background preloader

Structure, communication, décision

Structure, communication, décision

untitled Sociocratie: La fin du management ? Le billet de ce jour fait suite à de nombreuses suggestions que j’ai reçues de me pencher sur la sociocratie, en particulier suite à mon billet précédent sur l’effet d’échelle. Les articles sur la sociocratie font souvent référence à la cybernétique et aux « systèmes complexes », ce qui a également aiguisé ma curiosité. Il m’a fallu plusieurs mois pour lire une partie de l’abondante littérature et tisser les liens avec d’autres ouvrages ou systèmes de management. Je suis arrivé à une conclusion, plutôt négative, que je vais vous livrer autour de trois convictions : La sociocratie combine un ensemble de valeurs, diagnostics et pratiques qui correspondent bien aux enjeux du 21e siècle, mais c’est une approche contraignante et qui est en conflit sur plusieurs points avec les valeurs du « lean » ou même de l’entreprise 2.0 que je défends par ailleurs.La sociocratie n’est pas une architecture organisationnelle scalable.

Réunion des Hommes » ANTENNE OCEAN INDIEN DU CENTRE FRANÇAIS DE SOCIOCRATIE Gouvernance de soi, des organisations et leadership… Si l’on regarde notre univers avec une approche intégrale et les valeurs de Graves, on observe bien le saut quantique que nos organisations sont poussées à faire par les temps qui courent. Après avoir appris à faire avec et dans la structure hiérarchique pyramidale (vMème bleu) puis avec la stratégique (vMème orange), elles doivent apprendre à faire avec le cercle du sociocentrisme (vMème vert) pour passer du binaire à la boucle récursive du progrès. C’est à ce seul prix qu’elles pourront accéder à un fonctionnement, en réseaux, adéquat et autonome (vMème jaune). Changer de culture, oui, mais sans pour autant faire table rase des racines et produire des laissés pour compte. Dans tous les processus intégratifs permettant d’accéder aux prochains stades d’évolution en tant qu’espèce, société, organisation, individu, il en est un, très efficace, qui agit conjointement sur l’individu et sur le groupe : la Sociocratie (le pouvoir du Nous).

Sociocratie.net Sociocracy in Action Sociocracratic Resource Circle Twin Oaks' Sociocracy Homepage "Even though we call ourselves democratic, we still make and obey authoritarian decisions, we often allow ourselves to be led by religious faith and superstition and in many situations, even when far-reaching decisions are involved, we follow the dictates of our instincts, our intuition, our premonitions, feelings, fears." We seem to rely on reasonableness, diligence, honesty, and, above all, solidarity of our fellow humans, but people are also uncaring, idle, and unreliable egotists. To deny, not to mention suppress, these qualities and needs will always lead to frustration and resistence. More than guaranteeing the familiar tolerant attitude to minorities and individuals who deviate from the norm, we must systematically guarantee optimum tolerance for each individual and group when establishes rules for decision-making. And that guarantee comes from....

Sociocratie, l’intelligence collective dans la gouvernance | L’utilisation des processus et des outils de la Sociocratie dynamise la coopération et le développement de l’intelligence collective au sein d’une entreprise ou d’une organisation. La participation de tous est recherchée pour donner du sens à l’activité d’une organisation et pour harmoniser l’implication des professionnels. Le fonctionnement de l’entreprise en pyramide, selon un organigramme classique, reste efficace pour l’action. La Sociocratie est un terme inventé par Auguste Comte au début du XIXe siècle. Une explication de la Sociocratie sous forme de carte (BM Chiquet) « Actuellement, pour une entreprise qui baigne dans l’intelligence multiple, il en existe une dizaine d’autres qui pataugent dans une culture de conflits et de folie” (Karl Albrecht) Cette entrée a été publiée dans gouvernance, avec comme mot(s)-clef(s) Sociocratie.

Centre Français de Sociocratie Sociocracy.info • A Deeper Democracy A l'origine de la sociocratie, les quakers - Integral Personality Quand on démarre une nouvelle activité, lui trouver un nom est une étape indispensable et difficile. En flânant sur l'Internet, je découvre régulièrement des dénominations du genre “Chabreuil & Associates International”. Cela fait une forte impression ! Cependant quand on va sur la page contact du site, on trouve une adresse postale qui, de toute évidence, est celle d'un particulier. Si on le souhaite, une simple vérification dans un annuaire le confirme. Le vMème ORANGE s'exprime là dans ses aspects à la fois négatifs et contre-productifs. VERT et les vMèmes suivants n'auront pas honte de reconnaître que leur organisation est petite. Par rapport à tout cela, la taille est bien secondaire. Je me souviens avoir lu, au début des années 1970, un livre d'Ernst Friedrich Schumacher, peut-être le premier ouvrage d'économie centrée en VERT qui a atteint le grand public.

Sociocratie, l'entreprise à l'heure du consentement Idées d'ailleurs - Mercredi 14 Septembre 2011 Comment garantir le fonctionnement efficient d’une entreprise, en créant le respect et la confiance qui permettent l'implication de tous les salariés ? A la fin des années 1960, Gerard Endenburg, ingénieur hollandais à la tête d'une société d'électrotechnique, trouve la réponse en expérimentant la Sociocratie. Ce modèle de gouvernance, théorisé par le pédagogue Kees Boeke, se fonde sur l'intelligence collective et la participation de tous au processus de décision. En Hollande, environ 200 entreprises l'ont adoptée. Aujourd’hui, le modèle se développe en France. Le consentement est le cœur de la Sociocratie. Dans une clinique vétérinaire de Plaisir, en région parisienne, vétérinaires et auxiliaires ont instauré la Sociocratie depuis 2010. Mais ce qui fonctionne avec une douzaine de salariés peut-il se pratiquer à grande échelle ? www.sociocratie.net www.auxenfans.com

Christine Marsan : « Entrer dans un monde (meilleur de) coopération » Yannick Le Guern reçoit Christine Marsan, pour une émission tournée vers la coopération et l’évolution, dans l’émission « L’art de changer le monde et de bâtir une humanité meilleure » sur Widoobiz. Christine Marsan dans son livre : « Entrer dans un monde de coopération », nous plonge dans les mutations de l’Homme, de la société, de l’évolution des valeurs mondiales, de la néo-renaissance, de la conscience humaine pour en finir avec les valeurs guerrières et entrer dans un nouveau monde d’humanité. Nous voyons à quelles types de mutations nous faisons face, à quels nouveaux rapports peuvent s’instaurer pour construire un véritable projet global sous-tendu par les valeurs humanistes. Attention cette émission revivifie l’imaginaire et ré-enchante le monde. Nous y traitons de reliance, de gratuité, de don et d’altruisme, d’irénologie et de découverte du ET, du s’engager pour, de changer notre vocabulaire de la guerre à la paix, d’optimisme. Yannick Le Guern Animateur

Sociocratie Sociocratie

Related: