background preloader

Agence de notation : une société d'analyse

Agence de notation : une société d'analyse
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une agence de notation désigne généralement une agence de notation financière et ne doit pas être confondue avec une agence de notation sociale et environnementale liée à la notion de Responsabilité sociale des entreprises. Une agence de notation désigne traditionnellement dans le langage courant une entreprise ou une institution chargée de la notation financière des collectivités (États…) ou des entreprises selon certains critères définis par une réglementation ou par les acteurs du marché. Historiquement, les premières agences de notation sont les agences de notation financière telles que Fitch Ratings, Moody's et Standard & Poor's. Ces agences opèrent, contre rémunération, à la demande des entreprises (et éventuellement des collectivités publiques) désirant être notées. Néanmoins, de nombreuses institutions financières ont leur propre service de notation des entreprises et collectivités, à l'exemple de la Coface. Portail de la finance Related:  LA FINANCE industrie bancaire

Classification bêta stratégique de l'industrie (AOF / Funds) - Lors de sa 5ème conférence annuelle sur les fonds indiciels cotés (ETF), Morningstar a présenté le premier système de classification des ETP (Produits indiciels cotés) bêta stratégiques visant à permettre aux investisseurs de mieux identifier, comparer et analyser les produits d'investissements bêta stratégiques. La société a également publié « un guide du bêta stratégique » : il s'agit de sa première analyse du paysage mondial des produits indiciels cotés bêta stratégiques.Ben Johnson, Directeur de la recherche chez Morningstar sur les stratégies passives a déclaré : « les besoins en termes de définition, de mesure et d'analyse de l'offre bêta stratégique a augmenté, alors que de plus en plus d'investisseurs se tournent vers ces produits de plus en plus complexes. Les investisseurs ont besoin de mettre en place les mêmes due diligences pour évaluer les produits bêta stratégiques qu'ils le feraient pour de la gestion active.

Vidéo Qui va payer le crash boursier ? de noriko (Animaux - noriko Conjoncture : Les quatre conséquences de la perte du AAA français Standard & Poor's a dégradé la note de la France. La perte de ce «trésor national» peut se faire sentir sur le crédit aux ménages et, surtout, menace de faire exploser le mur anti-crise de la zone euro. • Le Fonds d'aide européen (FESF) menacé C'est sans doute la conséquence la plus grave déclenchée par la perte du AAA: le Fonds européen de stabilité financière, dont la note AAA dépend de celle des pays qui le soutiennent, devrait également être revue à la baisse. • Effet domino sur les collectivités locales La sanction de Standard & Poor's provoquerait un effet domino, explique Norbert Gaillard, spécialiste des agences de notation: «La note du pays sert de référence nationale. Les collectivités dépendant en grande partie des transferts financiers de l'État (via l'allocation globale de fonctionnement), elles ne peuvent pas bénéficier d'une meilleure note que lui. • Une hausse possible du coût du crédit • Le coût de la dette de l'État » Le Cac 40 se retourne, la France dégradée par S&P

Morningstar l'étoile montante Nouveau coup dur pour les grandes agences de notation. Cette fois il s'agit d'une condamnation par la justice australienne de Standard & Poor's. Le 6 juin, la Cour fédérale a rejeté l'appel de l'agence (qui avait été condamnée en novembre 2012) et confirmé sa responsabilité dans les déconvenues financières endurées par 12 collectivités locales. Elles avaient investi sur des produits notés triple A par l'agence, qui se sont révélés désastreux pendant la crise financière de 2008. Ainsi la série noire se poursuit pour les grandes agences de notation. Autre signe de la montée en puissance de ce challenger : Enternext, la Bourse des PME créée par Euronext, a annoncé le 2 juin qu'elle s'appuiera sur la recherche actions de Morningstar. S.

Moody's n'a pas «confirmé» le triple A français «L'agence de notation Moody's a maintenu le triple A de la France, la meilleure note possible», annonçait ce matin une dépêche AFP. Les bonnes nouvelles en provenance des agences de notation se faisant rare ces temps-ci, la droite a bondi sur l'occasion, relevant le «silence assourdissant» du PS sur le sujet. «Le contraste est saisissant. Les mauvaises nouvelles pour la France seraient-elles plus réjouissantes pour le PS que les bonnes ?» s'est interrogé le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé. En déplacement en Espagne, Nicolas Sarkozy a entonné le même refrain, tournant en bourrique un journaliste qui l'interrogeait sur la perte du triple A : La réalité, hélas, est plus complexe, comme le relèvent les Echos. L'agence n'a donc encore décidé de rien. Les dégradations «sèches», sans changement de perspective au préalable, sont peu fréquentes. Dominique ALBERTINI

1984 La MorningStar s'installe en France L'une des principales agences de notation et d'analyse des fonds mutuels (OPCVM, Sicav, etc.) arrive en France. Créée en 1984 aux Etats-Unis, MorningStar, détenue à 70% par son fondateur, Joe Mansueto, et par Softbank (20%), ouvrira en effet son site français le 26 septembre prochain. La société, dont le site américain est un des plus visités par les investisseurs, veut répliquer son modèle en France dans un contexte financier globalement difficile mais où le secteur des OPVCM attire de plus en plus la convoitise des intervenants. A la manière d'un site financier qui décortique les titres boursiers des sociétés, MorningStar.fr va proposer aux investisseurs une série d'outils qui permettent d'analyser plus en détail un produit de gestion collective comme une SICAV. Outre l'allocation d'actifs ou la répartition régionale du fonds, Morningstar donnera ainsi accès, gratuitement, aux 10 premières ligne du portefeuille de chaque OPCVM.

Conjoncture : Privée de AAA, la France adapte sa stratégie Ce ne sont pas les agences «qui font la politique de la France», selon François Fillon. Mais après la perte du AAA, le gouvernement doit se montrer encore plus vertueux, tout en cherchant des stimulants pour l'activité. «Les agences de notation sont des baromètres utiles, mais ce ne sont pas elles qui font la politique de la France.» Samedi, lors d'une conférence de presse organisée après l'annonce de l'agence Standard & Poor's de dégrader la note de la France la veille au soir, le premier ministre s'est employé à relativiser l'impact de cette décision. Pourtant, le gouvernement sait qu'il ne pourra pas ignorer la perte du AAA français dans la politique qu'il va devoir mener au cours des trois mois conduisant à l'élection présidentielle. «Difficultés financières de la zone euro» Certes, l'Europe, qui n'a pas réussi à trouver les bonnes solutions à la crise, explique en partie cette dégradation. Mais l'impasse européenne n'est pas seule en cause. «Des décisions importantes»

PIERRE JOVANOVIC Revue Finance 2008-2014 LA VRAIE INFORMATION REND LIBRE (LE MONDE A VOLONTAIREMENT IGNORÉ L'ASSASSINAT DE D. ROSSI) cliquez sur l'image pour mon reportage NOTE: le reportage d'ARTE n'a même pas osé dire que David Rossi a été battu et que sa montre est tombée bien après sa chute... De notre lecteur Willy " voici la base de données LE MONDE - DECODEX LIEN ICI (à sa sortie... elle évoluera par la suite sans doute). Avec quelques lignes de code, un programmeur un peu expérimenté arrivera à la mettre en forme... De notre lecteur Sacha: " comme en France (Le Monde), en Allemagne la guerre contre le " Fake News " (la vérité) a debuté. - 925.000 euro de Brost-Stiftung => fondation très près de FUNKE-Mediengruppe (groupe Media) - - 114.000 euro de Stiftung Adessium => fondation Néerlandaise, connue pour être aux alentour de Mr. Donc pas de journalisme indépendant en vue. ✓ Vous soutenez cette revue de presse avec l'un de mes livres pour vous et/ou vos amis La Revue de Presse avec le Comte de Paris du 14 mai 2014. LoL M.

Un "sommet sur la crise" après la chute du triple A par Sophie Louet PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy convie les partenaires sociaux mercredi à l'Elysée pour trouver un terrain d'entente sur des remèdes d'urgence à la crise et des mesures susceptibles de doper la compétitivité, comme la "TVA sociale", décriée par les syndicats. Annoncé le 1er décembre par le chef de l'Etat lors de son discours à Toulon (Var), ce "sommet social" a été rebaptisé "sommet sur la crise" sous le poids des circonstances, l'agence de notation américaine Standard & Poor's ayant retiré vendredi à la France son précieux triple A. Pour le Premier ministre, François Fillon, la décision de S&P rend "plus pertinent que jamais" ce rendez-vous, devenu un exercice de style du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Les syndicats récusent l'appel pressant de l'exécutif à des réformes de compétitivité, redoutant un troisième plan de rigueur pénalisant les Français. La CGT, par la voix de son secrétaire général Bernard Thibault, a dit craindre un "affichage politique pré-électoral".

les Jackpots du 11/09/2001 Tabou. En 2009, l'ex-trader aujourd'hui incarcéré avait dévoilé une étrange information qui demeure ignorée par la presse traditionnelle. Décryptage. Le 19.05.2014 à 16h13 « Les meilleures affaires de l’histoire de la Société Générale ont été réalisées le 11 septembre 2001. Ce propos énigmatique a été formulé en 2009 par Jérôme Kerviel. Le contexte: sept jours après les évènements survenus à New York et au Pentagone, les observateurs de la vie financière avaient constaté que des mystérieux spéculateurs avaient réalisé, à travers le monde, d’importants profits en ayant misé, fin août-début septembre, sur les actions des compagnies qui seraient impactées par les attentats. En France, Laurent Fabius, alors ministre des Finances du gouvernement Jospin, avait suggéré un lien entre ces mouvements financiers et les terroristes : « Il n'est pas du tout impossible que les commanditaires des attentats du 11-Septembre soient les auteurs de cette spéculation ».

Perte du AAA : Fillon évoque de possibles "ajustements" - FTVi Partager Ne pas dramatiser mais ne pas sous-estimer non plus la perte du AAA français. Tel est l'objectif du gouvernement qui, par la voix de François Fillon, a réagi samedi 14 janvier à la décision de l'agence de notation Standard & Poor's. Depuis Matignon, François Fillon a ainsi annoncé le maintien de la politique du gouvernement avec la volonté de "mener des réformes structurelles" pour privilégier "la croissance", plutôt que de mettre en œuvre des "réductions massives des dépenses". • Des mesures budgétaires suffisantes... mais des ajustements Le Premier ministre a notamment souligné la solidité de l'action du gouvernement, qui a annoncé deux plans de rigueur en 2011 : "les mesures budgétaires que nous avons prises sont suffisantes à ce stade", a-t-il souligné. François Fillon a ainsi cité la réforme des retraites, la réduction des effectifs de la fonction publique ou encore la suppression de la taxe professionnelle, afin d'insister sur les efforts accomplis par le gouvernement.

Loi du 14/06/2013 sécurisation de l'emploi Où en est-on ? La loi a été promulguée le 14 juin 2013. Elle a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 16 juin 2013. Saisi d’un recours présenté par au moins 60 députés et au moins 60 sénateurs le 15 mai 2013, le Conseil constitutionnel dans sa décision rendu le 13 juin 2013 avait censuré au nom de la liberté d’entreprendre et de la liberté contractuelle la disposition concernant les clauses de désignation des assureurs. Le Sénat avait adopté définitivement le projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. le 14 mai 2013. Présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 6 mars 2013 par M. De quoi s'agit-il ? Le texte prévoit la généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé. Un compte individuel de formation est créé.

Juppé «regrette que certains s'affolent...» La France a perdu vendredi son précieux "AAA" auprès de Standard & Poor's (SP), un coup de tonnerre pour le président Sarkozy à cent jours de l'élection présidentielle. "Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "pas une catastrophe", s'est efforcé de relativiser le ministre de l'Economie François Baroin. "C'est une politique qui a été dégradée, pas la France", a dit samedi matin François Hollande, candidat du PS. Nicolas Sarkozy a appelé les Français au "courage", mais ne s'adressera pas à eux avant la fin du mois. L'agence a dégradé 9 pays de la zone euro, privant l'Autriche de son AAA, rétrogradant de deux crans l'Espagne et l'Italie. Et placé tous les pays de la zone euro sous perspective négative. 16h30. "Doit-on comprendre les propos de Luc Chatel comme un ballon d'essai dans la perspective du prochain discours annoncé par Nicolas Sarkozy ? "C'est une ineptie de mettre en cause les acquis sociaux qui sont le fondement du modèle social français", a-t-elle ajouté. 14h30. 13h30.

Related: