background preloader

Une distribution Linux spéciale auto-hébergement

Une distribution Linux spéciale auto-hébergement
Une distribution Linux spéciale auto-hébergement Même si, en France, les débits en upload sont tellement scandaleux que ça ferait zouker un membre du gouvernement nord-coréen, l'auto-hébergement reste quand même une solution à moindre coût pour mettre en ligne son petit coin d'Internet, loin de toute contrainte de censure ou de dépendance avec une société tierce (et probablement américaine). Mais se lancer dans l'administration serveur, ce n'est malheureusement pas la tasse de thé de tout le monde. Alors comment faire pour (je cite): S'émanciper de plates-formes privées.Devenir le propriétaire et le responsable de vos données.Lutter contre la restriction de vos libertés d'échange et d'expression.Contribuer à l'indépendance et à la neutralité d'Internet. Et bien c'est à ça qu'on tenté de répondre les petits gars de la distribution Linux YunoHost (Why you no host ?) Apache 2MySQLPHPPostfixDovecotEjabberdOpenLDAP Et le paramétrage se fait très simplement via une interface graphique au poil.

http://korben.info/une-distribution-linux-speciale-auto-hebergement.html

Related:  auto hébergement

Choisir la meilleure distribution Linux pour un serveur Web Si vous utilisez un hébergeur de sites Web afin de gérer et héberger votre site Web, vous ne prendrez peut-être pas la peine de vérifier, ni même vous en soucier, quelle est la distribution utilisée au sein du backend. Tout ce que vous souhaitez, c’est que votre site soit disponible 24h/24 ! Toutefois, si vous administrez votre propre serveur, choisir une distribution « correcte » devient une tâche importante. Voici quelques-unes des distributions les plus populaires et stables que vous pouvez utiliser pour votre serveur. CentOS CentOS est une distribution GNU/Linux, principalement destinée aux serveurs, fondée sur le code source de Red Hat Enterprise Linux (Rehl).

Vers un auto-hébergement simplifié La conférence de Benjamin Bayart, Internet libre, ou Minitel 2.0 ? , est sans doute une des plus emblématiques du monde de l’Internet et du libre. Elle en a motivé plus d’un à s’essayer à l’auto-hébergement. Toutefois celui-ci présente encore des contraintes à repousser. Pour rappel, la conférence en question met en parallèle les 2 façons d’aborder l’Internet : un Internet centralisé où des géants tels que Google, Youtube, Facebook, etc. concentrent les données et un Internet libre où chacun est un acteur maître de son contenu. Je ne vais pas vous refaire la conférence (disponible en vidéo ICI et le slide ICI) mais le risque du premier modèle est bien entendu la montée en puissance de sociétés au monopole et au pouvoir tels qu’elles peuvent altérer la notion de neutralité du réseau Internet et faire commerce de nos informations personnels (et elles ne se gênent pas pour le faire).

Yunohost, une distribution debian qui automatise l'installation de votre serveur personnel Cet article a été publié il y a 9 mois 2 jours , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Vous qui lisez ce blog, vous devez certainement être à l’affût de ce qui se fait en matière de serveur personnel. Et bien conaissez-vous Yunohost? L'auto-hébergement, n'est-ce seulement qu'un truc de geek ? I. L'auto-hébergement, ça date de quand ? Par définition, l'auto-hébergement date de la création de l'Internet. Au début de l'Internet, la plupart des clients étaient également serveurs.

TUTO] Installation d’une solution de collaboration: Etherpad Lite J’ai eu besoin récemment pour les associations pour lesquelles je suis un peu sysadmin, de mettre en place une solution de collaboration texte. Bien sur il existe les Google Docs et autres mais je voulais un outil simple et hebergé par mes serveurs. J’ai un peu cherché et je suis tombé sur Etherpad ! EtherPad est un éditeur de texte collaboratif en temps réel. Il permet par défaut à un maximum de seize personnes de partager un texte en cours d’élaboration. Wiki de l'internet libre Bienvenue ! L'objectif de ce wiki est d'établir une base de connaissances technique communes et vulgarisées qui nous permettra à tous de profiter d'Internet et de l'espace de liberté que ce formidable outil nous offre. Rédigez vos tutos ! Mettez des captures écrans ! Ecrivez pour les débutants !

Auto-héberger son service Web de partage de fichiers L'échange direct de gros fichiers sur le Web, c'est à dire sans installer de client externe type FTP et en utilisant uniquement le protocole HTTP, oblige les utilisateurs à passer par des services en ligne comme Free Upload (gratuit mais avec une limite à 1 Go par fichier), YouSendIt (limite à 10 Go mais payant) ou encore les Dropbox et Google Drive (limite d'environ 300 Mo quand on passe par l'interface Web). C'est à dire des solutions propriétaires et qui peuvent regarder et exploiter les fichiers partagés. Nous allons donc dans ce billet voir comment auto-héberger un service équivalent à partir de solutions libres. J'ai délibérément écarté les solutions de type "cloud" comme OwnCloud qui sont un peu trop lourdes, à mon goût, pour ce genre de besoin.

Créer son serveur Un serveur est une machine qui va attendre une connexion, un client est celle qui va faire la demande de connexion. Majoritairement, les gens ne sont que des clients, c'est à dire qu'ils se connectent sur des serveurs distants afin d'accéder à des services. Ces services peuvent être un accès à un site web (port 80) un accès à un FTP (port 21) ou même accéder à un serveur de mail (port 25) etc. Avoir son propre serveur signifie que vous maîtrisez complètement la machine sur laquelle tournent les services. Avantages: Vous pouvez installer les services que vous voulez SSH pour avoir un accès distant à votre ordinateur; FTP pour partager vos données sans avoir à les télécharger quelque part; avoir votre propre serveur de mail, votre propre site web Vous contrôlez votre informations!

owncloud ownCloud est un logiciel pour créer et utiliser un serveur de stockage et de partage de fichiers en ligne. À la différence de Dropbox ou Google Drive pour ne citer que deux alternatives commerciales, vos fichiers sont sur un serveur que vous contrôlez, soit chez vous, soit hébergé chez un prestataire en qui vous avez confiance. Autre point intéressant, les personnes avec qui vous partagez des données n'ont pas besoin de créer un compte ! Libre à vous de partager sans ou avec mot de passe, idem pour autoriser ou non le dépôt de fichiers.

FreeNAS – Libérez votre NAS FreeNAS – Libérez votre NAS Si vous avez un peu de matos chez vous et que vous ne voulez pas investir dans un NAS, peut être pourriez vous vous tourner vers un NAS fait maison... Avec FreeNAS 8.0.x qui est basé sur une distrib FreeBSD, il est possible de monter votre propre serveur NAS 100% libre. Le matériel à utiliser dépend de ce que vous voulez faire exactement. En fonction des montages RAID que vous voudrez, de la RAM, des ports USB, des cartes réseaux...etc, vous pourrez soit opter pour un PC de base, soit partir sur des NAS professionnels ou semi-pro...Etc. A vous de voir.

Related: