background preloader

Troisième révolution industrielle

Troisième révolution industrielle
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une maison passive n'a pas, ou presque pas de besoins de source artificielle de chaleur. Il y est plus facile de produire un surplus d'énergie, qui peut être stockée pour un besoin futur, ou exportée vers un usager qui en a besoin à proximité ; par un réseau de type Smart grid fonctionnant sur le modèle distribué de l'Internet selon les principes de la Troisième Révolution. Le second pilier de la Troisième Révolution industrielle consiste à transformer chaque bâtiment en « mini-centrale » intelligente qui verse dans le réseau son excédent de production et y prélève de l'énergie quand elle en manque. Dans son analyse prospective, Rifkin la juge nécessaire et urgente pour notamment répondre à la diminution de la production de pétrole et pour une transition vers un développement plus soutenable nécessitant une « économie décarbonée » (produisant moins de gaz à effet de serre). Justifications[modifier | modifier le code] Ces cinq piliers sont :

Smart grid Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques devrait permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. C'est aussi une réponse partielle à la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. En outre, le smart grid est l'une des composantes de la notion de ville intelligente (smart city). Terminologie[modifier | modifier le code]

Smartgrids-cre.fr : site d'information sur les Smart Grids Extrait - les 10 commandements à l'ère du numérique CEA : maîtriser la fusion magnétique La gestion des données / Introduction Les Smart grids, à l’origine de la multiplication et de l’augmentation exponentielle des données dans le domaine de l’énergie : la digitalisation du secteur de l’énergie Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective annonce que 90 % de l’ensemble des données numériques disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a deux ans (Note d’analyse 08 - Analyse des big data. Quels usages, quels défis ?). Cette augmentation exponentielle du nombre de données disponibles concerne tout particulièrement le domaine de l’énergie. Avec le déploiement des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur les réseaux publics d’électricité et de gaz naturel, le nombre et la variété des données disponibles croit de manière exponentielle. Le déploiement de l’ensemble de ces technologies générera plusieurs pétaoctets (soit plusieurs millions de milliards) de données d’ici 2020. La gestion des données, de quoi s’agit-il ? Source : Microsoft GTM Research confirme cette tendance.

Jeremy Rifkin - la troisieme revolution industrielle est en marche Jeremy Rifkin, homme clé de la prospective mondiale, est l’auteur du livre intitulé la « Troisième révolution industrielle« , ouvrage dans lequel il analyse l’étouffement de nos économies sous la dépendance des énergies fossiles et propose des solutions pour une croissance durable tout au long du XXIème siècle. . En étudiant les conditions qui ont déclenché les grandes révolutions économiques de l’histoire, il observe qu’elles se produisent à chaque fois que de nouvelles technologies de communication apparaissent et se conjuguent simultanément avec de nouvelles sources d’énergies (graphique ci-contre). Selon lui, la crise que nous connaissons aujourd’hui tient au fait que nous cherchons à restaurer ou prolonger artificiellement les « vieilles recettes » de la deuxième révolution industrielle, plutôt que de se projeter dans une Troisième révolution industrielle, fondée sur le couplage des technologies de l’Internet et des énergies nouvelles.

Commission de régulation de l'énergie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) est une autorité administrative indépendante française, créée le et chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l'énergie et d'arbitrer les différends entre les utilisateurs et les divers exploitants. Sa compétence de régulateur s'étend aux marchés du gaz et de l'électricité. Historique[modifier | modifier le code] La commission est née des lois du [1], relative à la modernisation et au développement du service public de l'électricité, sous le nom de « Commission de régulation de l'électricité » et du [2], relative aux marchés du gaz et de l'électricité et au service public de l'énergie, qui ont transposé en France les directives européennes du 19 décembre 1996[3] et du 22 juin 1998[4]. La deuxième loi a ouvert le marché du gaz et étendu à ce secteur les pouvoirs dont la CRE disposait déjà sur le marché de l'électricité. Fonctions[modifier | modifier le code]

Jeremy Rifkin : «Créer un Internet de l’énergie» Président de la Fondation pour les tendances économiques (Foet), l’essayiste américain Jeremy Rifkin estime que l’Europe, France et Allemagne en tête, est la mieux placée pour dominer une économie postcarbone dont il dessine ici les contours. Selon vous, une troisième révolution industrielle est en marche. Pourquoi et que va-t-elle changer ? Les grandes révolutions économiques interviennent toujours à la convergence de deux phénomènes. Aujourd’hui, avec Internet et les énergies renouvelables, nous sommes à l’aube d’une troisième révolution industrielle marquée par la démocratisation totale des communications et de l’énergie. Que dire aux tenants de cet ordre établi ? Le système actuel est cassé. Aussi, notre message aux gros distributeurs de gaz et d’électricité est : au lieu de vendre autant d’électrons que possible, facilitez le déploiement du nouveau réseau énergétique décentralisé. Les politiques ont-ils conscience de cette révolution de l’énergie décentralisée ? Où en est la France ?

Related: