background preloader

The truth about flipped learning

The truth about flipped learning
By Aaron Sams and Brian Bennett Read more by Contributor May 31st, 2012 Ultimately, flipped learning is not about flipping the “when and where” instruction is delivered; it’s about flipping the attention away from the teacher and toward the learner. A flipped classroom is all about watching videos at home and then doing worksheets in class, right? Wrong! Consider carefully the assumptions and sources behind this oversimplified description. Is this the definition promoted by practitioners of flipped classrooms, or sound bites gleaned from short news articles? Many assumptions and misconceptions around the flipped class concept are circulating in educational and popular media. Assumption: Videos have to be assigned as homework. Although video is often used by teachers who flip their class, it is not a prerequisite, and by no means must a video be assigned as homework each night. Resulting misconception: Videos are just recorded lectures.

Flipped Classroom Higher Education The Evolution of Classroom Technology Classrooms have come a long way. There’s been an exponential growth in educational technology advancement over the past few years. From overhead projectors to iPads, it’s important to understand not only what’s coming next but also where it all started. We’ve certainly come a long way but some things seem hauntingly similar to many years ago. For example, Thomas Edison said in 1925 that “books will soon be obsolete in schools. Scholars will soon be instructed through the eye.” Also in 1925, there were “schools of the air” that delivered lessons to millions of students simultaneously. Here’s a brief look at the evolution of classroom technology. c. 1650 – The Horn-Book Wooden paddles with printed lessons were popular in the colonial era. c. 1850 – 1870 – Ferule This is a pointer and also a corporal punishment device. 1870 – Magic Lantern The precursor to a slide projector, the ‘magic lantern’ projected images printed on glass plates and showed them in darkened rooms to students. B.

Étudiants plagiaires : l'Université vous donne carte blanche Le maître de conférences à l'Université Paris 8 Jean-Noël Darde a publié sur son site Archéologie du copier-coller un article, éminemment dérangeant, qui révèle que plusieurs thèses mises en ligne sur le site de l'Atelier national de Reproduction des Thèses (ANRT) sont... des plagiats avérés. Le plus inquiétant ne réside pas là : tout le contenu pris en charge par l'ANRT est auparavant validé par les jurys et autres commissions universitaires, qui semblent finalement peu regardants sur la légitimité des travaux qui leur sont proposés. Après une lecture attentive et pointilleuse de trois thèses incriminées, l'Archéologie du copier-coller est en mesure de présenter une liste exhaustive des « sources » joyeusement pillées par les auteurs plagiaires (l'une des thèses, avec passages surlignés, est disponible ici) : quand les passages ne sont pas recopiés mot pour mot, la construction est si alambiquée qu'elle ne laisse planer aucun doute sur l'artisanat du patchwork qui la sous-tend.

Open Data (3/4) : L’enjeu de la coproduction Par Hubert Guillaud le 06/06/12 | 3 commentaires | 2,747 lectures | Impression Au-delà des producteurs de données et d’un public de geeks à la recherche de moyens de développements, la question de l’Open Data ne mobilise pas les foules, malgré l’effort de mobilisation et d’animation autour de la question qui anime tous les acteurs publics qui ont publié des jeux de données. Comment élargir le cercle de ceux qui s’intéressent aux données ? Comment mettre les habitants, les associations en capacité d’agir avec les données ? Comment leur fournir les outils, leur mettre à disposition compétences et ressources ? Coproduire pour ouvrir Open Street Map est une base de donnée géographique libre et gratuite, rappelle son président, Gaël Musquet (@ratzillas). Image : la page d’accueil d’Open Street Map France. OSM se présente comme un moyen d’accéder à la cartographie par tous et pour tous, explique son président. Coproduire la transparence Structurer la communauté de l’Open Data Hubert Guillaud

Crise sociale - Le long souffle du printemps érable Vous connaissez le trille rouge, cette vivace extraordinaire à floraison printanière de nos sous-bois ? Elle peut demeurer dans le sol durant des années sans qu’on la remarque. Ses graines doivent survivre à plusieurs hivers rigoureux avant qu’elle puisse enfin germer. Elle ne fleurira que 10 ans plus tard. Ne possédant pas de nectar, elle utilise des stratégies créatives de pollinisation. Le trille rouge est à l’image du mouvement étudiant au sein de la société. Les causes profondes Il y a longtemps que le « printemps érable » se prépare, et pas seulement pour le trille rouge. Depuis plus d’une décennie, certains diront trois, de longs hivers rigoureux nous avaient comme endormis. De manière insidieuse, nous sommes devenus les variables d’un marché en tant que « ressource humaine », « producteur de biens ou de services », « investisseur », « consommateur » et « bénéficiaire ». Ce « moindre coût » a pourtant un prix, tant environnemental que social. La goutte qui a fait déborder le vase

The flip: Turning a classroom upside down Roshan, her AP Calculus teacher at the private Bullis School in Potomac, told students that they would be learning their lessons at home with help from videos and other materials that she had made, and then would do “homework” problems in class. Roshan had “flipped” her class — a trend in teaching and classroom management that has been adopted by thousands of teachers across the country for a variety of different subjects. It is a reimagination of life in a classroom. The philosophy behind the flip is that teachers can spend time working with students who need their help in the classroom — and students can work together to solve problems — rather than sitting home alone with work they might not understand and with nobody to ask for help. Skeptics raise questions about flipped classrooms: How many subjects are really appropriate for this technique? “My AP Calc class was a really anxious environment,” said Roshan. Gutschick said she thinks her teacher has succeeded.

Russian legislators pass protest-fines bill - Europe The Russian lower house of parliament has adopted a controversial bill that raises fines 150-fold for people taking part in unsanctioned protests, a move aimed at discouraging the opposition from challenging the Kremlin. The bill would increase maximum fines from the current 2,000 rubles ($60) to 300,000 rubles ($9,000), and comes after a series of massive protests that have reflected growing public frustration with President Vladimir Putin's effective 12-year rule. The bill raises the fine for organisers of illegal protests to one million rubles ($32,100) In an unusually tense debate in the Duma, long a rubber-stamp body for the Kremlin, opposition legislators argued into the night on Tuesday proposing around 400 amendments to mark their disapproval. But members of the Kremlin's majority United Russia party voted the amendments down one by one and used its parliamentary majority to approve the bill. 'Constitutional violation' Police often use force to break up unsanctioned protests.

La NSA et l’Unité 8200 étaient à l’origine de Stuxnet Nous avons plusieurs fois ici abordé le sujet de Stuxnet, un virus qui semblait cibler les systèmes de mesure et de controle des centrifugeuses de la centrale nucléaire de Natanz en Iran. L’objectif partiellement atteint du virus était de retarder, si ce n’est littéralement saboter le programme nucléaire iranien. Stuxnet avait agité la communauté de la sécurité car sa propagation, semble-t-il accidentelle, a donné lieu à des analyses minutieuses des plus grands experts pour en percer ses secrets. Il y a ensuite la cible, excusez du peu, une centrale nucléaire. The Bug Dans un livre à paraitre aujourd’hui, Confront and Conceal: Obama’s Secret Wars and Surprising Use of American Power, son auteur, David Sanger, nous révèle comment est né Stuxnet, venant ainsi confirmer beaucoup de soupçons sur son origine. Nous nous étions livrés il y a plusieurs mois à un exercice, celui d’évoquer les doctrines de cyber conflits, leurs acteurs, puis de les définir et les classifier. Flame

G. Pau-Langevin a en charge l'innovation, l'orientation et la réussite scolaire Un décret publié au Journal officiel du 9 juin délimite les attributions ministérielles de Mme George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l'éducation nationale, chargée de la réussite éducative. Elle "traite, par délégation du ministre de l'éducation nationale, des questions relatives à la préparation et à la mise en œuvre des mesures propres à favoriser la réussite scolaire de tous les élèves. Elle met en œuvre la politique d'innovation et d'expérimentation dans l'enseignement et la vie scolaire ainsi que les actions d'accompagnement éducatif conduites dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Elle est chargée d'améliorer les dispositifs d'orientation ainsi que ceux concourant à la prise en charge des élèves les plus en difficulté. Elle veille aux conditions d'accueil et d'intégration des élèves handicapés et suit les questions relatives à la santé des élèves". F. Au J.O.

Related: