background preloader

À quoi servent les émotions ?

À quoi servent les émotions ?
A. Pourquoi avons-nous des émotions ? Essentiellement, toutes nos réactions émotives sont là pour nous aider à nous adapter à chaque situation de notre vie. Elles servent à nous permettre de tirer le plus de satisfaction possible de chaque moment et d'éviter les obstacles et les dangers qui se trouvent sur notre chemin. C'est un peu comme un système de guidage très sophistiqué qui nous amène à notre principale destination: la satisfaction de nos besoins. Par exemple, la peur déclenche en nous des réactions physiques qui nous aident à faire face au danger plus efficacement. On voit souvent, dans de telles situations, des personnes qui accomplissent des choses dont elles seraient normalement incapables. En fait, nos émotions sont la partie la plus importante de notre système de guidage: elles fournissent l'information nécessaire et les indices pour la rendre utilisable. Lorsque nous pensons aux émotions de ceux qui nous entourent, cette réalité nous apparaît plus évidente.

Mécanisme neuro-physiologique provoqué par l'émotion - Comment le stress parvient-il à perturber notre processus de mémorisation ? Lorsque l'on ressent une émotion, notre organisme est l'objet de plusieurs réactions chimiques physiologiques. Celles-ci concernent aussi bien nos appareils respiratoires et digestifs que nos pupilles et même notre salive ! Notre cerveau est évidemment le siège de cette excitation émotionnelle. Ces réactions sont basées sur les deux systèmes sympathique et parasympathique selon que l'émotion vécue est stimulante ou apaisante. L'arrivée d'une émotion dans notre conscience déclenche un mécanisme neurologique et endocrinien dans notre organisme. Le rôle de l'amygdale : L'amygdale est située dans la région interne du lobe temporal et appartient au système limbique. Situation de l'amygdale dans le cerveau : Connexions de l'amygdale avec les différentes régions du cerveau : L'amygdale possède plusieurs connexions avec différentes régions du cerveau impliquées dans la mémorisation et dans l'expérience des émotions : Le rôle fondamental de l'amygdale est d'organiser la réponse émotionnelle :

ReD éditeur Il nous arrive à tous de connaître des problèmes relationnels à répétition ou d'avoir des réactions disproportionnées face à certains événements. Nous devrions y porter attention, car c'est souvent le signe d'un transfert. Autrement dit, nous réagissons dans la situation actuelle, vis-à-vis de nos interlocuteurs d'aujourd'hui, comme par le passé avec nos parents. La vie quotidienne nous offre de multiples occasions de transfert, particulièrement dans les relations de couple, patron-employé, professeur-élève, professionnel-client. C'est à cette aventure parfois tumultueuse mais combien passionnante que Le Défi des relations nous convie ; apprendre à nous exprimer pour sortir des répétitonis douloureuses qui ont jalonné notre vie et devenir enfin une personne autonome, libre et épanouie tant dans notre sentiment d'exister que dans notre unicité et notre sexualité. (extrait de l'endos du livre)

Anxiete sociale.org - Bégaiement - Documentation et thérapie Bégaiement Peut-être quelques visiteurs trouveront curieux de trouver un dossier sur le bégaiement sur un site traitant de l'anxiété sociale. Le bégaiement est considéré comme un trouble de la communication. Définition, chiffres "Trouble de l'élocution dans lequel certaines syllabes sont répétées, d'autres ne peuvent être prononcées." Trouver une telle définition dans un dictionnaire psychologique est révélateur des progrès à réaliser dans l'abord de ce trouble. Nous avons simplement un individu, qui, en raison de divers facteurs, a mis en place le phénomène du bégaiement, celà bien sur inconsciemment. Le bégaiement représente à peu près 600000 personnes en France, les 3/4 de sexe masculin. Comme de nombreux troubles, le bégaiement est le résultat le plus souvent d'un ensemble de facteurs : Facteurs chronicisants :- Réactions de celui qui bégaie ("saboteur interne") - Réaction de ceux qui entourent celui qui bégaie ("saboteurs externes") Humilité Chaque thérapeute a son mot à dire. A. I. II.

Les émotions, une réaction du corps au mental | Les enseignements d'Eckhart Tolle Qu’en est-il des émotions ? Je me laisse plus souvent prendre par mes émotions que par mon mental. Dans le sens selon lequel j’emploie le terme, le mental ne fait pas seulement référence à la pensée. Il comprend également vos émotions ainsi que tous les schèmes réactifs inconscients mettant en rapport pensées et émotions. Les émotions naissent au point de rencontre du corps et du mental. Plus vous vous identifiez à vos pensées, à vos goûts, à vos jugements et à vos interprétations, c’est-à-dire moins vous êtes présent en tant que conscience qui observe, plus grande sera la charge émotionnelle. Si vous avez de la difficulté à ressentir vos émotions, commencez par centrer votre attention sur le champ énergétique de votre corps. Vous dites que l’émotion est la réaction corporelle du mental Mais il existe parfois un conflit entre les deux : le mental dit « non » alors que l’émotion dit « oui ». Cela revient-il à dire qu’il est aussi important d’examiner les émotions que les pensées ? Oui.

4 conseils pour se libérer de ses émotions négatives Les émotions font partie de la vie et ne peuvent pas être maitrisées. "Plus les émotions négatives sont refoulées et plus elles apparaissent. Le mieux est de les libérer pour les apprivoiser. Si l’esprit ne le fait pas c’est le corps qui les exprime. Le bonheur passe par l’acceptation de ses émotions négatives. 1. Chaque émotion a une fonction, ainsi, la peur est un sentiment nécessaire. L’anxiété naît dans la tension et traduit un malaise et une fragilité. La colère est un signal d’alarme, la limite à ne pas dépasser. La culpabilité est un sentiment mixte car elle mélange la peur, la colère et la peine. La honte représente le sentiment le plus malheureux car il touche l’estime de soi et dévalorise la personne. 2. Pour parvenir à se libérer des émotions négatives, il faut savoir les écouter. La respiration procure une diminution de la charge émotionnelle et une régulation de l’organisme." 3. 4. Derrière chaque émotion négative se cache un besoin non satisfait. Lire la suite

L'enfer de la fuite: comment en revenir plus fort Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui souffrent des maux découlant de la fuite de soi: anxiété et angoisse, panique, phobie, migraines, insomnie, stress, burnout, alcoolisme, toxicomanie et autres assuétudes. Que vous en soyez vous-même victime ou que vous partagiez la vie de quelqu'un qui en est affecté, vous trouverez dans cet ouvrage des explications claires sans jargon technique et des solutions qui ont fait leurs preuves. Armé d'une compréhension des mécanismes en jeu, vous serez en mesure d'agir vous-même sur la situation qui vous afflige et d'apporter à votre vie des changements constructifs. Les auteurs sont tous des psychologues humanistes. Voyez l'endos du livre pour vérifier où vous en êtes sur cette pente dangereuse de la perte de soi. Pour d'autres ouvrages de Jean Garneau et Michelle Larivey, voyez notre catalogue. | Sommet | Extrait de la préface Dr Pierre Verrier, M.D. Professeur agrégé de clinique, Département de Psychiatrie Faculté de Médecine, Université de Montréal 1. 2.

Émotions (bases neurophysiologiques) Le cerveau permet la mise en oeuvre des fonctions cognitives. Le terme cognition désigne tout ce qui se rapporte à la connaissance. Le cerveau permet également le processus émotionnel. L'émotion est le trouble intense de l’affectivité, une réaction immédiate, le plus souvent incontrôlée. L'émotion a un impact direct sur un individu. La valence avec la notion de positif ou agréable, négatif ou désagréable.L'alerte aboutissant chez un individu à une tension ou bien le calme.Le contrôle dont la caractéristique essentielle étant la possibilité ou l'impossibilité de réagir confrontée à une frayeur importante. Bases neurobiologiques des émotions De nombreuses structures du cerveau participent à la physiologie des émotions . Le système limbique est une région du cerveau qui est constituée par la circonvolution du corps calleux c'est-à-dire la circonvolution de Broca associée à celle de l'hippocampe. L'hippocampe, parmi ces structures, joue un rôle primordial.

duchnapur-blog Bonjour, Cela vous arrive-t-il aussi d’être confronté à votre colère ?De ne pas pouvoir la gérer correctement ? Récemment, malgré tous mes efforts, je n’ai pas réussi àmaitriser ma colère. Mais cette fois-ci, cela n’a pas marché, l’émotion étaittrop forte et je n’ai pu m’empêcher de déverser ma colèresur la personne concernée. Du coup, une fois l’émotion déchargée, j’ai senti un malaise, de laculpabilité et la sensation d’avoir échoué. Pourquoi des réactions si fortes nous arrivent-elles ? Pourquoi l’émotion nous dépasse-t-elle à tel point quenous ne sommes plus maîtres de nous-même ? Parce qu’il s’agit de sentiments qui ont été refoulésau moment où ils auraient dû être exprimés.Du coup ces sentiments deviennent des émotions. Il y a une grande différence entre le sentiment, qui est toujoursdans le présent, dans l’ici et maintenant, et l’émotion,qui est liée aux événements du passé. Elle apparaît surtout quand nous avons attendu trop longtempsavant de poser nos limites. Anneliese

Related: