background preloader

Ce que l'on publie sur Internet, reste sur Internet

Ce que l'on publie sur Internet, reste sur Internet
Voilà l'un des principaux constats qui ressort d'une conférence sur l'identité numérique prononcée par le professeur Patrick Giroux aux élèves du Séminaire de Chicoutimi. La conférence livrée aux élèves de secondaire I à V hier, est la première activité de trois volets pour connaître les impacts du cyberespace sur la vie réelle. Loin de vouloir empêcher les jeunes d'utiliser les réseaux sociaux, M. Giroux, qui est professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), souhaitait plutôt que ceux-ci réalisent l'importance de leurs actes ou de leurs paroles sur la toile. «On devrait en parler plus, donner des exemples positifs. Surtout, il ne faut pas continuer à jouer à l'autruche et éviter les réseaux sociaux», explique celui qui enseigne aux futurs professeurs. Mais pourquoi faut-il à tout prix surveiller les Facebook, Google" et autres sites du genre? «Il ne faut pas faire l'ermite, parce que les autres autour de vous vont continuer à y aller. (..) Conséquences réelles Selon M.

Les fans : de vrais community managers pour les marques ? Le pôle Digital du Groupe Acticall -spécialiste de la gestion de la relation client- a dévoilé les résultats de sa deuxième étude conversationnelle des e-acheteurs sur les médias sociaux, correspondant à la période des fêtes de fin d'année. Selon les résultats de celle-ci, les marques gagneraient à considérer leurs fans comme des « community managers » pour construire leur identité numérique, et se positionner sur les espaces communautaires en tant « qu'experts ». Les résultats de l'étude réalisée par le pôle Digital du Groupe Acticall repose sur l'examen des espaces communautaires des 50 principaux e-marchands en France dont Cdiscount, Rue du Commerce, Pixamania, du 1er décembre 2011 au 15 janvier 2012. Parmi les espaces sondés : Twitter (fils des marques, mentions de marque), Facebook (Fan pages), forums de consommateurs, d'experts et forums propriétaires (des marques) En savoir plusDeuxième étude conversationnelle des e-acheteurs sur les médias sociaux, pôle Digital du Groupe Acticall

Vie privée sur Internet: comment éviter les pièges de la Toile Surfer sans risque sur les réseaux sociaux - Respecter un principe de base : réfléchir avant de poster quoi que ce soit et où que ce soit sur le Net : "Je ne mets sur Facebook que des choses anodines ou professionnelles, témoigne Raphaël Labbé, fondateur du site culturel Ulike. Ma vie intime, je la réserve pour le télé-phone et les rencontres non virtuelles. Je ne suis pas ami avec ma copine sur Facebook, par exemple." - Bien paramétrer son profil : pour éviter que des étrangers, des sites commerciaux ou de futurs employeurs puissent avoir accès à son profil, il est nécessaire de modifier les paramètres de confidentialité de sa page. - Aller sur un réseau social entièrement "protégé" : le site Diaspora, par exemple. Gérer son identité numérique - Installer une alerte "Google" sur son nom : ce procédé permet de savoir ce que l'on dit sur une personne et de réaliser un suivi. Limiter les intrusions commerciales Pour les "pro" : masquer son adresse Internet

Témoignages : ils ont été recrutés grâce à leur présence en ligne On parle beaucoup de présence en ligne, d’identité numérique, d’e-réputation… comme facteurs pouvant faciliter la recherche d’emploi. Mais qu’en est-il exactement ? Nous avons posé des questions à plusieurs personnes ayant été contactées par des recruteurs suite à leur présence en ligne, dans le cadre de notre débat du mois sur l’identité numérique. Un grand merci à toutes les personnes ayant gentiment accepté de témoigner ! Les secteurs et les outils concernés Ce n’est pas un grand scoop : lorsque l’on recherche un travail dans la communication, particulièrement dans le Web, avoir une bonne présence en ligne se révèle efficace. En ce sens, les diverses expériences de Thibaud sont intéressantes : il est parvenu à trouver différents stages et emplois grâce à sa présence en ligne, et les supports étaient différents selon les postes visés. La présence en ligne : un allié pour la recherche d’emploi Visibilité accrue et mise en relation simplifiée La mise en avant de ses compétences Échanger

En quête d’une identité unique, en ligne et hors ligne Des chercheurs britanniques mènent une étude sur une « super-identité », qui serait valide dans les univers numériques comme dans le monde réel. Des chercheurs de l’université de Southampton, au Royaume-Uni, conduisent un effort international pour étudier l’identité, et en particulier la façon dont l’existence de multiples identités numériques et dans le monde réel affecte la sécurité. Cette étude sur trois ans met l’accent sur la notion d’une « super-identité », autrement dit une identité unique et définitive. Après tout, nous sommes des personnes uniques, et tôt ou tard tous ces alias (en ligne ou dans la vraie vie) reviennent à une entité « centrale » unique. Le problème est que le manque de fiabilité de l’identification, sujette aux falsifications, représente une menace pour tout système de sécurité, depuis un compte de messagerie électronique d’entreprise jusqu’à l’Administration pour la sécurité des transports des États-Unis. À lire aussi

Google, dans l’œil de la Cnil C’est une décision qui est passée relativement inaperçue du fait d’une actualité internationale et nationale chargée. C’est pourtant d’un fait majeur que je voudrais ici vous parler, un évènement qui ne sera pas sans conséquence sur nos vies. Par une Délibération du 17 Mars 2011, la Cnil sanctionne Google de 100.000 euros de sanction pécuniaire (amende) pour son service Street View. Que doit on penser d’une telle décision ? Il ne nous appartient pas de juger des faits rapportés et sanctionnés par la Cnil. Juridiquement, la Cnil reproche à Google une collecte déloyale et illicite de données, c'est-à-dire sans autorisation des personnes concernées, et une atteinte à la vie privée et aux libertés individuelles. Ce qui nous intéresse est de voir comment la Loi et ses représentants s’heurtent à l’empire Google, et comment éventuellement, dans ce combat en apparence inégal sur le plan des moyens, l’intérêt commun représenté par la Loi peut gagner ou perdre. En fait, la Cnil n’est pas en cause.

Archos, les limites du « made in France » Suite à l'annonce des dernières nouveautés de la marque, nous avons demandé à Archos quelques précisions sur son activité. L'identité de la firme de Henri Crohas a souvent été utilisée à des fins politiques : c'est une société informatique oui, mais une société informatique française. À l'heure du « made in France » et de la place incontournable de la Chine dans l'industrie informatique, où se situe Archos ? Une PME française dans l'ombre des géants de la Silicon Valley Fondée en 1988 par Henri Crohas, Archos sort de l'ombre avec ses premiers baladeurs numériques en 2000. Jukebox 6000 Ce n'est pas non plus le premier baladeur musical à disque dur : le Personal Jukebox de HanGo, conçu par Compaq, et le Nomad Jukebox de Creative utilisaient tous les deux des disques 2,5", deux ans avant le Jukebox 6000. Juxebox Multimedia Archos Gmini (2004-2005) L'autre centaine d'employés de la société travaille notamment pour la filiale Arnova Technology basée à Hong Kong. Arnova 10 G2

Les missions Les principaux textes de la rentrée 2013 parus Fiche sur l’évolution des missions (20/02/2014) - Site du Ministère de l’Éducation nationale : Enseignants du second degréExtrait : Les enseignants du second degré effectuent trois types de missions : Une mission d’enseignement ;Des missions liées à l’activité d’enseignement ;Des missions complémentaires liées à des responsabilités dans et hors de l’établissement d’affectation.L’ensemble de ces missions constitue la déclinaison, pour le corps concernés, de la réglementation sur le temps de travail applicable à l’ensemble de la fonction publique.../..Le référentiel de compétences des enseignants : Compétences spécifiques aux professeurs documentalistes . BO du 25 juillet 2013Circulaire d'orientation et de préparation de la rentrée 2013 : circulaire n° 2013-060 du 10-4-2013, en ligne sur le site du ministère Les principaux textes de la rentrée 2012 parus Extrait (7. Les principaux textes de la rentrée 2011 parus

Cebit 2012 : Sur la question des données privées, Eric Schmidt choisit de faire l'autruche::Business La cérémonie d’ouverture du Cebit 2012 qui se tenait au centre des congrès d’Hanovre ce lundi a accueilli deux chefs d’États, La chancelière allemande Angela Merkel et la présidente brésilienne Dilma Roussef, ainsi qu’un hôte de marque en la personne d’Éric Schmidt, le président de Google. Thème de cette cérémonie : « Managing Trust », ou comment gérer la confiance dans un monde de plus en plus numérique. La confiance et la protection des données privées au coeur du débat aux dépens de la vie privée ou des lois sur la protection de la propriété intellectuelle.» Enchaînant derrière le ministre, Dieter Kempf, le président du Bitkom, le très puissant syndicat professionnel de l’industrie IT allemande – homologue de Syntec Informatique - s’est fait encore plus clair : « il est inacceptable qu’un utilisateur grand public découvre, par surprise et sans recours, des changements profonds dans les conditions d’utilisation [par un fournisseur de service] de ses données personnelles».

Un hébergeur doit se plier aux demandes concernant les données perso Au titre de la loi informatiques et libertés, un hébergeur est tenu d'accéder aux demandes d'internautes concernant leurs données personnelles, sans décision de justice préalable. Un internaute publiant du contenu sous pseudonyme sur un forum peut demander à l'hébergeur de supprimer ses noms et prénoms sans avoir à passer préalablement devant un juge. Telle est la décision rendue par le tribunal de grande instance de Béziers dans le cadre d'une affaire opposant la plate-forme de blog Overblog à un internaute dont l'identité avait été révélée à son insu par plusieurs autres utilisateurs "qui divulguaient des informations touchant sa vie privée et propageaient des calomnies". Selon Legalis.net, l'internaute avait demandé la suppression de ces contenus, ce qu'Overblog avait refusé de faire, se réfugiant entre autres derrière son statut d'hébergeur.

DCP au travail La protection des données à caractère personnel est devenue un sujet majeur dans les relations sociales sur les lieux de travail. Des outils comme la vidéosurveillance ou la géolocalisation sont largement mis en place. En effet, dans le cadre du recrutement ou de la gestion des carrières, les employeurs utilisent de plus en plus d'applications informatiques. En outre, les dispositifs de contrôle de l'activité des employés liés aux nouvelles technologies se multiplient : contrôle de l'usage d'internet, de la messagerie, géolocalisation, biométrie, vidéosurveillance, etc. Ces dispositifs enregistrent quantité de données personnelles sur les salariés et peuvent parfois porter atteinte à leurs droits ou à leur vie privée. A l'heure du développement de l'utilisation des smartphones, du télétravail et du bring your own device, il est nécessaire de maintenir de maintenir un équilibre entre le contrôle de l'activité des salariés et la protection de la vie privée.

Société | Lutte contre l’usurpation d’identité : un immense fichier comme outil Le Parlement a adopté définitivement mardi, par un vote de l’Assemblée, une loi visant à lutter contre les usurpations d’identité en instaurant un mégafichier des données biométriques de tous les Français. Le texte a été adopté par 285 voix pour, celles de l’UMP et du Nouveau Centre, qui défendent un mécanisme « efficace et pragmatique », contre 173 voix, celles de la gauche, qui dénonce une atteinte aux libertés. La nouvelle loi, contre laquelle les socialistes saisiront le Conseil constitutionnel, met en place une carte d’identité biométrique adossée à un fichier centralisé, afin de lutter contre le phénomène d’usurpations d’identité qui touchent plusieurs milliers de personnes par an. La proposition, présentée à l’origine en juillet 2010 par les sénateurs UMP Jean-René Lecerf et Michel Houel, a fait l’objet d’un bras de fer entre le Sénat, toutes tendances confondues, et la majorité de droite de l’Assemblée nationale et donné lieu à de nombreuses navettes.

La carte heuristique, outil pédagogique Michèle Archambault, professeur documentaliste, met à disposition gracieusement la présentation : la carte heuristique, outil pédagogique (28 pages) proposée en décembre 2011 pour le collège de Soultz-sous-Forêts (67) dans le cadre d’une journée de formation. Au programme de cette présentation : la définition du mindmapping, ses apports possibles dans le cadre d’un apprentissage, les modes d’usage (questions et réponses), approche méthodologique de l’utilisation de la carte heuristique, les séquences pédagogiques, exemples d’exercices, panorama d’outils de mindmapping (Mindomon Bubbl.us, Spicynodes, Prezi, Mind42). Dans un second temps, Michèle Archambault délivre une méthode de création pas à pas de carte heuristique en 4 étapes (document de 3 pages) : gérer les idées, organiser et structurer les idées, conseils techniques. Creative Commons by-nc-saGéographie : Alsace Tags: carte heuristique, cartographie, méthodologie, outil en ligne, pédagogie, présentation

E-réputation & Identité numérique, protection des données confidentielles et personnelles - Web Escape Agents Performance Web : il suffit de savoir utiliser internet pour bénéficier de ses avantages. E-réputation & Identité numérique, protection des données confidentielles et personnelles Vous n’êtes pas sur la Toile, et pourtant on parle de vous. On peut utiliser votre identité ; On peut vous faire dire des choses ; On peut donner de vous une image trompeuse. Avant même de faire du personal branding, prenez en main ce que vous êtes sur la Toile et surveillez ce qui se dit de vous, de votre entreprise ou de votre marque. Notre conseil en protection des données professionnelles et personnelles vous assurera une identité numérique sans faille. L’identité numérique est une réalité à considérer sérieusement. - Du conseil : Nous conseillons et définissons un plan de maîtrise de l’e-réputation en parallèle avec une protection juridique contre la diffamation et le parasitisme en partenariat avec un cabinet d’avocats. Cliquez ici pour nous contacter par courrier électronique

Titre du document : Ce que l'on publie sur Internet, reste sur Internet
Source : Le quotidient
Date : 22 février 2012
Auteur : C. Doré



Validation du document
Pertinence :
Actualisé : moins de 1 ans; 22 février 2012
Fiable : Le quotidien, presse, C.Doré
Accessible : gratuit et disponible
Illustratif :



ANALYSE DU DOCUMENT
I-
Prévention sur l'identité numérique et les risques d'Internet

II-

III- Pour approfondir
le droit a l'oubli by devonliu Nov 29

Related: