background preloader

Avons-nous besoin d’Info Labs

Avons-nous besoin d’Info Labs
Grâce aux outils de prototypage rapide à commande numérique, à du matériel et du logiciel désormais facilement bricolables, demain, un grand nombre de personnes seront en mesure de concevoir et fabriquer des objets de leur choix, passant rapidement de l’idée au modèle numérique, du modèle au prototype, voire du prototype à l’objet tangible. C’est l’essence même du projet des Fab Labs (Wikipédia), ces espaces de travail, ces ateliers de fabrication ouverts et accessibles à tous. Mais pourquoi s’en tenir aux objets physiques et à la matière programmable ? La complexité de la matière numérique montre qu’on gagnerait certainement à étendre le concept aux données, aux statistiques, aux algorithmes… Et faire de la matière numérique un objet d’appropriation commun, comme les Fab Labs le proposent pour le monde physique. Le Lab « ouvert » comme modèle Avec plus d’une centaine de Fab Labs dans le monde, leur relative réussite interroge. Pourquoi avons-nous besoin de Labs consacrés aux données ? Related:  Open Data

Visibilité numérique, un enjeu majeur pour l’entreprise La question de la visibilité numérique pour une entreprise n’est vraiment plus un « scoop » ! Le sujet rebondit de médias en médias. On parle de stratégie sur les réseaux sociaux, de crowdsourcing (recours à la créativité, l’intelligence et le savoir-faire d’un grand nombre d’internautes), d’e-réputation, voire d’identité numérique… avec l’impact de ces interactions numériques sur les modèles d’affaires de l’entreprise. Tout cela est une réalité. SMX Paris 2012, le salon professionnel de la visibilité numérique Tout professionnel qui a en charge (ou se soucie) de la visibilité numérique d’une entreprise, désireux d’améliorer le référencement d’un site internet, qu’il soit responsable marketing, pro du e-commerce, analyste web, administrateur de site, freelance ou passionné de référencement, devrait approfondir son « art » au SMX 2012 (Search Marketing Expo) qui se tiendra les 7 et 8 juin à Paris, après Seattle, Melbourne, Toronto… Capturer le temps et l’attention de l’internaute

[Atelier] Comment parler des données ouvertes à des non-développeurs Comment parler des données ouvertes à un public de non-développeurs ? Comment fournir les bases nécessaires pour mieux en saisir les contours, les enjeux et les limites ? Dans le cadre du séminaire Cultures numériques de Sciences Po Rennes, j’ai animé un atelier pratique qui visait à répondre, par l’exemple des données de mobilité, à ces questions. Une thématique : la mobilité urbaine Le marquage au sol J’ai choisi d’orienter cet atelier sur la thématique de la mobilité urbaine. Le tableau des départs La séance réunit une vingtaine d’étudiants de Sciences Po Rennes, de l’Université Rennes 2 et de l’Ecole des Beaux-Arts. Les étudiants ont recensé plus d’une vingtaine de modes de transports différents, du métro au vélo individuel en passant par l’auto-partage ou le taxi-vélo. L’information, l’autre carburant de la mobilité Une information voyageurs Les données : de quoi parle-t-on ? La chasse aux données : la mise en pratique Dans le kit : une photo du quartier Dans la gare Epilogue J'aime :

Brèves de bibliothèque(S) | scoop.it Terminaux IT personnels (BYOD) : impacts et impératifs pour l’entreprise 1 - Identifier les avantages pour l’entreprise Mettre en place une démarche de « bring your own device », c'est d'abord pour l'entreprise satisfaire des utilisateurs avides de flexibilité, d'innovation et de nouveaux usages. « Cela devient un enjeu pour le recrutement, les RH signalant elles-mêmes à la DSI qu'on ne peut plus interdire l'usage des terminaux personnels », constate Chadi Hantouche, consultant senior chez Solucom. Les tablettes et smartphones personnels sont en outre des outils sophistiqués qui apportent de la valeur à l'entreprise, notamment en améliorant la productivité. « On constate chez nos clients adoptant le BYOD, une baisse de 10 à 25 % du coût total de possession des terminaux », affirme Chadi Hantouche. « C’est particulièrement le cas des entreprises qui n’avaient pas déployé de Wi-Fi, seul type de réseau supporté par la majorité du parc de tablettes », note David Remaud, responsable offre chez Spie Communications. 2 - Evaluer les enjeux réglementaires et juridiques

La Liste des 1600 Portails Open Data à Travers le Monde La liste des Portails Open Data dans le Monde La liste est disponible sous forme de carte sur le site opendatainception.io. Lorsque vous développez une solution permettant de lancer des portails Open Data en quelques minutes, une question revient régulièrement : Où puis-je trouver des données propres et utilisables ? Notre première réponse est généralement : “Avez-vous pensé aux portails Open Data ?” Si certains portails Open Data sont faciles à trouver, les résultats obtenus via les moteurs de recherche ne sont pas représentatifs de l’exhaustivité de l’offre. Nous avons donc décidé de créer une ressource unifiée qui serait utile à tous les geeks de l’Open Data (et nous savons que nous sommes nombreux ). N’écoutant que notre courage, nous avons retroussé nos manches et agrégé une liste de tous les portails Open Data disponibles. Le sommaire vous donnera un aperçu des pays représentés. Nous espérons que vous trouverez votre bonheur et les données qui vous intéressent. Tech Center OpenDataSoft

BONUS : ressources ==> Array of Things Que peuvent bien fabriquer bibliothèque et Fab Lab ensemble ? | Carrefour numérique², qui veut du rab’ ? Certain·e·s bibliothécaires commencent à expérimenter l’imbrication de la bricole des Fab Labs et des savoirs disponibles dans les bibliothèques. Le Carrefour Numérique² et leurs collègues de la bibliothèque de la Cité des sciences ont entamé leur réflexion. Le lien ne coule pas de source pour le moment. En 1970, une bibliothèque proposait des livres et des revues. En 2000, elle offrait en plus des CD et des DVD. Aux États-Unis, le mélange des deux univers s’est concrétisé en 2012 et la sphère française n’a pas tardé à embrayer. Malentendus et points communs Mais ce mariage des deux univers est-il si évident ? Passés ces malentendus, on peut enfin se pencher sur les points communs. Partage de la connaissance Matthieu souligne aussi le potentiel de médiation : Cela met de la vie, ça change de la routine, ça ne peut que faire du bien. Ces deux aspects en recouvrent un troisième, la question du service public du partage de la connaissance qui est un trait d’union fort entre les deux espaces.

Comment optimiser les villes avec les data ? - Publications Pour les villes, la croissance exponentielle des données constitue une opportunité face aux défis auxquels elles sont confrontées. Et notamment celui de faire mieux avec moins. Nombreuses sont aujourd’hui les villes à s’être lancées dans des démarches de libération de leurs données , ce qui représente à la fois un pas important vers la transparence démocratique et une ouverture à l’innovation par les usages. Certaines villes nord-américaines pionnières se sont dotées de « Chief Data Officers » (administrateurs généraux des données) et d’équipes dédiées à la collecte, la standardisation et le croisement des données intéressantes pour le développement urbain. Comment promouvoir des opérations de maintenance prédictive des infrastructures urbaines à partir des historiques de données dont dispose la ville ? Comment améliorer le bien-être des citoyens et s’adapter à leurs besoins par une cartographie précise de leurs déplacements en temps réel ? Télécharger le document PDF

Biblio Numericus | Le numérique se joue aussi en bibliothèque

Related: