background preloader

Le Deuxième Sexe

Le Deuxième Sexe
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Deuxième Sexe est un essai existentialiste et féministe[1], paru en 1949, l’année des 41 ans de son auteure, Simone de Beauvoir. Cet essai, divisé en deux tomes, est considéré comme une œuvre majeure de la philosophe. Le Deuxième Sexe s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, traduit dans de nombreuses langues. Il reste à ce jour la référence de la philosophie féministe. Structure de l’essai[modifier | modifier le code] Le Deuxième sexe est divisé en deux tomes composés respectivement de trois et quatre parties. TOME I. TOME II. Tome I: Les Faits et les Mythes[modifier | modifier le code] Introduction[modifier | modifier le code] Première partie : Destin[modifier | modifier le code] Avant de chercher par elle-même les causes de l’infériorisation de la femme, Beauvoir s’intéresse à trois points de vue possiblement explicatifs mais à chaque fois récusés. Chapitre premier : les données de la biologie[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Deuxi%C3%A8me_Sexe

Related:  Les femmes, toute une histoireSimone de Beauvoirface au sexisme

Chronologie du statut de la femme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article donne une chronologie du statut des femmes ; l'article est également relié à l'histoire des femmes. Moyen Âge[modifier | modifier le code] La passion psychanalytique selon Beauvoir Simone de Beauvoir et la psychanalyse ? Tout laisserait à penser qu’il s’agit d’une rencontre problématique mais en réalité, il s’agit d’un dialogue profond, d’un débat de fond extrêmement fécond sur ce qui constitue les femmes, prises entre déterminismes sociaux et historiques et leur "destin physiologique" cher à la psychanalyse. Dans son Deuxième sexe, Simone de Beauvoir a convoqué les psychanalystes (entre autres Freud, et Hélène Deutsch qui valorisait une "nature féminine" et l’expérience fondamentale de la maternité) aux côtés de la littérature, de l’anthropologie et de la philosophie pour expliquer la condition féminine. C’est parce que ce dialogue est mal connu que la revue L’homme et la société vient de publier les actes du colloque "Simone de Beauvoir et la psychanalyse" qui avait eu lieu en 2010 à Paris, à l’initiative des psychanalystes Danièle Brun et Julia Kristeva.

Femen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexandra Chevtchenko avec le logo de son groupe tagué sur la poitrine Femen (aussi écrit FEMEN[n 1] ; en ukrainien : Фемен) est un groupe féministe d'origine ukrainienne, fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol, son actuelle présidente, Oksana Chatchko et Alexandra Chevchtchenko. On ne naît pas femme : on le devient On ne naît pas femme : on le devient[1] par Simone de Beauvoir Extrait de « Le deuxième sexe » On ne naît pas femme : on le devient Fille ou garçon L'influence de l'éducation

Les stéréotypes de genre sont dangereux pour la santé Lutter contre les stéréotypes filles — garçons est un enjeu d’égalité et de mixité, selon le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Ce rapport examine les conséquences des stéréotypes de genre sur le développement personnel des filles et des garçons, et présente trente propositions visant à corriger les biais perpétués par notre société. Des perspectives conditionnées par le genre « Les garçons ont du mal en français » ou « les filles ont des difficultés en maths », « c’est moins évident pour elles », au choix. Le fort ancrage des stéréotypes enferme les enfants dans un déterminisme genré.

Maroc : «L’avortement se fera là, sur une chaise en plastique» Myriem Barakat, 27 ans, a travaillé plusieurs années comme femme de ménage dans un cabinet médical de Meknès. Depuis le 1er avril 2013, elle purge une peine d’un an et demi de prison ferme. Son crime : ne pas avoir dénoncé les avortements qui se pratiquaient dans ce cabinet. L’assistante et l’infirmière qui travaillaient auprès du docteur Mohamed Aziz Lahlou ont subi la même condamnation. Quant au gynécologue, il a écopé de dix ans de prison ferme.

La Fauteuse du mois : Simone de Beauvoir Impossible de ne pas parler d’elle dans un numéro « Féminismes ». Simone de Beauvoir est en quelque sorte la féministe par excellence, emblématique, iconique. Trop souvent, on ne retient d’elle que la célèbre formule « On ne naît pas femme, on le devient » ; parfois aussi, on la réduit à n’être que la compagne de Sartre. Souvent, elle fait peur, ou agace. Leçon d’origamis, de dépliages, par Marc Fichou De la simple feuille à la forme crée par l’origami, il y a un sacré pas que le photographe Marc Fichou décompose pour nous, étape par étape, dans sa série de pliages très ingénieux. Sobrement intitulé Origamis, la série de Marc Fichou étonne par le soin apporté à l’ensemble. De l’éclairage discret à la justesse de la superposition des deux formes(à la pliure près), ces drôles d’animaux de papiers posent la question de la frontière entre art et photographie. Plus qu’un simple avant/après, la forme conçue et la forme dépliée cohabitent dans le même espace, donnant à la série une portée poétique évidente. Les limites entre les deux formes disparaissent, se confondent dans les traits et le jeu des ombres. Le reste de la série Origamis est à découvrir sur le site du photographe.

Journée internationale de la femme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Le 8 mars : un jour de rébellion des femmes travailleuses contre l'esclavage de la cuisine » (affiche soviétique de 1932) La Journée internationale de la femme[1], ou Journée internationale pour les droits des femmes[2], est célébrée le 8 mars. Simone de Beauvoir Je crois que Simone n'a pas sa chambre à l'auberge (j'espère que je ne me trompe pas ) donc je me permets de lui ouvrir un topic. J'avais envie depuis très longtemps de lire les Mémoires d'une jeune fille rangée, comme je dois travailler sur l'écriture de soi en ce moment pour mon cours de français je me suis dit que c'était le moment ! Et je n'ai pas du tout été déçue. J'ai dévoré ce livre.

Related: