background preloader

Entreprendre et gouverner après la révolution numérique

Entreprendre et gouverner après la révolution numérique
Related:  ebouvetpost-media

Henri Verdier Blog Médias 2020 : les éditeurs tirent leur plan tous seuls | Association des journalistes professionnels - Etats généraux des médias d'information La presse quotidienne négocie un plan d’aides avec le gouvernement. Augmentation sensible des aides directes, budgets de communication, création d’un "cluster", fonds pour la formation : les éditeurs de journaux ont fait le forcing en juin pour obtenir du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) un "Plan Médias 2020" qui leur permet de ne pas attendre les conclusions des Etats généraux des médias d’information (EGMI) et de déjà tirer leurs marrons du feu. Soutenir la presse quotidienne par une augmentation des aides publiques, c’était une des recommandations de l’atelier 1 des EGMI. Le Plan comporte aussi d’autres mesures, qui concernent tous les médias – comme la création d’un Observatoire des médias – mais celles-là ne sont guère chiffrées ni détaillées. Mais l’AJP, qui y retrouve très peu de ses priorités pour les journalistes, s’étonne que certaines recommandations des EGMI soient oubliées quand elles ne sont pas revisitées pour bénéficier à la seule PQ. Martine Simonis

Vers des Lumières numériques ? Entretien avec Roger Chartier, professeur au Collège de France Cet entretien avec l'historien Roger Chartier, spécialiste de l'écrit aux 16e-18e siècles, réalisé en compagnie de Thierry Gaudin, prospectiviste, alimente une réflexion sur le thème des Lumières numériques, menée par la Société européenne de l'Internet. L'expérience est insolite. Proche du dialogue impossible : les questionneurs sont tournés vers l'avenir, qu'ils souhaitent prévoir et même influencer. L'interviewé, par sa qualité d'historien, aborde avec grande modestie le registre du futur. Et pourtant, les réponses de Roger Chartier, sans concession mais sans dérobade non plus, livrent de précieux axes de réflexion. Roger Chartier, Collège de France, 10 janvier 2013, cliché DL Séquence 4 : les éduqués au chômage Voyez-vous aujourd'hui une catégorie sociale qui pourrait exercer un rôle comparable ? Roger Chartier Des structures comparables… … pas nécessairement les mêmes conséquences Roger Chartier : Oui, c’est possible.

Avec son épicerie solidaire, elle aide "hors assistanat" Dans une vallée vosgienne sinistrée par la crise textile, aider "hors assistanat" est depuis 2009 l’affaire de Christelle Duhant. Elle dirige la Maison de l’entraide du Rabodeau. Ici, friperie sociale, point meubles d’occasion et atelier de création textile financent le cœur du projet: l’épicerie de l’entraide. Avec une méthode de gestion atypique, déposée à l’Institut national de la propriété industrielle, cette quadra dynamique fait rimer solidarité et contreparties. Youphil.com: Qu’est-ce qui a motivé la création de la Maison de l’entraide? Christelle Duhant: J'ai été conseillère en aménagement du territoire et j'ai vu mon poste supprimé en 2003, à la suite d'un changement d’orientation politique. En quoi votre concept est-il innovant? Les recettes générées par la friperie et le point meuble permettent de vendre, à l’épicerie de l’entraide, la nourriture 40% moins cher par rapport au prix de négoce obtenu. Qui sont les gens que vous accompagnez? Crédits photos: Raphaël Gougeneheim

Éducation : la créativité autant que les savoirs… Les récentes polémiques sur l’éducation en France sont préoccupantes. Théorie du genre ou pas, qu’elle soit enseignée ou non, elles jettent un discrédit supplémentaire sur l’institution qui éduque nos enfants. Il semble même que les professeurs soient exempts du débat, qui oppose par presse interposée les politiques et la société civile. Alors que la représentativité des enseignants et le respect qui leur est dû devraient être une cause nationale, tout se passe comme s’ils avaient été écartés du temple au nom des grands principes que chaque camp défend avec la conviction de détenir la seule vérité possible : la sienne. Tout devient évidemment sujet à caution, aujourd’hui des enfants nus sur un livre, et quoi demain ? La moralité du Chat botté, la lubricité des Sept Nains. "Personne n’a raison, personne n’a tort, tout peut être dit et même son contraire", et chacun se renvoie la responsabilité de celui qui a commencé à jeter le trouble.

New York Times : les 7 leçons du mémo sévère sur le numérique Le propriétaire du journal Arthur Sulzberger Jr. face à la directrice Jill Abramson, en avril 2014, quand le titre a reçu quatre Pulitzer, le prestigieux prix journalistique.REUTERS/Ruth Fremson/Pool (UNITED STATES - Tags: MEDIA SOCIETY) - RTXYN1U Comme d'autres grands médias, le New York Times s'est retrouvé au centre d'une crise dans laquelle la partie la plus visible est le départ de sa directrice de la rédaction, Jill Abramson, remplacée, jeudi 15 mai, par Dean Baquet. Au même moment a fuité, sur le site d'information Buzzfeed, un long mémo sur l'innovation dans le célèbre quotidien américain, peignant un tableau sombre de sa stratégie numérique. Y a-t-il un lien entre les deux événements ? Le document d'audit a été rédigé par un groupe de huit personnes au fait des questions numériques, dont AG Sulzberger, fils et potentiel héritier du propriétaire du journal, qui avaient à l'origine pour mission de trouver une ou plusieurs idées de nouveau produit ou format. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Voici le court-métrage qui va vous donner envie de quitter Facebook - Technologie Si vous vous apprêtez à regarder ce film avec 6 onglets ouverts, dont Facebook, Twitter et Spotify (ou iTunes), vous vous y reconnaitrez certainement. © Capture d'écran YouTube Intitulé « Noah », ce court-métrage 2.0 vient de remporter le prix du « meilleur court-métrage canadien » au Toronto International Film Festival (TIFF). C’est l’histoire d’un jeune garçon qui est en train de se faire larguer par sa copine lors d’une conversation Skype qui se coupe de manière impromptue (comme souvent avec Skype). La légende noire du monde électronique Roger Chartier, Collège de France, 10 janvier 2013, cliché DL Entretien avec Roger Chartier, professeur au Collège de France Première partie : La légende noire du monde électronique La période contemporaine ressemble à bien des égards au 18e siècle. Séquence 1 : Analogie 18e/21e du fait des flux d’information écrite Dominique Lacroix : Les flux d’information et de communication écrites n’ont jamais été aussi abondants et accessibles. Roger Chartier La surabondance et la perte, deux angoisses de longue durée La première remarque est qu’on retrouve une crainte de longue durée. Récemment une collègue américaine, Ann Blair, a écrit un livre qui s’appelle Too much to know, Trop de choses à savoir, et qui porte sur le temps de la Renaissance, 16e-17e siècles. Il y a ces deux éléments, qui me paraissent très liés l’un à l’autre. Nouveauté : l’information détachée de son support Mise en question de la notion d’œuvre, et même de fragment Cela représente une rupture essentielle. L’amitié et l’identité

ORAGES D'ACIER: L'effondrement : Les métiers nécessaires au monde de demain Les métiers qui vont continuer à exister seront bien moins nombreux, variés et spécialisés que ceux que l'on peut connaître aujourd'hui. Ils seront déterminés par des compétences et des connaissances concrètes et immédiatement utiles. Il y aura tout d'abord les métiers de production primaire : Ensuite, les métiers liés aux soins des hommes et des animaux : Médecins ou aides-soignants capables de soigner directement les maladies les plus courantes, capables d'effectuer des opérations chirurgicales ou de traiter des blessures par massages et manipulations (les blocs opératoires sophistiqués et performants ne seront plus disponibles, de même que les médicaments trop complexes) ;Sages-femmes et accoucheurs ;Herboristes, botanistes, pharmaciens à l'ancienne et autres métiers impliquant la connaissance des plantes médicinales, de leurs effets et de la manière de les appliquer ;Vétérinaires sachant soigner, traiter, aider les animaux et aider à leur naissance.

Cette paille pourrait sauver des millions de vies L’accès à l’eau potable pour tous et partout dans le monde sera bientôt possible. L’entreprise internationale Vestergaard qui agit dans le sens de l’amélioration de la santé dans les pays en voie de développement a lancé une Paille de vie baptisée « Lifestraw ». Celle ci permet d’absorber de l’eau non potable sans risque majeur pour la santé et pourrait sauver des millions de vies. Environ 780 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. Toutes les 21 secondes un enfant meurt de diarrhées dues à l’empoisonnement. Imaginez donc le nombre de vies humaines épargnées grâce à un outil qui assainit l’eau non potable! La paille de vie va simplement filtrer les micro-organismes par un procédé de fibres creuses qui ne laisse passer que de l’eau purifiée. La paille peut très bien être utilisée également dans le cadre de vos déplacements à l’étranger ou lors d’un trekking dans les Pyrénées par exemple. Sources : Peauethique / Rue du commerce

Jeu d'influences, un serious game sur les spécialistes de la communication La réputation, pour une entreprise, a une importance capitale pour sa pérennité. Conséquemment, les « spin doctors » ou conseillers de presse sont des alliés précieux. Ils ont un métier fascinant parce qu'ils doivent, parfois, jouer un peu avec les mots ou mettre l'accent sur une partie de la vérité pour redorer le blason d'un individu ou d'une compagnie. Certains iraient même jusqu'à dire que ces spécialistes de la communication ont par moment des stratégies qui attisent le cynisme social et politique ambiant. Le serious game que nous vous présentons risque, en tout cas, de susciter le débat. Jeu d'influences est une expérience d'accompagnement d'un documentaire diffusé récemment sur France 5. L'ambiance est pesante et bien retranscrite grâce aux superbes dessins et à l'excellent travail des acteurs. Un très intéressant serious game sur les relations médiatiques et la réputation des individus. Niveau : Populaire

Walter Benjamin: Art, Aura and Authenticity How has capitalism affected our experiences of art and the media? In the third of his eight-part series on critical theorist Walter Benjamin, Andrew Robinson examines Benjamin's famous thesis that mechanical reproduction has transformed the arts, and explores what a 'political art' might look like. By Andrew Robinson (Source: thearcadesproject.tumblr.com) Perhaps Benjamin’s best-known work is ‘The Work of Art in the Age of Mechanical Reproduction’. This short piece provides a general history of changes in art in the modern age. In Marxist fashion, Benjamin sees the transformations of art as an effect of changes in the economic structure. The aura has disappeared in the modern age because art has become reproducible. The aura is an effect of a work of art being uniquely present in time and space. The traditional work of art is experienced mainly through distanced contemplation. Benjamin argues that distraction became an alternative to contemplation. Ritual is not necessarily reactionary.

Il nous faut dresser l’Atlas des algorithmes contemporains - Blogs InternetActu.net Kevin Slavin est le cofondateur d’Area/Code devenu il y a peu Zynga, un studio de conception de jeux. Et c’est pour ce travail qu’il est surtout connu (voir ses interventions en 2009 à Picnic dont nous vous avions rendu compte ici et là), mais c’est à une tout autre exploration – oh combien passionnante, bien que particulièrement alambiquée – à laquelle il nous a conviée à la conférence Lift qui se tenait récemment à Genève. kevinslavin02lift11 Sa présentation s’appuyait sur une précédente présentation faite il y a 4 ans qui portait sur le bas Manhattan, le quartier financier de New York, et qui s’interrogeait pour comprendre comment les villes pouvaient apprendre à écouter le pouls de la ville. Il y expliquait que les villes devaient construire des radars, comme on construisait des amplificateurs acoustiques pour détecter l’approche des avions. Mais ce qui conduit à construire des radars, conduit aussi à construire des avions furtifs pour y échapper, pour voler sans laisser de traces.

Ils s'activent Initiatives Concours photos « Parcours de Mal-logés » A l’occasion de ses 25 ans, la Fondation pour le Logement Social récompensera à hauteur de 1 500€ le photo-reporter qui remportera le concours « Parcours de Mal-Logés » sur Myphotoagency.com. Photographes, racontez le parcours de personnes qui, grâce à l’attribution d’un logement ont réussi à échapper à la précarité durable. De personnes qui, grâce à ce coup de pouce, ont réussi à échapper à la rue. Ces personnes qui, grâce à l’intervention d’associations et de travailleurs sociaux engagés, ont retrouvé espoir et dignité. Sous la forme d’un photo-reportage, vous devez retranscrire le chemin parcouru par ces accidentés de la vie. Pour candidater, vous devez soumettre entre 10 et 15 photos puis accompagner votre série d’un texte de présentation d'ici le 23 juin. Au dernier trimestre 2013, le vainqueur exposera son reportage photos à l’occasion du Diner de Gala annuel de la Fondation pour le Logement Social. Plus d'infos

Related:  Sources