background preloader

La lecture à l’épreuve de l’adolescence : le rôle des CDI des collèges et lycées

La lecture à l’épreuve de l’adolescence : le rôle des CDI des collèges et lycées
1 Il semble inutile ici de citer des noms ou des références. Chacun saura aisément les reconnaître, s (...) 1Portée par le développement d’une politique d’offre publique et les effets de la massification scolaire, la lecture s’impose désormais comme une pratique socialement et culturellement moins exclusive et par conséquent moins distinctive. Se diffusant par le biais de la scolarisation, elle s’est accompagnée d’une baisse sensible du nombre des « petits » lecteurs conjuguée à une diminution du noyau de ceux qui formaient les « grands » lecteurs et témoignaient symboliquement de la valeur de la pratique (Patureau, 1992 ; Baudelot et al., 1999). 2 Pierre Bourdieu (1979) évoquait à ce propos les droits d’entrée symboliques (tradition familiale, f (...) 2Il ne suffit pas, en effet, d’une plus grande proximité de l’offre publique de lecture pour que celle-ci se traduise par une égalité d’accès, notamment pour ceux qui en sont culturellement les plus éloignés2. Base = 875 élèves

http://rfp.revues.org/446

Related:  sbd5docs pour écrit professionnelLivres et lecture à tous les âges

Gestion, pédagogie, culture, quel équilibre Des documentalistes du Dunkerquois débattent des enjeux du rapport Durpaire.L’unanimité se fait sur l’intérêt de la démarche entreprise : enfin un texte qui parle des CDI ! Mais le texte suscite bien des interrogations, voire des inquiétudes. L’état des lieux présenté dans le rapport est assez conforme à la diversité des CDI. Les adolescents et la lecture, quinze ans après Les jeunes ne lisent plus : avant-hier à cause de la bande dessinée, hier à cause de la télévision, aujourd’hui à cause d’internet. Sans s’interroger ni sur la transformation du verbe lire en verbe intransitif, ni sur ce passé mythique où les adolescents, tel le petit Marcel de la Recherche qui, plongé dans sa lecture, laissait s’égrener les heures au clocher de Combray, auraient été passionnés de lecture, les discours de déploration ricochent de génération en génération. Et pourtant, pourrait-on rétorquer, des séries comme Harry Potter ou Twilight, mais également les romans de Pierre Bottero, de Meg Cabot, de Timothée de Fombelle sont de véritables best-sellers, sans parler des mangas, même malgré leur essoufflement récent 1.

Portraits d’adolescents : typologies de rapports aux pratiques culturelles Des constellations de goûts et de pratiques Dans son ouvrage intitulé Les loisirs des 6 – 14 ans(4)Sylvie Octobre, Les loisirs des 6-14 ans, La Documentation Française, 2004., Sylvie Octobre souligne l’intérêt – et les limites – des typologies visant à dresser des constellations de goûts pour cette tranche d’âge : « Au terme de l’analyse des consommations culturelles domaine par domaine, on est amené à s’interroger sur les relations, les combinaisons qui s’établissent entre elles. Dans quels univers culturels les 6 – 14 ans évoluent-ils ? Sans méconnaître ce que la seule mise en rapport quantitative peut avoir de grossier dans son incapacité à saisir les spécificités des trajectoires individuelles, importantes notamment dans les transmissions culturelles, cette typologie permet de faire apparaître des systèmes de cohérence entre les divers comportements et distingue huit rapports des 6 – 14 ans à la culture ». Des constellations sans contraintes ? Combinaisons de goûts

Exercice de conjugaison pour CE2, CM1, CM2, 6ème et fle: Conjugaison à l'imparfait de l'indicatif Dans cet extrait du conte de la Comtesse de Ségur: Les Malheurs de Sophie, conjuguez les verbes entre parenthèses à l'imparfait de l'indicatif Sophie (aller) tous les matins avec sa maman dans la basse-cour, où il y (avoir) des poules de différentes espèces et très belles. Mme de Réan (avoir) fait couver des oeufs desquels (devoir) sortir des poules huppées superbes. Tous les jours, elle (aller) voir avec Sophie si les poulets (être) sortis de leur œuf. Sophie (emporter) dans un petit panier du pain, qu'elle (émietter) aux poules.

Les loisirs culturels des 6-14 ans. Contribution à une sociologie de l’enfance et de la prime adolescence Introduction Les moins de 15 ans, une population mal connue en sociologie de la culture en France Près de 7 millions de Français ont entre 6 et 14 ans. Bien qu’ils constituent une part importante du public qui lit des livres, fréquente les bibliothèques, visite les monuments, assiste à des spectacles ou pratique une activité artistique en amateur, aucune donnée administrative agrégée ne restitue leur présence dans les structures subventionnées par l’Etat – musées et monuments nationaux, scènes nationales, écoles nationales de musique et de danse… – ni ne permet de connaître le nombre des bénéficiaires des actions, pourtant nombreuses, mises en place à leur intention.

Que peut-on dire aux adolescents dans la littérature ? Qui a peur de la littérature ado ?, couverture du livre d'Annie Rolland, Thierry Magnier, 2008 L'adolescent constitue un public à part. Selon l'Encyclopædia Universalis, l'adolescence est une période de la vie « caractérisée par les profondes modifications qui vont transformer l'enfant en un adulte ». Ce public jeune est donc considéré comme un lectorat sensible. Certains romans pour adolescents se retrouvent alors censurés ou ne trouvent pas d'éditeurs, autant en raison de leurs problématiques dérangeantes que de la façon dont celles-ci sont traitées.

4ème – L’évolution politique de la France, 1815-1914 Chapitre 9 : l’évolution politique de la France de 1815 à 1914. Problématique générale : Comment passe-t-on de l’instabilité des régimes politiques à l’installation durable de la République en France ? Ce que j’ai déjà vu en 4ème : La période révolutionnaire et le 1er Empire, le congrès de Vienne. Tu vas devoir réutiliser le vocabulaire étudié cette année : monarchie constitutionnelle (ou parlementaire), République, Empire et coup d’État. Ces mots sont à connaître pour l’évaluation !

Culture adolescente vs culture informationnelle Les adolescents sont devenus, avec l’avènement du web 2.0, des producteurs de contenus et de documents en ligne. Ils reprennent, sur internet, des images médiatiques qu’ils s’approprient, transforment et publicisent dans différents cadres d’autopublication, à la fois personnels et communautaires. Les blogs, forums de discussion, sites personnels ou encore sites de partages d’images et de vidéos [1][1] Flikr, Youtube, Dailymotion… deviennent les lieux de recompositions d’images, d’activités dites de « redocumentarisation », où de nouveaux documents-images sont créés à partir de documents déjà existants dans les médias.

Related: