background preloader

Bibliothèques et écoles à l’ère numérique : quelles convergences ?

Bibliothèques et écoles à l’ère numérique : quelles convergences ?
Pour un observateur du monde de l’éducation, la journée d’étude consacrée le 31 mai, à Bordeaux, aux Politiques documentaires jeunesse à l’heure du numérique[1] ne manquait pas d’intérêt. Elle a permis en effet de mettre en lumière les changements en cours dans les bibliothèques. L’essor du numérique n’est pas un simple ajout à la typologie des supports documentaires. Il constitue, comme l’a dit, en ouverture de cette journée, Benoît Tuleu[2], « un vrai changement de paradigme ». Il se caractérise selon lui par quatre aspects : le contexte concurrentiel (dont Google est un symbole), la dilution des frontières des œuvres de l’esprit et donc de la collection, la perte de contrôle sur les usages des lecteurs, le brouillage des repères professionnels. Il se manifeste notamment par la création de bibliothèques sans livres imprimés ou presque, comme Sophie Danis[3] l’a montré en présentant l’atelier numérique de Versailles. [2] Bibliothèque nationale de France-département du dépôt légal

Protéger nos données perso sur le Web ? Bon courage M. Hollande ! François Hollande regarde son smartphone dans les studios de Martinique première, le 4 juillet 2011 (Patrick Coppée/AFP) En 1679, l’Angleterre veut limiter les emprisonnements arbitraires et adopte un des premiers textes protégeant les droits de l’homme, l’Habeas corpus. Aujourd’hui, certains veulent adapter ce droit vieux de 350 ans au monde numérique. Mieux encadrer la biométrique et les fichiers policiers, mais aussi toutes les traces (statuts sur les réseaux sociaux, « J’aime », photos, achats, commentaires, blogs...) qu’on laisse sur Internet, c’est l’objectif de cet « habeas corpus numérique ». « L’idée c’est que face à un certain nombre de menaces et de risques liés aux nouvelles technologies, la loi érige une forme de bouclier pour éviter les dérapages ou l’arbitraire. » Rue89 a identifié (au moins) trois grandes inquiétudes autour de la protection de ces données, deux remèdes... et une double difficulté pour cet « habeas corpus numérique ». Trois grandes inquiétudes

adresse aux bibliothèques note du 23 septembre 2012 Je reprends ce billet en Une, pour découvrir à l’instant annonce de la soirée organisée ce 27 septembre par le Labo de l’édition richement financé par la mairie de Paris (z’ont de la chance, les Parisiens), où on nous cite dans le texte de présentation, alors qu’évidemment on se garde bien de nous inviter. Où on en est ? Pour les offres streaming, ce ne sont pas les bibliothèques qui sont fautives. Dans les facs, c’est plutôt la politique de l’autruche généralisée des enseignants de Lettres – les ressources numériques sont utilisées dans toutes les disciplines, mais on laisse de côté la littérature. Pour les liseuses désormais en prêt dans de nombreuses bibliothèques, je rappelle que nous proposons déjà 42 ouvrages incluant le code d’accès à la version numérique, sans DRM. Nous remercions les bibliothèques qui sont déjà nombreuses à tenter l’expérience. note du 5 juillet 2012Il se passe en ce moment un virage côté bibliothèques. Résumons. streaming ou liseuses ?

Des expérimentations sur la liaison lycée-université dans le domaine info-documentaire dans d'autres académies En 2009, lors de la réunion des Interlocuteurs académiques TICE en documentation [1], un état de la situation a été fait dans le cadre d'un atelier par les représentants de certaines académies. Des exemples d'initiatives de liaisons lycée-université ont été présentés correspondant aux académies représentées. La synthèse a fait ressortir la difficulté à mettre en place ces partenariats, l'hétérogénéité liée à l'autonomie des universités en matière de formation et l'absence de cadre institutionnel dans ces déploiements. Il a été noté aussi des initiatives liées au domaine de l'orientation. Quelques exemples (dont certains ont été déjà cités dans le rapport conjoint de l'IGB- IGEN [2]) apportent un éclairage complémentaire. Le partenariat mis en place dans l'académie de Créteil avec l'université d'Evry Un ensemble de services est offert aux lycéens et la possibilité de formation tant pour les lycéens que les professeurs documentalistes :

Rencontres cultures numériques Mise à jour des conditions d’utilisation de Twitter Twitter annonce quelques nouveautés ! Parmi celles-ci, le lancement d‘une newsletter hebdomadaire dont nous parlions il y a peu, ainsi que la disponibilité de nouvelles langues. Plus important, le site de microblogging a modifié sa politique de confidentialité ainsi que ses conditions d’utilisation, afin de les rendre plus facilement compréhensibles pour tout un chacun. Au lieu d’entretenir un certain flou vis-à-vis des données personnelles, Twitter clarifie donc les conditions de leur collecte et de leur usage. Un bon point pour eux ! La nouvelle Politique de confidentialité de Twitter commence par avertir les utilisateurs que tout ce qu’ils publient sur le site de microblogging et visible par tous, partout dans le monde, tout de suite.

Page d'accueil de la Bibliothèque numérique mondiale Personnes dyslexiques, des étrangers dans nos bibliothèques? (Les) | Bulletin d'informations de l'ABF, n°181 - 1998 Services et documents spécifiques pour faibles lecteurs Par Gyda Skat Nielsen, trad Par Marie-Cécile Robin, Traduction de Les besoins d'information et de savoir Dans son discours d'introduction au congrès de l'IFLA de Copenhague, Morten Laursen Vig écrit : « Partout dans le monde d'au-jourd'hui des hommes et des femmes ont besoin de connaissances et de documentation susceptibles de les aider à relever les défis de l'ère de l'information Il précise également que l'information et le savoir apparaissent comme des leviers fondamentaux qui permettent à tout être humain d'assumer sa vie quotidienne, soit dans sa profession, soit comme responsable dans sa cité. Dans chaque pays, une responsabilité majeure incombe aux bibliothèques publiques pour que ces désirs deviennent réalité. La dyslexie, un handicap qui se laisse ignorer La dyslexie, c'est-à-dire la difficulté à lire et à écrire, affecte un très grand nombre de personnes à travers le monde. Une compréhension grandissante de la dyslexie

Exploration de l’identité numérique avec des LEGO Avant-propos : cet article a été rédigé par Jean-Baptiste Mac Luckie. Il porte sur une expérience menée sur le thème de l’identité numérique dans le cadre d’un Bachelor réalisé à l’Université de Glamorgan à Cardiff. N’hésitez pas à lui faire des retours en commentaires ou via son compte Twitter @jbmacluckie. Le concept d’identité numérique a été étudié sous différents angles, que ce soit d’un point de vue sémiologique, informationnel, info-communicationnel ou encore sociologique. Ce thème est devenu en l’espace de quelques temps une thématique discutée, débattue voire contestée et a fait l’objet de nombreux billets de blogs et publications scientifiques. Cette opportunité s’est présentée à moi sous un angle purement académique, puisque j’étudie ce concept dans le cadre de mon BA Media & Communications à l’Université de Glamorgan à Cardiff. Pourquoi étudier l’identité numérique avec des Lego ? Le processus de construction du modèle identitaire : 3 étapes clés Les feedbacks sur le projet

Plan pour Fiche de Lecture ! Plan pour faire une fiche de lecture : ce que l'on doit indiquer dans un fiche de lecture. 1) Les références : A/ le titre B/ l'auteur C/ l'édition D/ la collection E/ l'illustrateur F/ le traducteur G/ le nombre de pages H/ le copyright I/ date d'impression 2) Résumé : Faire un résumé complet (de 30 à 40 lignes), en utilisant la troisième personne du singulier , et en employant le présent, le passé composé et le futur (pas d'imparfait ni de passé simple). Idée importante : On écrit pour quelqu'un qui ne connait pas le livre : penser à préciser les statut des personages. 3) Présentation : Présentation du cadre historique et géographique : où, à quelle époque, dans quelle contexte le récit se déroule-il ou a-t-il été écrit ? 4) Descriptions de 2 personnages principaux : En 2 parties, physique et psychologique, décrire les caractères, goûts, centres d'intérêts et évolution des personnages (10 lignes). 5) Un extrait : 6) Conclusion : Que vous a apporté ce livre ? Merci de votre lecture !

Vote par Internet : des failles ? Rien d'anormal pour le gouvernement... C'était une première pour les Français de l'étranger, ils ont pu voter par Internet pour le premier tour des élections législatives. Ainsi, 700.000 électeurs ont pu exprimer leur choix sans se déplacer. Finalement, 126.947 votes ont été comptabilisés. Mais si en apparence tout s'est bien passé, le Parti Pirate (qui présente 101 candidats aux législatives) dit avoir relevé plusieurs failles de sécurité qui ont ou auraient pu déranger le e-scrutin. Parmi les éléments à charge que cite le Parti Pirate, il y a la démonstration de Laurent Grégoire, un hacker qui explique en vidéo et à l'aide d'un document de 20 pages qu'il a mis au point un code à injecter dans l'application Java qui gère le vote, pouvant modifier à l'insu de l'électeur le bulletin électronique choisi en ligne. Résultat, le Parti Pirate s'insurge et demande au gouvernement plus de transparence, ainsi que de nouveaux efforts pour garantir que ces votes soient anonymes et inviolables.

Fiches terrain sur les réglages et la composition Ces deux « Memo Photo » consacrés aux réglages et à la composition sont conçus pour accompagner les photographes sur le terrain. Ils trouveront facilement place dans un fourre-tout ou une poche de pantalon (11 x 17 cm). L’idée séduira les novices, désireux de s’affranchir progressivement des modes automatiques. Et d’apprendre in situ les fondamentaux en matière de cadrage. En allant chaque fois à l’essentiel, avec des raccourcis inévitables étant donné le format. Dense et efficace Ces deux mémos s’inscrivent dans la lignée de l’ouvrage précédent d’Anne-Laure Jacquart. Extrait du Memo Photo Les réglages de l’appareil. Très efficace. Les réglages de l’appareil Par Anne-Laure Jacquart Éditions Eyrolles 11 x 17 cm 14 pages La composition étape par étape

Related: