background preloader

La curation avec Scoop.it et 100 invitations à gagner

La curation avec Scoop.it et 100 invitations à gagner
La curation, entendez par là l’organisation de la veille et le tri des informations en ligne, est annoncée comme l’enjeu de l’année 2011. Le service scoop.it, nouveau venu français, est une plateforme qui permet de s’adonner à la curation de manière simple et assez rapide. Vous pouvez créer des sujets sur lesquels effectuer votre veille, choisir vos sources ou vous laisser guider par les suggestions, partager rapidement votre contenu… La flexibilité de scoop.it et ses multiples fonctionnalités en font un outil vraiment pratique. Voilà à quoi ressemble la page d’accueil de scoop.it, une fois inscrit : Vous avez accès entre autres à votre liste de sujets déjà créés et aux suggestions de contenus à inclure pour chacun d’entre eux. Une fois le sujet créé, vous aurez accès à la page de curation à proprement parler. Par défaut, scoop.it ira chercher sur Twitter, Digg et Youtube avec les mots clés que vous avez définis en créant votre sujet. Les invitations pour scoop.it Related:  OUTILS DE VEILLE PEDAGOGIQUE ET TECHNOLOGIQUECuration & PédagogieRéseaux, curation

20 plateformes de curation à expérimenter Curator, curation... Néologisme, buzzword ou simple phénomène marketing, un constat est à faire : de plus en plus de plateformes dédiées à cette activité se développent sur le web. Outils qui, au-delà de leur utilité pour formaliser, classer et diffuser une veille, se révèlent aussi intéressant à observer dans une problématique de gestion de la réputation en ligne. Voici quelques unes de ces plateformes... Si le « curator » fait de la veille, et que de plus il sait/peut la médiatiser, alors les outils qu'il utilise peuvent (doivent ?) Et même si (nous sommes bien d'accord) ces plateformes rappellent étrangement certaines de bookmarking, qu'elles sont pour la plupart étroitement liées à Twitter et qu'elles surfent sur une terminologie nouvelle (mais des usages bien réels), leurs éditeurs les dénomment d'eux-même : plateformes de curation. Quel(s) intérêt(s) pour la gestion de la réputation en ligne ? ==> Tout d'abord formaliser et médiatiser une veille sur un sujet précis. Curated.by Newser

Pinterest : quatre astuces pour aller plus loin 01net le 28/03/12 à 10h12 Gagnez du temps dans vos partages Si vous avez installé, comme vous l’a conseillé Pinterest, le bouton Pin it dans votre barre personnelle du navigateur lors de la création de votre compte (voir notre premier article sur le sujet), alors voici comment l’exploiter encore plus efficacement. Lorsque vous êtes sur la page à partager. Sélectionnez le titre de l’article, ou la légende de la photo, tout texte pour accompagner votre « pin », avec votre souris. Interpellez un ami Vous avez repéré une information et l’avez partagée sur votre mur Pinterest. Arrêtez de tout montrer sur Facebook Vous avez vraisemblablement lié votre compte Pinterest à votre compte Facebook. Pour cela, cliquez sur votre profil, choisissez Settings. Faites Board commun Vous avez tendance à reprendre systématiquement les publications d’un de vos amis sur Pinterest ? Pour cela, cliquez sur le bouton Add+, en haut de la page Pinterest. Ce qu'il vous faut Niveau : Débutant / Temps : 15 minute(s)

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4.

SocLoclMobil Le SoLoMo, ce serait la nouvelle tendance de l’internet post-web 2.0, une vague de fond qui va une fois de plus tout changer. Après qu’à peu près tout le monde se soit mis au web social, est-ce l’étape suivante, ou un énième concept qui n’existe que dans la tête des prophètes du marketing numérique ? Loïc Le Meur a annoncé que le SoLoMo serait le grand thème de la conférence LeWeb 11. Mais pour ceux qui ne sont pas encore au courant, il est grand temps d’expliquer le sens de cet acronyme étrange : Social, Local, Mobile. L’avenir serait dans ces trois mots. Ces trois mots pourraient servir à définir Foursquare, un des précurseurs en la matière, et c’est ce que tentent d’intégrer tous les géants d’un domaine ou de l’autre : Google est déjà présent dans les trois domaines, Groupon et les sites de deals sont locaux, sociaux et mobiles, Facebook même a tenté le coup avec ses “lieux” et ses “deals”. Social, Local, Mobile, trois tendances pas vraiment égales Et le local dans tout ça ?

Comment la veille peut-elle alimenter un blog ? Cet article a été publié dans l’ebook collaboratif Regards croisés sur la veille. Il s’adresse davantage au grand public et aux débutants du blogging, c’est je l’espère un bon point de départ pour commencer à appréhender la veille. Bonne lecture ! Sans être un grand spécialiste de la veille, un blogueur pourra trouver dans cette activité de nombreux bénéfices pour enrichir ses écrits. Pour de multiples raisons : trouver l’inspiration ; savoir ce qu’il se dit ailleurs, et dans quels termes ; découvrir de nouveaux blogs pour construire une communauté… Les bénéfices sont nombreux ! Les blogueurs n’ayant généralement pas vocation à être tous seuls dans leur coin, la veille – même très basique – est très utile pour s’ouvrir à la blogosphère, et améliorer sa pratique. La veille comme source d’informations L’affirmation ressemble un brin à un pléonasme, mais finalement, l’un des principaux intérêts de la veille pour les blogueurs réside dans la recherche d’informations. La veille technologique

Re-envisioning Modern Pedagogy: Educators as Curators L'outil de curation Scoop It Catégorie parente: Blog Catégorie : Mots du Web Créé le vendredi 20 avril 2012 13:45 Écrit par Aurélie Bertrand Lancé fin 2010 par la startup Goojet, Scoop It est un outil de veille, accessible par une simple inscription. Scoop It permet alors de créer son “webzine” interactif et social selon les sujets qui nous intéressent. Au delà d’être un outil de veille et de partage efficace, Scoop-It nous suggère également du contenu que l’on peut agréger à notre sujet afin de rendre nos magazines les plus riches possible. Concrètement Scoop It, comment ça marche ? Après inscription (traditionnelle, via facebook connect ou encore twitter), on peut créer un sujet, lui donner une description, insérer des mots-clés ainsi que sélectionner la langue. Il nous est également possible d’insérer un bookmarklet qui est un bouton que l’on installe dans notre barre de navigation qui nous permet plus facilement de “scooper”. Loading... Merci de respecter la nétiquette dans vos commentaires !

Wiki sur les API Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir API. Dans l'industrie contemporaine du logiciel, les applications informatiques se servent de nombreuses interfaces de programmation, la programmation se fait en réutilisant des briques de fonctionnalités fournies par des logiciels tiers. Des logiciels tels que les systèmes d'exploitation, les systèmes de gestion de base de données, les langages de programmation, ou les serveurs d'applications comportent une interface de programmation. Description[modifier | modifier le code] La description de l'interface de programmation spécifie comment des clients peuvent interagir avec un logiciel[1] en mettant l'accent sur les fonctionnalités offertes par le logiciel et en cachant les détails de son fonctionnement[1]. Utilisation[modifier | modifier le code] Les interfaces de programmation permettent de gagner du temps par la collaboration et la spécialisation des équipes de développement de logiciel. Exemple : DB2 Cube

Partager et analyser les ressources en classe, une pratique prometteuse Pour se retrouver dans l'énorme quantité de ressources disponibles sur la toile, rien ne vaut le socialbookmarking, ou sites d'indexation partagée de signets. Ces répertoires de ressources personnels ou collectifs sont désormais intégrés aux TICE dans une part croissante des classes des écoles anglo-saxonnes. Ce diaporama de Daniel Churchill de l'Université de Hong Kong nous rappelle la différence entre les sites dédiés aux socialbookmarking et les autres sites de partage de ressources. Une offre vaste pour des utilisations variées Delicious et Diigo sont probablement les plateformes de socialbookmarking les plus connues et populaires, mais il en existe beaucoup d'autres. Il existe même des sites de socialbookmarking spécialisés. Certains sites se veulent avant tout fonctionnels pour l'utilisateur, lui permettant de classer ses favoris. Comment les enseignants utilisent-ils le socialbookmarking en classe ? Les enseignants eux-mêmes utilisent les plateformes des socialbookmarking.

Fini de se la jouer perso : Diigo vous aide à travailler en équipe ! Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique. Poudre aux yeux ? Bourdonnement du web visant à faire (beaucoup) de bruit sur peu de temps. Communiquer sur les médias sociaux c’est parler de moi Animer ses médias sociaux c’est avant tout répondre aux attentes de son public. Quand je curationne avec scoop.it ! Oui je sais c’est moche comme verbe « curationner », et comme dit mon blogopote Gilsoub, quand je l’utilise, je lui fais penser à une fosse septique à nettoyer ! hinhinhin…. Mais comment résumer autrement le fait de faire de la curation, puisque veille ça ne vous plait pas ? Vous l’avez voulu ce mot, et bien maintenant faut faire avec ! Bref tout ça pour dire que bien qu’au chomdu, je ne chôme pas, puisque tous les jours je fais de la veille en utilisant des outils de curation ( ). En terme d’outils, je vous avais déjà parlé de Pearltrees il y a quelques temps, et aujourd’hui je vais vous toucher 2 mots sur Scoop.it . Pour revenir à nos moutons, qu’est-ce que Scoop.it ? L’utilisateur alimente au jour le jour le thème qu’il a défini par ses propres recherches sur le Web, mais il peut également sélectionner des contenus filtrés par Scoop.it sur Google, Twitter, etc, en fonction de mots clés enregistrés. L’affichage du dossier scoop.it (magazine/thème/rubrique) est vertical.

Cpdre Facebook HGuillaud Facebook a été créé en 2004, par Mark Zuckerberg. Ce site Internet comptera bientôt, à priori, près d'un milliard d'utilisateurs dans le monde... Fédérateur, critiqué, lieu de révolutions Web et sociales, ses enjeux sont considérables, quoi qu'on en pense, pour notre société actuelle. Autant mieux le comprendre, pour mieux l'utiliser (ou pas). On le sait depuis longtemps. Facebook, réseau social incontournable... © DR Comprendre les médias sociaux et leur fonctionnement social et psychologique comme technique, tel est l’enjeu. Facebook est-il utile ou est-ce un bavardage dénué de sens ? Un dossier réalisé par Hubert Guillaud, rédacteur en chef d'Internet Actu et responsable de la veille à la Fing.

Méthodologie de veille : la marche à suivre François Huyghe, spécialiste des sciences de l'information et auteur de plusieurs ouvrages propose sur son site des textes à télécharger gratuitement au format PDF. Parmi eux, une brochure sur la veille dont la version révisée vient d'être mise en ligne. Cette brochure mérite bien son nom : 32 pages, présentation très sobre, rien que du texte parsemé de liens hypertextes. La veille y est définie comme étant "un processus qui comprend aussi bien la formulation des recherches, que la collecte de l’information proprement dite, l’évaluation, le traitement, la diffusion..., et qui aide à reformuler d’autres questions plus fines, dans un mouvement dynamique". Le plus important pour le veilleur est de maîtriser les modes de production et de circulation de l'information surtout si sa veille porte sur Internet. Définition du cadre de la veilleChoix des outils de rechercheEvaluation des sourcesAnalyse des résultats. Contenu Brochure de veille - François Huyghe (32 pages)

Diigo et le social bookmarking : histoire d’une (r)évolution Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique. Poudre aux yeux ? Bourdonnement du web visant à faire (beaucoup) de bruit sur peu de temps. Communiquer sur les médias sociaux c’est parler de moi Animer ses médias sociaux c’est avant tout répondre aux attentes de son public.

Related: