background preloader

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)

La recherche passe à l’ère sémantique (et sociale) (et pas visuelle)
La semaine dernière, la frénésie autour de l’IPO de Facebook était a son apogée et qui a fait passé presque inaperçu un changement majeur pour le web : l’évolution du fonctionnement de la recherche de Google (Introducing the Knowledge Graph: things, not strings). Google à l’assaut du web sémantique avec son Knowledge Graph La raison majeure de cette évolution est la prise en compte de données sémantiques dans les résultats de recherche. Le principe est le suivant : plutôt que se fier à des chaînes de caractères, Google va maintenant travailler à partir de données structurées (“Things, not strings“). Ces données structurées sont la résultante des travaux de sémantisation des contenus initiés par les équipes de Google il y a de nombreuses années qui avaient déjà permis de faire des premières expérimentations (notamment la roue magique qui depuis a été mise hors ligne : Google Knowledge Graph, un pas vers la recherche sémantique). Présenté de cette façon, ça à l’air très bien. Yahoo!

http://www.fredcavazza.net/2012/05/28/la-recherche-passe-a-lere-semantique-et-sociale-et-pas-visuelle/

Related:  web semantique

Google veut se muer en moteur sémantique : quel impact pour le SEO ? Par Olivier Duffez, Mardi 20 mars 2012 Amit Singhal, le boss de l'algo Google, a choisi de fournir des informations à la presse américaine sur l'avenir du célèbre moteur de recherche. On apprend que Google saura prochainement répondre de façon intelligente aux requêtes des internautes, grâce à une énorme base de données d'entités nommées et à des nouveaux algorithmes.

Knoema. Moteur de recherche d’infographies Knoema est un outil unique pour trouver des representations graphiques, de données brutes, des cartes et des datas sur une foule de sujets. Une sorte d’encyclopédie enrichie par ses usagers qui fait la part belle au data, nouvelle tendance forte de l’information sur le Web. Knoema fonctionne à la manière d’un moteur de recherche. Vous pouvez parcourir les données présentes soit par catégories, soit par mots clés, soit en faisant une recherche par mots. Vous pouvez ensuite affiner les résultats par pays, par période. Web sémantique, Web de données : présentation On désigne généralement par le terme de Web sémantique un ensemble de technologies développé par le W3C (l'un des principaux organismes de normalisation du Web) visant à faciliter l'exploitation des données structurées, notamment en permettant leur interprétation par des machines. Le Web de données (Linked Data en anglais) combine les technologies du Web sémantique avec les principes fondamentaux du Web (protocole HTTP, identifiants URI), avec pour objectif la construction d'un réseau d'informations structurées, disponibles en ligne et facilement réutilisables dans de nombreux contextes. Le Web sémantique Le terme de Web sémantique a été proposé par Tim Berners Lee en 2001 (« The Semantic Web », Scientific American Magazine , May 17, 2001) pour désigner une évolution du Web qui permettrait aux données disponibles (contenus, liens) d’être plus facilement utilisables et interprétables automatiquement, par des agents logiciels . Le Web de données Autres ressources majeures :

Xerox PARC et la naissance de l’informatique contemporaine Au début des années 1970, les équipes du centre de recherche Xerox de Palo Alto élaborent les concepts et les outils qui vont façonner le visage de l’informatique actuelle. Vue de Xerox PARC.© Digibarn Computer Museum Dans ce contexte, la société Xerox décide qu’elle doit s’approprier les techniques informatiques pour assurer son avenir.

[Sémantique] Faut-il craindre le moteur intelligent de Google ? La question connaît une nouvelle actualité depuis que le Wall Street Journal rapportait il y a quelques jours des propos d’Amit Singhal, figure de la R&D chez Google. On savait depuis le rachat en 2010 de Metaweb Technologies, le spécialiste de la sémantique, que Google s’intéresse fortement à la possibilité de fournir aux internautes des réponses directes à des questions complexes. Le moteur le fait déjà sur des recherches basiques (météo, cinéma, calcul…) mais pourrait lancer prochainement, dans une nouvelle dimension sémantique, un vrai pavé dans la mare du search. Son moteur, rendu « intelligent » serait à même de fournir des réponses très qualifiées et directes à des recherches pointues, résultats qui viendraient bien sûr se positionner en première position des pages de recherche au détriment potentiel de tous les services développés avec pertinence autour du référencement naturel. On pense évidemment à Wikipédia.

Hubbi. Moteur de recherche d’informations a partir d’une carte Hubii est une heureuse surprise dans l’avalanche de d’outils de recherche et de fils de news et d’autres agrégateurs rss. Hubii, je ne vous le cache pas est un petit coup de coeur personnel. Hubii est un puissant moteur de recherche de news essentiellement issues des sites web des journaux en ligne. Sur Hubii vous pouvez lire les nouvelles depuis des centaines de sources à travers le monde, simplement en choisissant un lieu sur une carte type Google Maps. Vous choisissez la zone géographique sur la carte. tablettes Grenoble Ecole de Management fait vivre à des étudiants une expérience interdisciplinaire inédite : concevoir une application Smartphone avec des étudiants qu’ils ne connaissent pas et situés de l’autre côté de la planète. Explications de Barthélémy Chollet, enseignant-chercheur de cette école. Ils sont 600 étudiants de trois institutions, Grenoble Ecole de Management, Georgia Tech et George Mason University, à participer à cette expérimentation de grande ampleur réalisée sur deux ans. L’objectif pour les enseignants-chercheurs à l’origine de cette expérience est d’identifier les structures de leadership et de communication qui conduisent à la meilleure performance en termes de management d’équipes virtuelles et d’innovation.

Web 3.0: un internet vraiment intelligent Le web du futur veut conférer un sens aux données et les rendre compréhensibles par les logiciels et les machines. Et s’affranchir ainsi des humains. Explications. Vous voulez connaître la hauteur de la tour Eiffel? Facile, il suffit d’introduire les mots «hauteur, tour, eiffel» dans un moteur de recherche. Savez-vous utiliser Google ? Une infographie publiée sur le blog américain PPCBlog rend compte du fonctionnement du célèbre moteur de recherche. Il décrit les différentes étapes qui jalonnent l'existence d'un contenu produit en ligne ou de sa mise à jour : sont ainsi décrits la manière dont le robot parcourt le web et indexe les pages, l'application de filtres, le principe des mots-clés publicitaires, l'importance du cache... Infographic by the Pay Per Click Blog La "colonne d'outils" de Google Lancée en mai 2010, l'interface du moteur de recherche que nous connaissons bien se nomme Google Jazz. Elle recèle bien des outils et options qu'il serait dommage de ne pas utiliser.

pub:accompagnement [OSCAR] Formulaire d'abonnement en ligne. Le CRDP de l'académie de Lyon, en accord avec les préconisations de la mission TICE de l'académie de Lyon, propose un service en ligne, sur abonnement, d’accompagnement à l'usage du logiciel OSCAR. Ce service s'adresse en priorité aux établissements d'enseignements (1er degré, 2nd degré, supérieur) qui souhaitent optimiser l'accessibilité et la gestion des salles informatiques et du réseau pédagogique dont ils sont dotés. L'abonnement au Service d'accompagnement du logiciel OSCAR permet d'utiliser au mieux toutes les fonctionnalités du logiciel Outil Système Complet d'Assistance Réseau, OSCAR©. La souscription à l'abonnement est annuelle, renouvelable ; il suffit de compléter le formulaire d'abonnement en ligne.

TagsInAction. La recherche avec des tags TagsInAction est un nouveau moteur de recherche qui utilise les désormais populaires #tags pour faire des recherches sur le Web et la plupart des réseaux sociaux. Le site qui utilise du html5 offre une ergonomie particulièrement réussie. Vous allez pouvoir à partir d’une seule et même page faire une recherche globale de la présence de votre entreprise, d’une marque, ou d’un thème via des tags sur l’ensemble du Web et des réseaux sociaux. Une sorte de meta moteur simplifié. TagsInAction utilise l’idée des tags popularisés par Twitter pour fouiller et trouver des informations sur Twitter, Pinterest, Google+, Tumblr, Flickr, Wikipedia, Bing, Google, Facebook, Mapinterest, YouTube et Yahoo.

Comment récupérer les résultats de recherche de Google dans Excel Pour analyser et suivre son référencement de son site Web dans Google, on peut avoir besoin de récupérer les résultats de recherche de Google, les SERP (Search Engine Results Pages), dans un tableau Excel. Il n'est évidemment pas question de tout recopier par des copier / coller car l'entreprise risque d'être longue et douloureuse. On peut utiliser des services à abonnements mais ils sont très couteux et pas forcément adaptés aux blogueurs amateurs. Une extension permet de faire cela très facilement et gratuitement. Seo Quake est une extension disponible pour les navigateurs Firefox, Chrome, Safari et Opera permettant à partir d'une page de résultats Google de la récupérer dans Excel. Seo Quake propose de nombreuses options de personnalisation, une fois installée une barre d'outils est affichée sur les pages de résultats de Google.

Gilbert Simondon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gilbert Simondon (né le à Saint-Étienne et mort le à Palaiseau) est un philosophe français du XXe siècle. Son œuvre, produite pour l'essentiel entre 1954 et 1968, traite de l'appartenance de l'homme au vivant, de la centralité philosophique du problème de la technique ou encore des nouvelles formes d'aliénation. Biographie[modifier | modifier le code] Gilbert Simondon fait ses études secondaires au lycée de Saint-Étienne, sa ville natale, et a tôt l’occasion de fréquenter le milieu industriel, de discuter avec des ingénieurs, de s’intéresser à l’invention scientifique et technologique et à la manière dont les innovations sont reçues au sein de la société. En 1955 il devient assistant à l’université de Poitiers.

Related: