background preloader

Des outils et des idées pour des formations actives, ludiques et conviviales

Des outils et des idées pour des formations actives, ludiques et conviviales
Le démarrage est le seul moment pour faire une bonne première impression… Le démarrage de la formation est un moment-clé pour accueillir les participants et établir un climat de bienveillance. Vous devez les rassurer et les mettre à l’aise. Mais ce n’est pas tout. L’ouverture, c’est aussi le moment où vous allez vous livrer, monter sur scène (ou descendre dans l’arène, c’est selon votre tempérament…). C’est le moment où vous allez prendre les choses en main, vous allez montrer que c’est vous qui dirigez les opérations.

http://formations-actives.com/

Related:  Former des jeunes collègues

Comment captiver et maintenir l'attention de vos apprenants en formation : la règle des 10... Comment capter et maintenir l’attention de votre public en formation avec la règle des 10 minutes ? En tant que formateur, l’un de nos objectifs majeurs sera de faire passer notre message et de favoriser le passage à l’action de nos participants, notamment en transmettant un certain contenu. Pourtant, nous sommes tous confrontés à une réalité non négociable : le cerveau de nos apprenants n’est pas configuré pour ingérer une quantité infinie d’informations en un temps limité. Ainsi, si votre fonctionnement actuel consiste à faire tenir votre contenu en 250 slides et à les faire passer en une journée, attendez-vous à ce que vos participants décrochent rapidement et soient victimes de surcharge cognitive.

L'obéissance est-elle une valeur morale ? Certainement pas ! - Quelle école pour demain ? En réponse à la déclaration de Mr Luc Chatel : « La désobéissance, ça me paraît assez peu compatible avec ce qu’est le métier d’enseignant. Un enseignant, il doit faire obéir ses élèves, il incarne l’autorité. Donc, il y aurait un véritable paradoxe que lui-même ne s’applique pas ses propres règles », un texte d’Evelyne Charmeux, formatrice honoraire à l’IUFM, chercheuse à l’INRP, sur l’enseignement de la lecture, de l’orthographe, de la production de textes : Pour en finir avec la pensée magique à l’école J’enseigne depuis sept ans. Six établissements, chacun avec leur public, leurs objectifs, leurs problèmes. Six établissements dont je suis chaque fois sorti avec ce constat : il faut en finir avec la pensée magique. Une fois tous les deux ans à peu près, le petit monde de l’Education nationale bouillonne car un congrès d’enseignants, un pédagogue éclairé ou un ministre a trouvé une façon de faire progresser les élèves.

Evaluer l'impact de la formation : un impératif Quelle place prendra l’évaluation des actions de formation dans les années qui viennent ? Olivier Gauvin : L’évaluation de l’impact de la formation dans l’entreprise va devenir la clé de voûte du processus pédagogique. La formation devient un investissement et on ne peut imaginer une entreprise faire un investissement sans en mesurer l’impact sur son activité, son organisation et sa performance. Opcalia a fait le choix de tester une approche basée sur Kirkpatrick. L’ÉTUDE DE CAS DANS L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE: UNE DÉMARCHE PERTINENTE ? DARIER Gilles, lycée Gabriel Fauré, Annecy, IUFM de GrenobleIER Jean-Marie, lycée de la vallée du Cailly, Déville-les-RouenEn la red: Pour le lycée, la pédagogie par étude de cas en histoire est une innovation des nouveaux programmes de première. Ce procédé nous est connu puisqu'il forme l'armature du programme de géographie en seconde. Cependant pour cette classe et en histoire, les textes officiels ne mentionnent pas explicitement l'étude de cas même si les propositions didactiques appelées "entrées possibles" semblent en suggérer la faculté. Les documents qui accompagnent les nouveaux programmes d'histoire du cycle terminal, définissent longuement l'étude de cas, elle est présentée comme " une des démarches pédagogiques utilisables pour que les élèves écrivent et apprennent de l'histoire". Cette présentation pose problème à l'enseignant d'histoire- géographie surtout s'il a une formation d'historien.

La psychologie de l'enfant, quarante ans après Piaget 1966-2006 : depuis la parution de La Psychologie de l'enfant de Jean Piaget, qui proposait une théorie du développement de l'intelligence, les chercheurs ont mis en évidence les capacités précoces du bébé, la variété des stratégies cognitives chez l'enfant, le rôle de l'inhibition et « l'enfant psychologue ». Depuis peu, l'imagerie cérébrale vient renforcer ces nouvelles approches. La conception du développement de l'intelligence de l'enfant selon Jean Piaget était linéaire et cumulative car systématiquement liée, stade après stade, à l'idée d'acquisition et de progrès. C'est ce que l'on peut appeler « le modèle de l'escalier », chaque marche correspondant à un grand progrès, à un stade bien défini dans la genèse de l'intelligence dite « logico-mathématique » : de l'intelligence sensori-motrice du bébé (0-2 ans), basée sur ses sens et ses actions, à l'intelligence conceptuelle et abstraite de l'enfant (2-12 ans), de l'adolescent et de l'adulte.

Rendre les étudiants actifs en amphi: quelques activités d’apprentissage actif à faire en amphi et sans matériel ! Je suis partie quelques mois en mission dans 4 pays d’Afrique pour former 880 enseignants universitaires à la pédagogie. Dans le cadre de cette mission, j’ai abordé notamment les activités d’apprentissage actif que l’on peut mettre en place aisément dans des amphis de 1000 étudiants et qui ne nécessitent aucun matériel. Je voulais partager avec vous quelques-unes de ces activités. Rendre un amphi interactif ? Mais pour quoi faire ?! 1- Pour maintenir l’attention des étudiants.

10 préconisations pour revoir des dispositifs de formation 1.Développer des approches pédagogiques collaboratives pour tenir compte des mutation sociétales actuelles 2.Intégrer les transitions sociétales, environnementales et numériques pour transformer les contenus 3.Apprendre à apprendre : s’outiller par les méthodes pour s’auto-former et évoluer en continu, intégrer des modules méthodologiques renforçant l'apprentissage collaboratif 4.Orienter l’apprentissage vers l’action , préparer la formation et poursuivre l’apprentissage après la formation (classe inversée) 5.Soutenir l’innovation et la pensée créative, prendre des risques, proposer des cadres négociables, des défis

En quoi consiste le metier de professeur? Il faut avant tout entrer dans ce métier par goût de la transmission et du contact avec la jeunesse. Bonjour Pour devenir professeur, il faut avoir envie de transmettre des savoirs, d'éveiller la curiosité de ses élèves et de les faire progresser tant dans la connaissance que dans la réflexion. De ce fait, il faut donc des connaissances solides et approfondies dans son domaine d'enseignement mais aussi de l'ouverture d'esprit, le sens de la communication, de la psychologie et une compréhension des difficultés que peuvent rencontrer des adolescents ou pré-adolescents. « Professeur, un métier sans évolution » INTERVIEW - Antoine Compagnon, professeur de littérature française au Col­lège de France, est notamment l'auteur d'Un été avec Montaigne. Pour lui, le déclassement social des enseignants est lié à la massification de l'enseignement. LE FIGARO. - Pourquoi le métier d'enseignant est-il déconsidéré en France, comme dans la plupart des pays européens? Antoine COMPAGNON. - Cette déconsidération est liée au déclassement social des professeurs, lui-même lié à la massification de l'enseignement. Environ 20% d'une génération d'élèves obtenaient le bac en 1970, contre 76% en 2012! Jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, un professeur était un ­notable dans sa préfecture, l'instituteur était un notable au même titre que le maire ou le médecin du village.

Textes légaux Textes concernant l'égalité filles/garçons à l'école C'est une première, au Bulletin officiel de l'éducation nationale du 20 janv 2015 une circulaire pour demander explicitement aux académies de renforcer la mise en œuvre de la politique en faveur de l'égalité filles-garçonsCliquez-ici. Signée pour la période 2013-2018, la convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif, engage les parties signataires à renforcer leur action en faveur de la promotion de l'égalité entre les sexes. Les signataires La convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif est signée par les actuels ministères : Les objectifs

Related: