background preloader

Tourisme solidaire et développement durable avec Voyager Autrement

Tourisme solidaire et développement durable avec Voyager Autrement
Related:  EPEVoyages solidaires

Mission Humanitaire L’avenir de l’intermédiation passe par le sur mesure © alain wacquier - Fotolia.com Les consommateurs, depuis l’émergence du web participatif, ont pris le pouvoir. Ils veulent être considérés pour ce qu’ils sont : des individus avec des exigences propres. L’avenir du package, tel qu’on le vend majoritairement aujourd’hui, est terminé. René Marc Chikli, le Président du Seto, en est bien conscient et proclame en boucle : « Nous devons apporter davantage de flexibilité dans la vente de nos séjours ». Plus facile à dire qu’à faire, mais les solutions arrivent sur le marché. La valeur ajoutée de l’intermédiation Autres articles On prédit, depuis des années, la mort du package. Le développement de réceptifs Les TO généralistes, abandonnent le sur-mesure : trop cher, trop de temps passé a traité les dossiers, pas assez de productivité. L’industrialisation des process Le sur-mesure ne doit pas être synonyme de « à la main ». Les systèmes propriétaires La tentative du groupe Asia, avec la solution TAO, était intéressante. Aujourd’hui

Les bons plans du guide du Routard du Tourisme durable 2010/2011 Voyager responsable, oui, mais où ? L'édition 2010/2011 du guide du Routard du Tourisme Durable vous recommande les destinations à privilégier pour profiter de la vie tout en respectant son environnement. Son rédacteur, Pascal Languillon, qui dirige l'Association française d'écotourisme, a considéré l'originalité et la qualité des offres, couvert toutes les gammes de confort et veillé à une répartition géographique équilibrée. Suivez "la Fleur" De plus, cette édition 2010 référence tous les hébergements (hôtels et campings) labellisés par l'écolabel européen en France symbolisé par "la Fleur". Tourisme durable, quésako ? Vous trouverez dans ce guide un rappel des notions fondamentales du tourisme durable et un lexique qui éclaire les termes un peu techniques. Et surtout, au-delà de l'engagement, voyager responsable c'est aussi se faire plaisir.

Entre tourisme humanitaire et tourisme solidaire Entre mission de solidarité et écotourisme. Vous souhaitez découvrir d’une autre manière une culture, rencontrer la population et donner de votre temps à une cause ? Double Sens vous propose d’allier tous ces éléments et de partir en mission de solidarité. Double Sens et le tourisme solidaire L’amalgame entre tourisme humanitaire et tourisme solidaire est souvent fait, et nous allons tenter d’y remédier. La notion de tourisme est également très importante puisque tout en participant à un projet, vous avez l’opportunité de découvrir le pays où vous intervenez grâce aux excursions comprises dans le séjour. Et que serait le tourisme humanitaire ? Etant donné que l’humanitaire implique une intervention d’urgence suite à un événement exceptionnel tel qu’une catastrophe naturelle, le tourisme humanitaire voudrait dire que des personnes comme vous et moi pourraient intervenir sur des « zones à risques » dans le but d’aider les victimes civiles. Besoin de plus d'information?

Tourisme vert et tourisme durable Dans le cadre de son action en faveur du développement durable, le Département s’engage pour un «Tourisme Durable ». Tourisme durable qu’est-ce que c’est ? C’est l’ambition de la politique touristique départementale : concilier développement économique, respect de l’environnement et tourisme accessible au plus grand nombre. Plus concrètement, cela se traduit par un tourisme : pour tous ; respectueux de l’environnement ; pourvoyeur d’emplois pérennes ; appuyé sur les ressources du territoire. C’est dans cet esprit que sont mises en oeuvre les Chartes de qualité paysagères en cours (Cités Maritimes) ou en projet, l’appui aux Opérations Grands Sites (Saint-Guilhem, Navacelles,…). Chaque année, le Département organise un forum du tourisme durable à l'intention des professionnels et des collectivités. Accéder à la fiche contact d'Hérault Tourisme Accéder au site de la Clef verte Le saviez-vous ? Tous avoir sur le Parc naturel régional du Haut-languedoc Tout savoir sur : Les domaines départementaux

Voyage sur mesure en faveur du tourisme durable | concept Nirvatravel Birmanie novembre 2014 , Marie Laure et Helmut Extraordinaire !! Un voyage de rêve sur mesure dans un pays fantastique avec des émotions rares.Une organisation parfaite, et des hôtels fabuleux. Merci à Alain Lucas et à notre guide TinTin.Nous repartirons avec Nirvatravel pour une autre destination.Marie-Laure & Helmut carte Destinations Birmanie Janvier 2015 Hervé Nous avons été très satisfait de notre voyage en Birmanie, pays très beau et très attachant. Birmanie

Un bon filon ! :: Voyager responsable :: Dossier pratique Un bon filon ! L’association française EchoWay répertorie dans le monde entier des lieux d’accueil du tourisme équitable, solidaire, écologique ou encore de missions d’écovolontariat. Au cours de leurs enquêtes, ses membres bénévoles relèvent aussi des exemples de structures qui se réclament abusivement de cette mouvance. Ils leur décernent un « carton rouge » et ne manquent pas de faire leur contre-pub sur leur site Internet www.echoway.org. Les acteurs du tourisme responsable Face à ces arnaques pas faciles à déceler avant le départ, comment s’assurer que, malgré sa bonne volonté, on voyagera réellement responsable ? Chartes et labels du tourisme responsable L’Organisation mondiale du tourisme a adopté en 1999 un Code mondial d’éthique du tourisme. Dans la foulée, le ministère français délégué au Tourisme a édité une charte d’éthique du tourisme. • Agir pour un tourisme responsable (ATR) est une autre association, qui fédère des tours-opérateurs spécialistes du tourisme d’aventure.

Tourisme humanitaire et volontourisme | via-sapiens blog Ce qu’il faut retenir Les agences de voyages proposant d’effectuer des séjours touristiques humanitaires ou du volontourisme donnent l’occasion aux voyageurs de séjourner dans des pays étrangers tout en participant à des projets de développement local, de protection de l’environnement … en lien avec une association locale. Allez plus loin … Nous sommes de plus en plus sensibilisés aux conditions de vie de populations lointaines et à l’action humanitaire, comme à l’importance de préserver notre environnement. Nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter participer à des actions d’aide à des populations en difficulté ou à des programmes de préservation de certaines cultures et biotopes. Le tourisme humanitaire et le volontourism permettent donc aux voyageurs de concilier plaisir de découverte, exotisme et soutient à une communauté ou un organisme, tout en se rendant utile. Le tourisme humanitaire et le volontourisme soulève donc pas mal de polémiques !

Tourisme solidaire, tourisme équitable, développement durable - le voyage selon salaün holidays - Salaün Holidays Le tourisme à venir : durable, solidaire, équitable, responsable… Et puisque nous roulons propre, nous voulons aussi voler propre. Nous avons donc les mêmes exigences dans le choix des compagnies aériennes avec lesquelles nous travaillons et ne retenons que celles qui respectent les conventions européennes et internationales en matière de développement durable. Parallèlement, nous avons aussi exploré l’autre volet – tout aussi impor tant – d’un tourisme responsable : le tourisme solidaire. Signataire de la Charte du voyage et de la charte “Tourisme et éthique”, qui invitent au respect des pays et des peuples que nous visitons, nous avons souhaité mettre en place nos propres actions. Notre première opération a démarré en 2008 et avait pour cadre Maïntepa, un petit village au nord de Samarcande, en Ouzbékistan. Pendant cinq ans, nous y avons aidé l’école, en participant à des réalisations concrètes avec le souci que les enfants en soient les premiers bénéficiaires. Michel SALAÜN

Enquête: Le tourisme solidaire vu par les voyageurs français - UNAT- Publié le 14 décembre 2011 Même si elles sont en évolution constante et qu’elles ont une notoriété croissante, les formes de tourisme solidaire, responsable, équitable... représentent une part de marché très réduite en France. Cette étude menée par l’UNAT (Union Nationale des Associations de Tourisme) en 2005, tente de nous éclairer sur la perception des consommateurs, la cible concernée et donne des orientations pour répondre aux attentes des touristes. Présentation Elle présente les résultats de l’enquête en 5 points : - La notoriété : Est-ce que cette perception d’un intérêt grandissant pour le secteur correspond à des possibilités de développement des clientèles? - L’image : Quelle image ont-elles de ces formes de tourisme ? - L’intérêt : Quelles sont les modalités à travers lesquelles les personnes intéressées ont accès à l’information? - Les attentes : Quelles sont les véritables attentes de ceux qui s’intéressent à ce type de voyage? Télécharger le document

Related: