background preloader

Données de la Recherche

Données de la Recherche

http://www.donneesdelarecherche.fr/

Related:  DatabrarianArchive ouverteDonnées de la recherche

Outils et services pour la gestion et l\'ouverture des données scientifiques : retours d\'expérience - Accueil Outils et services pour la gestion et l'ouverture des données scientifiques : retours d'expériences 16 février 2017Inra - Centre siège - Paris "La recherche nationale, européenne et internationale est en profonde mutation. Les enjeux sociétaux auxquels elle fait face, les possibilités offertes par les technologies du numérique dans la collecte et le traitement des données de science, la nécessité de conduire des innovations et développements éthiques et responsables sont autant de facteurs influençant le paysage de la recherche du 21ème siècle.

1 - Familiarisez-vous avec le concept de «données de la recherche» / S'initier en ligne aux données de la recherche et à leur gestion / Gestion des données de la recherche / Gestion de l'information - Coopérer en information scientifique et technique - Ci Les données de la recherche, ou « données de recherche », peuvent être définies comme l’ensemble des informations collectées, observées ou créées sous une forme numérique dans le cadre d’un projet de recherche. On distingue généralement les grandes catégories de données suivantes : Pour une définition plus détaillée en anglais des données de la recherche : What counts as research data: (Université de Bristol, UK).

Comment diffuser mes données de recherche ? (2/2) Dans le cadre de la semaine internationale du libre accès, la journée d’études organisée à Lyon le 25 octobre a eu pour thème Pour une science ouverte et éthique. Le programme est disponible ici et les enregistrements vidéo des conférences du matin là. L’après-midi, un des ateliers, animé par Marilou Pain (CCSD), était consacré à la diffusion des données de recherche. Voici la suite du billet précédent, qui vous propose une série d’outils de recherche et d’évaluation d’entrepôts de données de recherche. Les répertoires d’entrepôts

Quels changements pour les BU quand l’OA primera ? Je trouve le billet d’Aaron Tay « How academic libraries may change when open access becomes the norm » particulièrement pertinent par rapport aux questionnements que nous avons en BU ces temps-ci ; voici les changements qu’il anticipe (ce qui est en italique est traduit par mes soins) , en partant du principe « qu’au cours des 10-25 prochaines années, 50 à 80% (ou plus) des publications annuelles seront disponibles sous une forme ou une autre d’open access« . 1. « Les rôles des BU dans la découverte et même dans la fourniture d’information aux usagers vont diminuer » : Les étudiants, et de plus en plus de chercheurs, n’utilisent pas le site de la BU pour commencer leurs recherches, ils utilisent sans le savoir les ressources de la BU croisées avec les outils de signalement commerciaux comme Google Scholar : exit la mission d’aide à la découverte. (L’auteur de l’article prône également la citation des DOI, l’usage d’URLs compactes et l’abandon de la pagination)

Faire du data mining avec Google : comment tromper big brother ? Après Elsevier et Gallica, voici un nouvel épisode de ma série sur le data mining. Cette fois-ci je m’attaque à L’industrie majeure du web, celle qui fait figure de métaphore de l’internet tout entier : Google. Ou, plus exactement, son service d’indexation bibliométrique des articles scientifiques, Google Scholar (même si les problématiques abordées ici sont largement applicables à l’ensemble de l’écosystème Google). Comment diffuser mes données de recherche ? (1/2) Dans le cadre de la semaine internationale du libre accès, la journée d’études organisée à Lyon le 25 octobre a eu pour thème Pour une science ouverte et éthique. Le programme est disponible ici et les enregistrements vidéo des conférences du matin là. L’après-midi, un des ateliers, animé par Marilou Pain (CCSD), était consacré à la diffusion des données de recherche. Ce billet propose une partie du contenu de la présentation. Quelques éléments de contexte

Publication scientifique : vers l'accès ouvert institutionnel ? Le système de publication des travaux scientifiques, fondé sur l'évaluation des articles par des pairs (relecteurs spécialistes anonymes), est en crise. Les coûts d'abonnements n'ont cessé d'augmenter ces dernières décennies, au point de devenir insupportables pour les laboratoires et les universités. En outre, l'accès payant aux articles publiés freine la diffusion des avancées scientifiques, pourtant indispensable à l'activité des chercheurs. Qu’est-ce qu’une archive de chercheur ? de Jean-François Bert Depuis les années 1980, archivistes, historiens et scientifiques se sont préoccupés de la collecte et de la sauvegarde des archives dites « scientifiques ». D’abord les archives institutionnelles et administratives puis, plus récemment, les archives personnelles des chercheurs. Avec cet ouvrage, Jean-François Bert montre l’intérêt de la prise en compte de ces archives dans un processus d’appréhension globale du travail des savants. Il donne les outils essentiels à une meilleure compréhension et à un usage profondément renouvelé des archives de chercheur. Présentation

Introduction - Les données de la recherche - FORMADOCT at Université européenne de Bretagne Selon le texte, désormais canonique, de l'OCDE de 2007, "Principes et lignes directrices de l’OCDE pour l’accès aux données de la recherche financée sur fonds publics", "les «données de la recherche » sont définies comme des enregistrements factuels (chiffres, textes, images, sons) utilisés comme source principales pour la recherche scientifique et généralement reconnus par la communauté scientifique comme nécessaires pour valider les résultats de la recherche. Un ensemble de données de recherche constitue une représentation systématique et partielle du sujet faisant l’objet de la recherche » (OCDE, 2007). Cette définition, qui est la plus répandue, met l'accent sur trois dimensions essentielles des données de la recherche : - l'enregistrement : ce sont des enregistrements factuels de la réalité, i.e. des données au sens classique du terme ;

La publication scientifique : Le temps des dérives Pascal Guitton nous a expliqué les principes de la publication scientifique et son passage au numérique dans un premier article. Il aborde maintenant pour nous des dérives récentes du système. Il nous parle d’un futur souhaitable fait de publications ouvertes et d’épi-journaux. Serge Abiteboul et Thierry Viéville. Le numérique a contribué à améliorer le travail des chercheurs en enrichissant le contenu des publications numériques, en favorisant la recherche d’un article dans la masse gigantesque de documents disponibles, et en optimisant les modalités et le temps d’accès à l’information.

Dix bonnes pratiques pour améliorer et maintenir la qualité des données Les bases de données se prêtent aux métaphores financières. Ne les désigne-t-on pas souvent par le terme « banques de données » ? Elles évoqueraient ainsi un capital d’information sur lequel on peut faire des retraits à la demande. A condition que le compte soit correctement approvisionné…(*) Vu l’actualité des enjeux soulevés, dès lors que l’information est un instrument d’action sur le réel, nous envisageons successivement ici les coûts de la “non qualité” des données, leurs causes les plus fréquentes et ensuite dix bonnes pratiques en vue d’améliorer et de maintenir dans le temps la qualité de l’information (**). Les coûts de la « non qualité des données »

Related: