background preloader

Kabbale

Kabbale
Related:  La Kabbale - A Classer

Shimon bar Yohaï Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Imagerie populaire récente de Rabbi Shimon bar Yohaï sur une bougie Le tombeau de Rabbi Shimon bar Yohaï au XIXe siècle Ne doit pas être confondu avec Rachi. Il aurait, selon la tradition talmudique, poursuivi le combat entamé par son maître Rabbi Akiva contre l’empire romain et, poursuivi, se serait réfugié avec son fils Rabbi Eléazar pendant treize ans dans une grotte à Peki'in d’où ils seraient ressortis avec des pouvoirs mystiques. Crédités de grands savoirs ésotériques ainsi que de nombreux miracles, ils reposeraient tous deux dans un caveau du mont Méron. Une tradition ultérieure fait de lui l’auteur du Zohar, ouvrage fondamental de la Kabbale qu’il aurait rédigé dans la grotte. Éléments biographiques[modifier | modifier le code] Ces faits et les persécutions des Juifs sous le règne de l'empereur Hadrien lui inspirent de forts sentiments anti-romains. Rabbi Shimon s'éteint peu après et aurait été inhumé à Meron.

resources Examples of mind maps Click on a mind map to enlarge. Would you like to use one of these mindmaps? Or need a higher resolution version? If yes, please click here Figure 1: Combating Global Warming mindmap*NOTE: Translated versions of this mindmap Figure 2: Behaviour Change for Climate Change*Note: Behaviour Change for Climate Change Guide Figure 3: Chemistry mindmap Figure 4: Health mindmap Figure 5: Human Biology mindmap (Central Nervous System) Figure 6: Energy Saving Tips for your School Figure 7: Science of global warming Figure 8: Impacts of global warming Figure 9: Strategies for taking action on climate change Figure 10: Waking up to climate change Figure 11: How to connect with nature Figure 12:Creating effective behaviour change programs Figure 13: Get Motivated Figure 14: Get Ready for Exams Figure 15: How to Mind Map Figure 16: Procrastination Buster Russian Translation: Procrastination mind mapPortuguese Translation: Afaste a procrastinacao Figure 17: Breaking the cycle of cynicism

Jakob Böhme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jakob Böhme, par Gottlob Glymann Jakob Böhme (né à Alt-Seidenberg en 1575, mort le 17 novembre 1624 à Görlitz) est un cordonnier, métaphysicien et théosophe[1] mystique allemand et l'un des principaux représentants du mysticisme de l'époque moderne. Vie[modifier | modifier le code] Böhme est né en 1575 à Alt-Seidenberg, petit bourg près de Görlitz. En 1599, il épouse la fille d'un boucher et s'établit maître cordonnier à la porte de Neisse, derrière les remparts. Théosophie[modifier | modifier le code] La théosophie de Jakob Böhme manifeste des connaissances astrologiques profondes (il ne s'agit pas de l'astrologie en tant qu'outil pour prédire l'avenir, car il critiquait ouvertement cet usage) et révèle l'influence de l'alchimie. La doctrine de l'Ungrund[modifier | modifier le code] La théosophie de Böhme est une métaphysique au sens où elle tente de penser le passage du non-être à l'être. Le mythe gnostique[modifier | modifier le code]

Rabbi Akiva Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rabbi Akiva ben Yosseph (judéo-araméen babylonien : רבי עקיבא בן יוסף ; judéo-araméen galiléen : רבי עקיבה בן יוסף) est l'un des plus importants maîtres de la troisième génération de docteurs de la Mishna (Ier et IIe siècles). Contributeur central à l'élaboration de la Mishna et du Midrash halakha, il est considéré comme l'un des fondateurs du judaïsme rabbinique[1]. Rabbi Akiva est en outre une importante personnalité politique de son temps, mandaté plusieurs fois par les Judéens comme ambassadeur à Rome. Éléments biographiques[modifier | modifier le code] La vie de Rabbi Akiva est connue, en l'absence d'autres sources, par la seule tradition rabbinique. Première période[modifier | modifier le code] Les débuts de Rabbi Akiva font l'objet d'une tradition dont la première version se trouve probablement dans les Avot de Rabbi Nathan[3], et dont le Talmud possède plusieurs variantes passablement romancées[4],[5]. Œuvre[modifier | modifier le code]

Gestion des risques | Info entrepreneurs Chaque entreprise fait face à des risques qui pourraient représenter des menaces pour sa réussite. Le risque se définit comme la probabilité d'un événement et ses conséquences. La gestion des risques est l'utilisation de processus, méthodes et outils pour gérer ces risques. La gestion des risques met l'accent sur l'identification de ce qui pourrait mal tourner, l'évaluation de quels risques devraient être traités et la mise en œuvre de stratégies pour faire face à ces risques. Les entreprises ayant identifié les risques seront mieux préparées et auront une façon plus rentable de les traiter. Ce guide indique de quelle façon identifier les risques auxquels votre entreprise pourrait faire face. Processus de gestion de risques Les entreprises font face à un grand nombre de risques, c'est pourquoi la gestion des risques doit être une partie centrale de la gestion stratégique de toute entreprise. Un processus de gestion des risques implique : En conséquence, le processus de gestion des risques :

Source des lumières - Jakob BOHME Chose étrange chez un homme si peu instruit, on trouve dans les écrits de Böhme de nombreuses analogies avec les théories philosophiques de l'Allemagne du XIXe siècle, et il peut être considéré comme un précurseur de Spinoza, de Schelling, de Hegel et son influence a été grande sur la pensée allemande et en particulier sur Franz von Baader[2] et les romantiques. Hegel appelait Jakob Böhme « le premier philosophe allemand ». Il a eu aussi une grande influence en Angleterre notamment sur George Fox, le fondateur du quakerisme, Milton et Newton. Il a été révélé en France par Louis-Claude de Saint-Martin au XVIIIe siècle, un autre illuminé, qui traduisit cinq de ses ouvrages, notamment L'Aurore à son lever, la Triple Vie et ses Trois Principes. Jacob Boehme Extrait du chap. Si je ramasse une pierre...6. 7. Boehme - Mysterium Magnum8. 9. 10. 11.

Sabbataï Tsevi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sabbataï Tsevi - Portrait par un témoin oculaire, Smyrne, 1666 Pour les articles homonymes, voir Zeev. Sabbataï Tsevi (ou Tzvi, ou Zevi), (שבתאי צבי Shabtaï Tzvi en hébreu) est né à Smyrne (actuellement Izmir, en Turquie) en 1626, le 9 Av (jour de deuil commémorant la destruction du Temple de Jérusalem). Il a été considéré un temps comme le Messie par la plupart des Juifs. Il est l'inspirateur de la secte turque des Sabbatéens ou Dönme. Il est mort en exil à Ulcinj (Dulcigno) dans l'actuel Monténégro à proximité de l'Albanie (alors sous emprise ottomane) en 1676. Jeunesse[modifier | modifier le code] Tsevi est né à Smyrne (Izmir) dans une famille aisée d'origine andalouse. Un contexte favorable aux messianismes[modifier | modifier le code] L'année 1648 marque la fin de la guerre de Trente Ans qui a déchiré l'Europe, mais aussi la décapitation du roi Charles Ier d'Angleterre, laquelle fut considérée par beaucoup comme un parricide.

Gestion-projet | blog sur la gestion de projet avec des guides, astuces, liens et actualités René Guénon, un soufi d'occident 1/3 - (l'intervention) Jacob Franck Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Franck. Jacob Frank Jacob Frank, ou Jakob Franck (1726-1791), était un prétendant juif à la messianité à la suite de Sabbataï Tsevi. Ses disciples firent sécession avec le judaïsme, et créèrent un mouvement empreint de christianisme, le frankisme. Le développement du frankisme fut permis et facilité, d'une part, par les mouvements messianiques qui secouèrent le Judaïsme après Sabbataï Tsevi, et d'autres part les changements qui affectèrent les conditions socioéconomiques du judaïsme polonais. Biographie[modifier | modifier le code] Contexte historique[modifier | modifier le code] Parmi ces précurseurs se trouve d'abord Sabbataï Tsevi ou l'hetman Bohdan Chmielnicki, chef des Cosaques. Conditions socio-économiques[modifier | modifier le code] Jacob Frank avant le Frankisme[modifier | modifier le code] Les Anti-Talmudistes[modifier | modifier le code] Le baptême des Frankistes[modifier | modifier le code]

gestion des risques Une démarche en trois temps Identifier et valider les objectifs, préciser les attendus, les livrables Cahiers des charges, matrices d’objectifs Correspond à identifier ce que l’on veut, mais aussi à ce que veulent toutes les parties prenantes du projet. ATTENTION aux attendus erronés, comme: se tromper d’objectifprojet impossible à financercompétences ou techniques inexistantespas de client Sans objectif clair le projet, impossible de commencer le projet, et on commet des erreurs qui sont des erreurs stratégiques. Les erreurs stratégiques peuvent être varier, mais on peut les prévenir. On commence par vérifier que les objectifs ont bien été validés (ex : cahier des charges fonctionnel, dossier de cadrage et de faisabilité, convention, matrice d’objectifs.) Matrice d’objectifs : Pour chaque client ou pour chaque type d’attendu on va faire une colonne, puis définir l’objectif minimal acceptable. Matrice d’objectifs: colonnes : Indique Identifier les ressources.

Related: