background preloader

Dysgraphie

Dysgraphie
L’écriture est un geste complexe. L’écriture est une activité motrice fixe, complexe, qui se construit dans la durée. La dysgraphie est un trouble durable et persistant dans l’acquisition ou l’exécution de l’écriture. C’est un trouble fonctionnel. Le dysgraphique est handicapé par l’inefficacité de son geste. * Geste souvent lent qu’il est impossible d’accélérer * Ecriture illisible * Production peu soignée. Le dysgraphique n’est pas capable d’accélérer son geste d’écriture. Généralement leur geste d’écriture est lent. Si l’on peut arriver à comprendre que celui qui écrit lentement n’arrive pas à accélérer son geste, il est fréquent de penser que celui qui écrit vite n’a qu’à le ralentir pour mieux former ses lettres, pour que son écriture devienne enfin mieux lisible. Le geste d’écriture ne s’automatise pas. La tenue du crayon et la formation des lettres peuvent être correcte. La dysgraphie est un trouble persistant avec des retentissements : – Sur la forme des lettres – Leur tracé

Dyslexie et enfants précoces | Enfants précoces info Les enfants intellectuellement précoces peuvent, comme tous les enfants, souffrir par ailleurs de troubles et de dysfonctionnements divers. Souvent, ceux-ci sont masqués ou disparaissent derrière des mécanisme de défense ou d’adaptation. Voilà pourquoi il est également important d’en parler ici. C’est la raison pour laquelle nous publions le texte que nous a fait parvenir une maman d’EIP et enseignante, concernant la dyslexie. A quelques rares exceptions près les enseignants ne sont toujours pas formés au problème posé par les troubles du langage écrit et oral. La première intervention était plutôt orientée sur la dyslexie et la dysorthographie. « Leur originalité tient à ce que ceux-ci ne peuvent être mis en rapport direct avec des anomalies neurologiques ou des anomalies anatomiques de l’organe phonatoire, pas plus qu’avec une déficience auditive grave, un retard mental ou un trouble sévère du comportement et de la communication. « Le déroulement de la scolarité peut s’effectuer :

Dysgraphie - Comment aider un enfant dysgraphique ? L’association DYS-POSITIF a créé de nombreuses fiches pédagogiques (exercices, évaluations, leçons, cartes mentales, jeux, lectures, écritures,…) pour aider les élèves en difficulté (troubles des apprentissages, troubles dys) : Grammaire (avec la méthode innovante des Fruitos)ConjugaisonVocabulaireOrthographeEcritureLectures flash, fluence et de compréhension (nouveauté)Confusion des sons (nouveauté) Découvrez ces fiches par niveau de classe : Quand viendra le temps des vacances, retrouvez les cahiers de vacances adaptés aux troubles dys pour les révisions de français : Cahier de vacances du CP au CM2 L'enfant et la dysgraphie Il est maintenant admis que bien des EIP connaissent des troubles de l'apprentissage. Outre ceux liés au comportement tels que inhibition, isolement, instabilité, ils peuvent également présenter des troubles instrumentaux : la dysgraphie, les troubles de la coordination motrice et l'hyperactivité. Dans cet article, nous aborderons le premier d'entre eux, que bien des parents connaissent et qui pose souvent problème lors de la scolarité élémentaire, la dysgraphie. Le contenu de ce document est tiré d'une conférence donnée par Jacqueline Claveries. La conception que l'enfant se fait de l'écriture se construit graduellement et le conduit à la compréhension de notre système alphabétique. Au départ la production ne différencie pas le dessin et l'écriture. Puis l'enfant fait une différence entre les deux modes de représentation. Ensuite, l'enfant passe du gribouillis à l'utilisation des lettres ou de pseudo-lettres pour exprimer sa pensée. Le système graphomoteur repose sur 4 piliers:

Enfants "surdoués" De l’enfant à l’adulte : Surdon, perfectionnisme et estime de soi | talentdifferent La célèbre étude longitudinale de Terman qui, depuis les années 1920, a suivi une cohorte de 1500 enfants (les « Termites ») montrait une image somme toute assez idéalisée d’enfants surdoués qui faisaient preuve d’un ajustement social et émotionnel supérieur à celui de leurs pairs non surdoués. Des études menées à partir des années 1980 sur le même sujet ont eu des résultats qui relativisaient cet ajustement. Dans un précédent article ( Les adultes surdoués ont d’abord été des enfants dont les besoins ont souvent été niés ), je faisais part d’une recherche effectuée par Déborah Ruf et qui montrait combien leur enfance avait pesé sur les enfants surdoués qui venaient en consultation : bien que beaucoup aient souffert de violences (souvent morales mais aussi parfois physiques) caractérisées, ils consultaient parce qu’ils se sentaient incompris et seuls. Rien de bien neuf sous le soleil, certes, car ceci vaut aussi bien pour les surdoués que pour les non surdoués.

Difficultés scolaires, échec scolaire, précocité intellectuelle, enfant surdoué, test QI adulte - Cogitoz-Les surdoués-L'enfant surdoué le paradoxe de l'intelligence De nombreuses caractéristiques marquent le fonctionnement intellectuel de l’enfant surdoué dont le seul aspect quantitatif, « plus intelligent » ne rend pas compte. > L’enfant surdoué pense en réseau : confronté à une tâche, à un problème, à une question, l’enfant active tout une arborescence de pensée qui se déploie dans plusieurs directions simultanément. Sa pensée s’active sur le mode "global", dans un réseau associatif qui s’active à grande vitesse. Source importante de créativité et d’idées originales cette forme de pensée perturbe l’enfant dans les applications scolaires. Car les apprentissages scolaires sont construits sur un mode séquentiel: une chose après l’autre. Lorsqu’une notion est bien intégrée on passe à la suivante. > L’enfant surdoué utilise des raisonnements analogiques. > L’enfant surdoué a une mémoire aux capacités immenses.

Related: