background preloader

Cyclothymie et Surdon.

Cyclothymie et Surdon.
Suite à la publication récente d'un livre d'une amie, je tenais à informer les lecteurs de ce blog. Cécile Bost a écrit un ouvrage très intéressant qui s'intitule "Différence et souffrance de l'adulte surdoué" : A la page 148, elle écrit : "Beaucoup d'études montrent qu'il pourrait y avoir un lien entre surdon et troubles psychiatriques. Les mood swings sont une caractéristique des surdoués. Sous une forme plus envahissante, ce peut-être la cyclothymie, voire la bipolarité. Ceux et celles qui ont lu "La cyclothymie pour le pire et pour le meilleur" ( ) se souviendront peut-être de mes premières hypothèses lorsque je vivais à New York. La question de la douance liée à la cyclothymie est complexe. Ce qui change c'est la perspective de l'origine de la souffrance. Related:  La "douance" c'est pas si facile que ça !

Syndrome d’Asperger (SA) Voici le début de la page de définition & d'information du site Wikipedia à propos du syndrome d'Asperger, (également appelé "SA") : Le syndrome d'Asperger (nom d'origine autrichienne prononcé /ˈasˌpɜrgər/) est un trouble du développement du spectre autistique. Il affecte la vie sociale de la personne, ses perceptions sensorielles, mais aussi sa motricité.C'est surtout Lorna Wing qui a révélé en 1981 le travail de Hans Asperger qui date de 1943, et qui l'a développé conjointement au principe de trouble du spectre autistique décelant une triade autistique qui a indirectement permis son intégration dans les critères de diagnostics. Le SA est un trouble envahissant du développement qui fait partie de l’extrémité "haute" du continuum autistique. Il n'est pas une maladie mentale d'origine psychologique : c'est un trouble du développement neurologique complexe Ce désordre du développement est d'origine neuro-biochimique associé à un problème génétique. ). Voilà les résultats que j'ai obtenu :

Différence et souffrance de l'adulte surdoué Comme je viens de le dire sur le site que vous savez… Après avoir lu aujourd'hui le livre, je parcours de nouveau cet excellent résumé, qui m'avait orienté vers lui. Merci, mademoiselle Rose !À tout point de vue, l'ouvrage de Cécile Bost me paraît plus intéressant (et plus achevé) que celui de Jeanne Siaud-Facchin, dont la découverte a été importante pour moi comme pour tant d'autres. Je trouve que Cécile Bost a trouvé une façon efficace, intelligente et nuancée de témoigner de son parcours, d'exploiter les messages du chat auquel elle a participé (même si on ne sait pas comment les échanges et les rencontres se sont transformés aussi en enquête méthodique en vue du livre) et de rendre compte d'une honnête plongée dans la littérature scientifique. De plus, la construction, l'écriture et la présentation sont bien mieux maîtrisées que chez JSF, ce qui est très agréable — je suis un hypersensible du texte (c'est un trait qui n'est pas inné, mais qui a été longuement construit et renforcé…)

atypique-HPI-surdoué-mind mapping-neuro-droitier-complexité- personnalité complexe Dans ma pratique, je rencontre des prescripteurs de coaching qui, impuissants à saisir le mode de fonctionnement de l’un de leurs collaborateurs, le présentent comme « UN CAS », inadapté, ingérable ou mettant en défaut sa hiérarchie. Qu’en est-il exactement ? Est-il justifié de qualifier une personne de « cas » alors qu’il est seulement « atypique » dans un environnement considéré? Comment le coach peut-il appréhender ces demandes d’accompagnement, sans tomber dans la demande cachée de conformité et ceci quand bien même, dans sa propre vision du monde, le coaché peut lui sembler, à lui coach, être véritablement « un cas »? En effet, il est des clients qui nous surprennent à chaque occasion en situation de coaching. Le coach sait bien, parfois par convention, parfois par vécu expérientiel, que le partage de la vision du monde d’un être humain et d’un autre se réduit la plupart du temps au plus petit dénominateur commun. Hémisphère gauche Hémisphère droit Catherine Besnard-Péron

Trop intelligent pour être heureux, Jeanne Siaud-Facchin Comment définir cette population, au delà de ce que les médias montrent, de l’impression trompeuse d’un simple effet de mode et des débats de terminologie, et pourquoi s’en préoccuper? Le mythe d’un surdoué « hyper-performant » et « sur-avantagé » domine dans les esprits (y compris chez certains thérapeutes), avec en fond les confusions régnant autour de la notion d’intelligence, alors même que les psychologues reçoivent de plus en plus de patients, enfants et adultes en souffrance, présentant ce profil singulier, vulnérables psychiquement, car leur mode de fonctionnement est atypique. L’intellect et l’émotionnel se mêlant en eux de manière permanente, leur personnalité se construit singulièrement avec ces ressources-là, puissantes mais avec des bases inhabituelles, qui doivent être reconnues, intégrées et exploitées pour devenir une force et non source de trouble. Si chaque personnalité est unique, on relève plusieurs facettes communes.

Dépression existentielle et désintégration positive de Dabrowski par JT Webb (1 / 3) Je souhaite associer au billet précédent un document rédigé par JT Webb et que celui-ci m’a transmis il y a quelques jours. Paru en février 2009, vous pouvez en trouver le texte original en cliquant sur son titre « Dabrowski’s Theory and Existential Depression » Il s’agit d’un texte d’une quarantaine de pages qui reprend plus en détail et élargit la thématique abordée précédemment. Au regard de la longueur tout autant que de l’intérêt que j’ai trouvé à ce document, ce billet est le premier d’une série de 3 qui sont la traduction d’une quinzaine de pages de ce document qui ont plus particulièrement retenu mon attention. – le premier billet présente les liens qui existent entre la dépression existentielle et la théorie de la désintégration positive de Dabrowski. Le texte de JT Webb fait référence à Rollo May et à Heidegger que certains pourront utilement citer à leur thérapeute si celui-ci est dubitatif quant à ce qui touche le surdon. Page 3 Pages 4 et 5 Page 6 Page 8 Pages 10 et 11 Page 15

Psychologie : comment reconnaître un adulte surdoué ? Depuis le règne de Jack Lang à l'Education Nationale, les enseignants et les parents sont sensibilisés au sujet de la précocité et de son éventuel dépistage. Il devient même très à la mode de suspecter son chérubin d'être surdoué. Pas étonnant dans une société où la performance est devenue une valeur fondamentale. La littérature sur l'enfant précoce abonde. Q.I, ou quotient intellectuel : un chiffre La moyenne du QI se situe autour de 100 et un peu plus, car il progresse. Les test de Q.I que vous trouverez sur internet sont hélas des impostures, dans le sens où il ne vous donneront pas un résultat réel (et, ce, même si certains donnent des indices). Que faire de ce chiffre ? Surdoué, au delà du Q.I, un fonctionnement à part Le surdoué serait donc un favorisé. Un fonctionnement de pensée en arborescence: le surdoué pense concrètement (quasi physiologiquement) différemment. Surdoué, une personnalité complexe Vers une meilleure compréhension L'histoire continue ici A lire sur l'enfant surdoué

La dépression existentielle chez les surdoués par James T. Webb Voici un texte rédigé par James T Webb sur le site de SENG (Supporting Emotional Needs of the Gifted – Répondre aux Besoins Emotionnels des Surdoués). J.T. Webb se consacre depuis longtemps à la recherche et à l’accompagnement des surdoués (que ce soit en consultations privées ou cliniques). Il a créé SENG en 1981, et est par ailleurs auteur de près d’une centaine de communications et de livres sur le sujet. Ses titres et participations sont nombreux, et il a été reconnu comme l’un des 25 psychologues américains de référence sur le sujet du surdon. Les surdoués ont tendance à expérimenter un certain type de dépression, connue sous le nom de dépression existentielle. Bien qu’une épisode de dépression existentielle puisse survenir chez n’importe qui à l’occasion d’une perte majeure ou la peur d’une perte qui met en lumière l’aspect fini et éphémère de la vie, les surdoués sont plus vulnérables à ce genre de dépression qui les atteint plus facilement. La mort est inévitable.

Lozère: la grange de l'étrange révèle son secret Lozère: la grange de l'étrange révèle son secret MENDE - Des ampoules qui éclatent, des meubles qui tombent et bien d'autres manifestations très étranges dans une maison à La Roche (Lozère) ont bousculé la raison des gendarmes, pompiers et villageois avant la découverte, cette semaine, d'une explication scientifique. Selon le maire de ce petit hameau d'Albaret-Sainte-Marie , Michel Thérond, un expert a mis en évidence une faille tellurique très profonde à l'origine d'un puissant champ électrique. D'après un rapport de la gendarmerie, qui s'est penchée sur l'affaire pendant dix jours, les phénomènes ont débuté le 10 mars dans cette ancienne grange de pierre restaurée par la mairie: un chat est mort. Selon la même source, un cyclone semblait avoir frappé les lieux. Pourtant, les habitants de la maison, un couple avec un garçon, n'avaient ressenti aucune secousse. Aucune fissure apparente au niveau de la bâtisse. L'après-midi du 13 mars, le phénomène s'était déchaîné.

Related: