background preloader

Jean Racine 17ème Siècle

Jean Racine 17ème Siècle
Jean Racine par De Troy Jean Racine, fils de Jean Racine, procureur au bailliage et de Jeanne Sconin, naquit le 22 décembre 1639 à la Ferté-Milon. Sa mère, Jeanne Sconin mourut le 28 janvier 1641, soit quelques jours seulement après la naissance de sa soeur, Marie Racine. Le 4 novembre 1642, le père de Jean Racine se remaria avec Madeleine Vol, la fille de Jean Vol, notaire de Ferté-Milon, alors âgée de vingt-trois ans. En septembre 1649, Jean Racine, le grand-père tant aimé de Racine, mourut. De son côté, Jean Racine rentra au collège de Beauvais jusqu'au 1er octobre 1655. De 1655 à 1658, Jean Racine composa de nombreuses poésies regroupées dans un manuscrit " Brouillons et extraits faits presque à la sortie du collège ". En 1656, Jean Racine inspiré par la dispersion des solitaires et des persécutions, écrivit sa première élégie latine " Ad Christum ". En 1668, il composa " Les Plaideurs ". En 1669, il composa " Britannicus ". En 1672, il composa " Bajazet ". Related:  RacineBiographies d'auteursBiographie d'auteurs

Commentaire du Cid Jean Racine L'histoire du théâtre elle-même, voire celle de la dramaturgie classique, sont déconcertées par cette œuvre si singulière dans la production contemporaine qu'elle semble relever de ses seules lois internes. Même si l'on admet avec Raymond Picard que Jean Racine a choisi le théâtre parce que la scène, au début du règne de Louis XIV, lui offrait la meilleure voie pour faire fortune dans les Lettres, on est tenté aussi de croire, avec le même critique, que le choix de ce genre littéraire par le poète Racine, de préférence au lyrisme par exemple, s'explique par la possibilité que lui offrait le genre dramatique de construire une œuvre signifiant par elle-même pour l'acteur, pour le spectateur et pour le lecteur, et derrière laquelle son propre "moi", aussi bien l'empirique que le créateur, pouvait s'effacer totalement. Rappelons en quelques mots la biographie de Jean Racine. Il achève ses études par une année de philosophie au Collège d'Harcourt.

Pierre Corneille Poète dramatique français (Rouen 1606-Paris 1684). La situation de Corneille aujourd'hui est paradoxale : un nom illustre, une tragi-comédie extrêmement célèbre (le Cid, 1637), dont quantité de répliques sont connues du grand public, un adjectif (« cornélien ») passé dans l'usage courant contrastent avec une certaine méconnaissance de pans entiers de son œuvre. Naissance 6 juin 1606 à Rouen. Famille Son père est « maître des Eaux et Forêts de la vicomté de Rouen », une modeste profession administrative qui le range dans la petite bourgeoisie. Formation Études au collège des Jésuites de Rouen, puis licence de droit. Premiers succès Succès immédiat de Mélite, première pièce et première comédie (1629-1630). Évolution de la carrière de l’auteur : – un auteur comique (1631-1645) : la Veuve, la Galerie du Palais, la Suivante, la Place royale, quatre comédies, de 1631 à 1634. – la tentation de l’abandon : échec de Pertharite (1652) et « retraite ». – le retour au théâtre : Œdipe (1659). Mort 1. 2. 2.2.

Charles de Secondat de Montesquieu Auteurs français ► XVIIIe siècle ► vous êtes ici Auteurs français Vie de Montesquieu Une carrière parlementaire Issu d’une famille d’importants parlementaires bordelais, Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, fut élevé d’abord au château de La Brède. Il suivit ensuite des études de droit, à Bordeaux puis à Paris. Dans la capitale, il fréquenta les milieux savants et lettrés, mais, très attaché à sa terre et à sa région, il revint à Bordeaux, où il prit la charge de conseiller au parlement (1714). Des premiers écrits aux Lettres persanes Pourtant, parallèlement à cette charge, dès 1717, il se passionna pour les sciences, et, comme membre de l’Académie des sciences de Bordeaux, il rédigea de nombreux traités de physique, de médecine, mais également de politique et de philosophie (Dissertation sur la politique des Romains dans la religion, 1716). Voyages et observations Œuvres de Montesquieu Les Lettres persanes Un roman épistolaire La vogue de l’exotisme De l’Esprit des Lois

François Marie Arouet, dit Voltaire Auteurs français ► XVIIIe siècle ► vous êtes ici Auteurs français Voltaire, dramaturge mondain Portrait de Voltaire par Nicolas de Largillierre (vers 1724-1725), château de Versailles. Né à Paris dans une famille de commerçants jansénistes enrichis par la récente acquisition d’une charge de receveur à la Cour des comptes, François Marie Arouet, dit Voltaire, est élevé chez les jésuites du collège Louis-le-Grand. L’influence exercée par les membres de la Compagnie de Jésus sur l’esprit de Voltaire se vérifie à sa prodigieuse maîtrise de la rhétorique, à son goût de la discussion, du théâtre et de l’histoire. Parallèlement, il est introduit dans les milieux mondains par son parrain, l’abbé de Châteauneuf, qui le présente même à la célèbre courtisane Ninon de Lenclos. Son insolence et son indépendance d’esprit, que l’on pourrait imputer à une certaine forme d’inconscience, lui valent d’être emprisonné onze mois à la Bastille pour avoir osé écrire des libelles contre le Régent. Bibliographie

Le Cid - Corneille - Résumé Plan de la fiche sur Le Cid de Corneille : Le Cid, de Pierre Corneille est une tragi-comédie. C'est une pièce de théâtre en vers. La première représentation a eu lieu en décembre 1636 ou janvier 1637. Texte complet de Le Cid - Corneille Les personnages Don Rodrigue, fils de Don Diègue et amant de Chimène. Résumé du Cid La scène se déroule à Séville. Elvire, la gouvernante de Chimène, apprend à celle-ci que le comte (son père) approuve son choix d'épouser Rodrigue (scène 1). Le comte ne regrette pas son geste et ne craint pas la colère du roi (scène 1). Rodrigue, après le duel, cherche à voir Chimène. Elvire rapporte à Chimène que tout le monde parle du héros Rodrigue et raconte ses exploits dans la bataille contre les Maures. Rodrigue annonce à Chimène qu'il ne combattra pas vraiment contre don Sanche : "Je vais lui présenter mon estomac ouvert / Adorant en sa main la vôtre qui me perd." Les unités Unité d’action, unité de lieu, unité de temps. Citations du Cid Va, je ne te hais point.

Jean Racine Poète tragique français (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699). Rival de Corneille, de son temps comme dans les esprits du public d'aujourd'hui, Jean Racine reste le maître de la tragédie classique française. Ses pièces campent, dans un décor antique, des héros intemporels, victimes sublimes de leurs passions incontrôlables. Le héros racinien aime quelqu'un qui en aime un autre, dans une succession terrible à l'issue fatale. Naissance Le 22 décembre 1639, à la Ferté-Milon (Picardie). Famille Appartenance à la moyenne bourgeoisie. Formation À partir de 1649, études à Port-Royal-des-Champs ; puis passage au collège de Beauvais, haut lieu du jansénisme, à Paris et retour aux Granges de Port-Royal-des-Champs pour l’année de rhétorique. Début de la carrière Création de La Thébaïde (1664) par la troupe de Molière. Premier succès Andromaque (1667), un triomphe qui, de l’avis général, impose désormais Racine comme l’égal de Corneille. Évolution de la carrière Mort Le 21 avril 1699 à Paris. 1. 1.1. 1.2. 1.3.

Jean-Jacques Rousseau Auteurs français ► XVIIIe siècle ► vous êtes ici Auteurs français Les années de formation Né dans la république calviniste de Genève, Jean-Jacques Rousseau perd sa mère quelques jours après sa naissance. Rousseau est recueilli par Mme de Warens, jeune dame pieuse qui devient sa protectrice et qui le convertit au catholicisme. Les débuts dans le monde En 1742, Jean-Jacques Rousseau se rend à Paris pour y gagner sa vie comme maître de musique, copiste et secrétaire particulier. L’illumination des Vincennes La vocation littéraire de Rousseau – il le racontera par la suite – survient un jour de 1749. Grandes œuvres et polémiques J.J. Après le triomphe d’un nouvel opéra, le Devin du village (1752), Rousseau compose coup sur coup ses grandes œuvres : le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755), la Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758), Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761), Du contrat social (1762) et Émile ou De l’éducation (1762). Pensée et influence

Jean de La Fontaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean de La Fontaine Jean de La Fontaine par Hyacinthe Rigaud, en 1690. Œuvres principales Jean de La Fontaine (né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry, et mort le 13 avril 1695 à Paris) est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure ses contes licencieux. Proche de Nicolas Fouquet, Jean de La Fontaine reste à l'écart de la cour royale mais fréquente les salons comme celui de Madame de La Sablière et malgré des oppositions, il est reçu à l'Académie française en 1684. C'est en effet en s'inspirant des fabulistes de l'Antiquité gréco-latine et en particulier d'Ésope, qu'il écrit les Fables qui font sa renommée. Biographie Années de formation (1641-1658) On dispose de très peu d’informations sur les années de formation de Jean de La Fontaine. Entre temps, en 1647, son père lui organise un mariage de complaisance avec Marie Héricart, à la Ferté-Milon. Au service de Fouquet (1658-1663)

Émile Zola Auteurs français ► XIXe siècle ► vous êtes ici Auteurs français Émile Zola (1840-1902), écrivain français, est le fondateur du Naturalisme en littérature, dont l’œuvre principale, vaste fresque en vingt volumes, raconte l’« histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire ». Zola avant les Rougon-Macquart Premières années Portrait d’Émile Zola par Édouard Manet, 1868. Né à Paris, d’une mère bourguignonne et d’un père italien, Émile Zola passe toute sa jeunesse à Aix-en-Provence, ville qu’il évoque dans son œuvre sous le nom de Plassans. Le père, François Zola, qui travaille à Aix à la construction du canal qui portera plus tard son nom, meurt prématurément le 22 mars 1847. Débuts dans le monde des lettres À partir de 1858, Zola s’établit à Paris ; après deux échecs au baccalauréat « à cause du français », il mène une vie incertaine : « être pauvre à Paris, c’est être pauvre deux fois », dit le narrateur de la Curée. Germinie Lacerteux, dit-il, est une date. Allez plus loin !

Le Cid. résumé Résumé : Le Cid de Corneille (1637) Don Rodrigue et don Sanche, jeunes seigneurs de la cour de Fernand ou Ferdinand Ier, roi de Castille en 1033, sont épris tous deux de Dona Chimène, fille de D. Gomès, seigneur de la même cour. Rodrigue est préféré par Chimène ; D. Diègue, homme âgé et père de Rodrigue, doit demander à D. Gomès la main de sa fille pour son fils. Sur ces entrefaites, les Mores tentent de s’emparer de Séville, lieu où se passe la scène. D. Alors le roi entre, suivi de toute sa cour, et bien certain, par les aveux mêmes de Chimène, qu’elle aime toujours Rodrigue, il lui apprend que son amant est vainqueur, la loue de sa piété filiale, lui représente qu’elle a fait tout ce que le devoir lui commandait, et l’engage à pardonner à Rodrigue et à l’accepter pour époux. Appréciation littéraire et analytique « Les reproches incontestables que l’on peut faire au Cid sont : Voilà, ce me semble, les vrais défauts qu’on peut blâmer dans la Conduite du Cid : ils sont assez graves.

Related:  Histoires littérairesbiographies d'auteursBiographies d'auteursBiographie Auteur