background preloader

LAÏCITE ET REGARD CRITIQUE SUR LA SOCIETE

LAÏCITE ET REGARD CRITIQUE SUR LA SOCIETE
Related:  EMCFAIT RELIGIEUX

Le débat : un dialogue avec la pensée de l'autre Les exemples de situations quotidiennes où le besoin et la nécessité d’argumenter et de négocier sont indispensables ne manquent pas. Du simple marchandage dans un magasin à la confrontation d’opinions sur un évènement politique, nous sommes constamment amenés à prendre position, à donner notre point de vue et à faire valoir ce que nous estimons juste et légitime. Dans ces situations souvent conflictuelles, l’individu est amené à se confronter à l’avis des autres et, en se positionnant, il se sociabilise, s’affirme et s’individualise. L’Autre devient particulièrement visible dans les situations de dialogue (F. La mission de l’école sera désormais de fournir des outils et de prévoir des interventions didactiques adéquates pour développer les capacités argumentatives de l’ensemble des élèves, et de pallier les éventuelles inégalités. Cependant, « enseigner le débat » n’est pas une activité à priori qui va de soi. Certes le modérateur est un élément clé d’un débat régulé.

Pour une analyse profane des conflits, par Georges Corm (Le Monde diplomatique, février 2013) Nous avons changé d’époque. A la période où l’on condamnait, à l’Ouest, la subversion communiste encouragée par Moscou et où l’on célébrait, à l’Est, la lutte des classes et l’anti-impérialisme a succédé celle qui convoque les luttes de communautés religieuses ou ethniques, voire tribales. Cette nouvelle grille de lecture a acquis un crédit exceptionnel depuis que le politologue américain Samuel Huntington a popularisé, il y a plus de vingt ans, la notion de « choc des civilisations », expliquant que les différences de valeurs culturelles, religieuses et morales étaient à la source de nombreuses crises. Huntington ne faisait que redonner vie à la vieille dichotomie raciste, popularisée par Ernest Renan au XIXe siècle, entre le monde aryen, supposé civilisé et raffiné, et le monde sémite, considéré comme anarchique et violent. En règle générale, la présentation d’un conflit fait abstraction de la multiplicité des facteurs qui ont entraîné son déclenchement.

L'art de la révolte: Snowden, Assange, Manning, de Geoffroy de Lagasnerie Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning sont les figures essentielles des luttes qui se jouent autour des secrets d'État et de la surveillance de masse, des libertés à l'ère d'Internet, de la guerre et du terrorisme. Ils sont souvent considérés comme des lanceurs d'alerte révélant des informations. Pour Geoffroy de Lagasnerie, ils sont bien plus que cela : ce sont des personnages exemplaires qui réinventent un art de la révolte. Avec eux, nous assistons à l'émergence d'une nouvelle manière de penser la politique et de se constituer comme sujet politique. La pratique de l'anonymat telle que WikiLeaks la fait fonctionner, les gestes de fuite et les demandes d'asile de Snowden ou d'Assange rompent avec les formes traditionnelles de la contestation. La théorie contemporaine concentre son attention sur les rassemblements populaires comme Occupy, les Indignés ou les printemps arabes. -4ème de couverture-

L'islamisation de la radicalité Devant un défilé à Raqqa Stringer © Reuters Un éclairage inédit est projeté dans Le Monde par Olivier Roy sur la radicalisation d’une frange de la jeunesse musulmane de notre pays. Selon lui – je cite « il ne s'agit pas de la radicalisation de l'islam, mais de l'islamisation de la radicalité ». L’analyse se tient, elle vaut qu’on s’y arrête. Olivier Roy observe que depuis 1996 le phénomène est stable : il concerne la deuxième génération d’immigrés et les convertis « de souche » appartenant à la même tranche d’âge, lesquels représentaient quand même 25% des radicaux à la fin des années 90 et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Dans les pages Champs Libres du Figaro Renaud Girard revient sur les ambiguïtés de la politique turque à l’égard des djihadistes, longtemps autorisés à passer sur son territoire pour rejoindre la Syrie Jacques Munier

Internet : un nouvel art de la révolte ? Le philosophe Geoffroy de Lagasnerie vient de faire paraître un essai intitulé L’Art de la révolte qui constitue une contribution importante à l’étude des rapports entre Internet, la citoyenneté et l’espace public. J’en propose ici un petit résumé avant de faire quelques remarques critiques. L’auteur prend appui sur trois « figures exemplaires » du militantisme sur Internet : Julian Assange, Chelsea Manning et Edward Snowden. « (…) dans leur manière de se révolter, de se constituer comme sujets en lutte, ils ont mis en œuvre, pratiquement, un nouveau rapport au droit, à l’État, à la dissidence. Dans ce processus d’émancipation vis-à-vis des mécanismes d’assujettissement propre à l’État moderne, deux catégories de conduites caractéristiques du cybermilitantisme jouent pour lui un rôle fondamental : le recours à l’anonymat et la stratégie de la fuite. L’anonymat, un agir politique émancipateur « Tout le monde peut, à un moment ou un autre, y prendre part. Critique

Séminaire « L'enseignement du fait religieux » - Le "fait religieux" : définitions et problèmes Régis DEBRAY, professeur à l'université Lyon III L'expression " fait religieux " s'est imposée depuis quelques années dans le vocabulaire scientifique et public. Quand on y réfléchit bien, sa sobriété tranquille, qui cache un certain nombre de confusions, exprime la raison d'être de notre présence ici. Un fait a trois caractéristiques. Premièrement, il se constate et s'impose à tous. Deuxièmement, un fait ne préjuge ni de sa nature, ni du statut moral ou épistémologique à lui accorder. Troisièmement, un fait est englobant. Le fait est observable, neutre et pluraliste. Tout d'abord, un tel enseignement ne saurait être un enseignement religieux. Il ne s'agit pas même, à mon sens, d'un enseignement de culture religieuse, s'il faut entendre par là une sensibilisation à la croyance qui confèrerait à celle-ci le même statut qu'au savoir. Je me permets d'illustrer ces propos par deux faits significatifs qui m'ont frappé au cours de cette année 2002 dans la construction de notre droit positif.

Des outils pédagogiques Le Conseil général des Côtes d'Armor et la Délégation départementale aux droits des femmes et à l'égalité lancent un centre de ressources en ligne autour de la thématique de l'égalité entre les femmes et les hommes. www.cles-egalite.fr Physique de femmes : le film Quatre des 15 physiciennes de l’exposition Physique de femmes témoignent de leurs travaux de recherche et évoquent leurs parcours professionnels. Au travers d’un film séquencé en portraits de 8 à 10mn, c’est la diversité des compétences mobilisées dans un laboratoire ou autour d'un projet de recherche qui est illustrée. DVD, bilingue français/anglais, disponible gratuitement, sur simple demande auprès de la Mission pour la place des femmes au CNRS : Un label : Album attentif aux potentiels féminins Si j'avais su... Homos, hétéros - ce n'est pas qu'une histoire de sexe !

Pour une lecture profane des conflits - Georges CORM C’est à une réflexion de fond qu’invite Georges Corm dans ce livre, pour comprendre les logiques de guerre qui déchirent le Proche et le Moyen-Orient depuis la fin de la guerre froide. Des conflits le plus souvent justifiés par la thèse débilitante du « choc des civilisations » et de la lutte contre le terrorisme « transnational » islamiste. Popularisée dans le monde entier, cette thèse a imposé une vision binaire du monde qui n’en finit plus d’enfler, au point de fabriquer toujours plus de violence. Avant-propos I / Déconstruire la logique de justification des conflits 1. Georges Corm est un éminent spécialiste du Proche-Orient. 01/11/2012 - Roger Martelli - Regards Chaque livre de l’économiste et historien libanais Georges Corm est un événement pour qui souhaite comprendre le Proche et le Moyen-Orient, et, au-delà, les formes d’organisation de nos sociétés désormais multiculturelles. 20/12/2012 - Denis Sieffert - Politis 01/01/2013 - Corinne Moncel - Afrique-Asie

Instruire et éduquer sur fond d’éthique 1Enseigner la morale laïque, comme on le dirait dans l’Hexagone, la morale non confessionnelle, comme on le pratique en Belgique, ou éduquer à la citoyenneté, exige comme tout enseignement de remplir trois conditions : l’enseignant doit faire preuve d’un savoir-faire professionnel, pouvoir s’appuyer sur une didactique spécifique et respecter une déontologie propre à cette discipline. 2Si comme nous le verrons plus loin, la morale, l’éthique, voire la citoyenneté, sont à l’œuvre dans tout savoir ou dans toute vie de classe, alors les enseignants qui n’ont pas été formés à cette discipline doivent cependant pouvoir répondre de cette triple exigence. 4Avant d’entrer dans le vif du sujet, il importe de clarifier quelques concepts-clés qui seront ici utilisés, avec, si nécessaire, leur auteur de référence parce qu’en matière d’éthique, de citoyenneté, de valeurs et de normes, nous pouvons à peu près lire tout et son contraire. 6J. Tableau 1. 19Dans une perspective post-métaphysique, J.

« Nouvelle Laïcité » en France et Pression Normative Envers les Minorités Musulmanes Auteurs : Armelle Nugier , Marlène Oppin, Medhi Cohu, Rodolphe Kamiejski, Elodie Roebroeck, Serge Guimond Abstract Des travaux récents ont montré que la conception actuelle de la laïcité pouvait être reliée aux préjugés envers les minorités ethniques et religieuses (Kamiejski et al., 2012). Notre étude propose d’examiner ce lien de façon expérimentale afin de vérifier dans quelle mesure le climat social actuel peut légitimer l’exercice de pression normative à l’encontre des personnes d’origine maghrébine. Dans cette perspective, deux études ont été menées en France auprès de 334 participants ayant des préjugés plus ou moins élevés envers les personnes d’origine maghrébine.

Des théories du complot à la désinformation by Karen Prévost-Sorbe on Prezi Humanisme et Renaissance : l'apport des pays d'Islam Quelque chose qui flotte dans l’air du temps et que je n’ai guère besoin de définir m’a incité à choisir le thème dont nous allons traiter ce matin. Il s’agit de l’apport des pays d’Islam à la civilisation occidentale au temps du Moyen-Âge, de l’humanisme et de la Renaissance. La violence des affrontements entre ces deux mondes, dessinant une géographie très mobile des dominations militaires et religieuses, n’a pas empêché que circulent entre eux bien des influences culturelles. Elle n’a pas empêché que la Chrétienté, coupée elle-même en deux entre l’Est et l’Ouest, ait été irriguée par un flux de connaissances venues de l’Islam, du côté spécialement de la philosophie, des mathématiques, de l’astronomie et de la médecine. Programmation sonore : - Extrait d’un entretien avec Amin Maalouf, dans l’émission « Quotidien Pluriel » de Jacques Chancel, sur France Inter, le 31 octobre 1986. Bibliographie : - Jerry Brotton, Le Bazar Renaissance.

Related: