background preloader

Le comportement des adolescents sur les réseaux sociaux

Le comportement des adolescents sur les réseaux sociaux
Comment se conduisent les adolescents sur les réseaux sociaux ? Les 12-17 ans y sont très largement représentés, 76% des internautes de cette tranche d’âge y étant présents, et notamment sur Facebook – bien que l’inscription à ce réseau ne soit autorisé qu’aux plus de 13 ans… D’ailleurs, 44% des adolescents avouent avoir menti sur leur âge, pour pouvoir accéder à un site Internet imposant une restriction. C’est l’un des chiffres présentés sur cette infographie, réunissant des études de l’institut Pew et de ZoneAlarm, consacrée au comportement des adolescents sur les réseaux sociaux. Leurs activités sont sont détaillées : commenter l’actualité de leurs amis, mettre à jour leur statut, et utiliser la messagerie instantanée sont les occupations les plus partagées. Infographie réalisée par ZoneAlarm Related:  Statistiques usages Internet

La mobilité s'impose chez les Français en matière de surf sur Internet 01net le 15/12/11 à 17h15 Les smartphones s’imposent chaque année un peu plus parmi la population. Aujourd’hui, 17 % des Français en possèdent un, selon une étude (1) menée par le Credoc pour le Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies ainsi que pour l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) Le taux d’équipement diffère en fonction des catégories sociaux-professionnelles. La télévision sur mobile à la traîne Portées en partie par les smartphones, les connexions nomades à Internet enregistrent une progression de huit points en un an et concernent désormais 31 % des Français. « Ces modes de connexion viennent s’ajouter à l’accès à domicile qui reste le principal lieu de connexion » (71%), rapporte l'enquête. Les individus disposant d’un mobile s’en servent à 24 % pour surfer sur Internet et à 19 % pour consulter leurs courriels. L’équipement informatique des foyers en France • 78 % des foyers sont équipés d’un ordinateur.

Réfléchissez avant de cliquer : campagne de sensibilisation de la CNIL auprès des jeunes A l’occasion de la fête de l’Internet, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a lancé le 17 mars 2012 une campagne de sensibilisation auprès des adolescents sur des précautions à prendre quant à l’utilisation des réseaux sociaux sur Internet. Baptisé « réfléchissez avant de cliquer« , ce dispositif de communication comprend une vidéo mettant en scène des adolescents qui doivent assumer la conséquence de leurs actes à l’occasion d’une soirée où ils peuvent décider de publier (ou pas) des photos, vidéos et autres contenus de cette fête… et aussi d’être identifiés (le « tag » sur Facebook). A partir d’une vidéo interactive, l’adolescent doit faire des choix de publication ou non (partage ou non) de vidéos, photos et contenus sur Internet… Le jeune construit ainsi son propre parcours de vidéo en vidéo… Il devra ainsi assumer la conséquence de ses actes. Jeunes et réseaux sociaux : réfléchir avant de publier, de partager et d’échanger Licence :

Un Européen sur quatre n'a jamais utilisé Internet Si pour nombre d'entre nous, Internet est une réalité et fait partie intégrante de notre quotidien, c'est loin d'être le cas pour tous les Européens. Alors que les Français n'ayant jamais utilisé le réseau des réseaux sont de plus en plus rares, une enquête menée pour la Commission européenne révèle que les citoyens européens qui n'ont jamais eu l'occasion de naviguer sur la toile sont encore très nombreux. L'organe exécutif de l'UE souligne en effet qu'un petit quart de la population européenne (24 %) n'a jamais utilisé Internet, que ce soit via une ligne fixe ou un accès mobile. Sans surprise, ce sont les anciens satellites soviétiques et les pays du sud de l'Europe qui souffrent le plus de cette situation. Les pays d'Europe de l'ouest et du nord s'en tirent nettement mieux, grâce à un niveau de vie nettement plus élevé. Parmi les pays les plus en retard, citons Chypre (41 %), le Portugal (41 %), la Grèce (45 %), la Bulgarie (46 %) ou encore la Roumanie (54 %).

Comprendre l'identité numérique - Prestations DSI-SEM Que dire à propos de soi sur Internet ? Comment protéger son identité ? La DSI-SEM a réalisé un guide intitulé Un enjeu pour l’enseignement. Dans les neufs chapitres sont abordées les questions de définition, de protection de la vie privée, des motivations à agir, du rôle de l’identité numérique dans la construction sociale, du droit à l’oubli etc. Ce guide s’adresse principalement au corps enseignant et aux directions d’école et, d’une manière générale, à tous les protagonistes du système scolaire. Ce document s’insère dans une volonté de la DSI-SEM d’apporter des éclairages sur les enjeux du numérique dans l’enseignement. En savoir plus : Télécharger Comprendre l’identité numérique A lire également : Télécharger le guide Ma vie en numérique réalisé par le Centre documentation pédagogique de l’Académie de Versailles et destiné en priorité aux élèves. Comprendre les réseaux sociaux numériques Le site d’Action innocence SurferPrudent

Etude Trend Micro Internet : sécurité et usages dans les familles du monde entier Etude Trend Micro Internet : sécurité et usages dans les familles du monde entier Trend Micro Incorporated, spécialiste de la sécurité sur Internet, dévoile les résultats d’une étude comparative mondiale portant sur l’utilisation des technologies par les familles et leur point de vue face aux dangers du Web. Menée dans sept pays dont l’Australie, le Brésil, la France, l’Inde, le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, cette enquête a été réalisée l’été dernier auprès de 1419 parents. Sécurité des enfants sur Internet : les japonais plus anxieux ! La plupart des parents partagent les mêmes inquiétudes : leurs enfants surfent trop sur le net ! Par ailleurs, pour 73% des parents dans le monde la vie privée « virtuelle » des enfants est importante, particulièrement aux Etats-Unis (85%), au Royaume-Uni (83%) et en Australie (81%). Réseaux Sociaux : les petits brésiliens très précoces ! Sécurité et solutions mobiles : peu d’enfants possèdent un smartphone « Cette étude est encourageante.

Risques liés aux usages d’Internet Voici comme promis les documents pédagogiques relatifs à la séquence concernant les usages de l’Internet. Cette séquence est perfectible et ne prétend pas envisager tous les risques mais ceux qui nous inquiètent en qualité de pédagogues et de parents.Elle fait un tour d’horizon des pratiques de nos jeunes et leur propose des pistes de réflexion concernant les attitudes à adopter en cas de difficulté. Il n’était pas question lors de ce travail de culpabiliser nos élèves quant à leurs pratiques mais de les sensibiliser avec bienveillance afin qu’ils adoptent une posture critique et une attitude responsable.J’espère que ce travail vous aidera à préparer vos séquences car je pense qu’il est de notre responsabilité de sensibiliser nos jeunes quant aux usages qu’ils font de l’Internet et des médias. Voici les documents à télécharger : Fiche visite - séance 1 : Objectifs, notions abordées, pré-requis, déroulement, évaluation Fiche séance 1 Grille de sécurité sur Internet

New Mobile Obsession: U.S. Teens Triple Data Usage Teens have officially joined the mobile Data Tsunami, more than tripling mobile data consumption in the past year while maintaining their stronghold as the leading message senders. Using recent data from monthly cell phone bills of 65,000+ mobile subscribers who volunteered to participate in the research, Nielsen analyzed mobile usage trends among teens in the United States. In the third quarter of 2011, teens age 13-17 used an average of 320 MB of data per month on their phones, increasing 256 percent over last year and growing at a rate faster than any other age group. Much of this activity is driven by teen males, who took in 382 MB per month while females used 266 MB. Messaging remains the centerpiece of mobile teen behavior. The number of messages exchanged monthly (SMS and MMS) hit 3,417 per teen in Q3 2011, averaging seven messages per waking hour. Teens are not focused on making calls via their mobile phones.

Les fiches "Être O'Net" Journée nationale de l'innovation 2014 : Appel à projets Comme chaque année la Dgesco/DRDIE organise un évènement national autour de l’innovation. La 4éme édition des journées nationales de l'innovation aura lieu à PARIS le 27 mars 2014 à la Bibliothèque Nationale de France. Cette manifestation est destinée à faire connaître, mutualiser, valoriser les actions menées dans les académies et à approfondir la réflexion sur l'évolution des pratiques pédagogique. Avec l’aide de la Cardie les équipes d’établissement peuvent librement présenter leur projet. 30 équipes seront sélectionnées et 5 Grands Prix NATIONAUX seront décernés par le jury. Pour faire acte de candidature quel que soit le degré d'enseignement. Plus d’informations sur les pages CARDIE du site académique : Pour mémoire, en 2013 l'académie d'Orléans-Tours a présenté soixante projets dont 4 ont été sélectionnés et présentés dans les laboratoires d’analyse Information proposée par Mme Rembault, IPR IA/EVS, décembre 2013

De l’inégalité au décalage numérique La Fondation du Travail-Université (FTU) a publié une étude portant sur les jeunes off-line et la fracture numérique : Les risques d’inégalités dans la génération des' natifs numériques’. Cette étude à été présentée au Sénat lors du Colloque sur la Fracture Numérique du mardi 2 Mars organisé par le groupe parlementaire informel “ATD Quart Monde, Inclusion Sociale” en partenariat avec Technofutur TIC, Vlaams Steunpunt Nieuwe Geletterdheid et l’asbl Banlieues Public cible ? Etude porte sur les jeunes de 16 à 25 ans, cette tranche d’âge de jeunes adultes a été encore peu étudiée. C’est une période de transition scolaire où l’on acquiert de l’autonomie. Deux constats préalables La FTU s’est redirigée vers les acteurs de terrain les centres de formation, les Epn afin de son étude. cette tranche d’âge est très faiblement incluse numériquement et les centres de formation ne travaillent pas avec ces jeunes défavorisés. et établi un second constat : il y a un manque cruel de sensibilisation.

Où en est l'équipement numérique des français ? En 2011, l'équipement des français en téléphonie repart à la hausse. Trois français sur quatre sont doublement équipés, en fixe et en mobile. Quatre points de plus qu'en 2010. 89% des français ont un fixe, 85% un mobile. Surtout, ils sont adeptes du large bande. 58% utilisent une box, ils n'étaient que 7% en 2004. A contrario, 10% des français n'utilisent que le téléphone mobile, 15% le seul téléphone fixe. L'ordinateur est également devenu un équipement de base. 78% des français, âgés de plus de 12 ans, disposent d'un ordinateur. Mais l'ordinateur n'est plus seul à permettre la connexion à Internet. {*style:<b> Les trois quart des français ont une connexion au domicile </b>*} Quant à la connexion au domicile, les trois quart des français en ont une, c'est 4% de progression cette année. Plus frappant encore, le fait que les internautes se connectent de partout. 31% de connectés le sont en situation nomade. Pour quels usages ? e-administration, e-commerce et téléchargement </i>*}{*style:<i>

Les usages de l’Internet mobile en France (enquête Credoc) Vendredi 16 décembre 2011 - Catégorie(s) : Usages. Les résultats de la 9ème enquête annuelle sur la diffusion, en France, des technologies de l’information et de la communication viennent d’être publiés. Cette enquête a été réalisée par le Credoc à la demande de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et du Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET). Parmi ces résultats figurent de nombreux chiffres liés aux usages des mobiles connectés. Les tablettes tactiles sont déjà utilisées par deux millions de personnes, soit 4% de la population. La France compte désormais 41 millions d’internautes (76% des 12 ans et plus), tous types de connexions confondues (domicile, travail, téléphone mobile, etc.). La consultation de courriers électroniques et le téléchargement d’applications payantes depuis un terminal mobile gagnent 8 points (respectivement 19% et 17% d’utilisateurs, soit un peu plus de 8 millions de personnes).

Ordinateurs, télévisions, tablettes... Sommes-nous accros aux écrans? La vie par écrans interposés? Une exaltation continument relancée. A chaque seconde, un échange, une information, une image, un récit, une enfilade de surprises. Et voilà que des scientifiques viennent gâcher la fête. D’abord celle qui concerne l’écran le plus regardé: la télévision. Il désigne plus que tout son rôle néfaste dans l’environnement éducatif des enfants. Où sont les virtuoses du multitasking? Les thuriféraires de la Web culture peuvent-il se réjouir de cette vision à charge contre «l’ancêtre d’internet»? Ces accusations contre la société des écrans s’inscrivent dans la suite d’autres analyses récentes, par exemple, celles du journaliste Nicholas Carr (Internet rend-il bête? «Les profits de Google sont directement liés à la rapidité à laquelle les gens absorbent de l’information… Chacun de nos clics crée une rupture de notre concentration, une perturbation ascendante de notre attention…. Les médias influent-ils sur les comportements? Engourdissement Envie de décrocher?

Comment les Français appréhendent-ils les TIC ? vendredi 16 décembre 2011 L'accroissement des taux d’équipement en téléphonie fixe et mobile, en ordinateurs et en accès à l’internet n'a d'équivalent que la multiplication des terminaux et des lieux de connexion à internet. Avec en corollaire une progression continue de l'administration et du commerce en ligne, toujours plébiscités par une majorité de Français qui se connectent quotidiennement. Trois Français sur quatre disposent à la fois d'un téléphone fixe à leur domicile et d'un téléphone mobile personnel (+4 points en un an) et près de quatre sur cinq sont équipés d’un ordinateur à leur domicile, qui est, pour les deux tiers, un ordinateur portable. L’accès à internet est présent au domicile des trois quart des Français qui se connectent de plus en plus en mobilité dans leur foyer et principalement avec le wifi. Notebooks, smartphones, tablettes tactiles : les écrans se font multiples Au domicile, les connexions en mobilité prennent une place de plus en plus grande

Sondage - Utilisation des réseaux sociaux par les entreprises privées Lorsque le cabinet hongkongais Grant Thornton Jingdu Tianhua a bouclé son sondage international auprès des entreprises évaluant leur implication dans les réseaux sociaux pour communiquer avec leur clientèle, la forte présence de ces dernières sur le web social n'était pas une surprise. Il ne s'attendait pourtant pas à voir les commerces hongkongais autant à la traîne dans ce domaine. Le sondage, mené auprès de 2 721 entreprises privées à travers le monde, indique que 43% d'entre elles ont une présence sur Facebook, Twitter ou dans la blogosphère pour établir un contact avec leur clientèle cible. C'est en Amérique latine que le taux de présence des entreprises sur les réseaux sociaux était le plus élevé (53%), et il atteignait 50% pour les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Le sondage a également permis de découvrir que la métropole asiatique était pleine d'esprits conservateurs, à la différence de leurs cousins de Chine continentale.

Related: