background preloader

Kabbale : tradition ésotérique du judaïsme*

Kabbale : tradition ésotérique du judaïsme*
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une version médiévale de L'arbre de la vie. La Kabbale (de l'hébreu קבלה Qabbala « réception », forme anglicisée écrite plutôt Cabbale ou Qabale en français) est une tradition ésotérique du judaïsme, présentée comme la « Loi orale et secrète » donnée par YHWH (Dieu) à Moïse sur le Mont Sinaï, en même temps que la « Loi écrite et publique » (la Torah). Dans Morals And Dogma, Albert Pike déclare que la franc-maçonnerie est un produit de la kabbale[1]. Le thème du kabbalisme a été en outre repris par nombre de nouveaux mouvements religieux, dont le Centre de la Kabbale qui connaît actuellement[Quand ?] une certaine notoriété auprès des personnalités du show-business, dont la très emblématique Madonna, mais qui est dénoncé comme imposture par les rabbins traditionalistes. Étymologie[modifier | modifier le code] Charles Mopsik rappelle la différence orthographique entre cabale et kabbale : Description générale[modifier | modifier le code] Concepts

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kabbale

Related:  Ecrits sacrés judaïsmeL'histoire secrète du mondeReligions et Courants de penséelivres bible torahNu Age

Ketouvim : écrits saints Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Ketouvim (en hébreu כתובים) forment la troisième et dernière partie du Tanakh (Bible hébraïque), après la Torah (Pentateuque) et les Nevi'im (Prophètes). On traduit souvent Ketouvim par le terme Autres Écrits en français, le mot כתובים signifiant littéralement « écrits ». Dans la liturgie, on les nomme parfois kitveï kodesh (« écrits saints » ou « de sainteté »).

Rose-Croix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Temple de la Rose-Croix, gravure du Speculum Sophicum Rhodostauroticum (Miroir de la sagesse des Rose-Croix) de Teophilus Schweighardt Constantiens (pseudonyme de Daniel Mögling), 1618. La Rose-Croix est un ordre hermétiste chrétien légendaire dont les premières mentions remontent au début du XVIIe siècle en Allemagne. L'existence de l'ordre, et celle de son fondateur Christian Rosenkreutz, sont sujettes à controverse. Bible Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Bible hébraïque se nomme TaNaKh, acronyme formé à partir des titres de ses trois parties constitutives : la Torah (la Loi), les Neviim (les Prophètes) et les Ketouvim (les autres écrits). Elle fut traduite en grec ancien à Alexandrie. Cette version, dite des Septante, fut utilisée plus tard par Jérôme de Stridon pour compléter sa traduction latine de la Bible à partir de l'hébreu (la Vulgate) et par les « apôtres des Slaves » Cyrille et Méthode pour traduire la Bible en vieux-slave.

La Genèse - Chapitre 1 - בראשית La Bible - La Genèse - Chapitre 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950 Écouter ce chapitre en Hébreu Asana Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Āsana (आसन en sanskrit devanāgarī ; phonétiquement /ˈɑːsənə/ en français) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au troisième membre (aṅga) du Yoga[1]. Le Haṭhayogapradīpikā composé par Svātmārāma et qui est le texte de base du Haṭha Yoga, donne la description de plusieurs āsana. Nevi'im : Livres des Prophètes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Nevi'im (en hébreu נביאים / nébīīm, « Prophètes ») forment la seconde partie du Tanakh (Bible hébraïque), après la Torah (Pentateuque) et avant les Ketouvim (Autres Écrits). Les Nevi'im (ou Nəḇî'îm) sont souvent désignés sous le nom de « Livres prophétiques » ou « Livres des Prophètes » en français, ou même simplement de « Prophètes ».

Franc-maçonnerie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par cooptation[2] et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l'art de bâtir. Difficilement traçable historiquement, elle semble apparaître en 1598 en Écosse[3] (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Bardo Thödol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les thödols[modifier | modifier le code] Page d’un livre des morts bönpo Le nom de l’ouvrage, composé de bardo (état intermédiaire), de thö (entendre) et de dol (libérer), signifie libération par l’audition pendant les stades intermédiaires [entre la mort et la renaissance]. Entendre le texte récité, ou le connaître par cœur, peut aider le défunt à se libérer du samsara au moment de la mort. Le nom de thödol s’applique à différents textes dont la récitation aux morts a le pouvoir de libérer des renaissances.

Concordance Strong française - Lexiques Hébreu/Araméen et Grec Qu'est-ce que la Concordance de James Strong ? James Strong est un théologien américain du XIXe siècle (1822-1894). Il fut professeur d'exégèse biblique. Pranayama Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Prāṇāyāma (devanāgarī : प्राणायाम ) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre (aṅga) du Yoga[1]. Prāṇayāma est la discipline du souffle[1] au travers de la connaissance et le contrôle du prāṇa, énergie vitale universelle. Ce terme désigne encore un mouvement respiratoire orienté (ā-yāma) vers le souffle vital qui le précède et le soutient (pra-ana). Pratique du Prāṇāyāma.

Tanakh : Bible hébraïque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tanakh (en hébreu תנ״ך), est l'acronyme hébreu désignant la Bible hébraïque, formée de trois parties : La Torah (la Loi ou Pentateuque) ;Les Nevi'im (les Prophètes) ;Les Ketouvim (les Autres Écrits ou Hagiographes).

Related: