background preloader

Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous explique l'escroquerie bancaire de l'argent-dette.

Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous explique l'escroquerie bancaire de l'argent-dette.
Related:  Critique du système

Avec des règles commerciales faussées, la croissance économique ne peut bénéficier qu’à une élite fortunée “Sans une action concertée pour réduire les inégalités, les privilèges et les désavantages se transmettront de génération en génération. ” Winnie Byanyima directrice générale d’Oxfam Publié le : 20 Janvier 2014 Une petite élite de 85 personnes possède une fortune égale aux revenus de la moitié de la population mondiale Dans son nouveau rapport « En finir avec les inégalités extrêmes » publié aujourd’hui l’organisation mondiale de développement Oxfam dénonce l’entente entre une élite fortunée et le pouvoir politique pour fausser les règles du jeu économique, saper la démocratie et engendrer un monde où les 85 plus grandes fortunes possèdent autant que la moitié de la population mondiale. D’après ce rapport, l’opinion publique à travers le monde prend de plus en plus conscience de cet accaparement du pouvoir. Lutter contre les inégalités : une priorité mondiale Les inégalités sont passées au premier rang des préoccupations internationales ces dernières années. Un cercle vicieux Contacts

PORTUGAL • Echange travail contre nourriture A la faveur de la crise, de plus en plus de Portugais dans le besoin se mettent en situation de semi-esclavage. António et Lídia sont de ceux qui échangent leurs bras contre une aide en nature. Dans les petites annonces publiées sur Internet, on voit de plus en plus de gens désespérés demander du travail en échange de nourriture. A 24 ans, António Santos a tout perdu. "Je fais des choses ici ou là pour ne pas mourir de faim. Des situations fragiles qui favorisent les exploiteurs S'il n'y a pas de données précises sur le nombre de Portugais prêts à travailler sans être payés en retour, la dernière enquête sur l'emploi de l'INE [l'équivalent de l'Insee] évoque le chiffre de 32 000 travailleurs non rémunérés pour le premier trimestre 2012. Tous les autres cas échappent aux statistiques, et sont a fortiori illégaux. Parmi les gens qui demandent de la nourriture en échange de travail, on ne trouve pas que des chômeurs. Acheter un cahier… ou du pain

Plan C AGENDA :- 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.- 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie". Enregistrement mp3.- 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire". - 24/4/2011, Marseille : "1. Courbe de la dette De vita beata La Grèce vit sur ses morceaux. Mille morceaux et segments, mais en réalité des millions de gens “reconditionnés” qui s’ignorent entre eux. Un bien curieux phénomène à l’ère de la métasociologie... et qui exige tout un ensemble de conditions psychologiques, dont les plus évidentes sont l’aveuglement et la crédulité générale. Au moment où les maîtres politiques annoncent par exemple, la mise à mort officielle et alors patente du système des retraites. À partir du 1er janvier 2015, seule la retraite dite “de base” s’élevant à 360 euros par mois sera garantie par l’État, au-delà, tout dépendra de la situation financière des organismes concernés. Depuis 2010, le montant des retraites avait été déjà d’abord été diminué de 30% à 60% selon les cas, et voilà que le moment arrive... enfin où ces “diminutions d'urgence” auront servi à institutionnaliser la suppression du système par répartition. Alexis Tsipras exprime déjà une bonne partie de notre vérité bien sombre.

Los Herederos - Les enfants héritiers - Un film d'Eugenio Polgovsky Logique marchande et logique sociale : les frontière - Un blog n’est pas une boutique va partir en imprimerie et en ebook forgerie. Je peux enfin cesser de me demander si je dois modifier un passage, en supprimer un autre, en ajouter un dernier. J’ai beaucoup coupé, notamment les parenthèses théoriques qui n’étaient pas dans le ton de l’auto-fiction et que j’estime plus à leur place sur mon blog. Par exemple, le chapitre intitulé « Préservons les belles-mères » que voici. Le contexte. En mai, j’étais en train de lire de Dan Ariely. Si le soir de Noël, je signais un chèque à ma belle-mère pour la remercier de son repas, elle m’éjecterait manu militari dans les rues glaciales de Nancy. Ariely explique que nous vivons dans deux mondes étrangers. En Israël, le personnel d’une crèche instaura une pénalité financière à l’égard des parents retardataires. « Cette expérience explicite un fait malheureux : quand la logique sociale se heurte à la logique marchande, la logique sociale disparaît pour longtemps, commente Ariely. J’ai commis une erreur.

Inégalités de revenus en France (2/5) - Les-Crises.fr Thomas Piketty a réalisé une étude majeure : Les hauts revenus en France au XXème siècle. Inégalités et redistributions, 1901-1998 sur les hauts revenus en France. Elle a été actualisée par Camille Langlais en 2008 – les statistiques de l’INSEE ne dépassant jamais le quantile P95, qui agrège des situations bien trop disparates. Lecture : 32 070 foyers gagnent entre 346 et 1 072 k€, constituant la fourchette des 0,10 % à 0,01 % des mieux payés ; ils gagnaient en moyenne 513 k€. Ainsi en 2006 : 10 % des ménages français (le « Top 10 % », soit 1,8 millions de français) gagnaient plus de 48 200 € (= P90) ;0,01 % des français (soit 3 500 foyers) gagnaient plus d’un million d’euros (= P99,99), et en moyenne 2,1 M€ ;les 90 % gagnant le moins (le « Bottom 90 % ») gagnaient donc moins de 48 200 €, et en moyenne 18 500 €. entre 1900 et 1940, s’adjuge près de 45 % de tous les revenus. Sur la période 1910-1980, la structure des sous-quantiles est également extrêmement proche entre les deux pays.

La Cour suprême US refuse l'appel de l'Argentine sur sa dette par Lawrence Hurley et Sarah Marsh WASHINGTON/BUENOS AIRES (Reuters) - La Cour suprême américaine a refusé lundi d'examiner l'appel de l'Argentine contre sa condamnation à rembourser 1,33 milliard de dollars à des fonds spéculatifs ayant refusé la restructuration de sa dette, une décision inattendue qui fait craindre un nouveau défaut de la troisième économie d'Amérique latine. L'Argentine avait prévenu à plusieurs reprises d'un nouveau risque de défaut si elle devait se plier à cette obligation et les marchés financiers argentins ont dévissé après cette annonce. L'indice Merval de la Bourse de Buenos Aires a plongé de plus de 10% lundi entraînant dans son sillage les autres places latino-américaines. Le risque sur la dette argentine mesuré par l'indice JP Morgan EMBI+ a bondi de plus de 100 points de base. Buenos Aires honorera ses dettes à l'égard des créanciers porteurs de dette restructurée et que le pays évitera le défaut en dépit de la décision de la Cour suprême américaine.

Les idées fausses, ça suffit ! ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté" Nous vous invitons à déconstruire des préjugés et des stéréotypes répandus sur la pauvreté et les pauvres, afin que ceux-ci cessent d’être les boucs émissaires des maux de nos sociétés et qu’ils deviennent au contraire des partenaires à part entière dans la construction d’un monde plus juste. Voici quelques-unes de ces idées reçues. Diffusez-les autour de vous, réagissez, participez au débat. Travail réalisé par ATD Quart Monde et la MRIE, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion en Rhône-Alpes. 1) Sur la pauvreté en général « Les pauvres coûtent cher à la société » Oui, et plus que l’on ne pense (et ils rapportent aussi !). 2) Sur les minima sociaux « La France distribue des minima sociaux élevés. » Faux. Faux. Faux. Faux. Bien sûr. Faux. Faux.

Related: