background preloader

Agence de notation

Agence de notation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une agence de notation désigne généralement une agence de notation financière et ne doit pas être confondue avec une agence de notation sociale et environnementale liée à la notion de Responsabilité sociale des entreprises. Une agence de notation désigne traditionnellement dans le langage courant une entreprise ou une institution chargée de la notation financière des collectivités (États…) ou des entreprises selon certains critères définis par une réglementation ou par les acteurs du marché. Historiquement, les premières agences de notation sont les agences de notation financière telles que Fitch Ratings, Moody's et Standard & Poor's. Néanmoins, de nombreuses institutions financières ont leur propre service de notation des entreprises et collectivités, à l'exemple de la Coface. Historique[modifier | modifier le code] La notation apparaît aux États-Unis où se développe le marché financier au XIXe siècle. Quelques cas de notations contestables:

Vidéo Qui va payer le crash boursier ? de noriko (Animaux - noriko Conjoncture : Les quatre conséquences de la perte du AAA français Standard & Poor's a dégradé la note de la France. La perte de ce «trésor national» peut se faire sentir sur le crédit aux ménages et, surtout, menace de faire exploser le mur anti-crise de la zone euro. • Le Fonds d'aide européen (FESF) menacé C'est sans doute la conséquence la plus grave déclenchée par la perte du AAA: le Fonds européen de stabilité financière, dont la note AAA dépend de celle des pays qui le soutiennent, devrait également être revue à la baisse. Conséquence, le taux d'intérêt alors exigé par les investisseurs grimperait. Cela renchérirait le coût des plans d'aide à la Grèce, au Portugal et à l'Irlande sous la perfusion du mécanisme européen. • Effet domino sur les collectivités locales La sanction de Standard & Poor's provoquerait un effet domino, explique Norbert Gaillard, spécialiste des agences de notation: «La note du pays sert de référence nationale. • Une hausse possible du coût du crédit • Le coût de la dette de l'État » DOSSIER SPÉCIAL - Crise, la peur de la dette

Moody's n'a pas «confirmé» le triple A français «L'agence de notation Moody's a maintenu le triple A de la France, la meilleure note possible», annonçait ce matin une dépêche AFP. Les bonnes nouvelles en provenance des agences de notation se faisant rare ces temps-ci, la droite a bondi sur l'occasion, relevant le «silence assourdissant» du PS sur le sujet. «Le contraste est saisissant. En déplacement en Espagne, Nicolas Sarkozy a entonné le même refrain, tournant en bourrique un journaliste qui l'interrogeait sur la perte du triple A : La réalité, hélas, est plus complexe, comme le relèvent les Echos. L'agence n'a donc encore décidé de rien. Les dégradations «sèches», sans changement de perspective au préalable, sont peu fréquentes. Quant à la dernière grande agence, Fitch Ratings, elle prévoit conserver le AAA français en 2012, mais l'a d'ores et déjà assorti d'une perspective négative. Dominique ALBERTINI

Conjoncture : Privée de AAA, la France adapte sa stratégie Ce ne sont pas les agences «qui font la politique de la France», selon François Fillon. Mais après la perte du AAA, le gouvernement doit se montrer encore plus vertueux, tout en cherchant des stimulants pour l'activité. «Les agences de notation sont des baromètres utiles, mais ce ne sont pas elles qui font la politique de la France.» Samedi, lors d'une conférence de presse organisée après l'annonce de l'agence Standard & Poor's de dégrader la note de la France la veille au soir, le premier ministre s'est employé à relativiser l'impact de cette décision. Et de montrer le visage d'un gouvernement stoïque face à une opposition dont il a dénoncé «les réactions excessives». «Le gouvernement, sans attendre les observations de S & P, a engagé une stratégie pour améliorer notre compétitivité au service de la croissance depuis le début du quinquennat», a insisté François Fillon. «Difficultés financières de la zone euro» Mais l'impasse européenne n'est pas seule en cause. » La France perd son AAA

Un "sommet sur la crise" après la chute du triple A par Sophie Louet PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy convie les partenaires sociaux mercredi à l'Elysée pour trouver un terrain d'entente sur des remèdes d'urgence à la crise et des mesures susceptibles de doper la compétitivité, comme la "TVA sociale", décriée par les syndicats. Annoncé le 1er décembre par le chef de l'Etat lors de son discours à Toulon (Var), ce "sommet social" a été rebaptisé "sommet sur la crise" sous le poids des circonstances, l'agence de notation américaine Standard & Poor's ayant retiré vendredi à la France son précieux triple A. Pour le Premier ministre, François Fillon, la décision de S&P rend "plus pertinent que jamais" ce rendez-vous, devenu un exercice de style du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Les syndicats récusent l'appel pressant de l'exécutif à des réformes de compétitivité, redoutant un troisième plan de rigueur pénalisant les Français. La CGT, par la voix de son secrétaire général Bernard Thibault, a dit craindre un "affichage politique pré-électoral".

Perte du AAA : Fillon évoque de possibles "ajustements" - FTVi Partager Ne pas dramatiser mais ne pas sous-estimer non plus la perte du AAA français. Tel est l'objectif du gouvernement qui, par la voix de François Fillon, a réagi samedi 14 janvier à la décision de l'agence de notation Standard & Poor's. Depuis Matignon, François Fillon a ainsi annoncé le maintien de la politique du gouvernement avec la volonté de "mener des réformes structurelles" pour privilégier "la croissance", plutôt que de mettre en œuvre des "réductions massives des dépenses". Tour d'horizon des principales annonces du Premier ministre. • Des mesures budgétaires suffisantes... mais des ajustements Le Premier ministre a notamment souligné la solidité de l'action du gouvernement, qui a annoncé deux plans de rigueur en 2011 : "les mesures budgétaires que nous avons prises sont suffisantes à ce stade", a-t-il souligné. Le Premier ministre n'a toutefois pas écarté d'éventuels "ajustements (...) lorsque nous aurons une meilleure visibilité sur notre croissance".

Juppé «regrette que certains s'affolent...» La France a perdu vendredi son précieux "AAA" auprès de Standard & Poor's (SP), un coup de tonnerre pour le président Sarkozy à cent jours de l'élection présidentielle. "Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "pas une catastrophe", s'est efforcé de relativiser le ministre de l'Economie François Baroin. "C'est une politique qui a été dégradée, pas la France", a dit samedi matin François Hollande, candidat du PS. Nicolas Sarkozy a appelé les Français au "courage", mais ne s'adressera pas à eux avant la fin du mois. L'agence a dégradé 9 pays de la zone euro, privant l'Autriche de son AAA, rétrogradant de deux crans l'Espagne et l'Italie. 16h30. "Doit-on comprendre les propos de Luc Chatel comme un ballon d'essai dans la perspective du prochain discours annoncé par Nicolas Sarkozy ? "C'est une ineptie de mettre en cause les acquis sociaux qui sont le fondement du modèle social français", a-t-elle ajouté. 14h30. 13h30. 12h30. 11h00. Samedi, 20h00. 17h00. 16h30. 14h30." 13h00. 11h45.

Related: