background preloader

Social Media : les coûts cachés des réseaux sociaux

Social Media : les coûts cachés des réseaux sociaux
Les réseaux sociaux constituent depuis plusieurs années déjà un levier marketing incontournable au même titre que le référencement ou que l'affiliation. Logiquement représentés par Facebook, ils peuvent permettre à tout type d'entreprise de communiquer efficacement sur le web, que ce soit pour assurer la promotion de leurs produits ou pour entretenir le contact avec leurs clients. En B2C comme en B2B, de nombreux outils existent mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, le fait qu'ils soient gratuits ne suffit pas à garantir leur succès. Avant de répondre à cette question, prenons le temps de préciser que ce billet ne porte que sur l'utilisation qu'en font les annonceurs. Le coût de l’embauche Le community manager est le porte-parole de la marque sur les réseaux sociaux Seul coût direct mis en avant dans l’analyse d’Ashwin Malshe, l’embauche est indispensable pour prétendre à une présence sociale efficace. Le coût du changement Le coût de la réputation Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Tarifs Rédacteurs Web et Rédacteurs Print 2012 Encore une fois cette année, le baromètre indicatif des tarifs de rédaction est paru. L’étude, mené par Stéphane Bourhis de l’agence Red-Act, montre comme toujours de fortes disparités. Toutefois, il est clair que ce baromètre peut servir de base de réflexion pour vos tarifs si vous êtes rédacteur web ou print. Les tarifs de la rédaction 2012 Que vous soyez rédacteur print ou rédacteur web, vous pourriez vous demander, ce qui est le cas pour beaucoup d’entre nous, quels tarifs appliquer pour vos différents travaux de rédaction. Le baromètre de la Rédaction 2012, établi par Stéphane Bourhis de Red-Act, permet comme chaque année depuis 3 éditions, d’observer un certain nombre de tendances. Je précise que les tarifs mentionnés entre parenthèses sont les extrêmes observés lors de l’étude. Tarifs rédacteur print Tarifs rédacteur web Tarif community manager Tarif journalier : de 300 à 500 euros (300 – 600), soit en moyenne 400 euros la journée Ce qu’il faut retenir du baromètre de la rédaction 2012

Pourquoi votre PME devrait avoir une politique de publication sur le Web Si votre organisation est présente sur les médias sociaux, vous devriez mettre en place une politique d’utilisation des médias sociaux. Ce document aidera vos employés et tous ceux qui interviennent sur vos espaces Web à bien comprendre vos règles d’utilisation. Selon une étude réalisée par Marketingsherpa uniquement 25% des organisations répondantes ont affirmé posséder une politique d’utilisation des médias sociaux. 56% des répondants ont mentionné qu’ils n’envisageaient pas ou ne voyaient pas la nécessité de créer ce type de réflexion. Cette perception est visiblement en décalage si on la compare à l’utilisation personnelle des médias sociaux. Facebook possède plus de 900 millions d’utilisateurs. De leur côté, Linkedin et Google+ s’approchent des 170 millions d’utilisateurs. Si vous désirez avoir un aperçu d’une politique d’utilisation, je vous suggère de consulter celle de Dell Canada et celle de la ville de Mirabel. 1. Ajouter à mon classeur

Pourquoi les entreprises doivent-elles être sur les Réseaux sociaux? Catégorie parente: Blog Catégorie : E-réputation et réseaux sociaux Créé le lundi 16 avril 2012 10:10 Écrit par Aurélie Bertrand Pourquoi les entreprises doivent-elles être sur les Réseaux sociaux? Il faut savoir qu’aujourd’hui les réseaux sociaux constituent l’activité n°1 sur le web. Le fait d’être sur les réseaux sociaux consiste à se positionner là où sont les clients. La visibilité d’une entreprise est importante pour sa croissance. Votre Client/Fan devient votre “commercial” et promeut votre marque rien qu’en devenant fan et en interagissant avec votre page et ce de manière gratuite. Les réseaux sociaux permettent également d’inclure la stratégie de référencement naturel puisqu’elles sont extrêmement liées. Les réseaux sociaux sont d’une part gratuits et ne demandent que peu d’investissements si ce n’est une personne qui s’occupe du webmarketing, ou un community manager à part entière selon l’envergure de votre entreprise.

La veille des médias sociaux est-elle devenue une nécessité pour les entreprises ? Anne-Cécile Guillemot DYNVIBE Par Anne-Cécile Guillemot, Co-fondatrice de DYNVIBE Au quotidien, on dénombre plus de 60 millions de mises à jour Facebook, 140 millions de tweets, trois milliards de vidéos vues sur Youtube… Ces chiffres sont impressionnants, d’autant qu’ils sont en constante augmentation. Les réseaux sociaux occupent désormais une place prépondérante dans la vie privée de tout un chacun. Ils sont une formidable tribune d’expression pour les consommateurs d’aujourd’hui. Ce phénomène ne peut dorénavant plus être ignoré par le monde de l’entreprise ! Avec l’émergence très rapide des médias sociaux, nous assistons à une profonde mutation des rapports entreprises/clients. Un contexte dans lequel la veille digitale s’intègre naturellement. Ainsi, la veille des médias sociaux trouve toute sa légitimité. Certaines marques utilisent déjà cette information, à l’instar de Disney, La Redoute, Monoprix, Le Figaro et bien d’autres.

[Etudes] Les dernières news des médias sociaux Le cabinet Millward Brown décrypte l’usage des réseaux sociaux en entreprise, BIA/Kelsey’s publie ses prévisions relatives aux dépenses publicitaires sur les médias sociaux et Ipsos lance un nouvel outil pour décrypter au mieux les tendances du web social… Les détails de ces trois actualités. L’usage des réseaux sociaux en entreprise Selon une étude menée par le cabinet Millward Brown pour le compte de Google, les cadres européens qui utilisent les réseaux sociaux estiment qu’ils peuvent permettre d’améliorer de près de 20% la productivité des entreprises, rapporte l’AFP.Ce gain de productivité s’expliquerait notamment par un gain de temps sur d’autres tâches comme les déplacement, les réunions ou encore l’envoi de mails. Selon l’enquête, les cadres utilisent d’abord les réseaux sociaux pour trouver des informations et des contacts (41%). Google, commanditaire de cette étude, travaillerait actuellement à une version de Google+ spécialement dédiée aux entreprises, indique l’AFP.

The 7 differences between Intranets, Collaborative Intranets (or 2.0) and Enterprise Social Networks « ZyncroBlog Estimated reading time: 6 minutes Probably these concepts are already quite familiar to many of the readers of this blog… Probably many of you use them as synonyms or don’t distinguish between the concepts. However, today’s article aims to establish the main differences between these terms and the concepts that they represent. So here we go… 1. Different concepts, different names. So the fact that we use Intranet, Collaborative Intranet (or Intranet 2.0, if you like) or Enterprise Social Network means that they are different concepts. Intranet: Technical term made up of “intra” (internal) + “net” (network). 2. According to the terminology difference, we find ourselves faced with different definitions. Intranet: An intranet is a private network of computers that use Internet technology to share part of its information and operational systems within an organization. 1. Intranet: The issuer is the one defined as the voice of the company: Human Resources, Internal Communication or even IT.

Politique et social, quand le torchon brûle sur les réseaux Cet article a été publié il y a 1 an 10 mois 29 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Elle était voulue, demandée et organisée en ce sens. Les candidats ont souhaité que cette élection présidentielle soit le signe d’une mobilisation forte, que le peuple exprime son choix, pour donner un nouvel élan pour le pays qui traverse une énorme crise mondiale. L’attente était forte et prévisible. C'est bien la réflexion que nous avons eu (ou presque…) La présidentielle 2012 aura effectivement mobilisé les gens ainsi que les réseaux sociaux, sûrement moins qu’anticipé au début de la campagne. Le plus grand problème observé dans la communauté du web social est une démonstration de leur appartenance politique comme de vrais militants, en charge de rallier chacun à sa cause. Manipulation effective, utile ou exercée ? Une idée intéressante qui a été mis en valeur par les réseaux sociaux : #RadioLondres.

[Infographies du mercredi] La génération Y inscrit le télétravail dans les moeurs des entreprises Les étudiants et jeunes actifs sont prêts à être moins payés contre plus d'autonomie et de souplesse dans l'organisation de leur travail. Infographies et analyse d'une révolution douce. Parce que ses atouts sont indéniables, le télétravail progresse, lentement mais sûrement : il vient notamment de faire son entrée dans le Code du travail. Les réticences des entreprises semblent en train de tomber peu à peu et la confiance dans les salariés – indispensable pour que les nouvelles technologies servent autant la productivité que le progrès humain – semble de moins en moins un voeu pieu. C’est ce que montre une étude de Wrike (société éditrice de logiciels collaboratifs) sur le télétravail, dont les éléments majeurs ont été repris dans l’infographie ci-dessous et traduits par Zevillage – site participatif et réseau social sur les nouvelles formes de travail. La flexibilité du travail, plus importante que le salaire ? Parmi les autres enseignements de l’étude : >>> Lire le billet de Zevillage

Créer votre Social Media Dashboard : quels indicateurs suivre sur les médias sociaux ? - MediasSociaux.fr MediasSociaux.fr Winston Churchill disait “Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat”. Je pense qu’avec le digital et plus précisément les médias sociaux, on devrait, chacun, avoir cela en tête. Comme présenté dernièrement dans Les 4 challenges des entreprises dans un monde digital , l’une des problématiques majeures rencontrées par nombre d’entreprises sur les médias sociaux est de savoir mesurer leurs actions. Avoir des indicateurs, regarder ses fans / abonnés, suivre son taux d’engagement, compter le nombre de retweets ou de j’aime sur un article / produit est à la portée de tous et la profusion de chiffres pour légitimer et valoriser ses actions sont légions. Je ne détaillerai pas ici l’obnubillation sur les chiffres liés à l’audience adressée par une présence sur les médias sociaux pour l’avoir détaillée à plusieurs reprises déjà (Quand les marques survalorisent leurs fans Facebook, Gare aux chiffres autour des médias sociaux).

Les nouvelles promesses des cabinets d'audit Pour Bertrand Dufaÿ, 30 ans, récemment promu au grade de manager 2 chez Mazars, cela ne fait aucun doute: entrer dans un cabinet d'audit a ouvert son horizon professionnel. "J'ai pu découvrir des métiers différents et m'y former, passer de l'audit au conseil tout en préparant mon diplôme d'actuaire, financé par mon employeur", explique cet ancien diplômé de l'école d'ingénieur Supaero de Toulouse (Isae). Et ce jeune cadre a toutes les chances d'être "chassé". Des salaires supérieurs à la moyenne "L'employabilité des candidats passés par ce secteur est excellente. Le modèle des cabinets d'audit, teinté de la culture anglo-saxonne du "donnant-donnant", a fait ses preuves. La donne a changé. Par ailleurs, une quarantaine de ses nouvelles recrues les plus performantes alternent, au cours des deux premières années, six mois sur différents métiers avant de choisir leur point de chute. Des carrières à la carte Le coaching individuel se développe

L’utilisation des médias sociaux comme sources d’information Les médias sociaux sont de plus en plus utilisés par les internautes pour s’informer. La notion de temps réel et la confiance accordée dans ses amis ont fait de cette curation un moyen d’accès privilégié à l’information. Il y a bien sûr des faits marquants qui symbolisent cet état de fait : la mort de Ben Laden, le mariage royal ou encore la crash de l’avion dans l’Hudson ont été énormément relayés sur Facebook, Twitter et consorts. Le manque de confiance dans les journalistes traditionnels et l’appauvrissement de l’information en général sont des accélérateurs de ce phénomène. Attention toutefois à recouper les informations trouvées.

Un ou plusieurs réseaux sociaux dans l’entreprise ? par @edouaud #e20 01net. le 09/05/12 à 07h30 Après avoir lancé des pilotes et des expérimentations de réseau social interne, les entreprises se demandent désormais comment les généraliser à toute l’organisation. Une question apparaît alors systématiquement : faut-il un seul réseau social unifié, central, global, ou plusieurs réseaux sociaux avec des périmètres fonctionnels spécifiques ? Des débuts sans règles Les premiers réseaux sociaux d’entreprise (RSE) ont bien souvent été mis en place par les métiers : ici le commerce pour favoriser l’échange de bonnes pratiques, là la production pour favoriser l’innovation… De nombreux éditeurs proposent leurs services en SaaS, ce qui a aidé à ne pas impliquer la DSI. De nombreuses raisons incitent à rationnaliser le tout. La seconde raison concerne les coûts et l’énergie dépensée par les équipes projet de chaque réseau social pour faire évoluer la plate-forme avec les éditeurs. Les schémas classiques ne fonctionnent cependant pas pour le social software

Related: