background preloader

Open Data (2/4) : Animer, animer et encore animer

Open Data (2/4) : Animer, animer et encore animer
Suite de notre retour sur la semaine européenne de la réutilisation des données publiques qui se tenait à Nantes du 21 au 26 mai 2012. Open Data : un moyen pour animer le territoire Laurent-Pierre Gilliard (@lpg), directeur général d’Aquitaine Europe Communication, est revenu dans sa présentation sur l’historique de l’Open Data en Aquitaine. C’est en décembre 2010 aux assises Aquitaine de l’Open Data que le sujet a été lancé par les élus de l’agglomération de Bordeaux, du département et de la Région accompagnés par AEC et la Fing. Animer, c’est faire se croiser les acteurs, comme dans le cadre d’un travail sur l’eau intitulé Bord’eau réalisé en partenariat avec la Lyonnaise des Eaux, l’IUT de Bordeaux et le laboratoire de recherche de la Lyonnaise des Eaux. Image : De gauche à droite : Stéphane Martayan, Charles Nepote, Laurent-Pierre Gilliard et Romain Lacombe sur la scène de l’Open Data Week, photographiés par Mathieu Drouet pour la Fing. Animer, animer et encore animer Hubert Guillaud Related:  à trier

Données publiques : pour des décisions publiques éclairées La revue « Regards sur l’Actualité » a consacré son numéro d’avril aux données publiques. Essayant de synthétiser l’actualité autour de la libération des données publiques à travers des tribunes, des articles et des interviews, la Documentation Française nous a proposé d’y participer en répondant à leurs questions. Nous reproduisons ici l’interview que nous avons donnée à Céline Persini le 15 février 2011. Vous pouvez retrouver un aperçu du N° 370 de « Regards sur l’Actualité » édité par la Documentation Française sur leur site. Céline Persini : Pouvez-vous nous rappeler le rôle de « Regards Citoyens » dans l’accès aux données publiques ? Regards Citoyens : Regards Citoyens est une association constituée d’une dizaine de personnes qui vise à utiliser les données publiques pour valoriser et permettre aux citoyens de mieux comprendre les institutions françaises. Quelles initiatives existent déjà dans le domaine de l’accès aux données publiques ?

L'open data, ça sert à quoi ? Voici 5 exemples concrets. Le résumé : Du 17 au 22 septembre se tient à Helsinki (Finlande) l'Open Knowledge & Data Festival (le Festival de la connaissance et des données ouvertes). Une semaine complète dédiée aux problématiques des données et de leur réutilisation dans des domaines aussi diverses que l'éducation, la science, le journalisme, etc. L'occasion de découvrir à quoi peut aboutir l'open data. L'ouverture des données (publiques ou privées), c'est à dire le droit d'accéder, de consulter et de réutiliser des données gratuitement et facilement ne s'arrête pas à la publication massive de séries chiffrées. Ce n’est qu’une étape, indispensable mais intermédiaire, pour permettre la création de projets qui peuvent améliorer la connaissance des citoyens et la société dans laquelle ils vivent. L'open data est une application des principes de l'open source, qui mise sur la transparence et le partage des informations pour favoriser la démocratie. Voici 5 exemples. Cartographier l'argent des gouvernements

L’Open Data, enjeux et potentialités « Redsen Qu’est ce que l’Open Data ? L’Open Data est un mouvement visant à rendre publique les données que possède un organisme, bien souvent une institution publique. Les données libérées sont des données publiques (finance publique), complètement anonymes (sans possibilité d’identifier indirectement la personne) ou sous forme d’agrégats, ce ne sont jamais des données personnelles ou privées. Ce mouvement est d’ores et déjà à l’oeuvre chez certaines institutions comme la mairie de San Francisco, Rennes et tout dernièrement Paris qui est monté dans le train avec la délibération du 14 décembre 2010 sur la mise à disposition des données de la ville. C’est une démarche d’actualité, en témoigne le hackathon sur ce sujet le 4 décembre 2010 et les « lâchers de données » qui auront lieu à Paris en janvier 2011. Pourquoi l’Open Data ? L’Open Data : quel intérêt pour le secteur privé ? De l’Open Data à l’Open Function : la plateforme ! Qu’est ce qu’une plateforme ? Les caractéristiques d'une solution Open Data

Pourquoi votre entreprise doit s’inscrire dans une démarche d'Open Data | L’ouverture des données continue encore et toujours à se développer. Après les pouvoirs publics, et la mise en ligne de data.gouv l’année dernière, de plus en plus d’entreprises commencent à s’intéresser au sujet. Certaines d’entre elles ont déjà publié des jeux de données accessibles et téléchargeables par n’importe quel internaute. Mais quel intérêt pour une entreprise de s’inscrire dans une démarche d’Open Data ? La vigilance est de mise sur le choix des données à rendre publique. En mettant les données de votre entreprise à disposition, celles-ci sont susceptibles d’être réutilisées par n’importe quel internaute. L’ouverture des données permet de se créer un écosystème de réutilisateurs qui analyseront et mettront en forme vos données, sans vous demander de rémunération, et très souvent de manière innovante. Adopter une démarche Open Data, c’est aussi potentiellement améliorer son image. Dévoiler des jeux de données est aussi l’occasion d’améliorer la transparence de votre société.

Enjeux de l'OpenData pour l'OpenGov Du 21 au 26 mai 2012 se tenait à Nantes la semaine européenne de l'OpenData. Certains membres du collectif Démocratie Ouverte y ont participé, l'occasion d'un petit article sur les enjeux de l'OpenData pour l'ouverture de nos démocraties. Définitions Les deux termes OpenData et OpenGov sont trop souvent confondus, et pour cause : leurs racines "ouvertes" sont communes. Les deux concepts puisent leurs origines dans le monde de l'OpenSource et du logiciel libre ...et dans les valeurs qui y sont associées. Mais tandis que le premier concerne les données, l'autre est un concept politique définissant un mode de gouvernance ouvert. "Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. L'OpenData permet donc la mise à disposition d'informations à très grande échelle, de manière automatisée et généralisée, par l'intermédiaire de dispositifs numériques dédiés. Quelle réutilisation pour les données ouvertes ?

Big data: What’s your plan? The payoff from joining the big-data and advanced-analytics management revolution is no longer in doubt. The tally of successful case studies continues to build, reinforcing broader research suggesting that when companies inject data and analytics deep into their operations, they can deliver productivity and profit gains that are 5 to 6 percent higher than those of the competition. The promised land of new data-driven businesses, greater transparency into how operations actually work, better predictions, and faster testing is alluring indeed. But that doesn’t make it any easier to get from here to there. The answer, simply put, is to develop a plan. There’s a compelling parallel here with the management history around strategic planning. Successfully grappling with these planning trade-offs requires a cross-cutting strategic dialogue at the top of a company to establish investment priorities; to balance speed, cost, and acceptance; and to create the conditions for frontline engagement.

ISIDORE - Accès aux données et services numériques de SHS Open Bank Project aims to bring financial transparency to organizations with an API and Web 2.0 Ever since the 2007/08 economic crisis left countless companies, countries and consumers financially crippled, it’s fair to say that banks and big financial institutions haven’t been the flavor of the month in the public’s eye. With that in mind, a new initiative courtesy of Berlin-based developers TESOBE wants to bring some financial transparency to organizations’ activities, courtesy of open source Web 2.0 tools. Open Bank Project: Raising the bar for financial transparency? Open Bank Project (OBP) is being spearheaded by TESOBE founder and CEO Simon Redfern, and whilst it is still very much in its infancy, Redfern is aiming high with the project. Via an API made available to banks, bank account-holders will be able share their transaction data with others, be it an individual, shareholders, investors or anyone who might want access. Whether this takes off or not remains to be seen, but the underlying ethos is sound. OBP and FinTech APIs: Let’s get creative ➤ Open Bank Project

Données libérées, chercheurs débridés, société impliquée Si les chercheurs avaient déjà pris conscience de la nécessité de libérer leurs publications, ils avaient négligé leurs données. Les scientifiques s'aperçoivent qu'il faut organiser leur diffusion. Jusqu’à très récemment, les données étaient les parents pauvres de la recherche scientifique, particulièrement en biologie. S’accumulant dans les laboratoires et les centre de séquençage du génome, isolées sur le disque dur des chercheurs, elles étaient invisibles et difficilement accessibles — enfouies sous la montagne d’articles scientifiques auxquels elles contribuent à donner naissance. Données libérées Mais que sont exactement ces données ? Avec Internet, nous assistons en effet au développement de l’e-Science. Ce mouvement a véritablement décollé lorsque les généticiens du Consortium international de séquençage du génome humain se sont réunis aux Bermudes en février 1996 pour convenir, ensemble, du mode de publication de la séquence du génome humain. Chercheurs débridés Société impliquée

Related: