allemand dont l'œuvre est reconnue, depuis les années 1980, « comme une expérience artistique inédite et remarquable[2] ». §Biographie[modifier | modifier le code] Après une formation initiale de peintre, il est admis à l’Académie des Beaux-arts de Dresde à sa seconde candidature où il obtient une maîtrise, diplôme qui lui permet de bénéficier d’un atelier pour trois ans. Il peint la première œuvre de son catalogue en 1962 : Tisch (« Table »), une huile peinte d’après une photographie de presse. En 1957, son premier mariage l’unit à Marianne Eufinger, la future Ema de son Akt auf einer Treppe (Nu dans l'escalier, référence au célèbre Nu descendant un escalier de Marcel Duchamp). Il vit et travaille désormais à Cologne.

home «J’ai toujours été un inquiet» Exposé jusqu’à fin septembre à Beaubourg et au Louvre, le peintre Gerhard Richter clôt à Paris une rétrospective en trois actes qui l’a déjà mené à Londres et Berlin et qui traverse tous les âges et toutes les périodes de l’artiste allemand. Juin [Juni], 1983. - On ne peut pas vraiment dire que Gerhard Richter soit sous-exposé en France. Actuellement présenté au Centre Georges-Pompidou, il était, au printemps 2009, au musée de Grenoble pour une exposition - «Richter en France» - qui rassemblait la totalité des œuvres de l’artiste conservées dans les collections publiques françaises : une cinquantaine au total dont vingt-quatre toiles, ce qui en fait le peintre allemand le mieux représenté dans l’Hexagone. Le Centre Pompidou, en collaboration et après la Tate Modern de Londres (d’octobre 2011 à janvier 2012) et la Neue Nationalgalerie de Berlin (de février à mai 2012), a intitulé l’exposition «Panorama». Après celles de Londres et Berlin, la manifestation parisienne est la troisième.

Deconstructing Gerhard Richter Mania, Postmasters Offers a Playful and Surprisingly Affecting Essay in Exhibition Form Gerhard Richter, that German hero of brainy painting, is in the process of being canonized by both art history and the contemporary art market. “The art world always needs a clear top end,” observed dealer Thaddaeus Ropac to Art+Auction magazine after the artist’s photo-based paintings began to hit individual auction marks of $15-20 million. “The art market instinctively decided Richter should be the one.” But what exactly makes Richter suitable for the task of leading the upper echelons of contemporary art? Such is the question posed by Postmasters gallery’s archly critical exhibition “Richteriana,” which, rather than poking fun at the master’s work, honestly examines how the canonical current has removed Richter’s oeuvre from its original context and turned his name into a stock ticker label to watch rise and fall. These artists can’t help but fall into Richter’s gravitational field, but painter David Diao provides a strong dissenting voice to the art history engine.

Christopher Wool Christopher Wool (born 1955, Boston) is an American artist.[1] Since the 1980s, Wool's studio practice has incorporated issues surrounding post-conceptual ideas. He lives and works in New York City and Marfa, Texas.[2] Early life and career[edit] Wool was born in Boston to Glorye and Ira Wool, a molecular biologist and a psychiatrist.[3] He grew up in Chicago.[4] In 1973, he moved to New York City and enrolled in Studio School studies with Jack Tworkov and Harry Krame.[5] After a short period of formal training as a painter at the New York Studio School, he dropped out and immersed himself in the world of underground film and music.[6] Between 1980 and 1984, he worked as part-time studio assistant to Joel Shapiro.[7] Work[edit] An example of work by Christopher Wool Untitled (2000) Enamel paint on aluminium. Although Wool is best known as a painter, he has amassed a large body of black-and-white photographs taken at night in the streets between the Lower East Side and Chinatown.

Gerhard Richter à échelle humaine Naître à Dresde en 1932 d’un père nazi. Devenir un artiste en Allemagne de l’Est. S’échapper du communisme en 1961. Monter dans un avion à destination de New York le matin même du 11 septembre 2001… La vie de Gerhard Richter, qui n’est pas terminée, est une suite d’événements historiques, assemblés sans autre logique que leur caractère extraordinaire. Aplats mouvants. Après la Seconde Guerre mondiale, Richter s’aventure dans la mémoire, la sienne et celle de l’Allemagne. L’histoire dicte sa loi, Gerhard Richter travaille d’après photos : Dresde anéantie, la bande à Baader, jusqu’aux tours du World Trade Center, qu’il aurait pu percuter en avion. Habité par un tableau de Duchamp, Nu descendant un escalier (1912), il arrive à la conclusion inverse. Explosion acidulée. En 2002, à l’âge de 70 ans, il s’est mis a peindre un sombre tableau, 14 feb.45, d’après une photo de la ville de Cologne bombardée, prise par un pilote américain.

Jeff Koons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jeff Koons Jeff Koons en 2009. Œuvres réputées Puppy (1992) ; Balloon Dog (1994-2000) Biographie[modifier | modifier le code] Son Inflatable Rabbit, lapin gonflable réalisé en inox en 1986, et ses Balloon Dogs sont aujourd'hui reconnus par les plus grands collectionneurs, dont François Pinault, comme des œuvres emblématiques de la fin du XXe siècle[réf. nécessaire]. Il s'approprie des objets et essaie de comprendre « pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés ». En 1991, il se marie avec l'actrice porno Ilona Anna Staller, dite Cicciolina, avec qui il réalise des œuvres provocatrices qui le rendent célèbre auprès du grand public. Œuvre[modifier | modifier le code] Puppy, musée Guggenheim de Bilbao. L'une de ses dernières créations, Split-Rocker, est une sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs. Cote[modifier | modifier le code] Expositions (sélection)[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Related: