background preloader

Open Data (1/4) : Où en est-on

Open Data (1/4) : Où en est-on
Claire Gallon de LiberTIC, l’association nantaise de promotion de l’ouverture des données publiques (@LiberTIC), et Charles Nepote du programme Réutilisation des données publiques de la Fondation internet nouvelle génération (Fing) (@CharlesNepote, @la_fing), principaux coorganisateurs de la Semaine européenne de l’Open Data qui avait lieu à Nantes du 21 au 26 mai 2012, ont commencé par poser un état des lieux assez complet du mouvement de réutilisation des données publiques. Ce que l’Open Data a réalisé Le mouvement pour la réutilisation des données publiques est un mouvement mondial né début 2009 et qui a connu une forte accélération en 2010-2011, estime Charles Nepote. Image : la carte de France de l’Open Data maintenue par LiberTIC, version 4, mise à jour janvier 2012. Pourtant “si le mouvement commence à se structurer, force est de reconnaître que nous en sommes encore au temps des pionniers”, souligne Charles Nepote. Les défis à venir de l’Open Data En effet. Hubert Guillaud

Open Data (2/4) : Animer, animer et encore animer Suite de notre retour sur la semaine européenne de la réutilisation des données publiques qui se tenait à Nantes du 21 au 26 mai 2012. Open Data : un moyen pour animer le territoire Laurent-Pierre Gilliard (@lpg), directeur général d’Aquitaine Europe Communication, est revenu dans sa présentation sur l’historique de l’Open Data en Aquitaine. C’est en décembre 2010 aux assises Aquitaine de l’Open Data que le sujet a été lancé par les élus de l’agglomération de Bordeaux, du département et de la Région accompagnés par AEC et la Fing. Deux portails de données ont été mis en place : celui de la communauté d’agglomération et un portail mutualisé pour les acteurs girondins et aquitains. Animer, c’est faire se croiser les acteurs, comme dans le cadre d’un travail sur l’eau intitulé Bord’eau réalisé en partenariat avec la Lyonnaise des Eaux, l’IUT de Bordeaux et le laboratoire de recherche de la Lyonnaise des Eaux. Laurent-Pierre évoque également de nombreux projets. Hubert Guillaud

Open Data (4/4) : Le monde de l’entreprise face au défi de l’ouverture… Par Hubert Guillaud le 07/06/12 | 4 commentaires | 3,246 lectures | Impression Le mouvement de l’Open Data a été initié dans le secteur public. Sa volonté, dès l’origine, était claire : ouvrir à la réutilisation des données publiques qui ne soient pas personnelles pour en faire un levier d’innovation public à la fois pour l’administration et les usagers. Aujourd’hui, c’est au monde de l’entreprise de s’intéresser à ce mouvement. Le monde des affaires commence à s’interroger pour savoir s’il pourrait tirer partie de l’ouverture des données. Le partage des données est-il un levier d’innovation pour l’entreprise ? Si ces deux questions sont d’importance, une autre l’est encore plus : de quelles données parle-t-on ? Quelles sont les motivations des entreprises à libérer des données ? Quelles données ? De plus en plus d’entreprises se lancent dans l’ouverture des données. Renforcer la transparence Bien sûr l’activité de normalisation que réalise l’IATI cherche toujours à se raffiner.

Vers un Nouveau Monde de données A l’occasion de la Semaine européenne des l’Open Data qui se déroulait à Nantes du 21 au 26 mai 2012, j’étais invité à faire une présentation sur le web des données, pour dépasser et élargir la problématique particulière de la réutilisation des données publiques. En voici la transcription. Nous sommes passés d’un web de l’information et de la connaissance à un web de données. « Les données sont le nouveau pétrole de l’économie », expliquait le consultant Clive Humby dès 2006. Tim O’Reilly et John Battelle ne disaient pas autre chose quand ils imaginaient le concept de Web² devenu depuis (et il serait intéressant de regarder comment) celui des Big Data. Nous n’échapperons pas à l’exploitation maximale de la puissance des données par l’analyse, la combinaison, la représentation, la recherche, le traitement… Le web est un écosystème de bases de données interconnectées. Tout est information. Le web est devenu « la base de données de nos intentions », affirmait John Battelle en 2003.

Les enjeux de l’extension de l’Open Data au monde de l’entreprise « Ainsi donc, nous souhaitons étendre le nombre et la diversité des données réutilisables. Mais pourquoi, en fait ? Pourquoi, en particulier, les entreprises contribueraient-elles à l’Open Data ? Nous n’avons jamais pris les données au sérieux « Nous n’avons jamais pris les données au sérieux et aujourd’hui, elles se vengent », estime Daniel Kaplan. Les données sont pour la plupart des constructions ad hoc visant à remplir les variables des programmes, explique-t-il. Image : Daniel Kaplan sur la scène de l’Open Data Week, photographié par Mathieu Drouet pour la Fing. Mais à l’heure de l’innovation ouverte, la plupart des chaînes de valeur et des modèles de services associent de multiples organisations. Ce Nouveau Monde relie d’une manière souple les organisations, les projets, les services et les applications autour de données et de services (au sens de « web services »). L’ouverture banalisée Les enjeux des données d’entreprise ouvertes Hubert Guillaud

Open Data (3/4) : L’enjeu de la coproduction Par Hubert Guillaud le 06/06/12 | 3 commentaires | 2,747 lectures | Impression Au-delà des producteurs de données et d’un public de geeks à la recherche de moyens de développements, la question de l’Open Data ne mobilise pas les foules, malgré l’effort de mobilisation et d’animation autour de la question qui anime tous les acteurs publics qui ont publié des jeux de données. Comment élargir le cercle de ceux qui s’intéressent aux données ? Comment mettre les habitants, les associations en capacité d’agir avec les données ? Coproduire pour ouvrir Open Street Map est une base de donnée géographique libre et gratuite, rappelle son président, Gaël Musquet (@ratzillas). Image : la page d’accueil d’Open Street Map France. OSM se présente comme un moyen d’accéder à la cartographie par tous et pour tous, explique son président. Coproduire la transparence On peut également organiser d’autres formes de coproduction et de participation. Structurer la communauté de l’Open Data Hubert Guillaud

Related: