background preloader

La sobriété heureuse

La sobriété heureuse

La cause humaine Interview par le CLES On vous sait à la fois ancien haut fonctionnaire et utopiste passionné. Les rencontres Dialogues en humanité, dont vous avez été l’un des fondateurs en 2002, vous aident-elles à assumer ce grand écart ? C’est possible. L’idée a émergé en 2002, peu avant la conférence de Johannesburg. Gorbatchev appelait à des Dialogues pour la terre et j’étais d’accord avec ses thèses écologiques. Pour le moment, on voit surtout un monde en crise... J’aime cette phrase de l’Italien Antonio Gramsci : « La crise se produit quand le vieux monde tarde à mourir et le nouveau à naître. » Il ajoutait : « Dans ce clair-obscur, des monstres peuvent surgir. » Quand un monde s’achève, apparaissent ses traits les plus caricaturaux. D’où vient-elle ? Du mal de vivre, du mal-être. La démesure nous arrache au réel. Quelle est la différence avec le capitalisme classique ? Depuis les années 1930,

Le blog zen - Une rencontre avec Patrick Viveret Citoyenneté et spiritualité : Quelles complémentarités pour l’équilibre de la personne et le développement d’une société écologique et solidaire ? Une rencontre avec Patrick Viveret, le mercredi 6 février 2013 de 20h30 à 22h30 à la Maison de l’Inde (Paris). Comment les personnes engagées dans une pratique spirituelle peuvent-elles participer à l’émergence d’une société écologique et solidaire ? Et comment toute personne participant à la vie de la cité peut-elle enrichir son engagement par une ouverture à l’intériorité ? Patrick Viveret a été conseiller référendaire à la Cour des Comptes, philosophe et essayiste. Auteur de nombreux ouvrages dont Reconsidérer la richesse, il est aussi à l’origine de la monnaie complémentaire Sol et animateur de l’association L’Observatoire de la décision publique. Adresse : Maison de l’Inde : 7 boulevard Jourdan, 75014 Paris - Participation : 7 euros. L'écouter parler de la crise : D'autres vidéos de Patrick Viveret sur le site Le grand réinventaire.

Biographie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Parallèlement à ces activités, il est chargé par Guy Hascoët (secrétaire d'État à l'Économie solidaire du gouvernement Jospin), de diriger la mission Nouveaux facteurs de richesse (2001-2004), qui accouchera d'un rapport. Un livre destiné à un plus grand public en est extrait : Reconsidérer la richesse[2], inspiré notamment du livre de Dominique Méda : Qu'est-ce que la richesse ?. Il est aussi à l'origine de la Monnaie complémentaire Sol, dont trois expérimentations (au Nord-Pas-de-Calais, en Île-de-France et en Bretagne) ont été mises à jour en mars 2006. Ses domaines d'intérêt sont la philosophie politique, l'économie, la comptabilité, les mouvements associatifs et des alternatives au développement non durable, telles qu'une « sobriété heureuse » démocratiquement débattue et choisie ou des « politiques publiques de mieux-être ». Ouvrages[modifier | modifier le code] Créatifs culturels

Related: