background preloader

Le Blues du Community Manager

Le Blues du Community Manager
65inShareinShare65 Job à la mode depuis quelques années, le Community Management souffre de clichés et d’un positionnement que les agences et annonceurs peinent à définir, ou à assumer. Retour sur une expérience vécue par de nombreux jeunes communicants. J’ai eu l’occasion de pratiquer le métier de Community Manager durant deux années, la première en agence pour une belle marque, la seconde chez un bel annonceur. On est alors en droit de se poser la question : le jeu en vaut il la chandelle ? De ces quelques constats découlent une situation : le Community Management n’est pas le graal de l’entreprise. - Il y a trop de fantasmes autour de ce métier. - Les entreprises font passer le métier en bout de chaîne. - Une agence spécialisée CM est soumise aux bons vouloir de Facebook. - On parle d’engagement à tout va, mais personne n’a encore trouvé comment calculer le taux d’engagement (sic). - Le poste en lui même doit être légitimé. - Il n’y a pas de hiérarchie du Community Manager.

Quels KPIs pour l’Analytics Social Media ? [Infographie] Réussir sur les médias sociaux c’est d’abord créer une stratégie social media qui définit des objectifs quantifiables à court, moyen et long terme ainsi que des tactiques pour les atteindre. En parallèle, il est également important de mettre en place une méthodologie pour mesurer les résultats obtenus et identifier ce qui marche et ce qui ne marche pas afin d’adapter sa stratégie social media. Si vous êtes nouveau dans l’analytics social media, l’infographie présentée ci-dessous devrait vous intéresser. Que pensez-vous des indicateurs suggérés par l’infographie d ’ »Awareness » ? Source : socialmediatoday.com Pour plus de nouveautés sur les médias sociaux, merci de vous abonner à la newsletter du blog ou à son flux RSS. Tags: analytics, awareness, infographie, kpi, socialmediatoday Catégorie: Social Media

De la presse aux médias sociaux : mort et renaissance des rédactions (1/2) Après 17 ans de parcours journalistique, et une évolution sur les terres du brand content, j’ai -comme beaucoup- une certaine base d’observations sur les métiers de la presse et leur évolution. Un phénomène m’a frappé depuis le tournant de la presse internet et la montée en force des médias sociaux. Je me le nomme techniquement : le « processus de recréation journalistique » ou de « mort et renaissance des rédactions« . Plus simplement, une évolution des manières d’appréhender les métiers de la presse et leur organisation. Prenons un exemple concret et parlant. Vous avez certainement constaté ou entendu parler de la mode des « community managers« , ou des gestionnaires de communautés. Que s’est-il passé ? « Dis, c’est quoi un CM ? L’embauche demeurait certes, mais très ciblée, furieusement rajeunie et modernisée. Il m’est par exemple arrivé de croiser en 2009 un recruteur (et en prime pure player web !) Equipes commandos Les 4 temps de la presse en ligne

Community management : de l’exploration à l’exécution Il y a quelques semaines je vous annonçais la sortie du nouveau rapport du community roundtable. Je n’avais pas vraiment eu le temps de rentrer dans les détails, m’engageant à y revenir un peu plus tard. C’est donc l’objet de ce billet. Comme vous pouvez le voir sur la matrice qu’ils ont créé, je vais revenir sur les différents items : stratégie, leadership, culture, management, contenu, gouvernance, outils et mesures. Pour en savoir un peu plus sur ce travail et eux en général je vous renvoi à l’interview de leur Principal Rachel Happe . Le rapport comporte un sondage, en voici les principaux points : Le collaboratif s’implante de plus en plus et est organisé de manière construite dans les organisations La culture est sans surprise la plus dure à faire évoluer et le a encore de beau jour devant lui Les organisations de tailles moyennes sont celles qui voient le plus d’opportunité avec le collaboratif (rapport entre taille/risque et bénéfices/investissements) Mais revenons à nos items.

Community Manager : Mon job ? Les réseaux sociaux ! Gérer la conversation des marques ou des entreprises sur les réseaux sociaux est un métier tout aussi stratégique que celui de relations publiques. Et puisque tout se passe en ligne, il nécessite une connaissance du web et des outils de monitoring. Pour en savoir plus, Cominmag a donné la parole aux principaux intéressés : les Community Managers. Etrange profession que celle-ci. Alors que tout le monde convient de l’utilité des web-designers ou des web-developpeurs, le Community Manager reste un métier mal défini. Est-ce parce que certains pensent que passer du temps sur Facebook, Twitter ou Linkedin tient plus du registre ludique que du professionnel ? Interviewés : Anna Jobin, David Labouré, Yan Luong, Elise Nardin, Quentin Turf, Danielle Emery-Mayor - Le Community Management c’est ? David Labouré : La gestion de l’animation de communauté(s) en ligne. Danielle Emery-Mayor : C’est l’animation d’une place du village virtuelle! - Quel poste occupez-vous actuellement ?

Interview de Community Manager : Annabel Saint-Paul d’aspweb.fr Dans notre série d’interviews de Community Managers, nous avons le plaisir d’accueillir Annabel Saint Paul, Conceptrice-Rédactrice et Community Manager chez ASPWeb.fr. 1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ? Bonjour, je suis conceptrice-rédactrice web et community manager freelance. Si je n’ai pas toujours travaillé dans le web, il a été présent dès le départ de ma vie professionnelle. En effet, je suis passée par 10 ans de professorat des écoles avant de me reconvertir dans le web avec une formation de webmaster. Installée à mon compte depuis 2009, j’ai commencé par concevoir des sites Internet en travaillant systématiquement les contenus éditoriaux. 2 – Pourquoi aller sur les Media Sociaux quand on est une PME ? On met souvent en avant la gestion de l’e-réputation comme premier intérêt d’une présence sur les réseaux sociaux. Je réponds qu’à mon avis, ils se privent d’une grande part de marché.

Community management : 6 pilliers d'une politique indispensable | Wesaw.it | Guide du web Community management… un terme à la mode, le nouveau must have du moment de toute entreprise présente sur le web. Mais au-delà de l’effet de mode, la notion d’animation de communauté a toujours existé, par des media plus classiques et à différentes échelles. Je vous propose, dans un modèle hiérarchisé, 6 piliers du community management sur lequel s’appuyer pour apporter à la marque une visibilité de bonne qualité. Note : Dans cet article, j’utilise préférentiellement le terme « marque », très lié à la notion d’identité et au sentiment d’appartenance, mais on peut très bien le remplacer par « entreprise », ou « service ». 1. Cette veille passe par la mise en place d’alertes (Google Alerts), l’utilisation de sites de monitoring (Youseemii, Wdyl ou Howsociable). 2. La première urgence pour une marque, est d’organiser une présence. Le blog. Plus on décide tôt d’une présence sur une plateforme, plus on a de chance d’avoir un pseudonyme ou une adresse au nom de la marque. 3. 4. 5. 6.

Interview de Community Manager : Lionel Fumado d’Orange Dans notre série d’interviews de Community Managers, nous avons le plaisir de recevoir Lionel Fumado, Community Manager chez Orange. 1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ? Quand j’ai commencé à travailler dans l’univers des jeux en ligne en 2005 chez GOA, je pratiquais, tel un « Monsieur Jourdain » du numérique, le « community management » sans le savoir. A l’époque, l’animation d’une communauté, le support clients et la création de contenus étaient fusionnés sous l’étiquette « Game Master ». Quelques années plus tard, avec l’explosion de la popularité des jeux en ligne et l’exigence d’une relation 24/7 avec les clients, ce métier s’est spécialisé dans des rôles bien précis, comme celui de community manager. Aujourd’hui je suis social Media Manager, c’est-à-dire que je travaille en coordination avec l’ensemble du Groupe Orange pour orchestrer la présence de la marque sur le web social.

Les outils VRAIMENT utiles aux Community Managers Il faut être honnête, des outils pour les community managers, il y en a un peu près 10 qui sortent chaque jour, il y a même des blogs qui se spécialisent dans la reprise de news souvent rythmés par ces innovations. Je n'ai pas envie de faire cela sur mon blog mais par contre, il faut bien reconnaître que dans le lot il y en a qui sont vraiment utiles, le problème, c'est de savoir lesquels.N'étant pas la personne la plus indiquée pour écrire cette note, j'ai proposé à Jérôme Deiss de l'écrire. Jérôme est une personne incroyable et vraiment remarquable par (entre autre) sa connaissance des outils. Et je me suis permis de faire un sondage pour que chacun puisse participer. Il m'a donc semblé être le plus à même de faire cette note, je lui laisse donc la parole. De plus en plus d’articles sont écrits afin de présenter les différents outils essentiels aux community managers (CM), éléments indispensables dans une pratique métier. 1. Les services de short urls permettent de : 3 services à retenir :

L’animateur de communauté doit d’abord être un passionné « E-Gouv Québec À quelle heure et quel jour de la semaine dois-je publier mes statuts Facebook ou mes "tweets"? Les abonnés Facebook préfèrent-ils les vidéos aux photos? Comment augmenter le taux d’engagement sur mes comptes « sociaux »? C’est sans doute dans l’espoir de mettre la main sur les 10 astuces du parfait animateur de communauté que les participants au Printemps des réseaux sociaux de Québec (#PRSQC, 3 et 4 avril 2012) se sont dirigés vers la conférence de Kim Auclair, présidente et animatrice de communauté Web chez niviti. Surprise : pour Auclair, le secret d’un animateur de communauté efficace repose non pas sur la technique, mais plutôt dans la passion qu’éprouve ce communicateur envers le contenu qu’il doit créer et partager. « Il est plus facile d’apprendre la gestion de communauté à un individu que de le rendre passionné d’un sujet », constate avec justesse cette animatrice d’expérience. 3 conseils clés pour les animateurs de communauté Développer une tolérance à l’erreur Sur Facebook :

Le blog du Modérateur - Voilà LE sujet qui fait parler les community managers sur le web. Mais combien gagne un community manager ? Combien facture-t-il quand il est freelance ? Avant d’aborder la question du salaire, il est important de bien comprendre quelque chose : il existe de grandes disparités entre les profils mais surtout entre les missions des community managers. Il semble que plusieurs éléments, en dehors du contenu même des missions, affectent grandement le salaire. L’expérience joue un rôle important également. Autrement dit, si vous souhaitez gagner votre vie en tant que community manager, mieux vaut être un Bac+5 avec 5 ans d’expérience et travailler dans un grand groupe. Un petit mot sur les freelances, qui ne semblent pas être très gâtés. 44% qui facturent à moins de 200 euros par jour, c’est beaucoup. Pas de doute, il y a encore du travail pour mieux encadrer le périmètre du métier de community manager, mieux former les nouveaux arrivants et définir le profil idéal pour les recruteurs.

Related: