background preloader

Les Murs

Les Murs

http://www.lesmurs.org/

Related:  Prolifération des Murs dans le mondeMursfrontières et mursInternationaleMondialisation, fonctionnement et territoires

Béton armé : l'Empire des murs « La géographie imaginaire du type ’notre pays / le pays des barbares’ ne demande pas que ces derniers reconnaissent la distinction. Il ’nous’ suffit de tracer ces frontières dans notre esprit, ainsi ’ils’ deviennent ’eux’. » (Edward Said1) « Les forteresses sont en général plus nuisibles qu’utiles. » (Machiavel) Comme un paradoxe. On nous serine partout, tout le temps, sur tous les tons, que l’époque est à la mondialisation débridée, aux flux magiques des marchandises et des personnes, à l’effacement des frontières et à la grande fraternité des échanges sans entraves, Schengen powa. Les murs et le droit international - CERDIN Depuis la Muraille de Chine, en passant par le mur d'Hadrien, la ligne Maginot, le mur de l'Atlantique ou, plus récemment, les murs de Berlin, de Palestine, de Chypre, de Ceuta et Mellila, du Cachemire, entre les deux Corées, à Bagdad, au Sahara occidental, entre les Etats-Unis et le Mexique, etc. - sans oublier les nombreux projets -, l'histoire et l'actualité prouvent que les murs ont toujours constitué le symbole d'une certaine sécurité pour des Etats ou des empires. Ils semblent aujourd'hui se multiplier et « emmurent » de plus en plus des portions de territoires à travers le monde avec des formes variées : mur frontière, barrière de sécurité, simple limite, fortification, rempart ou même mur virtuel. L'anachronisme semble ainsi tout le temps présent à l'heure de la mondialisation, et la logique binaire paraît s'imposer en lieu et place d'une réalité plus complexe. ouvrage chroniqué dans le journal Le Monde

Les murs dans le monde aujourd'hui Depuis la chute du Mur de Berlin, en novembre 1989, les murs de séparation sont loin d’avoir disparu. Ils continuent même à se construire aujourd’hui, comme le montre une enquête multimédia disponible sur le site Internet du «Guardian». Les Etats persistent à construire des séparations entre eux pour différentes raisons telles que la volonté de contrôler l’immigration ou encore des conflits géopolitiques. Les journalistes du site anglais se sont rendus sur place recueillir des témoignages et raconter l’histoire de dix murs à l’aide de textes, de vidéos et de photos. Des images satellite et un marquage permettent également de localiser leur emplacement. L’emmurement des frontières des pays: un phénomène qui prend de l’ampleur Mur à Jérusalem EstCrédit photo : Élisabeth Vallet L’Université du Québec à Montréal organise cette semaine le Colloque Frontières, murs, et sécurité. Une façon d’aborder l’emmurement des États avec des experts en géographie, des politologues et des artistes. Maryse Jobin a demandé à Élisabeth Vallet, directrice scientifique à la Chaire Raoul Dandurand, d’expliquer ce phénomème en augmentation alors que les pays veulent de plus en plus de libre échange commercial.

Qu'est-ce que la mondialisation ? Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » désigne une nouvelle phase dans l’intégration planétaire des phénomènes économiques, financiers, écologiques et culturels. Un examen attentif montre que ce phénomène n’est ni linéaire ni irréversible. « Avant, les évènements qui se déroulaient dans le monde n’étaient pas liés entre eux. Depuis, ils sont tous dépendants les uns des autres. » La constatation est banale, hormis le fait que celui qui la formule, Polybe, vivait au IIe siècle avant J.-C. ! Vingt ans plus tard, les murs-frontières prolifèrent Depuis que le mur de Berlin s’est effondré, de nouvellesbarrières politiques ont surgi partout à l’horizon. Ces vingt dernières années, des dizaines de murs se sont construits ou sont prévus par des Etats-nations. Les plus connus sont le monstre édifié par les Etats-Unis sur leur frontière sud et celui construit par les Israéliens qui traverse la Cisjordanie, deux projets qui partagent la même technologie, la même sous-traitance et qui se font référence l’un à l’autre pour leur légitimité. Mais il en existe d’autres. Au lendemain de l’apartheid, l’Afrique du Sud s’est dotée d’un dédale intérieur complexe de «murs» et de check-points, et maintient une barrière de sécurité électrifiée controversée sur la frontière avec le Zimbabwe. L’Arabie Saoudite a construit récemment une structure de poteaux en béton de trois mètres de haut sur sa frontière avec le Yémen, qui doit être suivie par un mur à la frontière irakienne - après quoi il y a des Saoudiens pour dire qu’on murera tout le pays.

Les "murs" en l’an 2009, 20 ans après l’ouverture du mur de (...) LES FRONTIERES fermées sur la carte jointe ci-après sont constituées de trois catégories distinctes : . Les « Marches » (frontières dénuées de points de franchissement en raison d’un obstacle naturel, mais surtout d’une volonté politique de ne pas relier les territoires adjacents) ; . Les Clôtures ou murs (métalliques ou en béton, et généralement dotés de check points pour filtrer les entrées) ; . Les lignes de front, plus classiques et généralement infranchissables (pour plus de détails sur la typologie, voir Ballif et Rosière, 2009).

CARTOGRAPHIE. La carte des murs du monde La construction des barrières de séparation s’est accélérée après la fin de la guerre froide : on en recense une cinquantaine déjà érigées ou en cours d’édification. Elles rendent parfois les frontières incompréhensibles, comme au Bangladesh. Courrier international. Cette carte des murs frontières a été réalisée par notre cartographe Thierry Gauthé à partir des données réactualisées fournies par Elisabeth Vallet, chercheuse à l’université du Québec à Montréal (lire son interview page 10). Avant Boris Nemtsov, cinq autres opposants à Poutine disparus tragiquement Par Francetv info Mis à jour le , publié le Tué juste en face du Kremlin. Principal opposant au président russe Vladimir Poutine, Boris Nemtsov a été abattu de plusieurs coups de feu vendredi 27 février au soir, à Moscou, devant l'ancien palais des tsars. C'est un contestataire de plus du régime qui disparaît tragiquement.

Voici les 10 multinationales qui contrôlent presque tout ce que vous achetez « L’Illusion du choix », c’est ce que l’on tente de vous offrir dans les supermarchés. Pourtant, derrière les centaines de marques qui se partagent le marché, il ne subsiste qu’une dizaine de multinationales. Bien que les produits en portent rarement le nom, ces mastodontes de l’industrie alimentaire ou du textile se trouvent presque à chaque fois derrière vos achats.

Frontières, migrants et réfugiés. Études cartographiques Frontières, migrants, réfugiés Il est impossible de parler des migrations d’êtres humains sans évoquer les frontières que dressent d’autres êtres humains. La relation est intime, la frontière étant l’obstacle le plus dangereux auquel se heurte le migrant, clandestin ou non, au cours de son voyage. La frontière s’inscrit en contraste dans le paysage : soit elle se dresse en barrière épaisse, soit elle feint la disparition. Vers une « smart border » aux portes de l’Europe ? Il est intéressant de relever que cette frontière ne va mesurer que 12,5 km dans la région de Thrace. En d’autres termes, elle ne va que marginalement servir à freiner un flux d’émigrants clandestins qui aurait augmenté de 375% pour cette année. Il s’agit donc d’une frontière symbolique, une séparation imaginaire entre deux pays, disait-on à l’école. Mais alors à quoi sert une frontière imaginaire au temps du terrorisme international et des migrations contrôlées ? A cela justement : à contrôler, et non pas à endiguer un phénomène de clandestinisation d’un certain type de main-d’œuvre. On ne bloque pas grand-chose avec ce type de frontière : on gère un flux d’informations dans un espace déterminé et restreint à travers des relais situés à l’intérieur des territoires symboliquement séparés.

Related:  Murs et frontières