background preloader

Troisième révolution industrielle

Troisième révolution industrielle
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une maison passive n'a pas, ou presque pas de besoins de source artificielle de chaleur. Il y est plus facile de produire un surplus d'énergie, qui peut être stockée pour un besoin futur, ou exportée vers un usager qui en a besoin à proximité ; par un réseau de type Smart grid fonctionnant sur le modèle distribué de l'Internet selon les principes de la Troisième Révolution. Le second pilier de la Troisième Révolution industrielle consiste à transformer chaque bâtiment en « mini-centrale » intelligente qui verse dans le réseau son excédent de production et y prélève de l'énergie quand elle en manque. Dans son analyse prospective, Rifkin la juge nécessaire et urgente pour notamment répondre à la diminution de la production de pétrole et pour une transition vers un développement plus soutenable nécessitant une « économie décarbonée » (produisant moins de gaz à effet de serre). Justifications[modifier | modifier le code] Ces cinq piliers sont :

Stockage d'énergie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stockage de l'énergie est l'action qui consiste à placer une quantité d'énergie en un lieu donné pour permettre son utilisation ultérieure. Par extension, le terme « stockage d'énergie » est souvent employé pour désigner le stockage de matière qui contient cette énergie. La maîtrise du stockage de l'énergie est particulièrement importante pour valoriser les énergies alternatives, telles que l'éolien ou le solaire, sûres et renouvelables, mais par nature intermittentes. Schéma simplifié et de principe d'un système intégré de stockage dans un réseau électrique, de type « Grid energy storage (en) » On s'intéressera ici principalement à l'opération consistant à créer un stock à partir d'énergie disponible, et non directement à la gestion des stocks (notamment des stocks d'énergie fossile), ni au déstockage. Intérêt[modifier | modifier le code] Le stockage d'énergie est un enjeu à la hauteur de la consommation d'énergie : primordial.

Souveraineté alimentaire commen Objectif ? Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La souveraineté alimentaire est un concept développé et présenté pour la première fois par Via Campesina lors du Sommet de l'alimentation organisé par la FAO à Rome en 1996[1]. Il a depuis été repris et précisé par les altermondialistes lors des différents Forums Sociaux Mondiaux. La souveraineté alimentaire est présentée comme un droit international qui laisse la possibilité aux populations, aux Etats ou aux groupes d'Etats de mettre en place les politiques agricoles les mieux adaptées à leurs populations sans qu'elles puissent avoir un effet négatif sur les populations d'autres pays. La souveraineté alimentaire est donc une rupture par rapport à l'organisation actuelle des marchés agricoles mise en œuvre par l'OMC. Au niveau local, la souveraineté alimentaire favorise le maintien d'une agriculture de proximité destinée en priorité à alimenter les marchés régionaux et nationaux. Commerce international[modifier | modifier le code]

Jeremy Rifkin and The Third Industrial Revolution Home Page Smart grid Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques devrait permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. C'est aussi une réponse partielle à la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. En outre, le smart grid est l'une des composantes de la notion de ville intelligente (smart city). Terminologie[modifier | modifier le code]

Le robot Lucy vole la lumière du soleil pour la restituer [Hello Tomorrow] Serait-ce la fin des lumières artificielles dans les espaces sans fenêtre ? C’est en tout cas le projet de la start-up italienne Solenica avec son petit robot qui restitue une lumière naturelle. Certains* le considèrent déjà comme le Prométhée de l’ère numérique. À première vue pourtant, cela ressemble aux dispositifs de lumière d’ambiance connectés de Philips en un peu plus design : une boule de 30 cm de diamètre qui projette sa lueur dans une pièce. Une différence notable cependant : pas de fils. Décrit comme un ensemble de petits miroirs intelligents, le dispositif suit en effet la course du soleil tout au long de la journée pour réfléchir ses rayons dans les pièces soumises jusqu’alors à la lumière des néons loin d’être idéale. C’est au cours de ce cursus que la jeune femme italienne a eu l’idée du robot Lucy. « Je me suis rendu compte à quel point la lumière du soleil est profondément ancrée dans notre système biologique. »

Production d'électricité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'électricité est essentiellement un secteur industriel, destiné à mettre à disposition de l'ensemble des consommateurs la possibilité d'un approvisionnement adapté à leurs besoins en énergie électrique. Les moyens mis en œuvre sont diversifiés, et dépendent de nombreux facteurs : Aperçu général[modifier | modifier le code] Enjeux environnementaux[modifier | modifier le code] L'électricité est communément présentée comme une "énergie propre". Les centrales thermiques rejettent des oxydes de soufre, d'azote et des suies et surtout émettent d'importantes quantités de CO2 (principal gaz à effet de serre) ;Les centrales nucléaires produisent des déchets radioactifs dont la durée de vie peut dépasser le millénaire ;Les grands barrages hydroélectriques (Cf. L'électricité, comme toutes les formes ou vecteurs énergétiques, génère donc des impacts environnementaux, économiques et sociaux que l'on cherche à limiter.

Subhash Palekar, pionnier de l’agriculture naturelle en Inde Un monde agricole en crise En Inde, le secteur agricole a été dominé ces 40 dernières années par le modèle de production industrielle hérité de la Révolution Verte, qui devait permettre d’augmenter significativement la productivité et la production afin d’atteindre l’auto-suffisance alimentaire et mettre un terme aux famines qui touchaient régulièrement la population indienne. La Révolution verte (années 60-70) est basée sur les transferts de technologies, une utilisation intensive des produits chimiques (pesticides, insecticides, engrais) et l’adoption de variétés hybrides à haut rendement, exigeant de grandes quantités d’eau et impliquant des travaux d’irrigation coûteux. Mais alors que la production a effectivement augmenté de manière conséquente, mettant fin aux famines récurrentes, le secteur agricole connaît une crise profonde depuis les années quatre-vingt-dix. La Révolution verte a montré ses limites et ses insuffisances sur le long terme (Cf. 1. 2. 3. 4.

Comment la technologie change le visage des cadres en entreprise Aujourd'hui toutes les entreprises, de quelque secteur que ce soit, sont impactées par la technologie. Réseaux sociaux, e-réputation, objets connectés : la société se transforme et la révolution technologique induit une révolution ethnologique. Le temps et l'espace sont restructurés. Les entreprises doivent s'adapter à ce nouvel état du monde où tout se passe dans l'immédiat et où le recul sur les événements et sur les comportements sont devenus impossible. Elles se doivent de suivre cette évolution à la fois technologique et sociétale qui impacte aussi bien la relation avec le client, les modèles économiques la production de nouveaux services que le management des équipes. Prendre en compte les enjeux technologiques des secteurs Dans ce monde qui voit en un instant, de nouveaux entrants menacer des entreprises établies (Blablacar vs. C'est ainsi qu'une entreprise réfléchissant à son organisation, aux compétences de ses équipes de management doit intégrer cette nouvelle dimension.

Related:  excelusNumérique