background preloader

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)
La semaine dernière, la frénésie autour de l’IPO de Facebook était a son apogée et qui a fait passé presque inaperçu un changement majeur pour le web : l’évolution du fonctionnement de la recherche de Google (Introducing the Knowledge Graph: things, not strings). Google à l’assaut du web sémantique avec son Knowledge Graph La raison majeure de cette évolution est la prise en compte de données sémantiques dans les résultats de recherche. Le Knowledge Graph est donc l’arme ultime de Google pour faire progresser la recherche. L’air de rien, cette colonne de droite est la plus grosse évolution de l’interface de Google depuis plus d’une décennie ! De plus, la structuration des connaissances va permettre d’afficher des listes de résultats plus courtes, mais plus riches, ce qui est parfait pour les terminaux mobiles : The Knowledge Graph for mobile and tablet search. Présenté de cette façon, ça à l’air très bien. Microsoft à l’assaut du web social avec Bing Yahoo! Related:  web semantique

Knoema. Moteur de recherche d’infographies Knoema est un outil unique pour trouver des representations graphiques, de données brutes, des cartes et des datas sur une foule de sujets. Une sorte d’encyclopédie enrichie par ses usagers qui fait la part belle au data, nouvelle tendance forte de l’information sur le Web. Knoema fonctionne à la manière d’un moteur de recherche. Vous pouvez parcourir les données présentes soit par catégories, soit par mots clés, soit en faisant une recherche par mots. Knoema offre aussi une serie d’options qui vont vous permettre de personnaliser votre utilisation de ce portail dédié aux données. Vous pouvez tester Knoema ici sur le Web. Like this: Like Loading...

Web sémantique, Web de données : présentation On désigne généralement par le terme de Web sémantique un ensemble de technologies développé par le W3C (l'un des principaux organismes de normalisation du Web) visant à faciliter l'exploitation des données structurées, notamment en permettant leur interprétation par des machines. Le Web de données (Linked Data en anglais) combine les technologies du Web sémantique avec les principes fondamentaux du Web (protocole HTTP, identifiants URI), avec pour objectif la construction d'un réseau d'informations structurées, disponibles en ligne et facilement réutilisables dans de nombreux contextes. Le Web sémantique Le terme de Web sémantique a été proposé par Tim Berners Lee en 2001 (« The Semantic Web », Scientific American Magazine , May 17, 2001) pour désigner une évolution du Web qui permettrait aux données disponibles (contenus, liens) d’être plus facilement utilisables et interprétables automatiquement, par des agents logiciels . Le Web de données Autres ressources majeures :

Xerox PARC et la naissance de l’informatique contemporaine Au début des années 1970, les équipes du centre de recherche Xerox de Palo Alto élaborent les concepts et les outils qui vont façonner le visage de l’informatique actuelle. Vue de Xerox PARC.© Digibarn Computer Museum Dans ce contexte, la société Xerox décide qu’elle doit s’approprier les techniques informatiques pour assurer son avenir. Sa bonne santé financière lui permet alors d'engager deux actions complémentaires. Elle acquiert, en 1969, la société Scientific Data Systems (SDS), qui fabrique des ordinateurs de taille moyenne [2] et qui est bien placée sur le marché de l’informatique en temps réel. SDS devient XDS (Xerox Data Systems). Inventer le bureau du futur En 1970, Xerox disposait déjà d’un centre de recherche. La décision d’implanter le nouveau centre dans la Silicon Valley, loin du siège de Xerox, lui donnait une certaine indépendance, mais réduisait son poids et sa capacité de persuasion vis-à-vis de l’état-major de la société. Un environnement de travail révolutionnaire Notes

The Internet map Freebase, la machine à “créer les synapses du cerveau global” Par Hubert Guillaud le 22/03/07 | 5 commentaires | 12,156 lectures | Impression “Créer les synapses du cerveau global” : c’est ainsi que Tim O’Reilly, appelé à réagir pour le New York Times, salue la création de Freebase. Cette première réalisation de Metaweb, la nouvelle société du spécialiste des “machines intelligentes” Danny Hillis et de Robert Cook, se fixe en effet pour mission, selon ses propres termes, de créer “une base de connaissances communes, une base de données structurée, interrogeable, constituée et modifiée par une communauté de contributeurs“, ou encore “un espace public des données” (data commons). Mais le web sémantique, qui repose sur l’ajout organisé de “métadonnées” chargées de décrire chaque document ou élément d’information (“cette vidéo dure X mn Y secondes, elle parle des sujets A et B, son réalisateur se nomme C, M. Comment fonctionne Freebase ? Comment Freebase compte-t-il s’en sortir ? Les enjeux de freebase Esther Dyson encore : Y parviendra-t-il ?

Hubbi. Moteur de recherche d’informations a partir d’une carte Hubii est une heureuse surprise dans l’avalanche de d’outils de recherche et de fils de news et d’autres agrégateurs rss. Hubii, je ne vous le cache pas est un petit coup de coeur personnel. Hubii est un puissant moteur de recherche de news essentiellement issues des sites web des journaux en ligne. Sur Hubii vous pouvez lire les nouvelles depuis des centaines de sources à travers le monde, simplement en choisissant un lieu sur une carte type Google Maps. Ce journal, Hubii l’appelle un Mapazine. Hubii permet par ailleurs une utilisation sous la forme d’un moteur de recherche classique à partir d’un ou de plusieurs mots clés. Hubii est un outil de veille simple qui nous a réellement séduits. Like Loading...

tablettes Grenoble Ecole de Management fait vivre à des étudiants une expérience interdisciplinaire inédite : concevoir une application Smartphone avec des étudiants qu’ils ne connaissent pas et situés de l’autre côté de la planète. Explications de Barthélémy Chollet, enseignant-chercheur de cette école. Ils sont 600 étudiants de trois institutions, Grenoble Ecole de Management, Georgia Tech et George Mason University, à participer à cette expérimentation de grande ampleur réalisée sur deux ans. Les participants sont répartis en équipes réunissant trois disciplines : écologie, psychologie et management, avec pour cahier des charges la conception d’un concept d’application Smartphone en lien avec le développement durable. « Le cadre dans lequel nous réalisons ces travaux de recherche est très proche de celui des entreprises qui mènent des projets innovants » explique Barthélémy Chollet, enseignant – chercheur à Grenoble Ecole de Management. lu : 540 fois

Google veut se muer en moteur sémantique : quel impact pour le SEO ? Par Olivier Duffez, Mardi 20 mars 2012 Amit Singhal, le boss de l'algo Google, a choisi de fournir des informations à la presse américaine sur l'avenir du célèbre moteur de recherche. On apprend que Google saura prochainement répondre de façon intelligente aux requêtes des internautes, grâce à une énorme base de données d'entités nommées et à des nouveaux algorithmes. Voici des explications et des réflexions sur l'impact pour le référencement naturel. Des réponses intelligentes aux requêtes des internautes Ce qui impressionne le plus dans les annonces faites par Amit Singhal, c'est le fait que Google sache fournir des informations très poussées sur certains sujets dès lors qu'ils sont demandés par les internautes. Google saura également répondre à des questions comme "Quels sont les 10 plus grands lacs de Californie ?". Si vous avez déjà lu le livre "Google démocratie", j'imagine que vous devez y repenser. Des mots aux syntagmes... La bataille des entité nommées Votre avis

Freebase Savez-vous utiliser Google ? Une infographie publiée sur le blog américain PPCBlog rend compte du fonctionnement du célèbre moteur de recherche. Il décrit les différentes étapes qui jalonnent l'existence d'un contenu produit en ligne ou de sa mise à jour : sont ainsi décrits la manière dont le robot parcourt le web et indexe les pages, l'application de filtres, le principe des mots-clés publicitaires, l'importance du cache... Infographic by the Pay Per Click Blog La "colonne d'outils" de Google Lancée en mai 2010, l'interface du moteur de recherche que nous connaissons bien se nomme Google Jazz. La partie centrale présente la liste des résultats épurée des éléments "en cache" et "pages similaires". Parmi toutes ces options souvent méconnues ou négligées par les internautes, on retiendra en particulier la possibilité d'affiner la liste des résultats en fonction de leur date de publication. Sources PPCBlog : Learn how Google works BFR Consultants :

pub:accompagnement [OSCAR] Formulaire d'abonnement en ligne. Le CRDP de l'académie de Lyon, en accord avec les préconisations de la mission TICE de l'académie de Lyon, propose un service en ligne, sur abonnement, d’accompagnement à l'usage du logiciel OSCAR. Ce service s'adresse en priorité aux établissements d'enseignements (1er degré, 2nd degré, supérieur) qui souhaitent optimiser l'accessibilité et la gestion des salles informatiques et du réseau pédagogique dont ils sont dotés. L'abonnement au Service d'accompagnement du logiciel OSCAR permet d'utiliser au mieux toutes les fonctionnalités du logiciel Outil Système Complet d'Assistance Réseau, OSCAR©. Tous les outils nécessaires à la gestion du parc informatique de l'établissement équipé du logiciel OSCAR (installation, réparation des postes, en local ou en réseau) sont disponibles sur le CD-Rom OSCAR fourni aux abonnés par le CRDP. Contenus Lisez les témoignages des administrateurs réseaux qui utilisent le service d'accompagnement.

[Sémantique] Faut-il craindre le moteur intelligent de Google ? La question connaît une nouvelle actualité depuis que le Wall Street Journal rapportait il y a quelques jours des propos d’Amit Singhal, figure de la R&D chez Google. On savait depuis le rachat en 2010 de Metaweb Technologies, le spécialiste de la sémantique, que Google s’intéresse fortement à la possibilité de fournir aux internautes des réponses directes à des questions complexes. Le moteur le fait déjà sur des recherches basiques (météo, cinéma, calcul…) mais pourrait lancer prochainement, dans une nouvelle dimension sémantique, un vrai pavé dans la mare du search. Son moteur, rendu « intelligent » serait à même de fournir des réponses très qualifiées et directes à des recherches pointues, résultats qui viendraient bien sûr se positionner en première position des pages de recherche au détriment potentiel de tous les services développés avec pertinence autour du référencement naturel. On pense évidemment à Wikipédia.

Pronétaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pronétaire est un néologisme créé par Joël de Rosnay en 2005 à partir du grec pro, (« devant », « avant », mais aussi « favorable à ») et de l’anglais net (« réseau »), qui a conduit à l’appellation familière en français d’Internet (le « Net »). Le mot « pronétaire » s'emploie comme nom commun et est un clin d'œil au mot « prolétaire ». L'adjectif est « pronétarien ». Définitions[modifier | modifier le code] Pour de Rosnay, les pronétaires sont : Depuis quelques années, nous assisterions donc, sur un théâtre virtuel, au développement d'une nouvelle lutte des classes entre les « infocapitalistes », qui détiennent les contenus et les réseaux de distribution de masse, et les « pronétaires ». Voir aussi[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail d’Internet

Related:  AlgorithmesVeilletwitter and co