background preloader

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)
La semaine dernière, la frénésie autour de l’IPO de Facebook était a son apogée et qui a fait passé presque inaperçu un changement majeur pour le web : l’évolution du fonctionnement de la recherche de Google (Introducing the Knowledge Graph: things, not strings). Google à l’assaut du web sémantique avec son Knowledge Graph La raison majeure de cette évolution est la prise en compte de données sémantiques dans les résultats de recherche. Le Knowledge Graph est donc l’arme ultime de Google pour faire progresser la recherche. L’air de rien, cette colonne de droite est la plus grosse évolution de l’interface de Google depuis plus d’une décennie ! De plus, la structuration des connaissances va permettre d’afficher des listes de résultats plus courtes, mais plus riches, ce qui est parfait pour les terminaux mobiles : The Knowledge Graph for mobile and tablet search. Présenté de cette façon, ça à l’air très bien. Microsoft à l’assaut du web social avec Bing Yahoo!

Knoema. Moteur de recherche d’infographies Knoema est un outil unique pour trouver des representations graphiques, de données brutes, des cartes et des datas sur une foule de sujets. Une sorte d’encyclopédie enrichie par ses usagers qui fait la part belle au data, nouvelle tendance forte de l’information sur le Web. Knoema fonctionne à la manière d’un moteur de recherche. Vous pouvez parcourir les données présentes soit par catégories, soit par mots clés, soit en faisant une recherche par mots. Knoema offre aussi une serie d’options qui vont vous permettre de personnaliser votre utilisation de ce portail dédié aux données. Vous pouvez tester Knoema ici sur le Web. Like this: Like Loading...

Knowledge Graph : Google officialise son moteur sémantique Les règles du jeu semblent distribuées depuis quelques jours entre les deux géants du search : Bing se lance dans le social tous azimuths, aidé par ses relations étroites avec Facebook et Twitter. Google, limité par le succès trop faible de son réseau Google+, se tourne - pour l'instant - vers d'autres voies d'innovation et intègre de plus en plus de sémantique dans ses résultats. Déjà en phase de test depuis plusieurs mois, ces fonctionnalités ont été annoncées officiellement par Google sous le nom de "Knowledge Graph". Cette nouvelle vision permet d'obtenir de très nombreux renseignements sur les "entités nommées" (noms de personnes, d'entreprises, de lieux, etc.) contenues dans la requête de l'internaute. Le "Knowledge Graph" sera présent dans les pages de résultats de Google, au fur et à mesure des semaines qui viennent, sous 3 formes différentes : - Désambigüisation de la requête demandée. - Propositions de liens pour en savoir plus sur des sujets proches de celui recherché :

Hubbi. Moteur de recherche d’informations a partir d’une carte Hubii est une heureuse surprise dans l’avalanche de d’outils de recherche et de fils de news et d’autres agrégateurs rss. Hubii, je ne vous le cache pas est un petit coup de coeur personnel. Hubii est un puissant moteur de recherche de news essentiellement issues des sites web des journaux en ligne. Sur Hubii vous pouvez lire les nouvelles depuis des centaines de sources à travers le monde, simplement en choisissant un lieu sur une carte type Google Maps. Ce journal, Hubii l’appelle un Mapazine. Hubii permet par ailleurs une utilisation sous la forme d’un moteur de recherche classique à partir d’un ou de plusieurs mots clés. Hubii est un outil de veille simple qui nous a réellement séduits. Like Loading...

Google Launches Knowledge Graph To Provide Answers, Not Just Links Hinted at for months, Google formally launched its “Knowledge Graph” today. The new technology is being used to provide popular facts about people, places and things alongside Google’s traditional results. It also allows Google to move toward a new way of searching not for pages that match query terms but for “entities” or concepts that the words describe. Knowledge Graph? “Graph” is a technical term used to describe how a set of objects are connected. Google has used a “link graph” to model how pages link to each other, in order to help determine which are popular and relevant for particular searches. Big Change, Subtle Appearance Earlier this year, the Wall Street Journal wrote about the coming change. Big change, but I don’t think it’ll be a shocking change to most Google users who will begin seeing it over the coming days on Google.com, if they’re searching in US English. Google will still look largely the same as it does now. Fact Surfing 3.5 Billion Facts About 500 Million Objects

Savez-vous utiliser Google ? Une infographie publiée sur le blog américain PPCBlog rend compte du fonctionnement du célèbre moteur de recherche. Il décrit les différentes étapes qui jalonnent l'existence d'un contenu produit en ligne ou de sa mise à jour : sont ainsi décrits la manière dont le robot parcourt le web et indexe les pages, l'application de filtres, le principe des mots-clés publicitaires, l'importance du cache... Infographic by the Pay Per Click Blog La "colonne d'outils" de Google Lancée en mai 2010, l'interface du moteur de recherche que nous connaissons bien se nomme Google Jazz. La partie centrale présente la liste des résultats épurée des éléments "en cache" et "pages similaires". Parmi toutes ces options souvent méconnues ou négligées par les internautes, on retiendra en particulier la possibilité d'affiner la liste des résultats en fonction de leur date de publication. Sources PPCBlog : Learn how Google works BFR Consultants :

Google : le 'Knowledge Graph' génère plus de requêtes... et de publicités Abondance > Actualités > Google : le 'Knowledge Graph' génère plus de requêtes... et de publicités Google a indiqué que depuis le lancement de l'application sémantique Knowledge Graph sur son moteur de recherche, le nombre de requêtes avait augmenté de façon importante. En effet, Amit Singhal, l'une des principales têtes pensantes de l'algorithme de Google, l'a indiqué dans le Wall Street Journal, information confirmée par le service de presse du moteur. Cela est logique dans le sens où le "Knowledge Graph" propose de nombreux liens concernant l'objet de la requête et de l'"entité nommée" détectée. D'ailleurs, cela pourrait clairement être à l'avantage de Google : l'internaute tape une requête sur la page d'accueil du moteur, obtient les résultats du Knowledge Graph, reclique sur les liens de recherche proposés, etc. Bref, autant de possibilité d'afficher des Adwords pour Google et autant de clics publicitaires potentiels ! Bref, qui est le gagant de cette nouveauté sémantique ?

TagsInAction. La recherche avec des tags TagsInAction est un nouveau moteur de recherche qui utilise les désormais populaires #tags pour faire des recherches sur le Web et la plupart des réseaux sociaux. Le site qui utilise du html5 offre une ergonomie particulièrement réussie. Vous allez pouvoir à partir d’une seule et même page faire une recherche globale de la présence de votre entreprise, d’une marque, ou d’un thème via des tags sur l’ensemble du Web et des réseaux sociaux. Une sorte de meta moteur simplifié. TagsInAction utilise l’idée des tags popularisés par Twitter pour fouiller et trouver des informations sur Twitter, Pinterest, Google+, Tumblr, Flickr, Wikipedia, Bing, Google, Facebook, Mapinterest, YouTube et Yahoo. La syntaxe du moteur de recherche TagsInAction est elle aussi assez simple. Pour utiliser TagsInAction, il faut cliquer sur la petite icone à droite representant un #tag puis d’écrire un tag correspondant à votre veille. Vous pouvez maintenant cliquer sur le réseau social qui vous intéresse.

things, not strings Cross-posted on the Inside Search Blog Search is a lot about discovery—the basic human need to learn and broaden your horizons. But searching still requires a lot of hard work by you, the user. So today I’m really excited to launch the Knowledge Graph, which will help you discover new information quickly and easily. Take a query like [taj mahal]. But we all know that [taj mahal] has a much richer meaning. The Knowledge Graph enables you to search for things, people or places that Google knows about—landmarks, celebrities, cities, sports teams, buildings, geographical features, movies, celestial objects, works of art and more—and instantly get information that’s relevant to your query. Google’s Knowledge Graph isn’t just rooted in public sources such as Freebase, Wikipedia and the CIA World Factbook. The Knowledge Graph enhances Google Search in three main ways to start: 1. 2. How do we know which facts are most likely to be needed for each item? 3.

Comment récupérer les résultats de recherche de Google dans Excel Pour analyser et suivre son référencement de son site Web dans Google, on peut avoir besoin de récupérer les résultats de recherche de Google, les SERP (Search Engine Results Pages), dans un tableau Excel. Il n'est évidemment pas question de tout recopier par des copier / coller car l'entreprise risque d'être longue et douloureuse. On peut utiliser des services à abonnements mais ils sont très couteux et pas forcément adaptés aux blogueurs amateurs. Une extension permet de faire cela très facilement et gratuitement. Seo Quake est une extension disponible pour les navigateurs Firefox, Chrome, Safari et Opera permettant à partir d'une page de résultats Google de la récupérer dans Excel. Seo Quake propose de nombreuses options de personnalisation, une fois installée une barre d'outils est affichée sur les pages de résultats de Google. Supposons par exemple que je m'intéresse au référencement des pages Web consacrées à la confiture au kiwis. Source - SeoQuake

Sème antique : la guerre du sens est déclarée. La recherche sémantique est l'un des derniers graals de l'industrie du "search". Chaque annonce dans ce domaine est suivie de près, particulièrement quand elle provient du leader Google. Lequel vient donc d'officialiser le lancement de son "knowkedge graph", qui se veut davantage une sémantisation explicite des pages de résultats associés à une requête plutôt qu'un "vrai" moteur de recherche sémantique. Des requêtes dans tous les sens. Le théorème du jaguar. Du point de vue des moteurs de recherche, la quête sémantique est d'abord là pour améliorer le service aux usagers en optimisant (et en automatisant) le processus de désambiguïsation lexicale. Le dilemme du prisonnier. Illustration. La recherche "sémantique" m'affiche, en colonne de droite, un encadré "sémantisé", c'est à dire qui me propose une structuration sous-jacente à ce que doivent être les informations minimales fournies à un usager déposant une requête sur un groupe de musique : La fabrique de la sémantique. Et plus loin :

En attendant Knowledge Graph et le reste, 30 étapes pour maîtriser la recherche sur Google – Marie D. Martel 11 juin 2012 23h43 · Marie D. Martel Google, vais-je vous surprendre?, est le site le plus visité au monde selon Alexa. D’un côté, on annonce bruyamment la venue du «moteur de savoir», Knowledge Graph, qui pose les prémices de la recherche sémantique et de son avenir radieux puis, de l’autre, on prédit l’obsolescence de Google. J’ai rassemblé ici des informations qui sont dispersées dans les pages d’aide de Google, curieusement en désordre, et dont il faut suivre avec attention l’évolution car elles sont sujettes à des modifications fréquentes. Googler en 30 étapes Voici l’essentiel en 30 étapes pour maîtriser les rudiments de la recherche sur Google et pour rafraîchir sa neuro-page de veilleur occasionnel ou professionnel. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 9. 10. 11. 12. 13. 15. Les trucs et astuces 16. 18. 19. 20. La recherche encore plus avancée 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30.

Twitter : apports et limites pour le management des connaissances Le KM et les enjeux de socialisation depuis 20 ans Les années 90 ou l’impulsion décisive de Nonaka et Takeuchi Au milieu des années 90 le management des connaissances, popularisé sous l’acronyme « KM » (pour Knowledge Management), a connu un essor sous l’impulsion des travaux d’Ikujiro Nonaka et Hirotaka Takeuchi1. En mettant en lumière les spécificités liées aux connaissances tacites, Nonaka et Takeuchi introduisirent une véritable rupture dans la vision technicienne du KM tel qu’il se pratiquait alors dans les entreprises. Or, à cette époque, la pratique concrète du KM dans les entreprises était encore limitée à la « génération bases de données » (Bouvard & Storhaye, 2002). Les années 2000 ou l’ambition de la coopération L’émergence et la démocratisation des technologies issues de l’Internet apparurent alors vers les années 2000 comme le moyen privilégié, auparavant manquant, permettant de matérialiser les deux principes suggérés par Nonaka et Takeuchi. Ouverture et diversité Quinn, J.

Etudions Google

Related: