background preloader

Ce qu'il va falloir casser pour que ça avance

Ce qu'il va falloir casser pour que ça avance
Avertissement liminaire : ce billet est à l’usage de ceux d’entre les acteurs de l’école qui veulent délibérément s’engager dans le numérique. Il convient de ne passer aucune étape, l’ordre ayant peu d’importance. En revanche, un très grand soin doit être apporté à l’entreprise globale par la réussite complète de chacun des items. Casser les murs et les meubles J’avais, il y a un moment déjà, dans ce billet, suggéré qu’on pousse plus loin les murs de la classe. C’est insuffisant : pour bien faire, il faut tout casser. Dans un groupe de travail matinal auquel je participais, il y a quelques jours, une ministre de l’ancien gouvernement, maire de sa ville en banlieue sud de Paris, s’interrogeait : faut-il construire une salle informatique dans les écoles de ma ville ? La réponse, Mme la ministre, est simple : c’est non. L’école numérique s’accommode mal d’espaces clos non modulables que sont nos salles de classe, rectangulaires, fermées. Casser les temps scolaires Que vérifier ? Related:  Enseignement et numérique

Voila pourquoi il laisser nos élèves venir avec leurs appareils en classe Désolé cette vidéo est en anglais. Si vous le comprenez, n’hésitez pas à y consacrer quelques minutes. C’est bien fait, ludique, et surtout tous les arguments y sont pour encourager nos écoles à adopter le BYOD (« Bring Your Own Device »). Sinon, il ne vous reste plus qu’à adopter la traduction française AVAN pour « Apportez Vos Appareils Numériques »et à vous rabattre sur quelques liens en français : Il en a été également question dans les couloirs de l’université de Paris-Descartes lors du jnum12. Que faut-il de plus pour convaincre les établissements ? Ou encore changer la logique des apprentissages ? En conclusion, Marc-André Lalande nous pose la bonne question, qui est de savoir non pas si, mais quand passerons-nous aux technologies numériques à l’école. PS : merci à Anne-Céline Grolleau, aussi connue sous le pseudonyme de @ActionsFLE pour le lien vers la vidéo et son scoop-it. Marc-André Lalande Like this: J'aime chargement…

Harvard and MIT Put $60M in E-Learning Venture EdX Harvard and MIT have joined forces to launch the not-for-profit online learning venture edX, the two institutions announced today. Soon available at the open-source platform will feature free online versions of their classes and those of other universities. However, edX will be much more than a simple collection of videos. According to its creators, its purpose is to build a global community of online learners – hence the inclusion of wiki-based collaborative education. Besides catering to online learners around the world, this joint venture will also “support the Harvard and MIT faculty in conducting research on teaching and learning,” the FAQ detail. “EdX represents a unique opportunity to improve education on our own campuses through online learning, while simultaneously creating a bold new educational path for millions of learners worldwide.” This isn’t the first time MIT has ventured into distance learning. ➤ EdX (soon available)

Programme Eric Sanchez, Institut Français de l’Enseignement (IFE) L’éducation est aujourd’hui soumise à un changement de référentiel. Ce changement porte plus particulièrement sur les rapports qu’un apprenant entretient avec le savoir, sur les temps et les espaces éducatifs et sur l’importance du collectif dans l’apprentissage. Ainsi, les mutations en cours viennent interroger le rôle et la formation des enseignants qui d’une part bénéficient de nouvelles opportunités en terme de développement de pédagogies centré sur l’élève mais, d’autre part, doivent aussi affronter de nouveaux défis. En effet, les enseignants sont concurrencés, en tant que détenteurs du savoir, par un fantastique vivier de ressources largement ouvert et libre qui permet d’accéder à des connaissances sur un nombre incroyable de sujets.

L'école, le numérique et la société qui vient - sortie le 25 janvier 2012 Nous sommes heureux de vous annoncer la publication de L'école, le numérique et la société qui vient, livre collectif de D. Kambouchner, P. Meirieu, B. Stiegler, J. Gautier et G. Vergne (ars industrialis / skhole.fr) En librairie le 25 Janvier - 5 € Que reste-t-il de la querelle scolaire et du vieux clivage entre "pédagogues" et "républicains"? Plus que jamais les esprits ont besoin d’une solide formation du jugement, de méthodes et de repères que seule l’école peut, à l’échelle d’une société, enseigner. D. Nous nous permettons de vous signaler cette présentation du livre l'école le numérique et la société qui vient.

et-si-on-enseignait-vraiment-le-numerique_1679218_3232 Il faut relancer la Déclaration d'indépendance du cyberespace proclamée en... 1996 Le Monde | | Par Olivier Ertzscheid, maître de conférences à l'université de Nantes. Ils sont nés en 1996. 16 ans plus tard, pour ces natifs du numérique, il ne reste plus rien de cette déclaration d'indépendance. Apple, Facebook et Google décident seuls et en fonction de leurs seuls critères ce qui est publiable et ce qui ne l'est pas, invoquant le plus souvent le motif de "nudité" ou de "pornographie", et l'appliquant, par exemple, à la fermeture du compte d'un internbaute ayant osé choisir "l'origine du monde" de Courbet comme photo de profil. Combien de collégiens, de lycéens et d'étudiants, combien de ceux qui sont nés en 1996 sont-ils au courant de cette Histoire, de ces pratiques, de cette évolution ? Former à Facebook, à Google, à Twitter est certes encore utile mais lorsque ces outils disparaîtront ou seront remplacés par d'autres, à quoi cela aura-t-il servi ?

Related: