background preloader

[French] Genre et Jeu vidéo (1) : Pour le plaisir des yeux masculins

[French] Genre et Jeu vidéo (1) : Pour le plaisir des yeux masculins
Cet article a été écrit par Mar_Lard, une hippie orangée mais sympa qui se fait remarquer à Sciences Po en attendant de décrocher son Master en marketing dans l’espoir de travailler dans l’industrie du jeu vidéo. Si vous aussi, vous êtes contre les fringues orange, vous pouvez aller le lui dire sur twitter. Elle inaugure cette semaine une série d’articles sur le genre et les jeux vidéo. EDIT DU 21/06/2012 : Il se trouve que The Movie Bob du site The Escapist a réalisé il y a quelque temps une excellente vidéo sur le sujet, résumant en 5 minutes la représentation des femmes dans les jeux vidéo et en quoi elle est problématique. Pour les anglophones, c’est à voir ici. Quelle qu’en soit la raison, les jeux vidéos semblent avoir plus de difficultés à aborder le genre de manière mature que n’importe quel autre support, à l’exception peut-être des comics. Beat’Em&Eat’em, un jeu pornographique sur Atari.Pour le sexy, il vous reste la couverture… Lara Croft, héroïne du jeu Tomb Raider (1996)

http://cafaitgenre.org/2012/06/01/genre-et-jeu-video-1-pour-le-plaisir-des-yeux-masculins/

Related:  Geek sexismJeux vidéojeu vidéoSexisme et jeux vidéos

Tag - game studies Tout est parti d'une discussion sur twitter. Et comme 140 signes ne suffisent pas, j'ai décidé d'utiliser mon vieil outil qu'est ce blog ''Ce texte est une première réflexion vidéoludique sur le webdoc et le transmedia. Il est au croisement de mes recherches sur le jeu vidéo comme outil de communication politique et de ma pratique de GD de jeu vidéo à des fins de communication (formation/information). Il est avant tout destiné aux créateurs et designers de webdoc, transmedias et trucs gamifiés. Attention, c’est un wall of texte, avec les travers académiques (je n’ai pas mis les ref – mais je peux les rajouter si besoin).

Genre et Jeu vidéo (2) : Les femmes comme récompenses Suite de la série inaugurée la semaine dernière par Mar_Lard. Vous pouvez lire sur le blog de sociologie Une heure de peine « Qu’est-ce qui fait qu’une image est sexiste? », une réponse à l’article de la semaine dernière (« Pour le plaisir des yeux masculins »). Je vous signale également la tenue à Lyon, du 12 au 14 juin, d’un colloque intitulé Genre et jeux vidéo (hasard total – cliquez pour voir le programme). Cet article contient des spoilers pour de nombreux jeux. Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard. Si vous voulez la contacter par mail, je transmettrai.

Genre et Jeu vidéo (3) : Des muscles et des couilles Suite de la série de Mar_Lard sur les jeux vidéo, qui aborde cette fois la question des représentations de la masculinité. Au cas où les lecteurs et lectrices régulier.es de ce blog se poseraient des questions, je [la tôlière] suis en période de concours mais je reviens bientôt, et j’ai bien l’intention de me rattraper! Pardon pour les éventuels commentaires laissés en souffrance, j’y réponds dès que je peux. On l’a vu dans les deux articles précédents, la féminité telle qu’elle apparaît dans les jeux vidéos est particulièrement codifiée et exacerbée; encore aujourd’hui les créateurs ont du mal à se défaire des poncifs de la bimbo et de la demoiselle en détresse(1). Cependant les archétypes de genre n’affectent pas seulement les représentations féminines ; un rapide tour d’horizon des personnages masculins permet également de dégager des motifs récurrents et pas moins impressionnants dans leurs stéréotypes.

Game Art · Blog expérimental sur l'esthétique du jeu vidéo. Ce blog est en corrélation avec les enseignements de l'université Paris8 : "GAME ART entre art contemporain et jeux vidéo" et "Jeu vidéo : Approche théorique d'un nouveau média" Condemned 2 Bloodshot (USA 2008) fait suite à Condemned Criminal origins (USA 2005). Les deux volets ont été développés par Monolith Productions, pour la Xbox 360, ce sont des FPS survival horror. Résumons rapidement le scénario du premier Condemned : nous incarnons Ethan Thomas, agent du FBI sur les traces d’un tueur en série. Malheureusement tout tourne mal pour notre super policier, en effet, il se fait agresser et voler son arme et sera ensuite accusé du meurtre de deux de ses collègues. L’entente bonne enfant au bureau sera rapidement refroidie, Ethan ne partagera plus ses donuts avec les copains du boulot, il est désormais seul contre tous (ou presque).

Joystick : apologie du viol et culture du machisme Retour de Mar_Lard, pour un coup de gueule contre Joystick, un magazine de référence sur les jeux vidéo. (TRIGGER WARNING : Cet article contient des références explicites au viol et aux agressions sexuelles.) EDIT: le magazine Joystick a publié une réponse sur sa page Facebook.

Pourquoi le sexisme dans les jeux-vidéo est loin d’être un faux problème Je me suis longtemps tâté avant d’écrire cet article même que ça m’a fait tout chaud dedans mon corps sur le sexisme dans les jeux-vidéo, sujet qui me tiendrait à cœur si je n’en étais pas totalement dépourvu. Il faut dire que ce thème déchaîne tellement les passions que je me sentirais plus en sécurité à caresser la tête d’un vélociraptor avec mon pénis ou à beugler "tournée générale de lasagnes" lors d’une convention Mon petit poney qu’a taper hystériquement sur mon clavier en ce moment même ! Les nombreux précédents sur ce sujet qui agite le monde frais et bigarré des geeks ne font rien pour me rassurer. Comme disait le célèbre philosophe Grüber Strauffsenheim que je viens d’inventer pour me la péter "Parler du sexisme sur internet c’est comme frapper dans une pinata remplie de caca : tentant mais salissant !". Le bougre a raison ! Les arguments minimisant/occultant le problème

pourquoi est-ce un problème ? La question du sexisme dans les jeux vidéo n'est pas nouvelle : elle a été soulevée depuis plusieurs années par différents acteurs de l'industrie ou commentateurs de celle-ci. Elle commence par contre à atteindre les médias mainstream : le . En général, quand la presse générale commence à s'intéresser aux jeux vidéo, c'est pour les accuser d'être à l'origine de la dernière tuerie en date, et . D'où sans doute des réactions parfois épidermiques, qui n'expliquent ni n'excusent en rien la débauche de violence sexiste que soulèvent généralement les critiques féministes.

La fabrique des corps gratuits - Sexisme et Jeux en Ligne A l’espace numérique, ce sont toujours les mêmes qui viennent squatter les ordis : des élèves du collège d’à coté qui profitent d’un trou entre deux heures de cours, des ados du quartier, des qui n’ont pas d’ordinateurs chez eux, d’autres qui en ont mais qui préfèrent l’espace numérique parce qu’on y est « ensemble ». Je m’occupe de cet espace depuis septembre. Un jour deux garçons que je connais bien viennent prendre des ordis : ils jouent à un jeu dément, hyper graphique, hyper beau, un jeu de stratégie en ligne, juste à coté il y a une petite fille du même âge, elle joue avec un tourniquet de perruques et une poupée chauve en 2D. J’ai envie de discuter un peu avec elle parce que je suis choqué par ce que je vois : - Et toi alors tu joues à quoi ?

Yann Pineault - Jeux vidéo et rites Le jeu vidéo peut-il être approché au rite? Voilà une façon abrupte d'introduire mon interrogation dont la réponse semble pourtant très simple si l'on regarde du côté de ces joueurs qui, en ligne, cumulent les heures de jeux comme on le fait avec celles de travail. Le jeu vidéo serait aussi ritualisé que peut l'être une pratique religieuse puisque dans les deux cas, on y retrouve des individus endoctrinés à deux formes de culte. C'est une vision qui est rependue, mais qui, comme nous le verrons, s'avère beaucoup trop simpliste, d'autant plus qu'elle implique un certain mépris que se partagent autant le jeu vidéo que le rite. Afin de mettre en perspective jeux et rites, je tenterai d'abord de définir les deux termes que je considérerai sous leur aspect conceptuel, puisqu'il s'agit bien de grands concepts utilisés à toutes les sauces.

Qu'est-ce qui fait qu'une image est sexiste ? - Une heure de peine... . Difficile pour moi de rester de marbre puisque j'ai tenté de traiter le sujet par deux fois : . Et comme en plus, Mar_Lard s'en prend à un de mes personnages préférés, Samus Aran, j'ai un peu commenté. Economie politique du geek un nouvel article pour souligner toutes les pratiques et tous les comportements sexistes qui pourrissent la culture geek. Travail impressionnant qui devrait, a minima, lancer une certaine réflexion. Comme précédemment, les réactions sont parfois... Bref. L'une d'elle, relativement courante, peut s'exprimer en des termes mesurés - : elle consiste à discuter de ce qu'est un geek, pour dire qu'au final, c'est pas moi, c'est les autres.

Compte-rendu de la conférence « Le Jeu Vidéo, un nouvel Art ? » - Les Lundis du Grand Palais, en marge de Game Story. Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. J’ai assisté à une conférence sur l’épineux sujet du Jeu Vidéo en tant qu’Art, au Grand Palais en ce lundi 5 décembre 2011. Compte-rendu. Avec Guillaume Blanchot (directeur de l’audiovisuel et de la création numérique au CNC), David Cage (PDG et fondateur du studio français Quantic Dream), Erwan Cario (journaliste, rédacteur en chef d’Ecrans - Libération), Stéphane Vial (philosophe du design, professeur à l'École Boulle, auteur du Court traité du design - PUF, 2010). Le lundi 5 décembre 2011, en marge de l’exposition « Game Story », se tenait l'une des conférences des Lundis du Grand Palais (le programme ici), concernant cette fois l'épineux sujet du Jeu Vidéo en tant qu’Art (Erwan Cario m’avouera qu’il n’a été au courant du thème du débat qu'après l’avoir accepté).

Related: