background preloader

Le port de Rotterdam : la variété des produits importés

Le port de Rotterdam : la variété des produits importés
Résumé Le port de Rotterdam, plus grand port marchand d'Europe, traite chaque jour une importante variété de marchandises. Fruits et légumes, minerais, pétrole, mais aussi matériel informatique ou encore automobiles y sont acheminés par cargos vers des terminaux dédiés. Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - 1re générale / Géographie - 1re professionnelle / Géographie - 2de générale / Géographie - 4e / Géographie - 6e / Géographie - Tle générale / Géographie

Le port de Rotterdam : à l'intérieur d'un porte-conteneurs Résumé Dans le port de Rotterdam, Fred visite l'intérieur du Ville de Virgo, un bateau porte-conteneurs. Cette gigantesque structure, chargée de transporter des centaines de conteneurs, supporte un poids très important. Dans ces conditions, comment parvient-elle à maintenir son équilibre en mer ? Jamy répond à cette question dans son camion laboratoire. Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - 1re professionnelle / Géographie - 6e / Géographie - Tle générale / Géographie - 4e / Géographie - 2de générale / Géographie - 1re générale / Géographie

Août 1914, une mobilisation « la fleur au fusil » : un mytheCinéma et Histoire | Cinéma et Histoire Dès les premiers jours de la mobilisation en août 1914 se construit une légende, celle d’ »un départ enthousiaste » des mobilisés à la guerre, donnant l’image d’une France nationaliste et revancharde. Il s’agit d’un pur mythe : la nouvelle de la guerre est massivement acceptée avec stupéfaction et résignation dans les campagnes, les bourgades et les petites villes, où vivent alors les trois quarts des Français. Retour en images sur le mythe et sa déconstruction. Les premières photographies montrant des mobilisés en partance pour le front « la fleur au fusil » paraissent dans la presse dès les jours suivant l’ordre de mobilisation. La scène est immuable : dans les grandes villes, des soldats en ordre de marche, baïonnette au fusil, arme sur l’épaule droite, avancent sous les vivats de la foule qui se tient de part et d’autre de la chaussée. Ces images d’actualités (2 août 1914) seront régulièrement convoquées dans des films de fiction ou dans des documentaires… jusque de nos jours.

Services-Tourisme-Transports - Les dépenses des touristes en France - La moitié bénéficie à l'Île-de-France, Provence - Alpes - Côte d'Azur et Rhône-Alpes La moitié bénéficie à l’Île-de-France, Provence - Alpes - Côte d’Azur et Rhône-Alpes Catherine Sourd et Laurent Bisault, direction régionale de Midi-Pyrénées, Insee, et Jean-Christophe Lomonaco, direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) Résumé En 2011, les touristes français et étrangers ont dépensé 141 milliards d’euros en France métropolitaine à des fins de loisirs ou d’affaires. Grâce à leur patrimoine naturel et culturel et à des infrastructures adaptées, l’Île-de-France, Provence - Alpes - Côte d’Azur et Rhône-Alpes captent la moitié de ces dépenses. Entre 2005 et 2011, la consommation touristique a augmenté de 17 %, la hausse variant de 4 % en Champagne-Ardenne à 24 % en Corse. Selon les régions, sa composition varie : beaucoup de transport aérien en Île-de-France, par où arrive une part importante des touristes étrangers, davantage d’hébergements en Rhône-Alpes et en Alsace, des carburants et des péages dans les régions de passage. Sommaire Encadrés

Related: