background preloader

Macif — Avec les aidants — Tisser le lien de la solidarité

Macif — Avec les aidants — Tisser le lien de la solidarité

http://www.aveclesaidants.fr/

Les aidants des adultes handicapés- Famidac Cette étude concerne les parents de personnes handicapées comme les accueillants familiaux. Résumé : Selon l’enquête Handicaps - incapacités - dépendance de l’INSEE, deux millions d’adultes âgés de 20 à 59 ans et vivant à domicile ont un taux d’invalidité reconnu par une instance administrative. 40 % d’entre eux reçoivent une aide en raison de leur état de santé. 62 % de ces adultes handicapés aidés le sont par un ou plusieurs aidants non professionnels, 25 % par des professionnels et des membres de leur entourage et 13 % uniquement par des professionnels. Les aidants restent principalement des membres de la famille. Les tâches ménagères sont les premières aides fournies aux adultes handicapés (à 70 % d’entre eux), puis viennent les courses (pour 65 %).

Journée nationale des aidants, samedi 6 octobre Pour la troisième année, le 6 octobre est dédié aux « aidants », toutes les personnes qui accompagnent et aident - le plus fréquemment de façon bénévole - un parent âgé dépendant, un proche handicapé, un enfant malade. Afin qu’elles - ce sont à 85 % des femmes - ne s’épuisent pas à la tâche, des groupes de paroles, des relais et des soutiens leurs sont proposés. Au cours de cette journée, des manifestations locales feront connaître les moyens mis en œuvre pour les aider dans leur mission. Elles sont regroupées sur le site du ministère de la Santé. Bien vivre pour bien vieillir

Salariés aidant un proche âgé : un étude sur le sujet publiée par RESPONSAGE fait le point sur les difficultés de concilier aide et activité professionnelle Depuis un an opérationnelle sur une dizaine d'entreprises de toutes tailles, représentant 10 000 salariés ayants droit, la plateforme multimédia Responsage d'aide aux salariés aidants, lancée par Danone et Bayard en 2013, est un observatoire intéressant de la problématique vécue en entreprise. Une étude a été réalisée à partir de 200 entretiens avec des salariés d'entreprises adhérentes à Responsage entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014.(1) Résumé de l'étude Les salariés qui aident un parent âgé sont seuls face à leur problème dans 90% des cas. Ils sont donc disposés à utiliser l'aide spécifique proposée par leur entreprise. L'entreprise est ressentie comme légitime sur cette préoccupation d'ordre privé qui a une incidence directe sur la qualité de vie au travail : 10% des salariés concernés ont utilisé le service d'aide Responsage dans l'année de lancement du service.

Les aidants des adultes handicapés Selon l’enquête Handicaps-incapacités-dépendance de l’INSEE, deux millions d’adultes âgés de 20 à 59 ans et vivant à domicile ont un taux d’invalidité reconnu par une instance administrative. 40 % d’entre eux reçoivent une aide en raison de leur état de santé. 62 % de ces adultes handicapés aidés le sont par un ou plusieurs aidants non professionnels, 25 % par des professionnels et des membres de leur entourage et 13 % uniquement par des professionnels. Les aidants restent principalement des membres de la famille. Les tâches ménagères sont les premières aides fournies aux adultes handicapés (à 70 % d’entre eux), puis viennent les courses (pour 65 %).

Devenir famille d'accueil Recueillir chez soi un enfant, placé dans le cadre de la protection de l’enfance, suppose un engagement fort. C’est aussi un véritable métier, celui d’assistant familial. Pour diverses raisons, certains enfants doivent être séparés de leurs parents. Ils sont souvent placés dans des familles d’accueil qui s’engagent, selon la loi, à leur procurer un "cadre de vie chaleureux et équilibré pour leur permettre de se développer physiquement, psychiquement et affectivement". S'engager comme famille d'accueil : une activité très encadrée Depuis 2006 (décret n° 2006-627 du 29 mai 2006), l’activité d’assistant familial, consistant à "accueillir à son domicile et dans sa famille des mineurs ou des jeunes majeurs âgés de 18 à 21 ans", est strictement encadrée : elle est subordonnée à l’obtention d’un agrément, au suivi d’une formation et au passage d’un diplôme.

Paroles de famille Présentation Que ce soit pour assurer l'éducation d'un enfant handicapé, s'occuper d'un adulte en situation de handicap ou d'une personne âgée dépendante, des soutiens financiers existent au bénéfice des aidants familiaux. Dans le cadre de ces aides, certains aidants peuvent, sous certaines conditions par exemple être salariés ou dédommagés par la personne dont ils s'occupent. D'autres peuvent bénéficier d'une compensation financière ou encore d'une allocation. Ces soutiens varient selon l'âge, le lien familial ainsi que la situation familiale, sociale, professionnelle de l'aidant et de l'aidé. Un aidant qui est salarié bénéficie de tous les droits liés à son contrat de travail (sécurité sociale, assurance vieillesse, congés payés, droits au chômage...).

Gestion de favoris, Mes liens en ligne Suis-je captif du service ? Je peux importer les favoris de mon navigateur Exporter les favoris de plpage vers le navigateur De cette manière vous pouvez revenir ou quitter le service quand bon vous semble, mais également faire des sauvergardes de vos favoris Les aidants des adultes handicapés Face aux contraintes de la vie quotidienne, les personnes handicapées sont souvent à la charge, plus ou moins fortement, d'autres adultes. D'une étude menée sur la situation de deux millions d'adultes handicapés, il ressort que si un quart d'entre eux sont aidés à la fois par des proches et des professionnels, plus de 60 % n'utilisent que les services de proches. L'étude s'est intéressée aux effets de l'implication de ces aidants « amateurs » sur leur vie sociale.

Etre baby-sitter : mode d'emploi Vous souhaitez financer vos études ou simplement gagner un peu d'argent de poche ? Vous aimez cajoler les enfants et leur mijoter des plats ? Le baby-sitting est une solution qui peut satisfaire vos attentes, comme celles des parents. AIDANTS- mieux s'organiser Comment s’est passée votre semaine ? J’espère que mes conseils de la semaine dernière vous ont déjà permis de gagner un peu de temps. Pour aujourd’hui je vous donne encore quelques astuces pour alléger votre emploi du temps. Tenez compte de votre rythme naturel. Plutôt du matin ou plutôt du soir, planifier les tâches qui vous motivent le moins au moment où vous avez le plus d’énergie. Régler une fois pour toutes, ces petits riens qui vous trottent dans de la tête et vous préoccupent.

Related: