background preloader

L'utilisation des médias sociaux par les journalistes

L'utilisation des médias sociaux par les journalistes
Comment les journalistes utilisent-ils Internet et les médias sociaux ? C’est l’objet de cette étude menée par l’agence Arketi et portant sur les journalistes travaillant dans la presse spécialisée/professionnelle. Elle s’est intéressée à l’usage du web et des autres médias. Globalement, 64% des journalistes interrogés déclarent passer plus 20 heures par semaine en ligne, 21% d’entre eux étant connectés plus de 40 heures. La nécessité d’Internet ne fait plus de doutes… Pour la quasi-totalité des personnes sondées, il s’agit de lire l’actualité (98%) et aussi de trouver des idées ou des sources pour ses propres articles (91%). Les médias sociaux constituent le troisième usage du temps passé en ligne : ils sont 69 % à se servir de Facebook, Myspace ou LinkedIn (l’étude n’indique pas de répartition entre ces 3 sites, mais on peut imaginer que ce n’est pas vraiment Myspace qui attire le plus de visites…), et un tout petit peu moins à utiliser Twitter (66%). Consulter l’étude complète

http://www.blogdumoderateur.com/l-utilisation-des-medias-sociaux-par-les-journalistes/

Related:  Profession journaliste

Classement : les journaux les plus représentés sur twitter Il y a quelques semaines, Rue89 s’était attardé sur la présence en ligne des principaux titres de presse. On y apprenait que Le Monde devançait France 24 et L’équipe. Bien qu’intéressante, l’étude était contestable à plusieurs niveaux. Tout d’abord, Facebook et Twitter étaient regroupés pour établir le nombre de fans. Assez illogique, la population des deux espaces étant radicalement différente. Ensuite, seuls les comptes officiels étaient comptabilisés.

A la tête d'un média, il y a (souvent) un ancien d'HEC Les diplômés de la plus cotée des écoles de commerce française HEC ont fait main basse sur l’univers des médias de manière plutôt discrète, mais efficace. Leur omniprésence aux postes de commandes des télés et des journaux intrigue... Ils ont réussi une OPA silencieuse.

Le meilleur ami du reporter Les smartphones, et en particulier l’iPhone, sont devenus les irremplaçables couteaux suisses du journaliste. Tout à la fois traitement de texte, enregistreur numérique, appareil photo, caméra vidéo, studio numérique et banc de montage, ils peuvent aussi au gré des besoins avantageusement remplacer les lourds camions de direct de la télévision, ou les motos émettrices des radios. La généralisation de leur usage ouvre de nouvelles possibilités pour les journalistes et devrait conduire à une réorganisation des rédactions. [Précision : ce blog n'accepte de publicité sous aucune forme. Qui a peur du grand méchant Twitter? Les réseaux en général et Twitter en particulier, font encore peur à bon nombre de journalistes. Pourquoi ? Parce qu'il faut accepter de s'y mettre (un peu) en danger.

L’AFP fixe les règles de participation de ses journalistes aux réseaux sociaux L’Agence France-Presse a rendu public jeudi le guide qu’elle a élaboré pour fixer les modalités de participation de ses journalistes aux réseaux sociaux. “Une grande partie des journalistes suivent ces réseaux pour y effectuer une veille. Mais certains souhaitent également participer activement aux échanges”, a expliqué la direction de l’AFP. Dans ce texte, l’AFP demande aux journalistes souhaitant être actifs sur Twitter ou Facebook, dans le cadre de leur activité professionnelle, de respecter les règles de déontologie de l’agence et ses valeurs d’indépendance, d’équilibre et d’impartialité.

Journée de la presse en ligne 2011 Le Spiil détient un siége de suppléant à la Commission paritatire des publications et agences de presse (CPPAPT), qui délivre les reconnnaissances pour la presse numérique comme pour la presse papier. Le Spiil y défend en particulier une conception large du principe de presse d'information Politique et Générale. Transparence des aides Presse - Article - Les journalistes français sur Twitter vus comme un graphe En suivant le paradigme méthodologique des Digital Methods, développé notamment par Richard Rogers à l’université d’Amsterdam (2009), nous pouvons envisager un groupe social qui s’active sur l’internet comme un graphe. Dans le cas qui nous intéresse ici, les nœuds du graphe sont les comptes des journalistes français sur Twitter et les connections entre eux sont constitués par des actions de communication comme les retweets et les mentions. Les premiers consistent à rediffuser tel quel un message d’un autre utilisateur. Les secondes consistent à inclure le nom d’un compte dans un message diffusé. Elles visent soit à s’adresser à cet utilisateur, soit à parler de lui.

Journalisme web : 10 tendances tech & 30 outils Voici le cru 2011 des 10 tendances technologiques utiles au journalistes en ligne, flairées par Amy Webb, et présentées hier à Boston lors de la conférence de l’ONA. Comme toujours, salle comble et show assuré ! Voici le cru 2011 de son top 10 : L’enseignante, le journaliste et les réseaux sociaux « From Pennylane to… Présentation Laurence Juin : enseignante de français, histoire-géo et éducation civique en lycée professionnel à La Rochelle, a introduit l’usage des réseaux sociaux dans sa pédagogie depuis septembre 2009. Jean-Christophe Dupuis-Rémond : enseignant en webjournalisme à l’Université de Metz et journaliste spécialisé, pilote depuis septembre 2010 la cellule web de France 3 Lorraine où il défriche interactions et nouvelles écritures journalistiques. Présents et très actifs sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter, nous suivons nos avancées et réflexions réciproques dans l’usage des réseaux sociaux: Jean-Christophe en journalisme, Laurence dans l’éducation. A la lecture de nos tweets, de nos blogs, de nos expériences et interactions partagées (Jean-Christophe est intervenu dans la classe de Laurence pour la rédaction d’une Charte Facebook), nous constatons régulièrement que nous sommes confrontés aux mêmes problématiques d’usages.

Pourquoi Slate.fr n'a pas de charte pour Twitter et les réseaux sociaux LE DÉBAT (MICROCOSMIQUE) du moment qui agite les rédactions (papier) serait donc de siffler la fin de la récré pour les rédactions sur Twitter (1). Admettons que le proviseur de la presse existe (coucou) et qu’il distribue les bons et les mauvais points. En tant que délégué de ma classe, je vais donc donner mon point de vue, en espérant qu’il intéressera tout autant les lecteurs que le proviseur. Donner des règles figées et écrites n'a pas grand sens pour Slate.fr. D'abord parce qu’à la rédaction, nous nous parlons très souvent, IRL, entre salariés (journalistes ou pas), de ce qu'on peut tweeter ou pas, «facebooker» ou pas, avec quel compte (perso ou collectif).

Klout, au royaume du Kikoo Lol Qui ? Cyrille Chaudoit, Dg de Scanblog. Quoi ? Une tribune sur Klout, nouvel instrument de mesure de l'influence personnelle, au fonctionnement presque aussi opaque que celui de Google. Comment ? "A la Une du New York Times" ou le métier de journaliste Le documentaire "A la Une du New York Times", diffusé seulement dans quelques salles de cinéma depuis le 23 novembre, offre une interrogation globale sur le journalisme actuel, et révèle la peur de la disparition qui habite aujourd’hui les artisans du journalisme de presse écrite traditionnelle. Le New York Times (NYT) est pris dans le documentaire d’Andrew Rossi comme l’emblème de tous les journaux. Tel un baromètre de l’état de santé de la presse mondiale, ce qui arrive au NYT est susceptible de toucher tous les autres "canards". Si le NYT fait faillite et disparaît comme certains aiment à le croire, qu’adviendra-t-il du reste des journaux du monde entier ? Si le NYT n’arrive pas à franchir les obstacles auxquels il est confronté aujourd’hui (effondrement de la publicité, essor de l’information gratuite, tablettes numériques, baisse des budgets de fonctionnement et resserrements drastiques du personnel…), aucun autre journal n’y arrivera.

Réseaux sociaux et journalistes: l’école des chartes Un journaliste a-t-il le droit de publier sur Twitter une photo de sa rédaction presque déserte, en visant ses collègues qui ne sont pas au travail dès potron-minet? Peu de rédactions françaises l’interdisent. Ou disons plutôt: peu de rédactions estiment qu’elles ont besoin de l’interdire tant cela leur semble évident qu’on “ne balance pas sur les horaires d’arrivée des journalistes de sa propre maison devant la terre entière”. Certes, Twitter n’est pas la terre entière, mais c’est quand même plus de 3 millions de personnes, selon une récente étude de Semiocast.

La presse régionale : un enjeu de politique nationale La question des grands empires médiatiques et de la concentration de la presse n’est pas nouvelle. Patrick Eveno (2008) nous rappelle ainsi qu’à l’époque de la Révolution déjà, Charles-Joseph Panckoucke, éditeur de l’Encyclopédie, possédait , et . Pourtant – de manière paradoxale peut-être dans un monde où, du fait de l’internet, les sources d’information se diversifient –, cette question de la concentration des médias est aujourd’hui plus que jamais d’actualité [ 1 ]. Le journal dressait récemment le portrait de l’un de ces papivores des temps modernes, le moins connu sans doute, Michel Lucas, président du Crédit mutuel, qui a investi dans une dizaine de quotidiens de l’Est de la France. Mais il y en a évidemment bien d’autres.

Related: