background preloader

Les projets d'Air France dans le transport régional et le low-cost

Les projets d'Air France dans le transport régional et le low-cost
Les intentions d'Air France pour redresser son activité moyen-courrier sont arrêtées. Si le redressement du groupe passe par une forte amélioration de la productivité du personnel d'Air France (extension du concept bases de province), il passe aussi par la mise en place d'un nouveau modèle pour les filiales régionales (qui exploitent des avions de 50 à 100 sièges) Britair, Regional et Airlinair ainsi que le fort développement de Transavia la filiale mi-charter-mi-low-cost. Jeudi, en comité central d'entreprise (CCE), Alexandre de Juniac, PDG d'Air France, fera un point d'étapes sur l'avancée du plan Transform 2015. Parmi toutes les hypothèses de travail, il doit préciser celles retenues qui feront l'objet d'une négociation avec les syndicats. Une compagnie plus autonome vis-à-vis d'Air France Surtout, Air France entend ouvrir le capital de cette nouvelle compagnie à un investisseur qui permettrait d'assurer le développement. Related:  Air France KLM

Le gouvernement ne veut pas de licenciements à Air France Finies les cogitations. Après avoir mis sur la table toutes les hypothèses possibles pour redresser l'entreprise, Air France a tranché. Ce jeudi en comité central d'entreprise (CCE), la direction a présenté le business plan retenu pour sortir la tête de l'eau. Les conditions de sa mise en ? Cela va passer par la génération de deux milliards de cash flow (après investissements) au cours des trois prochaines années, obtenue par l'effet combiné de mesures immédiates d'économies en place depuis janvier (gel des salaires, réduction des investissements...) et structurelles par l'augmentation de la flexibilité et de la productivité (+ 20 %) du personnel. Trois compagnies sur le moyen-courrier Sur le moyen-courrier, le plus gros foyer de pertes d'Air France (600 millions de pertes l'an dernier), la compagnie française a décidé de se concentrer sur trois pôles. Enfin, la compagnie à bas coûts Transavia, va grossir en passant de 8 à 20 avions en 2015. Les syndicats sur leur faim

Mémoire sur Air France Titre: Air France: Une institution menacée Mémoire de spécialité appliqué Année: 2011-2012 Auteur: Adrien Deloume Ecole: Escem Bachelor Contact: E-mail - Site Web - Linkedin Version complète avec annexes et bibliographie en PDF: Adrien Deloume Mémoire p7 Licence Creative Vous pouvez consulter et déposer vos mémoires pour publication dans la catégorie mémoire Introduction Finance et compétitivité. Aujourd’hui, Air France KLM compte plus de 102 000 employés et une flotte de 609 avions. L’impact négatif ne s’arrête pas là. Cependant, l’impact de la crise économique et l’essor des compagnies low cost ne sont pas les seuls facteurs impactant Air France. D’après ce constat, nous pouvons nous interroger sur l’avenir des compagnies aériennes traditionnelles, et plus précisément sur l’avenir d’Air France – KLM. Pour répondre à ces questions, nous allons suivre un plan en trois points majeurs. Le premier point, très général, consistera en l’explication de la complexité du marché du transport aérien. Ou :

Air France présente son plan de restructuration en Comité d'entreprise La compagnie aérienne a annoncé fin juin son intention de supprimer 5.122 postes d'ici à fin 2013. Elle doit détailler les modalités de ce plan ce jeudi devant les représentants du personnel. Parmi les mesures qui devraient être annoncées, d'importantes primes pour inciter les pilotes à rejoindre une filiale low-cost. La direction d'Air France va devoir convaincre les représentants de son personnel. Le Comité d'entreprise devra voter pour approuver – ou non – le plan de restructuration. Méga primes pour les pilotes Selon l'AFP qui cite des sources internes à Air France, la société va proposer à ses pilotes des primes de plusieurs dizaines de milliers d'euros, pour les inciter à voler sur Transvia, une filiale low-cost qu'Air France cherche à développer. Les pilotes seraient donc incités à voler sur Transvia pour une durée limitée de trois ans.

Air France (Air France-KLM) lance HOP !, la compagnie qui doit contrer les low cost en régions HOP ! C'est le nom de la nouvelle compagnie qu'a annoncé ce lundi en début d'après-midi Air France pour rebondir dans le transport régional. Il s'agit du dernier pan de la restructuration de l'activité court et moyen-courrier d'Air France. Censée symboliser la simplicité d'un voyage aérien, cette marque commune ("Hop ! for Air France" plus précisément) va chapeauter trois compagnies filiales régionales du groupe, Regional et Britair et Airlinair, dont les noms vont tous s'effacer au profit de HOP ! Ce pôle régional, qui sera piloté par Lionel Guérin, PDG jusqu'ici de Transavia et d'Airlinair, pèsera près d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, possèdera 98 avions de 48 à 100 sièges (dont 12 pour maintenance et réserve) et assurera près de 500 vols par jour vers plus de 130 destinations françaises et européennes. Autonomie de gestion Regional, le poil à gratter Pas contre une ouverture du capital Un dossier compliqué Pour autant, certains observateurs sont sceptiques.

Le low cost au cœur du conflit social chez Air France VIDÉO - Les pilotes s'opposent au projet d'Air France de développer la filiale Transavia. Le low cost a bouleversé le marché de l'aviation civile. Focus. Les vols Air France seront affectés dès lundi par une grève massive des pilotes qui s'opposent au projet de la direction de développer Transavia, la filiale à bas coût de la compagnie aérienne. • En quoi l'arrivée des compagnies «low cost» a-t-elle modifié le secteur du transport aérien? Arrivées en Europe au milieu des années 90, à la faveur d'une directive européenne et sur le modèle de l'américaine Southwest Airlines, les compagnies aériennes low cost ont profondément modifié un paysage aérien alors fermé. Avec des charges et des dépenses beaucoup plus basses que celles des compagnies aériennes traditionnelles, notamment en termes de salaires et de conditions de travail, les compagnies low cost proposent en conséquence des tarifs beaucoup plus bas. • Comment les compagnies se sont-elles adaptées à cet environnement?

La vérité sur les billets "gratuits" des salariés d'Air France Voilà qui tombe exceptionnellement mal pour la compagnie Air France. Pierre-Henri Gourgeon, l’ancien dirigeant de la compagnie aérienne a reconnu, ce lundi 13 février, avoir réservé en décembre, pour un départ cette semaine, des billets quasiment gratuits (24 euros, en classe affaires, l'aller-retour Paris-Maurice) afin de partir en vacances avec trois de ses proches. Pour information, Air France vend sur son site internet, selon la date choisie, entre 3.157 à 6.408 euros l'A/R en business sur cette destination. Dans un contexte très tendu de dénonciation de tous les accords sociaux par la nouvelle direction, qui veut augmenter la productivité et donc la compétitivité de l’entreprise, en nette perte de vitesse, l’information a été révélée à la presse par les syndicats. Comme dans beaucoup d’entreprises, le personnel d’Air France bénéficie de certains avantages liés à l’entreprise qui les emploie. Les salariés ont droit à 4 catégories de billets Les cadres de la direction sont mieux lotis

Comment Air France a retardé la croissance du transport aérien À l'origine organisé sur un mode oligopolistique, régi suivant l'allocation des droits de trafic bilatéraux d'État à État (par ex., entre la France et l'Australie ne sont désignés que deux transporteurs : Air France et Qantas), le transport aérien s'ouvre à la concurrence sous l'impulsion du législateur européen. Tout d'abord, dans les années 1990, a été décidée l'ouverture du marché intraeuropéen grâce au ciel unique qui permet à toute compagnie immatriculée dans l'Union d'opérer toute ligne à l'intérieur de cet espace. À partir de ce moment-là, cette industrie se conforme à une régulation européenne, qui unit notamment les règles de sécurité et sûreté, de temps de travail des équipages, d'opérations aériennes, d'attribution des créneaux horaires, etc. Le quasi monopole privé d'Air France, dans les années 90 Résultat : il y a moins de dix ans, en 2005, Air France détenait encore 65 % du marché français en termes de sièges offerts (en volume). Les conséquence de ce leadership

Optimiser la performance environnementale de nos produits et services Air France développe l’eco-conception pour optimiser la performance environnementale de ses produits et services, mais pas uniquement. En tant qu’entreprise responsable, elle cherche également à créer de la valeur sociale à travers son offre de service. Les produits servis à bord font l’objet d’une attention particulière, et la réduction de l’impact environnemental ne doit dans aucune manière détériorer la qualité des produits offerts, elle doit au contraire les améliorer. Afin d’agir efficacement, le produit est considéré sur l’ensemble de son cycle de vie. L’entreprise s’est engagée dans un changement profond qui impacte ses processus de création et de conception des produits qui fait appel à des compétences nouvelles et des méthodes adaptées comme l’analyse de cycle de vie. Air France a ainsi développé en coopération avec des experts en eco-conception et innovation une formation nouvelle qui réponde à ses besoins spécifiques. L’analyse de cycle de vie

Sociétés : Air France suspend la révision de ses avions en Chine Un Airbus A340 de la compagnie, qui venait d'être entièrement révisé par la société chinoise Taeco, avait dû être immobilisé mi-novembre à Boston après la découverte de 34 vis manquantes sur un panneau de carénage. Air France avait minimisé l'incident la semaine dernière. Son PDG, Alexandre de Juniac, a changé de ton ce jeudi en annonçant que la compagnie aérienne avait suspendu la maintenance de ses avions par la société chinoise Taeco. Mi-novembre, un Airbus A340 qui venait d'être entièrement révisé en Chine avait dû être immobilisé à Boston après la découverte d'une trentaine de vis manquantes sur un panneau de carénage. «On a arrêté d'envoyer nos avions pour l'instant», a annoncé le patron d'Air France en visite à Pékin pour rencontrer les partenaires du groupe au sein de l'alliance SkyTeam et nommer officiellement sa première égérie chinoise. «Il s'agit d'une mesure conservatoire en attendant les résultats de cette enquête», précise-ton chez Air France.

Ce que veut faire Air France-KLM avec ses deux Transavia Si les efforts pour reprendre des négociations sociales avec les syndicats sont au cœur des préoccupations d'Air France-KLM, d'autres sujets sont étudiés en coulisse au sein du groupe. Notamment le développement de Transavia, aujourd'hui composée de deux compagnies aériennes, Transavia Holland, filiale à 100% de KLM, et Transavia France, filiale d'Air France (60%) et de Transavia Holland (40%). Une organisation semblable à celle de Lufthansa et de IAG Selon plusieurs sources internes, Air France-KLM souhaite modifier la gouvernance de son activité low-cost en rattachant les deux Transavia sous son aile comme l'a fait le groupe Lufthansa avec Eurowings et ou IAG en rachetant la low-cost Vueling. «Ce projet est à l'étude depuis quelques mois mais il n'en est qu'à ses débuts », explique à La Tribune un connaisseur du dossier. Un tel schéma permettrait de gagner en efficacité en apportant plus de synergies entre les deux Transavia. Les Hollandais sont hostiles Un tel projet est complexe.

La vérité sur le coût des hôtesses et des pilotes d'Air France "Nous avons les navigants les plus chers du monde, qui travaillent le moins du monde, et qui sont le plus nombreux du monde." Le dirigeant d'Air France qui a lâché cette phrase lapidaire s'avoue vaincu. Son dîner en tête à tête avec un ministre, qui devait être discret et informel, vient de se transformer en psychodrame, en présence de la presse. Oui, reconnaît le patron, la dernière grève des hôtesses contre le passage de quatre à trois hôtesses dans les A319 -un tiers de la flotte moyen-courrier- est exaspérante. Non, cette grève n'a pas été suivie, d'autant moins qu'une partie des revendications des syndicats avait été acceptée. Le va-tout de Transform 2015 Air France n'est pourtant plus en état de s'offrir le luxe de conflits sociaux. Première étape: gel des salaires, gel des embauches, et une mesure symbolique, la suppression d'une partie des billets à tarif réduit pour le personnel. Le nouveau patron sait qu'il joue sa peau et pas seulement celle de la compagnie.

La dernière carte d'Air France face aux low-cost C'est la dernière cartouche dans le barillet d'Air France. Celle qui doit à tout prix faire mouche pour éviter à la compagnie de s'effondrer définitivement face aux low-cost sur les vols courts et moyen-courriers dits de point-à-point (par opposition au trafic de correspondances). En lançant dimanche sa première base de province à Marseille, la compagnie espère enfin avoir trouvé la recette pour pratiquer des prix attractifs (environ 25 % inférieurs en moyenne à ce qu'ils étaient) sans perdre d'argent. Pour y parvenir, le transporteur a mis au point une nouvelle organisation des vols et du travail lui permettant d'abaisser ses coûts de 15 %, provenant notamment d'une hausse de productivité du personnel navigant et du sol. Ainsi Air France entend augmenter de 40 % sa production en heures de vols de la flotte au départ de la base de Marseille puis des trois autres programmées en 2012 : Nice et Toulouse au printemps, suivies de Bordeaux quelques mois après.

Air France: CCE sorti du redressement judicaire Le Comité central d'entreprise (CCE) d'Air France, gérant les activités sociales et culturelles des quelque 50.000 salariés de la compagnie, est sorti du redressement judiciaire dans lequel il se trouvait depuis avril 2013, a-t-on appris aujourd'hui auprès de son administrateur. Dans un jugement rendu le 20 décembre, le tribunal de grande instance de Bobigny "a décidé l'arrêt du plan de redressement", conformément au "calendrier prévu", a précisé à l'AFP le cabinet de Me Philippe Blériot, confirmant des informations de presse. "Le CCE fonctionne de nouveau de façon autonome, comme nous l'avions demandé", a précisé l'administrateur judiciaire, selon lequel "les efforts réalisés ces derniers mois" par le CCE "ont porté leurs fruits". Dans les turbulences depuis des années, le CCE d'Air France est l'un des plus importants de France avec un budget de l'ordre de 50 à 55 millions d'euros.

Related: