background preloader

Vers un Nouveau Monde de données

Vers un Nouveau Monde de données
A l’occasion de la Semaine européenne des l’Open Data qui se déroulait à Nantes du 21 au 26 mai 2012, j’étais invité à faire une présentation sur le web des données, pour dépasser et élargir la problématique particulière de la réutilisation des données publiques. En voici la transcription. Nous sommes passés d’un web de l’information et de la connaissance à un web de données. « Les données sont le nouveau pétrole de l’économie », expliquait le consultant Clive Humby dès 2006. Tim O’Reilly et John Battelle ne disaient pas autre chose quand ils imaginaient le concept de Web² devenu depuis (et il serait intéressant de regarder comment) celui des Big Data. Nous n’échapperons pas à l’exploitation maximale de la puissance des données par l’analyse, la combinaison, la représentation, la recherche, le traitement… Le web est un écosystème de bases de données interconnectées. Tout est information. Le web est devenu « la base de données de nos intentions », affirmait John Battelle en 2003.

http://www.internetactu.net/2012/06/01/vers-un-nouveau-monde-de-donnees/

Related:  Mémoire Big DataOpendata

Ces métiers créés par le Big Data Data Scientist, Data Analyst... Qui sont ces maîtres de la donnée ? Qui les recrute, pour quelles missions ? Zoom sur de nouvelles compétences IT de plus en plus recherchées, et particulièrement bien rémunérées. "Le Big Data est une notion encore assez jeune, dont la définition peut aussi varier. Les blogs de Data Geek : Mathieu Rajerison, la passion de la GéoData et des représentations Les blogs de Data Geek : Mathieu Rajerison, la passion de la GéoData et des représentations 11 juillet Agronome et géomaticien, Mathieu Rajerison travaille au sein d’un pôle chargé des Statistiques et de la Géomatique dans un Service Déconcentré du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. En quoi les Big Data sont-elles personnelles A l’occasion du colloque “la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel “ organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. “D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données” ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux.

Vers une fiscalité des données [Info Owni] La mission sur la fiscalité du numérique, dont les conclusions sont attendues mi-décembre, envisage de créer une fiscalité fondée sur les données personnelles. L'idée est simple : plus une boîte ouvre ses données aux utilisateurs, moins elle est taxée. Toutes les entreprises pourraient donc être visées. Une petite bombe. “Les données personnelles sont le nouveau pétrole de l’internet”.

Big Data, Big Brother ? Il faut encadrer la révolution des données en Afrique Difficile d’y échapper, qu’elle soit décrite comme un « déluge » ou comme un « tsunami », la révolution des données fait des vagues. Le 6 novembre dernier, était lancé le rapport « A world that counts » du groupe d’experts indépendants nommés par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, autour de la révolution des données. Avec des informations plus fiables, plus fréquentes, plus granulaires, on promet des politiques publiques plus efficaces, plus ciblées et in fine, plus à même de répondre aux véritables besoins des populations. Une vingtaine d’experts étaient mobilisés pour orienter l’innovation en la matière en direction des pays en développement, le « data déluge » ayant tendance à s’engouffrer dans la fracture numérique. Le secteur privé, bien inspiré par ce que l’on nomme désormais la « data philanthropie », n’est pas en reste.

Le livre "L’open data, comprendre l’ouverture des données publiques" (Simon Chignard, Fyp Editions mars 2012, préface de Jacques-François Marchandise, FING) Pour acheter le livre en ligne (sur Amazon.fr), cliquer sur le lien suivant : L’Open data La donnée est au coeur du fonctionnement des institutions publiques, de l’Etat aux collectivités.

Les 7 principes clés de la protection des données personnelles 1. Le principe de finalité Les données à caractère personnel ne peuvent être recueillies et traitées que pour un usage déterminé et légitime, correspondant aux missions de l’établissement, responsable du traitement. A qui appartiennent mes logs Par Hubert Guillaud le 07/09/06 | 13 commentaires | 11,912 lectures | Impression Début août, une équipe d’AOL Research a mis en ligne, avant de le retirer promptement, un document contenant des millions de données sur les recherches effectuées par ses utilisateurs américains (concernant quelques 658 000 internautes ayant effectué quelques 20 millions de requêtes sur les mois de mars, avril et mai 2006). Téléchargé plusieurs centaines de fois, le fichier a été depuis livré en pâture sur l’internet (il existe même plusieurs moteurs de recherche spécifiques permettant de mener des requêtes sur ces données, notamment AOL Search Database, Datablunder ou Frogspy…). Le fichier a déjà été exploité par de nombreux chercheurs et blogueurs (comme BioloGeek), et a livré des premiers résultats généraux assez intéressants, indique SearchNewz :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Open Data (sans jamais oser le demander) Par Julien Le Bot Une nouvelle forme de « ruée vers l’or » est-elle née ? Ne parle-t-on pas – un peu vite évidemment, mais c’est de la rhétorique – de « nouveau pétrole » quand il s’agit de désigner ces gisements de données qui nous entourent, qui nous guident parfois, qui nous suivent le plus souvent ? A l’occasion de la sortie du livre « L’Open Data, comprendre l’ouverture des données publiques » (aux éditions Fyp), conversation avec son auteur, Simon Chignard. Simon Chignard scrute depuis pas mal de temps, déjà, ce paysage de l’Open Data – ou « données ouvertes » qui, du reste, ne sont pas nécessairement d’origine publique. Consultant, formateur, l’auteur du livre publié par les éditions Fyp est aussi l’un des co-fondateurs de la Cantine numérique rennaise (dont il est, entre parenthèse, vice-président).

ZOTERO Standalone en version stable : nouvelles fonctionnalités « GEOsources ZOTERO Standalone est disponible en version stable depuis fin janvier (2012). J’ai déjà relayé l’info via ma curation sur ZOTERO en signalant également l’excellent billet de Franziska Heimburger. Elle y présente les principales nouveautés valables aussi bien pour ZOTERO Standalone que pour la version fonctionnant en complément de Firefox (ZOTERO pour Firefox); je ne vais donc pas réinventer la roue (!). J’ajouterai simplement que les administrateurs de «Groupes» disposent désormais d’un filet de sécurité puisque les éléments supprimés dans les bibliothèques – de groupes – sont transférés dans une «Corbeille» (qu’il faut penser à vider de temps à autres pour libérer de la place sur l’espace auquel vous avez droit sur les serveurs de ZOTERO !). Signalons en passant que le contenu de la corbeille peut être consulté par toutes les personnes ayant accès à la bibliothèque.

La mine d'or du Big Data LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Julie Battilana, professeure associée à la Harvard Business School L'explosion du volume des données informatiques, du fait du développement de l'Internet et des nouvelles technologies de l'information, a ouvert de nouveaux horizons aux entreprises. Certaines utilisent déjà une partie de ces données pour prédire le comportement des consommateurs et améliorer leur offre de produits et services. C'est le cas, par exemple, de Google, Facebook, Amazon, Microsoft, Walmart et LinkedIn, qui ont investi dans l'analyse de données informatiques ces dernières années. Quand elles ne mènent pas elles-mêmes ces analyses en interne, les entreprises peuvent les sous-traiter à des sociétés spécialisées, qui fleurissent aujourd'hui dans le monde entier. C'est donc un véritable marché, désigné par le vocable anglo-saxon "Big Data", qui a émergé autour de l'exploitation de la masse de données informatiques disponibles.

Blog du projet open data du Département de Loire-Atlantique Le mouvement d’ouverture des données publiques vise non seulement à développer la transparence du bien commun que constituent les données publiques, mais aussi et surtout à favoriser leur réutilisation, à encourager la participation citoyenne et la collaboration pour susciter des innovations sociales et économiques. Ce qu’en pense Philippe Grosvalet, Président du Conseil général de Loire-Atlantique : Le 18 octobre 2011, en votant à l’unanimité une délibération sur l’ouverture des données publiques du département de Loire-Atlantique, les conseillers généraux se sont prononcés en faveur d’un projet ayant les objectifs suivants :

Cet article, issu du portail InternetActu.com, donne un bon aperçu de ce que c’est les « données » en général et plus exactement les « données personnelles » stockées et utilisées sur le Web. Il décrit aussi comment grâce à notre surf, notre historique, les données tissent le Web d’aujourd’hui et créent de nouvelles combinaisons avec d’autres bases de données. Cet article semblait intéressant notamment pour avoir une vision globale des données produites en permanence et pour réfléchir à leur rôle dans la construction de notre vie future. by vgolovnya Dec 4

Related: